<< Juin 2016 >>
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Publications

Retour

24/05/2016 - Parution de la Note 21 « Bien-être et développement durable : deux notions à rapprocher dans l’évaluation et dans l’action »

Le bien-être est omniprésent dans les problématiques sociétales ainsi que dans les démarches et les discours liés au développement durable. Face à ce constat, le Comité 21 a souhaité faire un état des lieux des réflexions et des pratiques sur le bien-être et valoriser dans cette note des pratiques intégratrices entre bien-être, développement durable et performance des politiques publiques et des organisations. Organisée en trois parties et agrémentée de nombreuses initiatives concrètes, cette note s’intéresse tout d’abord à définir le bien-être comme boussole d’évaluation des politiques publiques de l’échelle globale à l’échelle locale. Elle se concentre ensuite sur la place centrale du bien être dans la responsabilité sociétale des organisations pour enfin l’établir comme une finalité des politiques publiques pour la mise en œuvre du développement durable. 42 pages.
A télécharger



Retour

31/03/2016 - Nouvelle publication : Développement durable, levier pour la mise en oeuvre de la réforme territoriale

Le 1er janvier 2016 a marqué l’entrée en vigueur de la réforme territoriale. Cette évolution institutionnelle majeure ne manquera pas d'influer sur les politiques territoriales de développement durable que le Comité 21 accompagne depuis sa création. Cette note vise ainsi à analyser comment cette réforme peut constituer, au niveau des régions, un des leviers complémentaires de la nécessaire « transformation » de notre modèle socio-économique. Elle propose des recommandations pour orienter les projets, compétences et moyens régionaux vers le développement durable. En retour, elle s’attache à identifier les apports réels et/ou possibles des pratiques et des préoccupations du développement durable dans cette nouvelle organisation régionale, afin de défendre l’intégration du développement durable dans le projet de chaque région. Le Comité 21 initie en 2016 une série de Cahiers dédiés à la réforme territoriale et au développement durable. 20 pagesTélécharger le Cahier



Retour

03/02/2016 - Publication d'une Note de décryptage de la COP 21 à destination des Pays d'Afrique

Le président fondateur du Comité 21 Burkina Faso et délégué burkinabé à la COP21, Placide Nonguierma, propose un décryptage du texte de l’accord de Paris issu de la 21ème conférence sur les changements climatiques (COP21). Il revient sur les positions défendues par les négociateurs africains et analyse les différents niveaux de prise en compte de ces revendications dans les thématiques de l’atténuation, de l’adaptation, du financement… Enfin, il propose des recommandations pour la mise en œuvre de l’accord et pour la prochaine COP 22.
A télécharge



Retour

05/01/2016 - Notes d’éclairage des négociations COP21 par Bettina Laville

Bettina Laville, fondatrice du Comité 21 et présidente du Comité d’orientation scientifique du Club France Développement durable, revient sur les temps forts des négociations de la COP21 avec ce cahier qui rassemble plusieurs notes éclairage publiées en 2015.
A télécharger



Retour

18/12/2015 - Parution de la note sur les rapports développement durable 2015 des adhérents du Comité 21

Comme tous les ans, le Comité 21 a effectué la lecture et la valorisation des rapports de développement durable de ses adhérents. En 2015, le Comité 21 vous propose de découvrir synthétiquement 73 rapports annuels dont 38 rapports de collectivités, 29 rapports d'entreprises, et pour la première fois, 4 rapports d'établissements d'enseignement supérieur ! C’est l’approche multi-acteurs du Comité 21 qui transparait ici et se confirme par notre choix de promouvoir et d’accompagner également les associations pour une plus grande prise en compte de leur responsabilité sociétale qui donnera peut-être lieu demain à la publication de leur propre rapport. Autre nouveauté cette année : nous avons fait le choix de présenter les rapports des collectivités non par ordre alphabétique, mais selon leur région d’appartenance, en rapprochant les régions amenées à fusionner en 2016. Après les longs débats sur les compétences préalables à l’adoption de la loi de réforme territoriales, et à quelques semaines des élections régionales et de la fusion des régions, il nous semble indispensable de proposer une vision croisée des enjeux, des actions et des indicateurs des collectivités d’un même grand territoire. Nous présentons également une analyse sous forme de « regards croisés » sur l’action et le reporting des entreprises et des collectivités qui fait suite à la rencontre du 17 novembre 2015 dédiée aux rapports de développement durable. Collectivités et entreprises se rejoignent notamment sur trois enjeux : la biodiversité, le climat et les achats responsables. 56 pages.

>> Note 21 Reporting 2015



Retour

24/11/2015 - Découvrez l'ouvrage Quelles solutions face au changement climatique ? CNRS Editions/Comité 21

Avec l’opportunité de la conférence climat Paris 2015, ou COP21, « Quelles solutions face au changement climatique ?» pour faire face au changement climatique est essentiel. Ce livre collectif mobilise une cinquantaine de scientifiques et d’autres spécialistes reconnus, pour répondre aux questions d’aujourd’hui et penser les solutions pour demain. Composé d’une quarantaine d’articles, il offre une vision globale des problématiques liées au changement climatique. Il offre une perspective originale associant une grande diversité de regards critiques nécessaires à la construction de solutions innovantes et ingénieuses au service de la société. Cet ouvrage est le résultat d’un partenariat entre le CNRS et le Comité 21. Il a été co-dirigé par Bettina Laville (Conseillère d’Etat, co-fondatrice du Comité 21), Stéphanie Thiébault (Directrice de l’Institut écologie et environnement du CNRS), Agathe Euzen (Déléguée scientifique à l’Institut écologie et environnement du CNRS), avec la collaboration de Catherine Decaux (Directrice du Comité 21) et Elise Attal (responsable dialogue sociétal du Comité 21). Le 7 décembre, dans l’espace Agora du Comité 21/Club France au Grand Palais, aura lieu le lancement officiel de l’ouvrage collectif « Quelles solutions face au changement climatique ? ». Ouvrage collectif du Comité 21 et du CNRS - CNRS Editions - 386 pages - 22 euro
Télécharger le sommaire
Télécharger les textes introductifs
Commander



Retour

18/11/2015 - Revue climat: Les Pays de la Loire relèvent le défi

A l’occasion de la COP 21, le Comité 21 en Pays de la Loire publie la revue « Climat : Les Pays de la Loire relèvent le défi », afin de souligner les enjeux du dérèglement climatique pour la région.18 000 km de cours d’eau, 10% de la production alimentaire nationale, 2,3% d’augmentation du tourisme par an… Autant de chiffres qui poussent à réfléchir.
Mais la transition écologique est en marche: un lycée bioclimatique, des routes à base de microalgues, des moutons-tondeuses, des poules-poubelles ou encore des facteurs experts en écogestes,… découvrez les solutions étonnantes et innovantes portées par les acteurs des Pays de la Loire face au changement climatique!

>> Consultez la revue ici



Retour

23/09/2015 - Responsabilité sociétale : 1er guide national pour les associations

A l’occasion de la rentrée et des temps forts de promotion des associations lors des différents forums et rencontres partout en France, le Comité 21 édite un mode d’emploi inédit pour aider les associations, à mettre en œuvre et développer une politique Responsabilité sociétale (RS). Il s’agit du 1er ouvrage traitant de la RS des associations publié en France.   

Depuis 4 ans, le Comité 21 mène une expérience pilote en Pays de la Loire avec une trentaine d’associations pour accompagner la mise en œuvre de leur démarche de responsabilité sociétale. Cette expérience inédite, en partenariat avec la DREAL, révèle à la fois l’envie de ces acteurs de renouveler leurs projets au regard du développement durable, mais aussi les nombreuses difficultés et contradictions d’un secteur en mutation. Baisse des dotations publiques, professionnalisation et mise en concurrence, évolution des pratiques et des modes d’intervention (Internet et réseaux sociaux), volatilité des bénévoles… sont autant d’enjeux qui remettent en cause et interrogent aujourd’hui les associations. 

Ce guide dresse un panorama national de la responsabilité sociétale des associations à travers huit étapes indispensables. On y trouve également le retour d’expériences d’une cinquantaine d’associations et la présentation de quarante outils testés et éprouvés par de nombreux acteurs. Il s’adresse aux associations qui souhaitent engager une démarche de développement durable, ou à celles qui veulent aller plus loin et redéfinir leur projet associatif dans une approche collaborative et innovante. Ce mode d’emploi les invite à repenser leurs pratiques, à créer de nouvelles synergies avec les acteurs du territoire, à diversifier leurs sources de financements mais aussi à imaginer de nouvelles formes de gouvernances, plus collaboratives.    

Ce premier ouvrage publié en France sur le sujet de la responsabilité sociétale des associations ouvre la voie aux associations de demain pour inventer et imaginer leur RS, celle de l’engagement au quotidien et répondre à ces questions : Pourquoi s’engager dans une démarche de développement durable ? Quels sont les bénéfices pour une association ? Sous quelle forme doit-on formaliser cet engagement (stratégie de responsabilité sociétale, Agenda 21 associatif, document stratégique unique « projet associatif / projet développement durable »…) ? Quelles sont les étapes clefs à suivre ? Comment s’engager sans épuiser des équipes déjà sur-sollicitées ?

Contact : Yoann Chagnaud - chagnaud@comite21.org

Téléchargez le guide en cliquant ici
Télécharger le communiqué



Retour

08/07/2015 - Nouveau cahier de prospective du Comité 21 « Quelle valeur qualitative des démarches de développement durable dans les territoires ? »

Dans le cadre de son programme de recherche « la valeur ajoutée des démarches de développement durable à l’attractivité et à la prospérité des territoires », le Comité 21 publie son troisième Cahier de prospective* « nouveaux modèles, nouveaux marqueurs, nouveaux territoires ». Á travers l'analyse des démarches de ses adhérents, cette recherche fait apparaître quatre composants de cette valeur ajoutée :
-la soutenabilité des actions et des territoires ;
-le sens à donner à l'économie, au travail, au vivre ensemble, notamment à travers la RSE ;
-l'efficacité économique, par le biais des facteurs de compétitivité hors-coût liés au développement durable ;
-la coopération entre les acteurs des territoires, favorisée par les Agenda 21, la révolution digitale et les évolutions institutionnelles. Ces facteurs traduisent l'émergence de nouveaux modèles socio-économiques plus sobres en énergie et en ressources naturelles, pouvant permettre de créer les conditions de l'adaptation des territoires aux défis lancés par la mondialisation et les crises (l’économie circulaire, collaborative, contributive, etc.). Le Comité 21 joue un rôle de catalyseur dans cette dynamique de transformation en lien avec les acteurs des territoires.
Ce programme est mené sous l'égide de son nouveau Comité d'experts1 et soutenu par la Caisse des Dépôts et l’ADEME.

Télécharger le cahier n°3

*
Les Cahiers 1 et 2 ont rappelé, à la fois, la situation socio-économique de la France, et, en regard, la mission et les perspectives que s'est fixé le Comité 21, comme autant de leviers susceptibles d'accompagner la transition écologique
----------------------
1
Le comité d’experts Pour renforcer son action et accompagner les travaux de prospective conduits sur la période 2013-2015, le Comité 21 s’appuie sur un groupe d’experts pluridisciplinaires. Il est composé de quinze personnalités : Bettina Laville (fondatrice du Comité 21), Luc Balleroy, Ronan Dantec, Carine Dartiguepeyrou, Pierre Ducret, Cynthia Fleury, Erwan Lecoeur, Corinne Lepage, Raphaël Ménard, François Moisan, Michèle Pappalardo, Bertrand Pancher, Guillaume Sainteny, Ronan Uhel et Raymond Van Ermen.



Retour

30/03/2015 - Nouveau numéro de la revue Vraiment durable : biodiversité ou nature ?

Victoire éditions en partenariat avec le Comité 21 a publié le numéro 5/6 de la revue scientifique interdisciplinaire Vraiment durable. Au moment où va arriver en discussion au Parlement le projet de loi sur la biodiversité, cette livraison de la revue pose un enjeu crucial : la protection de la nature est-elle aujourd'hui remplacée par celle de la biodiversité ? C'est ce que suggèrent les évolutions des politiques publiques, sans toujours prendre en compte ce que révèle psychiquement et spirituellement pour la société ce renoncement implicite au terme de nature, au moment historique où elle se dégrade et où l'urbanisation du monde la met en péril, sûrement ! Cynthia Fleury, Patrick Blandin, Gilles Boeuf, Gilles Hériard Dubreuil, Gérard Ruiz, Donato Bergandi et Dominique Martin Ferrari donnent leur éclairage sur cette évolution. Un hommage est également rendu dans ce numéro à Serge Moscovici, disparu le 15 novembre dernier. Hakima El Haité, la nouvelle ministre de l'Environnement du Maroc - pays qui accueillera en 2016 la 22e Conférence sur les changements climatiques après Paris - achève avec dynamisme la première stratégie du développement durable du royaume alaouite. Elle nous parle, dans un entretien exclusif, de sa conception de la nature et du développement durable. L'économie est aussi présente, comme toujours, avec une illustration pratique, par Gilles Vermot Desroches, de la déclinaison d'un « agenda positif » dans une entreprise. Dans la rubrique « La vie vraiment durable du Comité 21 », Antoine Charlot, délégué général du Comité 21 Pays de la Loire, identifie la nature comme un élément central aujourd’hui des territoires urbains dans l’article « La nature au cœur de la ville ». 230 pages, 25 € / Diffusion : Presses universitaires de France - ISBN : 978-2-35113-231-9.
Communiqué
Pour en savoir plus



Retour

20/01/2015 - Publication du Cahier n°2 Changer de modèle

Avec l’appui du réseau multiacteurs du Comité 21, le programme de recherche du Comité 21 vise à apprécier l'apport des démarches de développement durable en matière d'attractivité et de prospérité des territoires, comme voies possibles d'accompagnement d'un nouveau modèle de développement. Son objectif est d'évaluer les impacts des stratégies de développement durable sur le développement des territoires, de rechercher les conditions de leur optimisation et d'en tirer des enseignements sur la valeur et l'évolution des réseaux, pouvant soutenir la « recomposition » du modèle dans le cadre de la croissance faible des années à venir. Le 2ème Cahier vient de paraître. Il confronte ces valeurs et ces perspectives à deux rapports nationaux prospectifs sortis en 2014 : celui de France Stratégie « Quelle France dans dix ans ? » et l'avant-projet de « Stratégie nationale de transition écologique vers un développement durable (SNTEDD) 2014-2020 », actuellement en cours de finalisation au Ministère de l'Écologie, du développement durable et de l'énergie. Ils arrivent au moment où la France est traversée par de vifs débats sur les chemins à emprunter pour sortir des crises qui la secouent, débats qui se focalisent sur les mérites respectifs des politiques « de l'offre » et « de la demande », en occultant quelque peu les enjeux environnementaux. Or la plupart des experts et des responsables politiques s'accordent aujourd'hui à dire que l'évolution de notre « modèle » doit prendre en compte simultanément l'ensemble des enjeux dans l'optique du développement durable et, partant, qu'il faut « changer de modèle », si l'on veut trouver des voies soutenables de « sorties de crises ». A télécharger
le Cahier n°1
le Cahier n°2



Retour

24/12/2014 - Publication des cahiers de l’innovation pour aider les acteurs locaux à innover !

Le Comité 21 publie les cahiers de l’innovation, construits sur la base des rendez-vous de l’innovation pour des territoires durables des 18 et 19 novembre. Cet évènement fut l’occasion d’échanges enrichissants, rassemblant environ 60 participants sur les deux journées. Ces cahiers de l’innovation pour des territoires durables se veulent des outils d’aide à l’innovation pour les acteurs des territoires. Ils présentent des méthodologies, des outils ressources et des retours d’expérience des collectivités locales. Chaque fiche s’accompagne de recommandations concrètes pour impulser et assurer le succès des démarches. La publication met l’accent sur le pluri-partenarial et les apports des innovations. Après un point sur l’agenda mondial et sur l’actualité législative du développement durable, des outils d’innovations stratégiques et financiers sont présentés. La publication reprend des innovations par secteur dans une seconde partie, autour de la nature et l’alimentation, de la mobilité, du numérique et des achats durables. De ces cahiers et de cet évènement, ressortent les notions d’ancrage et de dialogue ainsi que le choix d’une démarche d’audace, d’expérimentation et d’évaluation pour travailler dès aujourd’hui au monde de demain. En savoir plus.



Retour

05/11/2014 - Première note d’analyse et de recommandations du Comité 21 pour l’amélioration continue des rapports de développement durable des collectivités locales

Pour la troisième année, le Comité 21 a effectué la lecture et la valorisation des rapports de développement durable de ses collectivités territoriales dans son Infos 21 . A cette occasion, le programme Territoires durables, a dressé une note spécifique à partir du panel de 42 collectivités étudiées. Des brèves synthétisent les innovations et grandes avancées des collectivités locales en 2013. Des éléments d'analyse permettent dans un second temps de considérer l'effectivité de la prise en compte des éléments de démarche de développement durable, et de faire ressortir les thématiques à la une en 2013. La note se conclue par les recommandations et aides du Comité 21 pour faire vivre les rapports et en assurer l'amélioration continue. Des interviews, des graphiques et des extraits de rapports exemplifient l'analyse. Le Comité 21 encourage enfin à la lecture attentive des rapports les collectivités locales d'un même territoire, l'Etat, et tous les acteurs socio-économiques désireux de s'ancrer localement. 47 pages. Télécharger la note.



Retour

04/11/2014 - Note sur les rapports développement durable 2014 des adhérents du Comité 21

Comme tous les ans, le Comité 21 a effectué la lecture et la valorisation des rapports de développement durable de ses adhérents dans un document que nous avons repris pour ce numéro d'Infos 21. 29 entreprises et 42 collectivités ont répondu à l'appel ! Elles se rejoignent sur deux chantiers majeurs qui sont développés dans leurs rapports : la transition énergétique et la gestion en amont et en aval des déchets. 45 pages. A télécharger



Retour

27/05/2014 - Parution du Cahier n°1 des travaux de recherche 2013-2015 du Comité 21

Ce Cahier n°1 des travaux de recherche du Comité 21 est le premier d'une série de rapports qui rythmeront d'ici 2016 le nouveau programme de recherche du Comité 21, destiné à estimer la valeur ajoutée des démarches de développement durable à l'attractivité et à la prospérité des territoires. Ce programme s'inscrit dans le prolongement des travaux que le Comité de prospective du Comité a mené de 2009 à 2012. Ce premier rapport en présente une synthèse qui illustre la mission et les perspectives que s'est fixé le Comité 21 depuis sa création voici bientôt vingt ans : concertation, dialogue et co-décision entre les parties prenantes ; production de valeurs grâce aux capacités des réseaux ; appui aux innovations et anticipation des ruptures sociétales ; transformation plutôt que détour.. Les travaux 2014-2015, soutenus par la Caisse des Dépôts et l'ADEME, feront l'objet de restitution régulière sous forme d'autres Cahiers et d'un rapport final. Vous serez invités à leur présentation lors de Rencontres-débats dédiées. 24 pages - A télécharger - Pour en savoir plus 



Retour

30/04/2014 - Nouvel ouvrage du Comité 21 Agir ensemble pour des mobilités urbaines durables

A l'occasion de la rencontre-débat avec Bruno Lechevin, président de l'ADEME, Comité 21 a présenté son nouvel ouvrage Du quartier au territoire : agir ensemble pour des mobilités urbaines durables. Cet ouvrage présente les changements qui sont déjà à l'oeuvre dans les politiques publiques, les technologies et les comportements en faveur de nouvelles mobilités urbaines, notamment à travers le développement des alternatives à la voiture individuelle. Mais il propose d'aller plus loin ! Il dessine les contours d'une bonne gouvernance de la mobilité durable et aborde les questions des financements, de la maîtrise foncière et l'aménagement du territoire. Ce guide de 224 pages recouvre plusieurs domaines d'actions qui font système autour d'elle : le changement des comportements, l'apport des nouvelles technologies, la santé humaine mais aussi la biodiversité, la cohésion sociale, l'emploi et la création de nouvelles activités. Dans une approche intégrée et collaborative, il s'adresse à toutes les parties prenantes de la mobilité, de l'usager au sociologue, du directeur des ressources humaines à l'étudiant, de l'élu à l'urbaniste. Rédigé par Elise Gaultier, responsable du programme Territoires durables au Comité 21, cet ouvrage s'appuie sur les retours d'expériences de ses adhérents et partenaires, qui ont contribué à l'enrichir et l'illustrer.
Une co-édition Comité 21 et Victoires Editions
Communiqué
Présentation de l'ouvrage
Bon de commande
Elise Gaultier - gaultier@comite21.org



Retour

30/10/2013 - Nouveau numéro de la Revue Vraiment durable sur les valeurs du développement durable

Les valeurs du développement durable sont-elles toujours les mêmes dans notre époque de crise, où le souci du long terme cède la place à la pression des réponses quotidiennes que décideurs et citoyens doivent apporter pour (sur)vivre ? Jamais le discours sur les valeurs, avec la montée en puissance de la responsabilité sociale des entreprises (RSE), n'a été aussi partagé. Est-ce à dire pour autant que le respect des valeurs que sont la vie, humaine et naturelle, les droits de l'homme, le droit au bonheur, est pour autant en progrès ? Le numéro 4 de la revue Vraiment durable s'attache à analyser si donner un prix à un bien tellement précieux qu'on le disait inestimable est le bon moyen de lui conserver sa valeur. Donner un prix au carbone permet-il de combattre l'effet de serre ? Donner une valeur monétaire à la biodiversité est-elle la meilleure voie pour protéger la nature ? Le prix de l'eau reflète-t-il la valeur de ce bien commun ? Avec les contributions des Anne-Laure Bedu, Gilles Berhault, Isabelle Boudard, Eric Brac de La Perrière, Jean-Philippe Carisé, Carine Dartiguepeyrou, Patrick d'Humières, Pierre Ducret, Elisabeth Pastore-Reiss, Maria Scolan, Hubert Védrine, Patrick Viveret.  Revue Vraiment durable N°4 - Automne 2013
Cet ouvrage a reçu le soutien de : l'ADEME, ECO EMBALLAGES, Schneider Electric, SNCF, SUEZ Environnement / Lyonnaise des EauxLire l'article de Patrick Viveret "Philosophie durable"
Co édition Comité 21 et Victoires Editions octobre 2013 - ISBN : 978-2-35113-218-0 - 184 pages, 25 €
Diffusion : Presses Universitaires de France - Distribution : Union Distribution
Contact presse : Françoise Sabin tel. : 01 53 45 89 12 / f.sabin@victoires-editions.fr Renseignement et vente : 38, rue Croix-des-Petits-Champs, 75001 Paris
Tèl. : 01 53 45 89 01 - Fax : 01 53 45 91 89 - a.tassel@victoires-editions.fr

Achetez un exemplaire


Commander les 4 numéros de la Revue Vraiment durable

vraiment-durable.environnement-magazine.fr




Retour

28/10/2013 - Parution de la note du Comité 21 : l'essentiel sur les rapports DD entreprises et collectivités

Dans le prolongement de la journée organisée en 2011 autour de l’évaluation des stratégies de développement durable des collectivités et des entreprises et de la publication de son numéro spécial d’Infos 21 sur le reporting, le Comité 21 a proposé un après-midi d’échanges autour de la thématique : Du rapport de développement durable au rapport intégré… vers un rapport de territoire ?  Plus de 120 personnes ont pu échanger concrètement avec les intervenants (Marion Dorel, ETD ; Sylvain Lambert, PwC ; Patrick Jolivet, Utopies ; Nicolas Delange Ernst and Young ; Bertrand Janus et Sandra Dante, Total ; Patrick d’Humières, Institut RSE ; Yann Babut et Yves Despeyroux, Conseil régional du Nord Pas de Calais ; Tristant Klein, Ministère de l’Ecologie) sur le bilan des rapports développement durable en 2013 pour les collectivités territoriales et les entreprises après la mise en œuvre des articles 255 et 225 de la Loi Grenelle 2. Les nouvelles tendances du reporting ont été abordées comme par exemple la possibilité de mettre à disposition ses données auprès de ses parties prenantes (Open Data) ou encore l’exercice du reporting intégré. La dernière table ronde, plus prospective, a permis d’envisager la possibilité de co-construire avec tous les acteurs un rapport de développement durable de territoire.
Télécharger la note du Comité 21 "L'essentiel des rapports DD"
Isabelle Boudard – boudard@comite21.org



Retour

30/05/2013 - Nouvel ouvrage du Comité 21 « Après Rio +20, (re)dessiner le futur »

Chaque sommet onusien est une occasion d’avancer et de progresser en faveur du développement durable. Nombreux sont les acteurs, tel le Comité 21, qui se sont mobilisés aux côtés de l’Etat français à l’occasion de la Conférence des Nations unies de juin 2012, Rio +20. L’engagement des associations, collectivités locales, structures académiques, société civile dans la plus large expression, illustre comme l’a affirmé M. Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations unies, que « Rio +20 n’est pas une fin, mais un commencement ». Retour sur cette étape du développement durable, de ses prémises aux chemins et obligations qu’elle traverse pour « le futur que nous voulons ». Une démarche universaliste qui doit plus que jamais s’inscrire dans la durée et dans laquelle le Comité 21 et le Club France développement durable entendent poursuivre leurs réflexions et actions. Cet ouvrage a été réalisé en partenariat avec l’ADEME, le CNRS, la région Pays de la Loire et Véolia Environnement. Un exemplaire sera envoyé à chaque structure adhérente du Comité 21. 142 pages – 28 euros. Patricia Aderno – aderno@comite21.org
Télécharger l'ouvrage



Retour

05/04/2013 - Les établissements d’enseignement supérieur, acteurs pour le développement durable de leur territoire !

A l’occasion de la Semaine du développement durable, le Comité 21 publie sa dernière Note 21 sur « Plan vert, une opportunité pour renforcer l’ancrage territorial des acteurs du développement durable ». Avec le Plan vert, les établissements d’enseignement supérieur ont aujourd’hui une vraie responsabilité dans le développement durable de leur territoire, aux côtés des autres acteurs locaux engagés. Le Comité 21 a souhaité mettre en évidence l’intérêt de tous à rapprocher les stratégies individuelles de développement durable pour agir ensemble en faveur d’un développement local durable et concerté.
Télécharger le communiqué
Télécharger la Note 21



Retour

27/03/2013 - Nouveau numéro de la revue Vraiment durable N°3 « Femmes et développement durable, quelle alliance ?

Autour de la thématique « Femmes et développement durable, quelle alliance ? », des femmes… et quelques hommes illustrent dans cette troisième édition de la revue Vraiment durable une vision historique, prospective, philosophique de ce que pourraient être de nouvelles alliances possibles avec la planète. Les femmes, comme l’a suggéré il y a quelques années Alain Touraine, sont-elles l’avenir de la planète ? Quelle alliance entendent-elles sceller avec elle et quelle vision ont-elles du développement durable ? Considèrent-elles qu’il soit la clé de la survie des humains sur la Terre ? À l’occasion de la Conférence de l’ONU Rio+20 (juin 2012), de nombreuses femmes de tous pays ont défendu une vision exigeante et passionnée du développement durable, même si elles sont trop peu entendues et doivent encore se battre pour la reconnaissance de leurs droits humains. C’est le rapport avec la nature qui s’est joué, sous les termes technocratiques d’une rencontre onusienne, dans cette conférence : nature à exploiter encore ? À sauvegarder peut-être ? À remodeler pour accueillir les bientôt neuf milliards d’habitants ? À adapter à nos modes de production et à nos désirs de consommation ? À parfois sanctuariser ? Une sagesse planétaire est à inventer… Avec les contributions de Marie-Hélène Aubert, Geneviève Azam, Sylvie Brunel, Bernard Deforge, Bettina Laville, Corinne Lepage, Michel Prieur, Maximilien Rouer, Andrée-Anne Vézina. Vraiment durable N°3, 192 pages, 25 euros, Comité 21/Victoires éditions, ISBN : 978-2-35113-213-5 - Contact : Patricia Aderno, aderno@comite21.org – Vente/abonnements : z.adane@victoires-editions.fr
Télécharger le Communiqué



Retour

11/06/2012 - Numéro 2 de la revue Vraiment durable du Comité 21 « Rio+20 : quel cosmopolitisme ? »

Après la sortie, en janvier 2012, du premier numéro appelant à Penser le développement durable, le second numéro de la revue Vraiment durable, éditée par le Comité 21 et Victoires Éditions, sous la direction de Bettina Laville, consacre, à l’occasion du Sommet de la Terre de juin 2012 « Rio+20 », son dossier thématique à la question : « Rio+20 : quel cosmopolitisme ? ».  
A l'heure où certains s'interrogent sur l'utilité des conférences mondiales, la revue Vraiment durable tente de déchiffrer le sens, les attentes et enjeux de Rio+20 sous le prisme du cosmopolitisme. Quarante ans près la Conférence de Stockholm (1972) et vingt ans après celle de Rio (1992), la Conférence des Nations unies sur le développement durable, qui se tient du 20 au 22 juin 2012 au Brésil, sera-t-elle l’expression d’un cosmopolitisme ? À l’instar de Rio 1992, Rio+20 aura-t-elle un sens universel ? Pour répondre à ces questions – et en évoquant Serge Antoine, premier président du Comité 21 et grand artisan des premières conférences sur l’environnement mondial –, des acteurs de ces conférences interprètent ici le cosmopolitisme – ou la cosmopolitisation :
Ignacy Sachs aspire à un nouveau contrat social mondial, à l’exemple du contrat social de Jean-Jacques Rousseau ; Brice Lalonde voit dans la promesse d’un nouvel ordre mondial « le retour du politique » ; Dominique Martin Ferrari esquisse, autour du bien commun qu’est la forêt, une vision réconciliée de la protection et de la production ; Serge Orru s’essaye à une nouvelle déclinaison de l’humanisme cohérent avec le développement durable ; François Gemenne propose de fonder un cosmopolitisme des migrations ; Raymond Van Ermen appelle à une convention nouvelle rassemblant une communauté volontaire pour créer des référentiels sur le développement durable ; tandis que la philosophe Cynthia Fleury décrypte la signification d’une telle conférence dans l’histoire de ce jeune XXIe siècle. Des réflexions denses appuyées par les échanges avec S.E. M. Abdou Diouf, secrétaire général de la Francophonie, qui incline vers des solutions communes pour lui incontournables, et ceux avec Gérard Mestrallet autour des transitions énergétiques indispensables et des valeurs que se doivent désormais de porter à Rio+20 les grands groupes industriels. 200 pages, 25 € / Diffusion : Presses universitaires de France / ISBN : 978-2-35113-172-5 En librairies à partir du 20 juin 2012 Télécharger le communiqué



Retour

10/06/2012 - Parution du rapport du Comité de prospective 3 défis pour Rio+20 : transition économique, renouveau de l'Agenda 21, dialogue parties prenantes

Nous voici donc vingt ans après la Conférence de Rio de 1992. Cet anniversaire, également avènement des vingt prochaines années, intervient dans un contexte profondément différent de cette conférence initiale. En effet, la Conférence des Nations Unies dite « Rio+20 » devrait être marquée à la fois par la prégnance des BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) qui ont déjà donné le « la » à Copenhague et à Durban, mais aussi par la crise financière, la crise américaine, les révolutions arabes. D’autre part, la population mondiale a augmenté de 5 à presque 7 milliards et le PIB mondial de presque 2% par personne. Les innovations technologiques ont amélioré les moyens d’existence et la santé mais, comme vient de le souligner l’OCDE[1], creusent les inégalités. En 1992, les ONG agissaient comme aiguillon des négociations mais pas encore comme « parties prenantes », et les collectivités locales n’étaient pas organisées autour des questions de développement durable. Les entreprises, elles, avaient adopté une stratégie d’évitement et tenté de limiter au maximum la portée des engagements que le Sommet de la Terre pouvait leur imposer. Aujourd’hui, elles ont pris conscience de leurs responsabilités dans les dégradations environnementales, mises en lumière par un certain nombre d’accidents majeurs, pris des engagements et mis en place des actions correctrices. La Conférence « Rio+20 » sera aussi marquée par une forte intervention de la société civile. Ses acteurs auront la capacité de porter leurs conclusions à la conférence finale, marquant ainsi la reconnaissance de la société civile comme acteur à part entière ainsi que la volonté de l’associer aux prises de décision. La première conférence de Rio de Janeiro, en 1992, préconisait les deux approches globales et locales, c’est l’approche globale qui avait marqué les esprits. Aujourd’hui, les individus se sont approprié la réalité du changement climatique et le besoin d’agir. L’approche locale doit aider à construire le système global. La crise économique du Nord face à l’expansion des pays du Sud symbolise la rupture majeure entre 1992 et 2012. Le comité de prospective du Comité 21 avait estimé, en 2009, que nous nous trouvions, avec une multiplication des crises écologique, financière, économique, sociale, alimentaire, morale, au « carrefour des crises »[2]. Cette multiplication des crises a fait évoluer le contexte et les préoccupations : « Rio+20 » pourrait ainsi constituer une étape importante pour évaluer les avancées du développement durable et pour montrer comment les Nations Unies, les gouvernements et la société civile se situent. Deux thèmes ont été initialement choisis pour la conférence : l’économie verte et le cadre institutionnel du développement durable. Le pays hôte, le Brésil, a décidé que le thème du développement sous l’angle de la lutte contre la pauvreté serait au cœur des discussions. Il nous faut pourtant défendre le développement durable comme le talisman d’une société harmonieuse et équitable. Nous avions, dans le premier rapport de prospective du Comité 21, prôné la thèse de la transformation : « Il ne s’agit pas seulement d’amender notre mode de développement mais de faire un nouveau choix global d’organisation humaine, sociale. Ce n’est pas simplement le capitalisme qu’il faut refonder, mais le fonctionnement entier de nos sociétés. Stimuler et sauvegarder l’économie, comme on l’entend actuellement, revient trop souvent à repousser l’échéance du changement requis, pour être contraint finalement à laisser se produire sans contrôle le nécessaire processus de destruction créatrice. » Cette transformation nécessaire peut se faire sur le mode de la « régulation douce, qui s’apparente à une sorte de laisser faire avec des accommodements » ou sur celui des « conflits inéluctables […] répétition tragique de l’histoire, cette fois-ci à l’échelle de la planète ». Empathie, comme le prône Jeremy Rifkin[3], ou barbarie ? Tim Jackson a esquissé une nouvelle conception de la prospérité[4] et analyse que, dans nos sociétés, l’idée de prospérité renvoie à un imaginaire de l’abondance mais que la finitude des ressources oblige aujourd’hui à revoir cette conception de la prospérité. C’est bien un nouvel imaginaire que le développement durable doit construire : loin d’être une notion technocratique, il doit être une culture nouvelle. Ces propositions des groupes de travail du Comité de prospective du Comité 21 tentent d’apporter un peu d’utopie créatrice et des horizons nouveaux pour ceux qui veulent être acteurs de ce siècle, qui peut, si nous le voulons, marquer une Renaissance.

[1] Comment va la vie ? Mesurer le bien-être, rapport de l’OCDE, octobre 2011.
[2] Temps de crise financière, économique, écologique, sociale : enjeux, contradictions, opportunités, Rapport du Comité de prospective du Comité 21 (2009).
[3] Jeremy Rifkin, Une nouvelle conscience pour un monde en crise – Vers une civilisation de l’empathie, éditions Les Liens qui Libèrent, avril 2011.
[4] Tim Jackson, Prospérité sans croissance – La transition vers une économie durable, éditions de Boeck, avril 2010.



Retour

27/03/2012 - Publication du rapport La ville, nouvel écosystème du XXIe siècle du Comité de prospective

Dès 1994, le Comité 21 a été à l'initiative d'un forum sur l'écologie urbaine : Ecopolis. En 1996, à l'occasion de l'exposition Villette Amazone, le Comité 21 a organisé le premier concours sur la ville écologique, avec la construction d'une maison écologique au coeur de la Villette. Après avoir été ainsi précurseur, le Comité 21 s'est engagé auprès des acteurs publics et privés pour la promotion de l'Agenda 21, outil essentiel pour bâtir la ville durable. Parallèlement au Plan national sur la ville durable issu du Grenelle de l'environnement, le Comité 21 a initié en 2008 un groupe de travail afin de capitaliser les expériences d'éco-quartiers pour en élargir le champ à la ville durable. En 2011, il a publié un premier ouvrage opérationnel Du quartier à la ville durable : vers un nouveau modèle urbain ? qui s'appuie sur des exemples innovants français et européens et sur des recommandations opérationnelles. Aujourd'hui, le Comité de prospective du Comité 21 apporte une vision complémentaire à ces éléments. Partant de multiples travaux de prospective sur les villes françaises et européennes, croisant les approches économiques, architecturales, urbanistes et biologiques, il propose une réflexion originale autour de la ville comme écosystème. A quelles conditions l'écosystème urbain pourra t-il réguler l'évolution des rapports entre ville et nature ? Et réguler la densité ? Quelle place tiendra la cyberville dans l'écosystème urbain ? A quelles conditions l'écosystème urbain pourra t-il réduire les éco-inégalités ? De quelle culture urbaine la ville écosystème sera-t-elle porteuse ? Bettina Laville, présidente du Comité de perspective, a présenté le rapport « la ville, nouvel écosystème du XXIe siècle » à l'occasion de la première édition des Rencontres des territoires durables organisées par Acteurs Publics, les 20 et 21 mars 2012 au CESE. Ce rapport a été réalisé avec le soutien de l'ADEME et de la Caisse des Dépôts. 104 pages. Elise Gaultier - gaultier@comite21.org - A télécharger



Retour

01/01/2012 - Nouvelle revue Vraiment durable, revue scientifique interdisciplinaire du développement durable

A la veille de la Conférence de Rio, et à l’initiative de la présidente fondatrice, Bettina Laville, le Comité 21 et Victoires Editions publient le premier numéro de Vraiment Durable, revue scientifique interdisciplinaire, consacrée à approfondir la notion de développement durable. Après vingt-cinq ans de déclinaisons diverses du développement durable, il a paru fondamental de nourrir intellectuellement cette notion par des approches issues du monde de la philosophie, de la science, de la culture, de la création –autrement dit, de « penser le développement durable ». La revue se propose d’alimenter une réflexion pour donner au développement durable un contenu véritablement civilisationnel. Chaque numéro (trois par an) est élaboré avec l’appui d’un Comité d’orientation et de rédaction. 
Dans ce premier numéro est proposé un dossier phare autour de la thématique « Penser le développement durable » ; une rencontre avec le philosophe Dominique Bourg, professeur à l’Institut de politiques territoriales et d’environnement humain de Lausanne ; un entretien avec Daniel Cohn-Bendit, député européen ; un article sur l’histoire du développement durable avec la revue Aménagement et Nature.
Edité par Victoires Editions, le numéro 1 (Hiver 2011-2012, ISBN : 978-2-35113-129-9, 160 pages, 25 €) est en librairie depuis le 26 janvier.
Pour en  savoir plus
Vente et abonnement : Victoires Éditions



Retour

12/12/2011 - Nouvelle publication du Comité 21 : Le développement durable en Pays de la Loire

Le Comité 21 en Pays de la Loire a publié le 2 décembre un ouvrage sur "Le développement durable en Pays de la Loire : enjeux, pratiques et perspectives". Vingt ans après le Sommet de la Terre de Rio en 1992, c’est aujourd’hui l’heure du bilan et des perspectives. Les défis du XXIe  siècle se font plus pressants que jamais : déclin industriel, montée de la précarité et des exclusions, dérèglements climatiques, disparition progressive des terres agricoles, dégradation de l’environnement… le diagnostic est connu.
Pour répondre à ces défis, les acteurs du territoire ligérien ont à cœur d’explorer de nouvelles voies et de mettre en œuvre quotidiennement des réponses à leur échelle. Cet élan collectif mobilise la créativité, les idéaux et le dynamisme de toutes les forces-vives locales : collectivités, entreprises, citoyens, associations, organismes publics, écoles et établissements d’enseignement.    Quels sont les défis à relever en Pays de la Loire ? Où s’esquissent les réponses ? Quels sont les acteurs-ressources à mobiliser ?
Cet ouvrage propose des éléments de réponses, prenant appui sur près de 200 initiatives remarquables et motivantes, dans des domaines très variés, comme le recours aux transports collectifs et aux circulations douces, la recherche d’une plus grande efficacité énergétique et l’utilisation des énergies renouvelables, le développement d’une économie solidaire, éthique et responsable ou encore l’installation d’une réelle participation des habitants à la conception des politiques publiques.  
Cet ouvrage bénéficie du soutien de la Région Pays de la Loire, de la Caisse des dépôts, de la Banque populaire Atlantique et de GRDF.

Pour commander l'ouvrage, merci de nous retourner le bon de commande
Lire le communiqué de presse
Plus d'informations : Yoann Chagnaud - 02 28 20 60 81 - chagnaud@comite21.org



Retour

19/10/2011 - Nouvelle publication : Note 21, évaluer et rendre compte de sa stratégie développement durable

En parallèle de la journée d’échanges organisée le 20 octobre 2011 autour des thématiques d’évaluation, le Comité 21 a décidé de publier une Note 21 à destination des entreprises et des collectivités avec un triple objectif :
. informer sur les évolutions des réglementations, des normes et des référentiels
en matière d’évaluation et de reporting en France (en particulier, articles 225 et 255 de la loi Grenelle 2) et à l’international (ISO 26000, principes de l’OCDE, GRI),
. valoriser les pratiques
de ses adhérents en la matière,
. proposer deux analyses thématiques plus approfondies : la première traite de la place réservée au dialogue avec les parties prenantes dans le reporting des entreprises ; la seconde porte sur les liens entre entreprises et collectivités valorisés dans les rapports.
Retrouvez les témoignages de :   F. Benseddik (Vigeo), N. Delange (Utopies), C. Gastaud (IKEA France), O.Graffin (AFNOR), A.C Husson-Traoré (Novethic), V. Morgan (CR Aquitaine), J. Morice (Ville d’Orléans), E. Mugnier (Ernst &Young), et P.Vaillant (Ville de Cannes).
Télécharger le communiqué de presse
Télécharger la Note 21 
Télécharger le Compte-rendu de la rencontre du 20 octobre 2011 - Evaluer et rendre compte de sa stratégie développement durable.
Contact : Isabelle Boudard - boudard@comite21.org




Retour

03/05/2011 - Nouvelle édition du Comité 21 : le guide pratique du marketing durable

Le Comité 21 – en partenariat avec l'ESCP Europe, l'institut de sondage LH2, PwC et avec le soutien de l’ADEME et du ministère de l’Ecologie publie pendant la Semaine du développement durable le Guide pratique du marketing durable. Cet outil pratique destiné aux professionnels vise à réconcilier marketing et développement durable. Il aborde ainsi l’ensemble des aspects du métier du marketing : de l’étude des attentes des consommateurs à la stratégie de marque en passant par les 4P du marketing mix (Produit, Prix, Place, Promotion). Structuré en douze questions, il propose des apports théoriques ; des repères essentiels (méthodologie, facteurs de réussite), des témoignages d'acteurs professionnels et experts (Médiapost, IKEA, Les 2 vaches, ADEME, etc...), des illustrations concrètes de bonnes pratiques et des outils pratiques (mémentos, pièges à éviter, check-lists). Il a été nourri par deux années de contribution active et d’échanges entre des experts et les adhérents du Comité 21 dans le cadre des Rendez-vous du marketing durable. Auteur : Karine Viel, responsable du programme RSE du Comité 21 - 350 pages – 29 euros.  Il sera disponible à la commande à partir du 5 avril auprès de Claire Sehiersehier@comite21.org.
Communiqué
Présentation
Bon de commande
Compte-rendu de la conférence-débat du 5 avril 2011 (version courte)
Compte-rendu de la conférence-débat du 5 avril 2011 (version longue)

Ecoutez le reportage de Pascale Marcaggi de Radio Ethic à propos de la sortie du guide du marketing durable dans la rubrique Ethique et Entreprises de l’émission Eco’Ethic tous les jours de 8h30 à 9h et de 18h30 à 19h, avec l’interview de Karine Viel, responsable du programme RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) du Comité 21.  





Retour

02/05/2011 - Nouvelle publication du Comité 21 : Vers un nouveau modèle urbain ?

Le Comité 21 publie un nouvel ouvrage intitulé Du quartier à la ville durable, vers un nouveau modèle urbain ? Alors que l’État relance son plan Ecoquartiers et que les initiatives pour un urbanisme durable se multiplient en France et à l’étranger, le Comité 21 livre sa vision de la ville durable, à travers cet ouvrage qui propose des réponses concrètes, assorties d’une centaine d’exemples. Après l’expérimentation des écoquartiers, il est urgent de changer d’échelle pour passer à la ville durable. L'auteur, Antoine Charlot, responsable du programme Territoires durables du Comité 21, précise  que « la ville durable ne peut se résumer à un cortège de maisons passives ou à la construction d’un éco-quartier. Elle représente un changement radical du modèle urbain, qui doit dépasser les seules mesures environnementales ! ».
Edition du Comité 21 - auteur : Antoine Charlot, responsable du programme Territoires durables en collaboration avec l’AMGVF et avec le soutien de la Caisse des dépôts, de GDF SUEZ et de Vinci 160 pages - 20 euros
à commander auprès de Claire Sehier –
sehier@comite21.org
Un exemplaire de l'ouvrage sera adressé aux présidents et maires adhérents du Comité 21.

Télécharger le communiqué
Télécharger la présentation
Télécharger le bon de commande

Ecoutez le reportage de Pascale Marcaggi de Radio Ethic sur la Ville durable dans la rubrique Habitat et Mobilité durables, tous les jours à 17h, avec les interviews de :
- Gilles Berhault, président du Comité 21
- Michèle Pappalardo, commissaire générale au développement durable
- Bettina Lavile, présidente du Comité de prospective du Comité 21
- Anne Gellé, maire-adjointe de la ville d'Argenteuil
- Antoine Charlot, auteur de l'ouvrage et responsable du programme Territoires durables



Retour

15/11/2010 - Eduquer les citoyens de demain : l'Agenda 21 scolaire

Le Comité 21 et ses partenaires associatifs de l'éducation à l'environnement et au développement durable (EEDD)* ont réalisé un outil de communication, pédagogique et synthétique, pour inciter les décideurs (élus locaux, recteurs, inspecteurs d'académie, chefs d'établissements, enseignants...) à impulser des démarches de développement durable dans les établissements scolaires (Agenda 21 scolaires). Plus de 550 établissements scolaires se sont déjà engagés mais de nombreux décideurs, par manque d'information et de formation, ne sont pas encore au fait de l'utilité de ces démarches dans les établissements de leur territoire. Cette plaquette démontre l'intérêt des Agenda 21 scolaires et l'efficacité d'un partenariat avec les acteurs associatifs de l'EEDD. Construit sous la forme d'un mode d'emploi pratique (Pourquoi se lancer ? Comment ça marche ? Passez à l'action !), il est illustré de témoignages de décideurs du programme « Etablissements du développement durable de Haute-Normandie ». L'argumentaire fait l'objet, en partenariat avec la CASDEN, d'une diffusion nationale auprès des académies, des collectivités, des réseaux associatifs d'éducation à l'environnement et au développement durable, des partenaires ... Le fichier numérique est mis à disposition des acteurs de terrain pour qu'ils aient la possibilité de l'adapter avec leurs propres coordonnées (www.comite21.org -> rubrique Agenda 21 scolaire -> outils ).
* l'Ifrée, le réseau Ecole et Nature, le réseau Ecorce et l'UNCPIE dans le cadre du programme Agir ensemble pour
Accompagner les Établissements Scolaires et Extra-Scolaires dans leurs démarches de Développement Durable

>> Télécharger la plaquette avec possibilité de personnalisation
>> Communiqué et dossier de presse
>> Compte rendu de la conférence du 7 octobre



Retour

01/06/2010 - Le Comité 21 publie une Note 21 : les entreprises peuvent-elles contribuer à l'éducation au développement durable ?

Au-delà d'une notion éducative limitée à un lieu (l'école) et à un public (l'élève), il apparaît clairement aujourd'hui que la notion d'éducation englobe celles d'information, de sensibilisation, de prise de conscience et enfin de changement de comportement du citoyen. C'est sur la base de ce postulat qu'une contribution des entreprises à l'éducation au développement durable semble possible. 
En présentant enjeux, pratiques et recommandations, l'étude du Comité 21 s'interroge sur la notion d'éducation au développement durable des entreprises, recense les cibles visées et les actions à valoriser. La Note 21 propose un état des lieux ainsi que des bonnes pratiques auprès de cibles variées : grand public, jeunes, consommateurs, salariés, populations vulnérables. Il ressort que les entreprises utilisent de nombreux moyens de communication pour toucher l'ensemble de leurs parties prenantes et que leurs actions sont menées majoritairement de manière partenariale. Le partenaire expert - et souvent associatif - vient ainsi souvent légitimer son initiative.

>> Télécharger la note 21



Retour

30/04/2010 - Les PME et l’achat responsable : une publication d’une note 21 du Comité 21 en partenariat avec écoeff

Les achats responsables représentent un levier pour mettre en cohérence la politique de l'entreprise ou de la collectivité avec ses pratiques. Or beaucoup de donneurs d'ordre, publics ou privés, imposent des exigences de durabilité à leurs fournisseurs ou sous-traitants, sans se soucier d'amorcer un dialogue autour de la répartition des coûts ou des modalités de mise en œuvre des actions.

Dans ce contexte, le Comité 21 en partenariat avec Ecoeff publie une note synthétique Les PME et l'achat responsable Comment les donneurs d'ordre publics et privés peuvent aider les fournisseurs à répondre aux nouvelles exigences ? constituée d'éléments de méthodologie, enrichis de retours d'expérience d'entreprises et de collectivités.   Cette note présente des pistes d'actions pour le donneur d'ordre qui souhaite aider ses fournisseurs à répondre à ses exigences en matière d'achats durables. L'information, la sensibilisation, la formation des fournisseurs, notamment, sont essentielles pour obtenir des résultats concrets. Ces actions doivent permettre de connaître les contraintes de ses fournisseurs, de s'adapter à leurs capacités, d'être en mesure de les accompagner dans leur amélioration continue.   Ce document s'attache également à mettre en avant le rôle des acheteurs, fers de lance à même d'influencer la stratégie et les pratiques des PME, et qu'il est indispensable d'évaluer sur la base de critères de développement durable.

>> Télécharger la note 21



Retour

23/03/2010 - L'Observatoire des crises du Comité 21 publie sa note cadre n°2 avec pour thème « L'écologie saisie par la croissance ? »*

Afin de suivre l'évolution des crises en regard des enjeux du développement durable, le Comité de prospective du Comité 21 annonçait, lors de la parution de son premier rapport en juin 2009**, la création d'un « Observatoire des crises ». Il s'agit pour ce réseau de mesurer, au fil des crises, l'évolution sur les court et le moyen termes de leurs manifestations et la manière dont elles sont traitées. Dans cette note cadre n°2, l'Observatoire s'est interrogé sur le concept de croissance verte : à quelles conditions cette nouvelle croissance permettrait de sortir durablement des crises économiques et écologiques ? Dans le sillage des analyses du Comité de prospective, l'Observatoire constate que si le « green business » est un marché mondial très prometteur, notamment en matière de création d'emplois, et si l'écologie est un nouveau levier du capitalisme, deux menaces, aujourd'hui comme avant la crise, pèsent sur la durabilité de cette évolution : la religion de l'immédiat et la possibilité de faire peser sur d'autres les conséquences de sa propre conduite. Gouvernance planétaire et régulation des marchés restent donc, dans une optique de développement durable, consubstantielles d'une conversion verte de l'économie.
* Rédaction dirigée par Bettina Laville, présidente du Comité de prospective et présidente d'honneur du Comité 21, et Guillaume Cantillon, juriste, rapporteur du Comité de prospective et de l'Observatoire des crises.
** Rapport à télécharger
Note-cadre n°2 à télécharger



Retour

 08/12/2009 - Le Comité 21 lance l'Observatoire des crises : sommes-nous sur la voie d'une sortie de crise ?

 Malgré un frémissement de l'économie, la volonté d'éradiquer les causes profondes des crises n'est pas manifeste. Le décalage entre le système économique global et les individus s'en trouve ainsi approfondi. Telles sont les conclusions de la première note de l'Observatoire des crises du Comité 21. Afin de suivre l'évolution des crises en regard des enjeux du développement durable, le Comité 21 annonçait lors de la parution de ce rapport la création d'un « Observatoire des crises ». Il s'agit pour ce réseau de mesurer, au fil des crises, l'évolution sur les court et le moyen termes de leurs manifestations et la manière dont elles sont traitées. Six mois après la publication du rapport, cette première « Note cadre », réalisée par Bettina Laville, présidente du Comité de prospective et présidente d'honneur du Comité 21, et Guillaume Cantillon, juriste, rapporteur du Comité de prospective, examine une série de points clefs concernant l'origine et les conséquences des crises. Elle sera complétée par des « Notes thématiques » plus précises et des « Flash d'actualité », notamment dans la perspective du sommet de Copenhague. Note et Rapport



Retour

20/11/2009 - Le Comité 21 lance l'Observatoire des crises : sommes-nous sur la voie d'une sortie de crise ?

Malgré un frémissement de l'économie, la volonté d'éradiquer les causes profondes des crises n'est pas manifeste. Le décalage entre le système économique global et les individus s'en trouve ainsi approfondi. Telles sont les conclusions de la première note de l'Observatoire des crises du Comité 21. Afin de suivre l'évolution des crises en regard des enjeux du développement durable, le Comité 21 annonçait lors de la parution de ce rapport (ci-joint présentation du Comité de prospective, 26 juin) la création d'un « Observatoire des crises ». Il s'agit pour ce réseau de mesurer, au fil des crises, l'évolution sur les court et le moyen termes de leurs manifestations et la manière dont elles sont traitées. Six mois après la publication du rapport, cette première « Note cadre », réalisée par Bettina Laville, présidente du Comité de prospective et présidente d'honneur du Comité 21, et Guillaume Cantillon, juriste, rapporteur du Comité de prospective, examine une série de points clefs concernant l'origine et les conséquences des crises. Elle sera complétée par des « Notes thématiques » plus précises et des « Flash d'actualité », notamment dans la perspective du sommet de Copenhague.

>> Télécharger le communiqué
>> Télécharger la note de l'Observatoire des crises



Retour

17/11/2009 - Publication d’une note sur Barcelone

Le Comité 21 vient de publier une note sur la stratégie développement durable de Barcelone. Depuis près de cinquante ans, la ville catalane s'illustre  en effet par une forte volonté politique d'apparaître sur le front de l'innovation pour renforcer la qualité de son espace public : réorganisation du trafic automobile avec les Rondas, mixité fonctionnelle, homogénéisation du centre ville avec la périphérie, ouverture vers la mer ... Ces éléments s'inscrivent depuis 2002 dans une démarche Agenda 21 qui mobilise plus de 500 acteurs privés, publics, associatifs et scolaires. La note illustre également la rénovation du quartier de Poble Nou, ancienne cité ouvrière.

>> A télécharger



Retour

07/11/2009 - Outil de communication sur l'Agenda 21 scolaire destiné à convaincre les décideurs - Octobre 2009

Le Comité 21 et ses partenaires associatifs de l'éducation à l'environnement et au développement durable* ont réalisé un outil de communication, pédagogique et synthétique, pour inciter les décideurs (élus locaux, recteurs, inspecteurs d'académie, chefs d'établissements, enseignants...) destiné à impulser des démarches de développement durable dans les établissements scolaires (Agenda 21 scolaires). Cet outil démontre l'intérêt des Agenda 21 scolaires et l'efficacité d'un partenariat avec les acteurs associatifs de l'EEDD. Construit sous la forme d'un mode d'emploi pratique (Pourquoi se lancer ? Comment ça marche ? Passez à l'action !), il est illustré de témoignages de décideurs du programme « Etablissements du développement durable de Haute-Normandie ». Le fichier numérique, complété par un mode d'emploi, est téléchargeable. Les acteurs de terrain qui souhaitent l'utiliser pour convaincre des décideurs de leur territoire peuvent l'adapter avec leurs propres coordonnées. Il suffit de compléter le cadre « Votre contact » de la page 8 puis d'imprimer la plaquette personnalisée. Le fichier personnalisé n'est pas enregistrable, il est réservé à l'impression. Des exemplaires papiers de la plaquette peuvent également être envoyés sur demande, au cas par cas, les frais de port demeurant à la charge du demandeur.

>> Plaquette de communication
>> Mode d'emploi
>> Le communiqué et dossier de presse



Retour

25/09/2009 - Concertation avec les parties prenantes : un enjeu stratégique pour l’entreprise

Le Comité 21 conçoit et anime depuis 2004 des démarches de concertation avec des parties prenantes, anticipant ainsi la loi Grenelle II qui préconise « d'introduire le débat sur le développement durable et la responsabilité sociétale dans les entreprises ». En amont de la future norme ISO 26000 sur la responsabilité sociétale des organisations, qui prévoit d'identifier et de s'engager avec les parties prenantes, le Comité 21 publie une note méthodologique sur cette démarche innovante, afin de faciliter sa mise en œuvre par toute entreprise qui souhaite améliorer son processus de dialogue.


>> Communiqué de presse
>> Note 21 sur la Concertation des parties prenantes



Retour

26/06/2009 - Premier rapport du Comité de prospective du Comité 21

Le 26 juin, le Comité de prospective du Comité 21, présidé par Bettina Laville, présidente d'honneur du Comité 21, a présenté son premier rapport intitulé : « Temps de crise financière, économique, écologique, sociale : enjeux, contradictions, opportunités ». Il analyse les origines de ces crises et formule des recommandations pour l'après-crise.  
Au lendemain de la réunion du conseil de l'OCDE, qui s'est conclue par une déclaration sur la croissance verte, et à la veille des rencontres du Cercle des économistes dont les travaux porteront sur le thème « des ruptures aux nouveaux équilibres », le Comité de prospective du Comité 21 se prononce pour une transformation profonde de notre civilisation, seule voie de sortie de crise.
La plupart des débats sur les crises financière, économique, écologique et sociale tournent autour de deux questions : Ces crises ont-elles la même origine et les solutions pour y répondre sont-elles communes ? Représentent-elles l'occasion de corriger une « fausse route » ou un simple détour par rapport à la « bonne route » ?  
Pour le Comité de prospective du Comité 21, les crises ont la même origine, la démesure, et appellent des réponses communes : moins de « court-termisme », plus d'horizon durable, moins de produits virtuels, plus d'investissements pour satisfaire nos vrais besoins. Concernant l'après-crise, le Comité de prospective préconise une transformation substantielle : un nouveau choix global d'organisation sociale. Ce n'est pas simplement le capitalisme qu'il faut refonder, mais le fonctionnement entier de nos sociétés et de nos comportements. « Stimuler » et « sauvegarder » l'économie, comme on l'entend actuellement, revient trop souvent à repousser l'échéance du changement requis.  En effet, la dégradation de la planète et la rareté des ressources sont un fait aujourd'hui, pas une menace. Nous n'en sommes plus à l'aménagement d'un développement viable mais à la construction de notre survie, en rupture avec les comportements de tous les acteurs, économiques privés, publics, société civile, etc. Ce travail doit s'appuyer sur la sociologie et les sciences politiques, voire les propositions philosophiques puisque c'est à un nouvel humanisme qu'il est fait appel. 86 pages - juin 2009
 

>> Communiqué de presse
>> Rapport du Comité de prospective



Retour

09/03/2009 - Le Comité 21 et le cabinet des Enjeux et des Hommes publient un guide pratique sur la mobilisation des équipes, à destination des entreprises et des collectivités locales

Alors que la place accordée à la mobilisation des équipes pour le développement durable est aujourd'hui reconnue comme un critère de performance pour les entreprises et les collectivités locales, les acteurs qui souhaitent mobiliser les salariés autour de cet enjeu se trouvent souvent démunis, face à l'ampleur de la tâche à accomplir. Ce guide est composé de 10 fiches pratiques, comportant des définitions et informations essentielles (apports théoriques, schémas, clés de réussite...), des témoignages d'experts (responsables développement durable, RH, prestataires...), ainsi que 130 illustrations concrètes de projets de mobilisation réussis en entreprises et en collectivités (études de cas, témoignages, exemples...). Il est téléchargeable gratuitement sur www.comite21.org et www.desenjeuxetdeshommes.com. En complément, une base de données a été développée dans l'espace adhérent du site du Comité 21, proposant des fiches « bonnes pratiques » et des fiches « offres de produits et prestations » testées et approuvées par ses adhérents. Grâce à ce moteur de recherche, ces derniers trouveront des idées et des références, classées selon différents critères, pour optimiser leur projet de mobilisation des équipes.

>> consulter et télécharger le guide pratique
>> accéder à la base de données
>>télécharger le Communiqué de presse



Retour

17/11/2008 - Etude sur le Bilan et perspectives de l'action des collectivités pour l'éducation au développement durable

Dans le cadre de la conférence internationale "Agir ensemble pour éduquer au développement durable" ( 27 au 29 octobre 2008 à Bordeaux ), le Comité 21, en coordination avec l'Association des Maires de France, a réalisé une synthèse du « bilan et perspectives » de la France pour l'éducation au développement durable des collectivités. Sur la base d'une consultation auprès de son réseau de collectivités, le Comité 21 a élaboré un document organisé autour de trois axes : les collectivités éco-responsables ; les collectivités agissent auprès des citoyens et les collectivités et « ses partenaires». Des recommandations ont été exprimées collectivement  par tous les acteurs réunis lors d'une séance de restitution finale animée par Des enjeux et des hommes. Pour en savoir plus

>> Télécharger la synthèse
>> Télécharger les annexes
>> Télécharger la restitution finale



Retour

04/09/2008 - Agir ensemble pour un tourisme durable

A l'heure des premiers bilans de l'activité touristique de cet été, le Comité 21 publie un guide Agir ensemble pour un tourisme durable, qui met en garde contre les menaces du tourisme de masse, tel qu'il est pratiqué aujourd'hui. Destiné aux acteurs publics et privés, ayant un lien direct ou indirect avec le secteur touristique, cet ouvrage est un outil pratique pour informer, encourager et passer à l'action. Partout dans le monde, la demande « récréationnelle » augmente à mesure que le progrès social avance. La pression démographique d'un nouveau monde en quête de loisirs ne fait qu'accélérer la donne. 900 millions de voyageurs dans le monde en 2007, cela correspond aux populations de l'Union européenne, des Etats-Unis et du Mexique réunies ! Nous devons nous demander comment produire et consommer différemment nos vacances et nos loisirs. Le tourisme durable nécessite une action conjointe des acteurs publics et privés de la filière touristique : gouvernements, autorités locales, entreprises, associations et consommateurs. Il faudra donc mettre en place des politiques volontaristes afin de lutter contre les idées reçues : non, le tourisme durable n'est pas une mode ! Non, le tourisme durable ne coûte pas plus cher !
Afin de répondre à cette attente, le Comité 21 publie un guide, sur la base de réalisations exemplaires en France et à l'étranger, pour aider tout acteur de la filière à agir pour un tourisme durable. A télécharger



Retour

29/08/2008 - Agir ensemble pour des territoires durables

Aujourd’hui, quinze ans après le Sommet de la Terre de Rio (1992), la plupart des régions, des départements et des communes françaises sont engagés dans le développement durable. Partout en France, les initiatives se multiplient pour construire une société plus efficace, plus humaine et plus durable. Mais comment passer de l’initiative isolée au projet de territoire ? Quels sont les facteurs de réussite ? Quels sont les outils à la disposition des acteurs locaux ? Comment se répartissent les responsabilités dans les changements à entreprendre ? Quelles sont les actions à mutualiser ? Entreprises, collectivités territoriales, quelles synergies pour l’action ?   Sur la base d’exemples innovants, cet ouvrage propose des réponses concrètes à la fois méthodologiques et stratégiques qui se veulent au plus proche des attentes des acteurs du territoire.

>> Bon de commande



Retour

10/07/2008 - L'Union pour la Méditerranée et le Tourisme durable

A la veille du lancement de l’Union pour la Méditerranée (le 13 juillet 2008 à Paris), le Comité 21 préconise la création d’un Agenda 21 méditerranéen pour le tourisme durable. Première destination touristique mondiale, la Méditerranée accueille plus d’un tiers du tourisme international et concentre à elle seule un quart des capacités mondiales d’hébergement, situées principalement au nord-ouest du bassin. Aujourd’hui, son développement se tourne désormais vers le Sud et vers l’Est. Axe incontournable du développement économique de nombreux pays du bassin méditerranéen, le tourisme représente pour ces derniers un enjeu économique vital comme en témoigne certains objectifs ambitieux (10 millions de touristes au Maroc en 2011). Quel rôle pour la France et pour l’Europe ? La France – premier pays visité au monde - est un acteur majeur du tourisme en Méditerranée. Elle doit montrer l’exemple dans cette région du monde. Dans le cadre de la Présidence européenne, la France peut faire du développement touristique durable en Méditerranée un socle prépondérant du projet d’Union pour la Méditerranée. Le Comité 21 propose de faire du tourisme durable un axe bâtisseur de l’Union pour la Méditerranéenne en invitant les acteurs privés et publics de la filière à travailler ensemble pour sa concrétisation. Cette note méthodologique a pour ambition de faire le point sur les enjeux du tourisme dans cette région du monde et de proposer la mise en place d’un Agenda 21 méditerranéen pour le tourisme durable.

>> Notes 21 - L'Union pour la Méditerranée et le Tourisme durable



Retour

25/03/2008 - La commande publique régionale au service du développement durable

Comment à travers leurs achats, les régions peuvent faire émerger des filières éco-responsables ? Après avoir balayé le cadre de référence de la commande publique durable (cadre réglementaire, outils à disposition des acheteurs), le document répertorie certaines expériences en régions et fait part d'initiatives intéressantes à l'international. La dernière partie propose des recommandations, illustrées de retours d'expérience, pour faire émerger et structurer des filières éco-responsables dans les régions. La formation des acheteurs et des élus, le travail en réseau, l'accompagnement technique et financier auprès des entreprises de la région constituent des recommandations incontournables.

>> La commande publique régionale au service du développement durable



Retour

14/01/2008 - Publication sur la contribution des collectivités à l'éducation au développement durable

Le COMITÉ 21 et SUEZ s'engagent pour l'éducation au développement durable dans les territoires avec la publication du guide intitulé « La contribution des collectivités à l'éducation au développement durable - enjeux, recommandations et retours d'expériences ». Outil méthodologique indispensable pour les collectivités, cet ouvrage propose de mettre en place une stratégie d'éducation au développement durable pour amener le citoyen à s'engager concrètement dans la vie de son territoire. Ce document a pour objectif d’assister les collectivités dans leur contribution à l'éducation au développement durable des jeunes et des familles. Il propose des recommandations stratégiques et méthodologiques, assorties des retours d'expériences, en France et en Europe. La première partie cerne les grands principes de l'éducation au sein d'une collectivité. Le chapitre II propose une approche méthodologique pour créer ou renforcer l'axe « Education au développement durable » dans le cadre d'un Agenda 21. La troisième partie identifie sept champs d'actions privilégiés pour l'éducation au développement durable. Pour illustrer les recommandations, le dernier chapitre décrit un exemple concret : l'éducation au développement durable à Lille. 112 page L'étude est diffusée sur demande au Comité 21 (hors frais de port) et une version électronique est téléchargeable sur les sites du COMITÉ 21 : COMITE 21 et de SUEZ

>> Communiqué de presse
>> Télécharger l'étude



Retour

01/01/2008 - Guide méthodologique de l'Agenda 21 scolaire du Comité 21

Le Comité 21 a publié, en 2006 et réédité en 2007, le guide De l'école au campus, agir en ensemble pour le développement durable - guide méthodologique de l'Agenda 21 scolaire. Conçu en coordination avec le groupe de pilotage de son programme « Education au développement durable » (une quarantaine d’organismes experts), ce guide s’adresse à la communauté éducative et aux acteurs de l’éducation au développement durable qui souhaitent mettre en place une démarche développement durable dans un établissement scolaire. Le Comité 21 a élaboré une méthodologie pour la conception et la mise en œuvre de ces Agenda 21 scolaires. Sur la base de nombreux témoignages et retours d’expériences, il souhaite ainsi susciter la « contagion ».
Edition : Comité 21 - Co-diffusion avec le CRDP Académie de Paris - avec le soutien de l'ADEME et la Fondation Véolia Environnement. 104 pages. Rupture de stock
              

>> Présentation
>> Télécharger le guide



Retour

30/11/2007 - La contribution des collectivités à l'éducation au développement durable - enjeux, recommandations et retours d'expériences ; étude réalisée avec le soutien du groupe SUEZ - 112 pages - sur demande (hors frais de port)

Dans le cadre de son programme « Education au développement durable », le Comité 21 a réalisé un outil méthodologique pour les collectivités. L'ouvrage propose de mettre en place une stratégie d'éducation au développement durable pour amener le citoyen à s'engager concrètement dans la vie de son territoire.

>> Télécharger l'étude



Retour

20/04/2007 - Les quartiers durables : un exemple de démarche intégrée et participative

Les collectivités françaises qui conçoivent des projets durables sont de plus en plus nombreuses ; les bailleurs sociaux, les promoteurs, les constructeurs, les financeurs, ont de plus en plus conscience des enjeux qui se profilent. Mais la France reste en retard dans ce domaine et il est nécessaire d’expliciter en quoi consiste le quartier durable afin de se lancer dans cette démarche. Les quartiers durables constituent de réelles opportunités de projets de territoire, permettant de nourrir les Agenda 21 locaux.

>> Etude Comité 21 Les Quartiers Durables



Retour

08/03/2007 - « L'avenir en vert. Environnement, santé, emploi : pour une France du 21e siècle » - Edition du Seuil - 19 euros

Le Comité 21 a choisi d'investir quatre secteurs clés de la vie quotidienne des Français pour sensibiliser le grand public aux mutations qui s'imposent à tous, au niveaux individuel et collectif : l'alimentation, les déchets ménagers, les énergies, les transports. Pour chacun des secteurs, l'ouvrage propose un diagnostic intégré (environnement, économie, solidarité, démocratie participative) et des recommandations s'adressant au citoyen-consommateur-électeur.

>> Communiqué de presse



Retour

30/10/2006 - Le projet européen South Urban Enviplans

Le projet européen South Urban Enviplans, cofinancé par le Direction Générale de l’Environnement de la Commission européenne, a été lancé en janvier 2005 pour inciter les collectivités territoriales de l’Europe méridionale à mettre en œuvre la stratégie thématique pour l’environnement urbain. Fruit de deux années d’échanges menées au sein des collectivités partenaires (françaises, italiennes, adriatiques), l'ouvrage propose une radioscopie des enjeux et des réponses pour intégrer la gestion de l’environnement dans les politiques urbaines. Ces lignes directrices s’appuient sur des expériences très concrètes et des études de cas.

>> Télécharger le guide



Retour

31/12/2005 - Mémento pratique du développement durable à l'usage des collectivités locales

Mémento du développement durable - 2005
"Mémento pratique du développement durable à l'usage des collectivités locales"

>> Bon de commande



Retour

05/12/2005 - Actes des dix ans du Comité 21

« Agir ensemble », c’est la devise que le Comité 21 a adoptée pour la célébration, le 24 novembre 2005, du 10e anniversaire du Comité 21 au Centre International des Conférences à Paris. Placée sous le patronage du Président de la République et dans le cadre du 60e anniversaire des Nations-Unies, cette manifestation avait choisi pour emblême des Objectifs du Millénaire, impulsés par Kofi Annan en 2000, excellente synthèse des enjeux à prendre en charge, individuellement et collectivement.
A télécharger



Retour

28/02/2005 - Achats et développement durable

Issu des travaux du groupe de pilotage créé en 2002 pour accompagner les directions des achats vers le développement durable, l'ouvrage propose une approche à la fois stratégique et méthodologique en cinq chapitres : impulsion stratégique ; approche méthodologique ; monographies ; cadre juridique et réglementaire ; cadre normatif et volontaire ; initiatives françaises et européennes. Il réunit près d'une centaine de témoignages et retours d'expériences.
co-édition AFNOR/Comité 21 - 200 pages - 30,60 €

>> Bon de commande



Retour

27/01/2004 - Atlas mondial du développement durable

Nouvelle édition de l’Atlas mondial du développement durable avec un supplément sur le développement durable en France
Cet atlas est sorti en août 2002 dans le cadre du Sommet de Johannesburg co-édité par le Comité 21 et les Editions Autrement pour ouvrir au grand public les enjeux mondiaux du développement durable. Après une première édition à 10 000 exemplaires, cette nouvelle version propose un cahier de huit pages sur le développement durable en France. 88 pages - 14,95 euros

>> Communiqué de presse



Consulter les archives

Parution de la Note 21 « Bien-être et développement durable : deux notions à rapprocher dans l’évaluation et dans l’action »
Nouvelle publication : Développement durable, levier pour la mise en oeuvre de la réforme territoriale
Publication d'une Note de décryptage de la COP 21 à destination des Pays d'Afrique