Fort de son histoire et de son ADN multi-acteurs, observateur privilégié des innovations territoriales durables, le Comité 21 constitue l’enceinte privilégiée de promotion et d’essaimage de ces nouveaux modèles socio-économiques, dans lesquels entreprises, collectivités, associations et recherche collaborent à la définition et au déploiement de nouvelles démarches, empreintes d’une gouvernance plus territorialisée, et au profit de toutes les parties prenantes. 



De l'Agenda 21 aux ODD

L’action locale n’a probablement jamais été aussi ambitieuse pour parvenir à intégrer le développement durable au plus près des réalités territoriales et citoyennes. Une maturité locale acquise grâce aux nombreux Agenda 21 locaux français, démarche privilégiée des territoires pour lancer leur projet de développement durable.

Parce que l'Agenda 21 est né de la déclaration de Rio, en 1992, les Objectifs de Développement Durable adoptés par l'ONU en septembre 2015 en constituent la légitime continuité.

Au cœur du Comité 21 depuis sa création, le Pôle Territoires durables évolue au regard d’enjeux territoriaux qui se précisent, au fur et à mesure de la restructuration du paysage décentralisé français et de l'ambition mondiale.

Depuis plus de 20 ans, le réseau existe grâce aux adhérents, qui osent expérimenter, dialoguer et co-construire. Le Comité 21 vit des innovations qu’il rencontre, valorise pour convaincre et donner envie à d’autres d’oser, et de se lancer. 

Aujourd'hui, les Objectifs de développement durable sont décisifs pour parvenir à notre nouveau paradigme. Ils obligent les organisations à construire une vision prospectiviste et partenariale, gage d'innovation, et d'inclusion.



Nouveaux modèles d'attractivité territoriale

Aux premières loges de ces transformations sociétales, qui se lancent d’abord dans les territoires, le Comité 21 constate avec intérêt que les nouveaux modèles économiques et démocratiques sont possibles grâce à un élément incontournable : le multi-acteurs !
Ces nouveaux modèles ne peuvent en effet exister s’ils ne s’appuient pas sur les forces vives de nos territoires. Et elles sont nombreuses, ces forces vives !

Le Comité 21 propose à ses adhérents des rendez-vous, des outils et de la méthodologie de travail pour leur permettre d’inscrire leur démarche dans l’architecture de ces nouveaux modèles. Comment mieux associer les citoyens à l’élaboration d’un PCAET et quelles techniques d’animation ? Comment faire se rencontrer collectivités et entreprises pour construire un développement territorial soutenable ? Comment prioriser les enjeux du territoire en dialoguant avec toutes les parties prenantes et comment en rendre compte ? 

Aujourd’hui, les initiatives qui fonctionnent, qui redonnent du sens, sont celles qui réussissent à réunir les acteurs, dans les conditions de l’intelligence collective, en leur proposant de s’emparer de leur responsabilité pour poursuivre un but commun : celui de territoires attractifs et ambitieusement durables, tant pour les entreprises que pour les habitants.