<< Novembre 2020 >>
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            

Retour

07/08/2020 - Le Pacte civique propose un ouvrage sur les Sobriétés

La crise du COVID19 nous interpelle sur comment changer la vie collectivement, et individuellement pour construire ensemble un monde où chacun puisse vivre et s’épanouir. La sobriété, mise en avant par la Convention citoyenne pour le climat, est une valeur centrale du Pacte civique, mouvement citoyen, qui entend la porter au cœur de nos comportements individuels, institutionnels et politiques  

Le Pacte civique propose un livre “détonateur”, préparé par son atelier Sobriété, conduit par Élisabeth Javelaud, sociologue, pour lancer enfin le débat dans toutes les composantes de la société. Avec des contributions provenant de multiples acteurs de la société.

Non pas un livre de chevet, mais un livre qui pousse à réagir, à agir, un ouvrage grand public, pour recenser des questionnements et provoquer un débat stimulant, précurseur de l’action.  

Avec des récits de vie, des témoignages d’engagement concrets, des propositions de mise en œuvre de la valeur sobriété dans le domaine de l’écologie et des questions sociales.  

Ce livre verra le jour en Février 2021, si nous enregistrons 500 intentions d’achats. C’est donc grâce à votre soutien que ce livre pourra voir le jour.  Au prix de 16€, cela peut faire un cadeau militant pour vos proches !    

En savoir plus

contact@pacte-civique.org



Retour

24/07/2020 - Le Comité 21 a contribué aux travaux du RAMEAU avec ces deux dernières publications : la Grande Transformation et l'appropriation de l'Agenda 2030 par les collectivités

En juillet, le Comité 21 a contribué aux travaux du RAMEAU. Tout d'abord, nous avons participé à la 6ème Rencontre des pionniers des alliances en Territoire qui mettait en perspective l’ODD 17 en direct des territoires. 53 intervenants sont venus partager leur regard et surtout leurs expériences de terrain. Cette journée a confirmé le cadre commun des Objectifs de développement durable pour inventer localement des solutions face à des défis collectifs. C'est en cela que le cadre universel des ODD qui fixe l'Agenda 2030 est essentiel à la reconnaissance du rôle structurant des territoires.

Le Comité 21 y a participé à travers deux interventions vidéos : 

- La présentation du rapport "la Grande Transformation : freins , leviers et moteurs" par Philippe Dessertine, économiste et président du Comité de prospective du Comité 21. A voir

- L'intervention d'Elsa Charon, responsable du Pôle Villes et Territoires sur notre guide "Pour l'appropriation de l'Agenda 2030 par les collectivités". A voir

Par ailleurs, le RAMEAU a publié son bulletin de veille sur l'innovation sociétale avec un dossier complet sur 3 mois d’anticipation de sortie de crise pour les acteurs et actions d’intérêt général. Bettina Laville, présidente du Comité 21, y a contribué avec un article sur "La Grande Transformation face à la crise : 12 propositions pour le monde d’après" (page 28).

Voir la 6èmeRencontre des pionniers des alliances en Territoire -  en replay



Retour

 24/07/2020 - Le Comité 21 partenaire de FSC pour écouter la voix des forêts

Les forêts sont essentielles à notre équilibre et à celui de notre planète. Elles nous entourent par les services qu’elles nous rendent mais aussi par les produits qu’elles nous offrent au quotidien. Aujourd’hui plus que jamais, il est crucial de les préserver. La crise actuelle nous l’a d’ailleurs rappelé avec les dizaines d’articles et d’études qui ont été publiés sur le lien entre dégradation des écosystèmes terrestres, perte de biodiversité et émergences de nouvelles maladies telles que le Covid-19.

FSC France et 5 autres organisations françaises, Comité 21, France Nature Environnement, Orée, SNUPFEN Solidaires et Green Cross France, se sont donc mobilisées pour appeler à écouter la voix des forêts, toujours plus malmenées par les activités humaines, mais aussi les catastrophes climatiques qui se multiplient. Ils ont co-signé une tribune pour rappeler la nécessité de protéger les forêts. Un appel qui souhaite toucher tous les acteurs de la société civile : entreprises, citoyens, décideurs publics, associations… pour une meilleure prise en compte des forêts dans les démarches et stratégies de chacun.

Lire la Tribune
Retrouver le message de Bettina Laville
Pour en savoir plus




Retour

 10/06/2020 - [Vidéo] Voir ou revoir l'atelier#1 du programme S'adapter aux changements climatiques !

Le premier atelier du programme" S'adapter aux changements climatiques" a eu lieu le 4 juin 2020, sur la thématique de l'eau. 

Les impacts de l’évolution climatique actuelle sur l’eau s’ajoutent à des pressions anthropiques déjà importantes, contribuant à une gestion tendue d’une ressource aux usages souvent opposés. Support essentiel de la biodiversité, du bien-être des populations, de la production alimentaire et de certains secteurs économiques, l’eau demeure une ressource à la croisée de multiples enjeux qui lui confère une attention particulière dans les options de réorganisations face aux changements climatiques. Quelles sont les dernières tendances en la matière et quels sont les exemples marquants d’une gestion des ressources en eau réussie à l’échelle des territoires et des activités ?

Avec les interventions de Maylis Castaignet, chargée d’études socio-économie et climat, Agence de l'Eau Seine Normandie, Muriel Chagniot, coordinatrice développement durable Eau France, Veolia et Justine Delangue, chargée de mission Solutions fondées sur la Nature, Comité français de l'UICN.

Visionnez l'atelier en intégralité




Retour

14/04/2020 - Ifrée : accompagner la transition écologique par des dynamiques participatives

L'Ifrée vient de finaliser l'élaboration d'une plateforme de ressources pédagogiques en ligne pour se former à l'accompagnement de la Transition énergétique grâce au projet européen erasmus +  ETRES mené de 2016 à 2019, avec l'Italie, la Grèce, l'Espagne et en France : l'IFREE, le Graine Occitanie et Montpellier SupAgro (aujourd'hui Institut Agro).

Il est à destination des professionnel-les de l'EEDD qui petit à petit sont amenés à animer des dynamiques participatives vers la transition écologique. Les ressources sont en libre accès et utilisables ainsi, directement, rassemblés par module, avec une carte mentale présentant l'ensemble des ressources.

module 1 : Développement durable et transition écologique
module 2 : Citoyenneté active et démocratie participative
module 3 : Concevoir et piloter un dispositif d'accompagnement participatif
module 4 : Dimension éducative de l'accompagnement
module 5 : Postures et pratiques de la fonction  d'accompagnement

Les ressources peuvent être utilisées dans un cadre de "formation". Si votre structure propose des formations pour les professionnels de l'EEDD,  vous pouvez vous appuyer sur le livret pédagogique qui présente l'ensemble des modules et quelques scénarios d'utilisation : ICI

Pour en savoir plus



Retour

14/04/2020 - Unis-Cité mobilise près de 500 jeunes pour aider les personnes en situation de handicap isolées

En lien avec la plateforme lancée par le Gouvernement Solidaires-handicap.fr, avec les Maisons Départementales des Personnes Handicapées, les Centres Communaux d’Action Sociale, et les associations du secteur tels que la Compagnie des aidants, l’Association Française des aidants, et les associations de familles et personnes en situation de handicap, les volontaires d’Unis-Cité, formés à la création d’activités adaptées et aux techniques d’écoute, ont adapté leur mission : ils maintiennent le lien à distance, offrent des moments de répit aux aidants… ils identifient les besoins particuliers et les situations à risques et font le lien avec les structures ressources du territoire.

Pour en savoir plus



Retour

06/04/2020 - Newsletter de l'UICN : le Congrès mondial de la nature l’UICN est maintenant officiellement reporté du 7 au 15 janvier 2021 à Marseille

Le Congrès mondial de la nature l’UICN est maintenant officiellement reporté du 7 au 15 janvier 2021 à Marseille (parc Chanot). Il sera plus que jamais nécessaire pour renouveler ensemble notre vision et nos rapports au vivant et proposer les solutions pour une planète saine, vivante et durable. Nous vivons en effet une crise inédite avec cette épidémie mondiale et ses conséquences dramatiques sur les vies humaines. Ses origines sont liées avec la crise de la biodiversité. Ce virus, le Covid-19, a en effet émergé dans les mêmes conditions que de précédentes épidémies en mettant en contact des espèces animales sauvages avec des espèces domestiques et notre espèce Homo sapiens. Ebola, le SRAS, la grippe aviaire, etc, sont issus des agressions continues contre la nature : destruction des milieux naturels, braconnage et trafic illégal d’espèces sauvages, introduction d’espèces exogènes, élevages concentrationnaires… et parfois de la mauvaise foi ! Certains accusent les espèces sauvages, ici les chauves-souris et pangolins, d’être à l’origine de la transmission du virus et refusent d’admettre notre responsabilité humaine pleine et entière.
Paradoxalement, on observe aussi de façon concrète les effets du confinement et du ralentissement des activités économiques sur la pollution de l’air et sur la nature : images satellites sur la diminution des émissions de CO2en Chine, observations du retour des animaux sauvages dans les villes…
« Plus rien ne sera jamais comme avant » entendons-nous mais saurons nous tirer pleinement les conséquences de cette crise, en particulier sur ces liens avec les pressions que nous exerçons sur la biodiversité ? Croyons-nous pouvoir changer, évoluer vers une humanité viable, une solidarité mondiale pour une vie durable et florissante. Nous devons continuer de nous mobiliser pour montrer que la préservation de la biodiversité est indispensable au bien-être humain, notamment pour éviter de nouvelles crises sanitaires. L’initiative pour une Ethique de la Biosphère adoptée par l’UICN en 2010 nous rappelle notre vision de la VIE sur cette belle planète.
Relisons la et continuons de nous en inspirer. Prenez soin de vous et des autres et continuons la mission de l’UICN « pour un monde juste qui valorise et préserve la nature ».

Edito du Président, Bernard Cressens
Lire la newsletter



Retour

27/03/2020 - Orée publie son étude sur les réseaux majeurs de l'économie circulaire en Europe

Les ressources de la planète (matières premières, eau, énergie, etc.) se raréfient. Par ailleurs, l’économie linéaire mondiale (extraire, fabriquer, consommer, jeter) génère une pollution intenable. C’est pourquoi le gouvernement français s’est engagé en septembre 2019 à transformer l’économie avec sa Feuille de Route de l’Economie Circulaire (FREC, 46 pages), mettant ainsi en oeuvre la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte du 18 août 2015 (TEPCV).

L’inconvénient actuel est le manque de coordination de cette économie circulaire naissante. Alors que le Plan d’action pour l’économie circulaire a été publié le 11 mars 2020 par la Commission européenne, ORÉE et l’INEC dévoilent une étude inédite sur les réseaux majeurs de l’économie circulaire en Europe, qui identifie et analyse 28 structures européennes. L’objectif commun d’ORÉE et de l’INEC est de développer une vision de l’économie circulaire fédératrice et englobante. Cette étude permet de connaître quels sont les acteurs non-étatiques des territoires, la vision de l’économie circulaire qu’ils portent, leurs cibles principales, leurs moyens d’action et les thématiques abordées. Ainsi, ORÉE et l’INEC révèlent la transition vers une économie circulaire qui émerge sur l’ensemble des territoires européens. Cette économie circulaire portée par les institutions politiques et par les acteurs non-étatiques apparaît comme la réponse adéquate face aux enjeux de raréfaction des ressources. Reste à construire une coordination globale. 
Ce rapport permet une meilleure coordination entre acteurs. 

En savoir plus
Lire le rapport (72 pages, anglais)




Retour

02/03/2020 - Prévention des déchets sauvages : Gestes Propres en piste

Cet hiver, près de 150 stations de montagne, réparties sur l'ensemble des 5 massifs montagneux français, sont mobilisées pour encourager les gestes propres, dont le  réflexe de trier ses déchets, auprès des vacanciers. L'Association Gestes Propres est en effet à leurs côtés pour rappeler à chacun l'urgence d'adopter un comportement civique, partout et tout le temps, pour éviter la prolifération des déchets sauvages et stopper leur parcours jusqu'aux rives et océans. Gestes Propres estime que la quantité de déchets sauvages en France s'est élevée en 2018 à environ 520 000 tonnes, l'équivalent de 52 Tours Eiffel ! Pour faciliter les gestes propres des skieurs, surfeurs et randonneurs, des milliers de sacs à rayures et des collecteurs dédiés sont installés dans les stations. Certains de ces équipements, mini-chalets en mélèze ou en pin, sont fabriqués en France et spécialement étudiés pour s'intégrer au paysage montagnard. « Gardez et Triez vos déchets » : ce programme de sensibilisation est déployé en montagne, mais aussi en forêts, sur les voies navigables, dans les parcs régionaux, etc.

En savoir plus 
Contact : service de presse de Gestes Propres - adocom@adocom.fr



Retour

05/02/2020 - les propositions d’AMORCE pour la transition écologique des territoires !

La transition écologique aura une place centrale lors des élections municipales du 15 au 22 mars 2020, mais surtout dans les programmes mis en place par les nouveaux élus communaux et intercommunaux dans les 5 prochaines années.

Actant que les communes et les intercommunalités sont des acteurs clés pour mettre en oeuvre la transition énergétique, AMORCE, Premier réseau français d’acteurs locaux d’information, de partage d’expériences et d’accompagnement des décideurs en matière de politiques Énergie-Climat des territoires, a conçu une série de propositions de campagne en faveur de la transition écologique à destination des candidats pour les sensibiliser à ces enjeux et leur permettre de bâtir un programme d’action.
AMORCE s’investit dans la campagne avec un programme permettant aux candidats de présenter un plan d’action. Il s’appuie sur des objectifs ambitieux et atteignables au cours du mandat, sur des projets structurants et sur des mesures emblématiques pour engager tous les Français dans la transition écologique sur les grandes compétences environnementales des collectivités locales : l’économie circulaire, la transition énergétique, la lutte contre le dérèglement climatique et la gestion durable de l’eau.Pour en savoir plus, la liste des propositions d'AMORCE pour les municipales



Retour

05/02/2020 - L’association Empreintes Citoyennes lance son label Villages et Villes Citoyennes

7 piliers, 21 objectifs et 63 critères définissent ce nouveau label, qui a pour ambition de faire de la commune l'espace privilégié pour la fabrique du citoyen.

Le 26 février à partir de 19h, l’association organise une discussion « Faire de la commune la fabrique du citoyen » dans les locaux de notre partenaire Les Halles Civiques (4, rue de la Vacquerie 75011 Paris).

A cette occasion seront présentés :
  • Le Label « Villages et Villes Citoyennes » : genèse et perspective.
  • L’ouvrage Des énergies citoyennes, un foisonnement d’initiatives dans les territoires, présenté par son auteur Patrick Norynberg, universitaire et vice-président de l’association.
La démarche « Villages et Villes Citoyennes » se veut inspirante et structurante pour les prochaines équipes municipales et les citoyens qui ont compris que la citoyenneté deviendra le thème central des projets de territoire.

Pour soutenir cette conviction et fédérer les ambitions citoyennes, l'association diffuse l'appel citoyen et républicain « Faire des Villages et Villes de France les fabriques de la citoyenneté »

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site d'Empreintes citoyennes ou écoutez l'ntervention de Julien Goupil, fondateur et directeur d’Empreintes Citoyennes, dans l’émission Carnets de campagne de France Inter.



Retour

05/02/2020 - Orée présente : Quelle empreinte environnementale de l’intelligence artificielle et de l’économie digitale?

Alors que nous entendons parler depuis plus de dix ans de « IT for Green » encourageant un écosystème numérique plus responsable, il convient dorénavant de s'interroger sur l'extraordinaire empreinte environnementale de l'intelligence artificielle et, plus globalement, de l'économie digitale ( data center, vidéo à la demande,.... ).
Lors de cette soirée-débat « Intelligence artificielle et empreinte écologique », Orée* et DS Avocats* vous propose de mettre en perspective le principe de « IT for Green »  avec la tendance «Green for IT», ou comment sensibiliser et former les organisations pour intégrer des bonnes pratiques de développement durable numérique.

Pour en savoir plus 

s'inscrire

Grégoire BRETHOMÉ - Responsable de la communication - ORÉE - brethome@oree.org - 01 48 24 31 37

*Orée : Association multi-acteurs créée en 1992, ORÉE fédère et anime depuis plus de 20 ans un réseau d'acteurs engagés pour échanger et mettre en place une dynamique environnementale au service des territoires. Aujourd'hui, ORÉE rassemble, accompagne et outille un réseau de plus de 180 membres : entreprises, collectivités, associations professionnelles et environnementales, organismes académiques et institutionnels…
*DS Avocats : Un cabinet d’avocat international de premier plan, créé en 1972 à Paris, qui a développé son savoir-faire au bénéfice des entreprises et des collectivités publiques. 




Retour

03/02/2020 - Pour inciter les jeunes à se présenter aux élections municipales : Unis-cité partenaire de “tous élus”

Afin que les jeunes puissent se former gratuitement et de manière indépendante de tout parti politique à la démocratie locale et aux élections municipales, l’association “Tous Elus” relance la campagne « Pourquoi Pas Toi ? ». Tous Elus est une association 100% citoyenne, qui forme et accompagne des jeunes désirant se lancer dans la politique locale mais ne sachant pas par où commencer. Unis-Cité, l’association pionnière du service civique en France, est partenaire de ce projet. 

En mars 2020, 500 000 élus locaux remettront en jeu leur mandat. La campagne #Pourquoipastoi vise à encourager 10 000 citoyens, notamment les jeunes et les moins diplômés, à franchir ce qui souvent apparaît comme un mur infranchissable :​ s’engager politiquement, au niveau local, pour défendre leurs idées et diversifier pour de vrai, l’offre électorale​. Le but ? Soutenir ou rejoindre une liste, voir se présenter en tant que maire !

2500 jeunes se sont déjà inscrits à la cession de février 2019, l’idée est de renouveler l’opération au moment où beaucoup de listes et beaucoup de mairies cherchent encore des candidats. Cet accompagnement a commencé dès mardi 10 décembre avec l’envoi par mail de contenus 100% gratuits et indépendants de tout parti politique, dont une web-série de vulgarisation du fonctionnement des municipales. Les participants pourront ensuite aller plus loin en s’impliquant dans un “serious-game” en ligne permettant de simuler sa vraie-fausse campagne électorale. L’enjeu : les accompagner pas-à-pas pour briser le plafond de verre de l’engagement politique !

Pour en savoir plus 
S’inscrire



Retour

20/01/2020 - La Croix Rouge Française présente les 8 projets lauréats de l’innovation sociale

Avec 2 programmes clés, Entrepreneuriat et Intrapreneuriat, 21, l’Accélérateur d’Innovation Sociale de la Croix-Rouge française veut favoriser le développement des idées de ceux qui agissent sur le terrain pour l’innovation sociale. La Croix-Rouge française met à leur disposition sa connaissance historique des besoins sociaux et des territoires, son expertise métier dans le sanitaire, le social, le médico-social, la formation, le secourisme, l’urgence et l’humanitaire, et la force de ses valeurs universelles. 

Lieu-carrefour de ressources et d’acteurs au service de l’innovation sociale, 21 accueille une école de code informatique en partenariat avec Simplon.co, accueillant 24 apprenants en situation de vulnérabilité au sein d’une formation certifiante de développement web, un studio de réalité virtuelle, pour développer des expériences immersives dans le champ de la formation, de la thérapie et de la sensibilisation et un coworking social, accueillant entrepreneurs et organisations engagés dans une mission d’utilité sociale. 

Cette année, 8 porteurs de projets bénéficieront de 6 mois d’accompagnement par la Croix-Rouge française : Arbitryum, plateforme de recueil et d’analyse de données des EHPAD afin d’améliorer l’espérance de vie et le bien-être des personnes âgées ; Enouma, dispositif d’insertion dans le monde du travail des personnes éloignées de l’emploi pour les diriger vers le métier en tension d’aide-soignante à domicile; Helpmeup, système d’entraide qui consiste à loger les travailleurs sans domicile pour quelques jours ou semaines chez des particuliers ayant une chambre de libre ; Aalia Tech, une assistance vocale qui facilite la communication entre médecin et patient de langues différentes afin d’améliorer la qualité des soins ; Change of view, galerie de “portraits inspirants” pour les personnes les plus vulnérables, afin de sortir de la spirale d’auto-dévalorisation en leur faisant “changer de point de vue”; Epicerie Sociale Itinérante et Dématérialisée, qui permet de rendre accessible à la population des biens de premières nécessités ; Gulao, outil conçu par une équipe de développeurs permettant aux bénévoles de la Croix Rouge française de gagner en efficacité et en bien-être de ses équipes ; Rencontres aux pot’agés, qui permettrait aux retraités et personnes âgées, handicapées, à toute personne isolée, de partager des activités de jardinage avec des bénévoles de la Croix Rouge en échange de leur présence et du partage des cultures bio produites localement.

Le prochain appel à projets sera lancé en septembre 2020. 


Pour en savoir plus 

Contact 

Hugo ARNAUD : hugo.arnaud@21-croix-rouge.fr
Alix BOUGERET : 06 63 61 16 19



Retour

06/01/2020 - Le réchauffement climatique diminue la diversité de pollinisateurs disponibles en Europe

A partir de la plus grande base de données d’insectes pollinisateurs jamais constituée, issues de diverses sources, dont les collections du Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), une équipe de chercheurs français, notamment du Centre d’écologie et des sciences de la conservation (MNHN – CNRS – Sorbonne Université) et européens, ont étudié les changements de période de vol de 2000 espèces de pollinisateurs entre 1960 et 2016 dans 20 pays européens. Ils publient aujourd’hui, dans la revue Nature Ecology and Evolution, leurs résultats : en raison du réchauffement climatique, les pollinisateurs volent de façon moins synchronisés et, en moyenne, moins longtemps depuis 60 ans. Puisque les différents groupes de pollinisateurs tendent à réduire leur période d’activité et n’avancent pas leur période de vol au même rythme, ils se retrouvent de plus en plus isolés au cours de la saison de pollinisation. Ceci aboutit à une baisse de la diversité simultanée des pollinisateurs, notamment entre 1980 et 2016 avec une baisse allant de 3 à 9% en Europe de l’Ouest. Les changements de période de vol observés ont été mis en regard avec la hausse des températures en Europe. L’étude montre qu’ils se produisent suite à l’augmentation brutale des températures entre 1980 et 1995.

Aussi, des conséquences négatives sont à prévoir concernant la pollinisation des cultures et des fleurs sauvages. Cette menace vient s’ajouter au fort déclin des pollinisateurs observé ces 40 dernières années, principalement dû aux pesticides et à la destruction des habitats.   

Pour en savoir plus 



Retour

09/12/2019 - 3 nouvelles collectivités récompensées lors de la 15ème session de labellisation Notre Village Terre D'avenir

Créée par l'Association Nationale Notre Village, cette distinction vise à promouvoir et maintenir une qualité de vie au sein des collectivités engagées dans un Agenda 21. Il est attribué pour 3 ans par les membres du jury du Comité National de Labellisation et d'Evaluation, composé d'élus etde représentants institutionnels et privés (Eco-Maires, AMF, Comité 21, MSA, Groupe SAUR, Teragir...).

Cette année, le jury réuni le 27 Novembre à Paris, a récompensé 3 nouvelles collectivités, qui  ont obtenu le label "Notre Village Terre d'Avenir" 2019-2022 avec une hirondelle : Allinges (Haute-Savoie), Dourdan (Essonne) et Forges les Bains (Essonne).

4 collectivités ont quant à elles obtenu le renouvellement du label "Notre Village Terre d'Avenir": Alvignac les Eaux (Lot) pour son 2ème programme d'actions (obtention d’une hirondelle supplémentaire), Beynat (Corrèze) pour son 4ème programme d’actions-, Chamberet (Corrèze) pour son 3ème programme d’actions et Montaignac Saint Hippolyte (Corrèze) pour son 3ème programme d’actions.
Au total depuis 2006, ce sont pas moins de 209 collectivités qui ont été labellisées et/ou renouvelées « Notre Village Terre d’Avenir ».

Pour en savoir plus



Retour

02/12/2019 - Muséum national d’histoire naturelle et UNCPIE : Observer la Nature rend heureux … et plus responsable

Sentiment de plénitude, effets vertueux sur la biodiversité… des recherches menées par le Muséum National d’Histoire Naturelle mettent en exergue les bénéfices individuels et sociétaux des sciences participatives. Ces sciences, expérimentées par le musée depuis 20 ans, permettent aux passionnés de la Nature, citoyens d’apporter des données environnementales précieuses à la communauté scientifique.  Aujourd’hui, 3 tendances se dessinent : les participants qui renouent avec la nature augmentent leur bien-être ; les participants progressent dans leur connaissance de la biodiversité ; les participants enrichissent leur réseau social ; les effets bénéfiques de la nature sur la santé sont considérables : deux jours dans la forêt renforce les défenses immunitaires, une marche de 90 minutes diminue drastiquement le stress … avec cela, une créativité décuplée !   Aussi, le Muséum national d’Histoire Naturellela Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme et l’Union nationale des CPIE ont conçu une plateforme regroupant les programmes de sciences participatives dédiées à la biodiversité en France. Si vous souhaitez contribuer à la science et entreprendre cette promenade rousseauiste - non pas en solitaire ! - le site OPEN vous propose différents groupes d’observations. 

Pour en savoir plus
 

le site OPEN 
Sentiment de plénitude, effets vertueux sur la biodiversité… des recherches menées par le Muséum National d’Histoire Naturelle mettent en exergue les bénéfices individuels et sociétaux des sciences participatives. Ces sciences, expérimentées par le musée depuis 20 ans, permettent aux passionnés de la Nature, citoyens d’apporter des données environnementales précieuses à la communauté scientifique.  Aujourd’hui, 3 tendances se dessinent : les participants qui renouent avec la nature augmentent leur bien-être ; les participants progressent dans leur connaissance de la biodiversité ; les participants enrichissent leur réseau social ; les effets bénéfiques de la nature sur la santé sont considérables : deux jours dans la forêt renforce les défenses immunitaires, une marche de 90 minutes diminue drastiquement le stress … avec cela, une créativité décuplée ! Aussi, le Muséum national d’Histoire Naturellela Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme et l’Union nationale des CPIE ont conçu une plateforme regroupant les programmes de sciences participatives dédiées à la biodiversité en France. Si vous souhaitez contribuer à la science et entreprendre cette promenade rousseauiste - non pas en solitaire ! - le site OPEN vous propose différents groupes d’observations.  Pour en savoir plus le site OPEN Sentiment de plénitude, effets vertueux sur la biodiversité… des recherches menées par le Muséum National d’Histoire Naturelle mettent en exergue les bénéfices individuels et sociétaux des sciences participatives. Ces sciences, expérimentées par le musée depuis 20 ans, permettent aux passionnés de la Nature, citoyens d’apporter des données environnementales précieuses à la communauté scientifique.  Aujourd’hui, 3 tendances se dessinent : les participants qui renouent avec la nature augmentent leur bien-être ; les participants progressent dans leur connaissance de la biodiversité ; les participants enrichissent leur réseau social ; les effets bénéfiques de la nature sur la santé sont considérables : deux jours dans la forêt renforce les défenses immunitaires, une marche de 90 minutes diminue drastiquement le stress … avec cela, une créativité décuplée ! Aussi, le Muséum national d’Histoire Naturellela Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme et l’Union nationale des CPIE ont conçu une plateforme regroupant les programmes de sciences participatives dédiées à la biodiversité en France. Si vous souhaitez contribuer à la science et entreprendre cette promenade rousseauiste - non pas en solitaire ! - le site OPEN vous propose différents groupes d’observations.  Pour en savoir plus le site OPEN 



Retour

02/12/2019 - 18 décembre : la Fondation des Transitions dit stop à la précarité énergétique.

Plus de 5 millions de foyers en France ont des difficultés à payer leur facture d’énergie. Se chauffer, s’éclairer et se déplacer constituent pourtant des besoins essentiels en matière de santé, de travail, d’éducation et de lien social. Les dispositifs existants de « chèque énergie » , « chaudière à un euro », « ampoules LED » ou « isolation gratuite des combles » produisent des premiers résultats timides. Le gouvernement veut agir rapidement sur les “passoires énergétiques” (Premier Ministre dans sa déclaration politique générale du 12 juin 2019). Mais ce problème doit être également résolu au niveau local. 
La Fondation des Transitions, qui agit pour le développement durable sans exclusion, organise un forum exceptionnel pour dire “stop à la précarité énergétique” le 18 décembre de 9H30 à 12H30 à la Sorbonne. Son objectif est de sortir un million de personnes par an de la précarité énergétique en agissant collectivement à grande échelle. Venez retrouver de nombreux acteurs des territoires, de la solidarité, de l’écologie et de l’économie à l’amphithéâtre Richelieu, 17 Rue de la Sorbonne, 75005 Paris.

Pour en savoir plus

S’inscrire



Retour

28/11/2019 - 5ème édition de la consultation nationale étudiante du REFEDD

Envie de campus plus durables et solidaires?

Tous les 3 ans depuis 2008, le REseau Français Etudiant pour le Développement Durable (REFEDD), propose aux étudiant.e.s. français.e.s. de s’exprimer sur divers sujets liés au développement durable, à l’environnement et à leur perception du quotidien. Pour ce faire, une équipe est chargée d’élaborer un questionnaire accessible aux étudiants pendant 2 mois : la Consultation Nationale Etudiante (15 octobre - 23 décembre 2019). Les réponses obtenues seront étudiées et permettront de faire ressortir de nombreuses données représentatives de la pensée des étudiants d’aujourd’hui. Fort de cette étude, le REFEDD porte ensuite la voix des étudiants auprès des différents acteurs de l’enseignement supérieur pour défendre leurs intérêts collectifs.

Pour en savoir plus 
Anaïs DARENES - projets@refedd.org



Retour

07/11/2019 - Etat des lieux de la RSE : La nouvelle enquête de l’AFNOR

Plus les organisations s’engagent dans le temps, plus leur démarche de responsabilité sociétale apporte des résultats positifs en tous points.

Après 10 années d’accompagnement de plus de 800 TPE, PME et collectivités territoriales, le groupe AFNOR propose un état des lieux de ce que font les organisations engagées en responsabilité sociétale, les actions qu’elles mènent, les outils sur lesquels elles s’appuient pour valoriser leur engagement, mais aussi les difficultés et les bénéfices qu’elles observent. 

Une démarche RSE sert à valoriser des initiatives internes, fédérer les collaborateurs, améliorer l’efficacité de l’organisation et sa compétitivité. Certes, c’est un engagement exigeant. Mais lorsqu’elles maintiennent leur mobilisation, les organisations observent de multiples bénéfices pour leur image (engagement des collaborateurs (80%), attractivité (80%)), mais également pour son activité (innovation (78%), différenciation (75%), embauche (44%), rentabilité (40%), et développement du CA pour les entreprises (38%)).


Pour en savoir plus 
Consulter l’infographie



Retour

04/11/2019 - Demain, on parle d’ODD au Comité 21 !

La Feuille de route de la France pour l’Agenda 2030 a été présentée ce 20 septembre par Mme la ministre Elisabeth Borne devant l’ensemble des acteurs de la société, engagés pour la mise en œuvre des Objectifs de développement durable. Cette Feuille de route, élaborée de façon concertée, fixe le cap pour une France entreprenante, solidaire et écologique autour de six enjeux prioritaires : 1) Agir pour une société juste en éradiquant la pauvreté, en luttant contre toutes les discriminations et inégalités et en garantissant les mêmes droits, opportunités et libertés à toutes et à tous ; 2) Transformer les modèles de sociétés par la sobriété carbone et l’économie des ressources naturelles, pour agir en faveur du climat et de la planète et de sa biodiversité ;​ 3) S’appuyer sur l’éducation et la formation tout au long de la vie pour permettre une évolution des comportements et modes de vie adaptés au monde à construire et aux défis du développement durable ; 4) Agir pour la santé et le bien-être de toutes et tous, notamment via une alimentation et une agriculture saine et durable ; 5) Rendre effective la participation citoyenne à l’atteinte des ODD, et concrétiser la transformation des pratiques à travers le renforcement de l’expérimentation et de l’innovation territoriale ; 6) Œuvrer au plan européen et international en faveur de la transformation durable des sociétés, de la paix et de la solidarité. 

Aussi, le Comité 21 a décidé d’organiser une journée multi-acteurs avec ses adhérents demain, 5 novembre 2019, journée consacrée à l'appropriation de la feuille de route nationale des ODD. A travers des conférences et des groupes thématiques, le Comité 21 et ses partenaires décrypteront  cette feuille de route et identifieront les leviers d'action au niveau de votre organisation.

Pour en savoir plus sur la Feuille de route nationale des ODD

S’inscrire



Retour

04/11/2019 - De Paris ou d’ailleurs, nés quelque part … une exposition de l'AFD

Quel serait notre vie, si nous étions nés dans la peau d’un(e) autre, femme ou homme, au barrio de Medellin, au Nigeria, au Cambodge, au Cameroun, en Colombie ou en Polynésie? 

L’Agence Française de Développementla Cité de l’Economie et Ars Anima ont conçu, avec le soutien du Ministère de l’Education National, un parcours immersif à la Cité de l'Économie à Paris, pour changer de regard sur le monde. L’exposition “Nés quelque part”, ouverte du 26 septembre au 24 novembre 2019, invite le spectateur à incarner des habitants originaires de différents continents et à découvrir à travers eux les enjeux climatiques et de développement contemporains. Une expérience visant à sensibiliser, former et mobiliser les citoyens de demain face aux enjeux du développement durable et de la solidarité internationale.

Alors … qui serez-vous?

Voir l’exposition
Réservation pour les groupes : www.citeco.fr 
Pour toute demande de renseignement : contact@nesquelquepart.fr 



Retour

31/10/2019 - 12 novembre : votez pour Unis-Cité au Google Impact Challenge !

Depuis 25 ans, Unis-Cité mobilise l’énergie de jeunes volontaires en Service Civique pour répondre aux besoins sociaux prioritaires de notre pays. Aujourd’hui, l’inclusion des réfugiés est une priorité et dans un contexte de dématérialisation massive, la maîtrise du numérique est essentielle pour s’insérer socialement et professionnellement.

Grâce au Google Impact ChallengeUnis-Cité souhaite accélérer l’intégration des réfugiés en lançant un grand programme d’inclusion numérique pour et par des réfugiés. Des jeunes français et jeunes réfugiés seront mobilisés dans les foyers, les centres d’hébergement et les associations. Ils animeront un parcours numérique adapté pour apprendre à rechercher un logement, un emploi, pour effectuer ses démarches administratives, etc. 

Aussi et jusqu’au 12 novembre, Unis-Cité a besoin du vote du public afin de démultiplier son impact en accompagnant 15.000 réfugiés d’ici 2024.


Voter pour Unis-Cité

En savoir plus 



Retour

28/10/2019 - Electriciens sans frontières, lauréat du prix ONU pour l’action climatique !

Comment réaliser une installation électrique propre capable de résister aux phénomènes météorologiques extrêmes pour les centres de santé?
C’est le défi qu’a su relever en 2018 Electriciens sans frontières, ONG de solidarité internationale, sur l’île de la Dominique. En septembre 2017, l’ouragan Maria a ravagé ce territoire : outre des pertes humaines importantes, 98 % des bâtiments  et du réseau électrique ont été détruits. Le Premier ministre de la Dominique a alors émis le souhait que son île devienne le premier État insulaire résilient au dérèglement climatique. Le Ministère de la santé et le Ministère de l’énergie de la Dominique ont alors fait appel à l’expertise de l’ONG Electriciens sans frontières. En décembre 2018, les bénévoles de l’ONG ont supervisé l’installation de centrales solaires autonomes sur les toits de six centres de santé. Grâce au recours à de l’énergie renouvelable, en remplacement de groupes électrogènes, le projet réduit les émissions de gaz à effet de serre de l’île. De plus, il permet de diminuer les factures d’électricité supportées par les services publics concernés, par exemple en injectant les surplus de production d’énergie dans le réseau électrique national. Enfin, l’installation est adaptée aux contextes cycloniques : les panneaux solaires ont été adaptés pour résister aux vents forts et pour pouvoir être abrité en cas de tempête ; des batteries permettent aux centres de santé d’être autonomes en énergie durant trois jours.

A l’occasion de la “Climate Week” de New York, l’agence de l’ONU sur les changements climatiques a valorisé les travaux de cette ONG, qui compte bien répliquer le projet (avec le soutien de la Fondation de France, le groupe EDF, Schneider Electric et Capenergie) aux autres îles confrontées aux mêmes enjeux.  Electriciens sans Frontières présentera ses avancées à la prochaine conférence internationale sur le climat, la “COP25” à Santiago du Chili en décembre prochain. 

Découvrez le projet en images dans le film « Île de La Dominique : de l’urgence à la résilience »



Retour

07/10/2019 - Gestes Propres lance le dispositif national “gardez et triez vos déchets” dédié aux espaces naturels

L’objectif de Gestes Propres (création 1971) est de poursuivre la mobilisation nationale de 2019 pour lutter contre la prolifération des déchets sauvages et marins. L’Association a donc initié un dispositif de sensibilisation en partenariat avec Citeo et les acteurs majeurs des espaces naturels tels que l’Office National des Forêts (ONF), Voies Navigables de France (VNF), Parcs Naturels Régionaux (PNR), Rivages et France (RF) et France Nature Environnement (FNE). Leur objectif commun est de rendre le geste de jeter au sol inconcevable. Depuis les débuts de l’expérimentation en 2017, plus de 500 panneaux -”Respectez la nature de ce lieu: gardez et triez vos déchets”-, déclinables selon les espaces naturels, ont été installés, et de nombreux autres fleuriront cette année. Pour développer son implantation, la plateforme QUITRI, dédiée au tri hors-foyer, de Citeo a été choisie et sera opérationnelle au dernier trimestre 2019. D’ici l’ouverture de cette plateforme, les panneaux peuvent être commandés auprès de Gestes Propres : infos@gestespropres.com

A voir : interview des partenaires




Retour

26/07/2019 - Appel à contributions : Espaces Générations Nature

La biodiversité sera au coeur de l’actualité en 2020. L’accueil d’un Congrès mondial de la nature de l'UICN qui se déroule à Marseille du 11 au 19 juin 2020 permettra à tous les acteurs de l’environnement de partager leurs connaissances et de contribuer à une mobilisation forte en faveur de la biodiversité.  Comprenant l’importance d’une mobilisation collective, le Congrès mondial de la nature de l’UICN habituellement réservé à ses membres et partenaires, mettra en place des “Espaces Générations Nature” (EGN) dédiés au grand public. Imaginés comme un village de la biodiversité en intérieur et en extérieur, les EGN ont vocation à mettre en lumière les projets d’acteurs et de citoyens engagés pour sa préservation. Ils seront ouverts du 11 au 19 juin 2019 de 9h à 20h, et permettront pour la première fois d’accueillir le grand public, dont de nombreux scolaires, sur le site même du Congrès, le Parc Chanot.L’appel à contributions disponible sur  https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/egn vise à alimenter la programmation des Espaces Générations Nature. Cet appel sera ouvert jusqu'au jeudi 31 octobre 2019.
(Aucune subvention publique n’y est attachée)
Pour en savoir plus



Retour

26/06/2019 - Teragir : Plus de 3000 établissements scolaires innovent pour réduire leur empreinte écologique

De plus en plus d'écoles, collèges et lycées font le choix d'intégrer le développement durable à leur projet pédagogique et agissent concrètement pour réduire leur empreinte écologique. Les enseignants sont chaque année plus nombreux à enseigner les enjeux du développement durable, comme le changement climatique, l'économie sociale et solidaire ou la biodiversité. Les élèves aussi ont envie de s'impliquer dans les réponses à ces enjeux et les établissements scolaires sont à la fois de formidables terrains d'apprentissage, de créativité et d'action.

En 2019 les prises de conscience ont été fortes dans la société française, surtout chez les jeunes (Marche pour le Climat, mobilisations lycéennes). Un nombre croissant d'enseignants souligne le rôle moteur des élèves dans ces démarches.

Le programme Eco-Ecole de l'association Teragir propose gratuitement aux porteurs de projets un accompagnement méthodologique des ressources pour favoriser la démarche de développement durable des écoles. Eco-Ecole leur offre un cadre et des outils qui leur permettent de s'impliquer de façon constructive, innovante et efficace. Tous les établissements scolaires en démarche Eco-Ecole bénéficient de l'accompagnement gratuit de l'équipe Teragir, jusqu'à l'obtention du label s'ils le souhaitent. Cette reconnaissance supplémentaire leur permet aussi de faire rayonner leur projet dans leur territoire.

Teragir a ainsi constaté une augmentation du nombre d'Eco-Ecoles, Eco-Collèges, Eco-Lycées inscrits au programme (+23%). Aujourd'hui, plus de 3000 établissements sont inscrits au programme et 758 ont obtenu le label en 2019.

L'association lance également un jeu de plateau, support d'animation pédagogique qui simule un projet sur une année scolaire. Ce jeu permet de se familiariser avec les principaux ressorts d'une démarche de développement durable. Il est proposé aux participants du programme Eco-Ecole et aux associations ou collectivités locales qui y prennent part.

> Pour en savoir plus



Retour

25/06/2019 - Le WWF France et l’agglo Grand Paris Sud nouent un partenariat pour une transition écologique et solidaire du territoire

Le WWF France et l’agglo Grand Paris Sud s’engagent dans un partenariat d’une durée de trois ans pour mobiliser l’ensemble des acteurs de l’agglo – communes, entreprises, associations et citoyens – dans la déclinaison locale de la transition écologique et solidaire. Cette mobilisation aura pour but de mettre en œuvre les engagements pris par l’agglo en matière de transition et de lutte contre le changement climatique. Elle se traduira par des actions concrètes sur des sujets clés tels que la rénovation thermique, le développement des énergies renouvelables, la mobilité, la biodiversité et l’agriculture.

La collaboration permettra de consolider une vision ambitieuse de la transition écologique et sociale, mobiliser tous les acteurs du territoire pour mettre en œuvre la transition écologique de Grand Paris Sud et soutenir la formulation de certaines politiques de l’agglo structurantes en matière de transition écologique et solidaire.

Des évènements seront organisés par l’agglo et le WWF France dès l’automne prochain, avec des acteurs du territoire (citoyens, entreprises, artisans, associations, élus, etc.) rassemblés pour travailler sur 12 projets concrets pour la mise en œuvre du Plan Climat-Air-Energie Territorial (PCAET) du Grand Paris Sud.

> Pour en savoir plus



Retour

27/05/2019 - Lancement de la session 2 du MOOC - Objectifs de Développement Durable - Ensemble, relevons le défi

Les inscriptions pour la 2ème session du MOOC « Objectifs de Développement Durable (ODD) » sont ouvertes ! Produit et coordonné par UVED en collaboration avec de nombreux établissements partenaires, ce MOOC s'adresse à tous les citoyens. Nous sommes toutes et tous sont concernés par les ODD et le meilleur moyen d’atteindre ces objectifs est encore de s'engager, individuellement et collectivement, de manière critique et constructive.
La 1ère session du MOOC jouée en 2018 a connu un grand succès, avec 13 248 inscrits et le prix du meilleur MOOC conçu par une université/école lors des Mooc of the Year 2018. Cette session 2 mise à jour et enrichie de 3 nouvelles vidéos. Dès le 23 septembre 2019, il sera possible de suivre à nouveau ce cours de 4 semaines sur la plateforme FUN. Les principales conclusions du rapport mondial sur le développement durable (GSDR, Global Sustainable Development Report), qui sera publié en septembre 2019 sous l'égide des Nations unies, seront notamment présentées en exclusivité. Rédigé par 15 experts scientifiques indépendants, ce rapport montrera le chemin parcouru par rapport aux 17 ODD adoptés par tous les États membres des Nations unies en 2015.
Le Comité 21 est partenaire du MOOC et a coordonné la 4ème semaine "Les acteurs s'emparent des ODD" sur la contribution des acteurs non-étatiques et des forces mobilisatrices pour l'atteinte des ODD.
Inscription



Retour

02/05/2019 - 15 enseignes françaises s’engagent pour le climat aux côtés du Club Génération Responsable

15 enseignes du commerce français adhérentes du Club Génération Responsable ont décidé de s’unir autour de la campagne « Ensemble pour le Climat ». Cet événement national, qui aura lieu du 1er au 15 juin 2019, vise à mobiliser collaborateurs, consommateurs et citoyens autour des questions climatiques à travers des actions organisées dans les 15 000 points de vente des enseignes participantes : Maisons du Monde, Intermarché, Bricomarché, Roady, Poivre Rouge, L’Occitane, Bureau Vallée, Norauto, Carglass, Gémo, Securitest, AutoSécurité, Vérif’Autos, Truffaut, Nature & Découvertes.

Cette campagne est l’occasion pour ces enseignes de mettre en avant leur démarche RSE et créer une dynamique dans les territoires où elles sont implantées. Elles affirment également, dans un Livre Blanc « Enseignes Engagées », leur volonté de prendre en compte le développement durable dans leurs activités.

Une plateforme en ligne sera ouverte à partir du 6 mai pour que les citoyens & collaborateurs puissent découvrir les actions mises en place et les solutions d’action pour minimiser leur impact : www.pourleclimat.com

Pour en savoir plus - Voir la vidéo de l’annonce de l’événement  

La campagne « Ensemble pour le Climat » entre dans le cadre de la Semaine Européenne du Développement Durable du 30 mai au 5 juin, événement qui fera l’objet de la prochaine newsletter Infos 21 (mai-juin) du Comité 21.




Retour

29/04/2019 - Le Forum International de la Météo et du Climat organise un colloque sur l’adaptation aux changements climatiques le 28 mai à Paris

L’Accord de Paris préconise de limiter le réchauffement climatique à long terme bien en dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels, si possible 1,5°C. Cependant, les engagements pris par l’ensemble des pays nous entraînent sur une trajectoire de hausse des températures supérieure à 3°C d’ici 2100. De quoi engendrer une augmentation des extrêmes climatiques et beaucoup d’autres conséquences. Pour respecter les objectifs de cet accord, il faut impérativement construire une réflexion collective associant sciences du climat et sciences sociales qui entraînera la nécessaire évolution des comportements pour diminuer nos émissions de gaz à effet de serre et nous adapter.

Conscient de ces constats, le Forum International de la Météo et du Climat, pour sa 16e édition, organise un colloque international intitulé « Climat : les nécessaires changements de comportement et de modes de vie, du citoyen…au collectif ! », le 28 mai 2019 dans les salons de l’Hôtel de Ville de Paris. Le programme, piloté par Lola Vallejo (Directrice du programme climat de l’Iddri), aux côtés de Jean Jouzel (Président de Météo et Climat), mobilisera des participants internationaux et réunira des experts du climat et des sciences sociales, des acteurs socio-économiques, des élus et responsables institutionnels et des représentants de médias.

Consulter le programme - Inscription



Retour

24/04/2019 - Concilier les ODD et la norme ISO 26000 : le pari de l’AFNOR pour les entreprises

De plus en plus d’organisations souhaitent s’engager en RSE et s’intéressent aux Objectifs de Développement Durable de l’Agenda 2030. Face aux difficultés et incertitudes de ces organisations concernant la manière d’atteindre ces objectifs, l’AFNOR a mis en parallèle les ODD et son label Engagé RSE basé sur la norme ISO 26000 dans un livre blanc intitulé « Comment une démarche RSE permet-elle de contribuer aux ODD ? ». En confrontant le label Engagé RSE aux 17 ODD, ce livre blanc fait apparaitre de nombreux liens, et montre qu’une « simple » démarche RSE permet de contribuer à la réalisation des ODD. Ce livre blanc aborde entre autres la façon dont l’ISO 26000 et les ODD s’articulent, et propose des actions concrètes en fonction des ODD ciblés.

Le label Engagé RSE, qui existe depuis une dizaine d’années, est une certification de l’AFNOR délivrée aux entreprises qui souhaitent améliorer leur démarche RSE. Elle propose plusieurs niveaux de certification en fonction des résultats de l’évaluation mais aussi des moyens des organisations.

Pour en savoir plus
Télécharger le livre blanc
De plus en plus d’organisations souhaitent s’engager en RSE et s’intéressent aux Objectifs de Développement Durable de l’Agenda 2030. Face aux difficultés et incertitudes de ces organisations concernant la manière d’atteindre ces objectifs, l’AFNOR a mis en parallèle les ODD et leur label Engagé RSE basé sur la norme ISO 26000 dans un livre blanc intitulé « Comment une démarche RSE permet-elle de contribuer aux ODD ? ». En confrontant le label Engagé RSE aux 17 ODD, ce livre blanc fait apparaitre de nombreux liens, et montre qu’une « simple » démarche RSE permet de contribuer à la réalisation des ODD. Ce livre blanc aborde entre autres la façon dont l’ISO 26000 et les ODD s’articulent, et propose des actions concrètes en fonction des ODD ciblés.   Le label Engagé RSE, qui existe depuis une dizaine d’année, est une certification de l’AFNOR délivrée aux entreprises qui souhaitent améliorer leur démarche RSE. Elle propose plusieurs niveaux de certification en fonction des résultats de l’évaluation mais aussi des moyens des organisations.   Pour en savoir plus   Télécharger le livre blanc



Retour

17/04/2019 - Max Havelaar France partenaire de la consultation citoyenne sur l’alimentation : « Comment permettre à chacun de mieux manger ? »

Les citoyens évoluent vers des pratiques de plus en plus responsables et solidaires, avec une attention toute particulière portée à l’alimentation. Max Havelaar France est partenaire de la Grande Cause Make.org, qui a lancé une consultation citoyenne en ligne s’intitulant « Comment permettre à chacun de mieux manger ? ». Cette consultation vise à proposer des solutions en ce qui concerne l’accès à chacun à une alimentation plus saine, l’accès à l’information sur les produits, la question de la protection de la planète, les revenus des producteurs…

La plateforme permet de partager des propositions mais aussi de voter pour celles des autres citoyens. Une fois les priorités identifiées, elles seront transformées en actions concrètes par les acteurs partenaires du projet. Vous avez jusqu’au 31 mai pour y participer.

Pour en savoir plus

Participer à la consultation



Retour

22/03/2019 - Entreprises et organisations, mobilisez vos collaborateurs le 22 avril pour le Jour de la Terre !

Le Jour de la Terre invite chacun à se mobiliser par des actions simples et concrètes. A l’occasion de sa célébration le 22 avril, l’association Le Jour de la Terre, le GERES et la start-up Koom s’allient pour permettre aux entreprises et organisations de mobiliser leurs équipes sur des défis à relever : utiliser un mug au lieu d’un gobelet, éteindre la veille de son ordinateur, recycler son ancien téléphone portable… Des actions simples et rapides à mettre en place qui, à l’échelle des organisations, permettent d’engager une véritable démarche écologique ! Des exemples d’action à mener sont disponibles sur le site de Koom. Il est aussi possible de renforcer cette démarche en soutenant un projet solidaire porté par le GERES.

Par ailleurs, les établissements scolaires, les institutions et tout citoyen souhaitant participer à cette mobilisation sont grandement invités à le faire. N’hésitez pas à inscrire votre activité ou événement sur le calendrier en ligne de l’association Le Jour de la Terre. Elle sera peut-être retenue pour remporter un des prix du concours « Mon Jour de la Terre » !

Pour en savoir plus : partenariat@jourdelaterre.org



Retour

14/02/2019 - Bpifrance et le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire signent un partenariat pour renforcer l’accompagnement des entreprises à impact

Dans le cadre de l’initiative Le French Impact, lancée par le Ministère de la Transition écologique et solidaire en janvier 2018, Bpifrance et Christophe ITIER, Haut-Commissaire à l’Economie Sociale et Solidaire et à l’innovation sociale, ont signé une convention de partenariat dont l’ambition est de renforcer l’accompagnement du développement des entreprises à impact social.

Le secteur des entreprises à impact, qui compte environ 200 000 entreprises et 2,3 millions de salariés en France, représente un levier crucial pour relever les défis sociétaux. C’est ce constat qui fonde le partenariat de 3 ans signé entre le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire et Bpifrance, qui a notamment pour ambition de soutenir le développement de l’innovation sociale, l’entreprenariat social et le développement de fonds à impact.

L’Etat et Bpifrance travailleront également ensemble à optimiser la mobilisation des fonds européens pour les projets d’innovation sociale, avec un accent mis sur les petites entreprises.

En savoir plus



Retour

22/01/2019 - La 8e édition du Baromètre PAP50 de WWF France et Riposte Verte dédiée aux organisations publiques

Pour la 8e édition du Baromètre PAP50, effectué chaque année par WWF France et Riposte Verte, ce sont les organisations publiques (villes, régions, ministères …) qui ont été invitées à participer. 

Le Baromètre PAP50 évalue la consommation de papier pour les fonctionnements internes et externes, la qualité environnementale du papier utilisé, les actions mises en place pour optimiser la collecte du papier usagé ainsi que l’écoconception. Il permet aux organisations participantes d’étudier le panorama de leur consommation de papier et de recevoir des recommandations personnalisées, afin d’évoluer vers un modèle et des pratiques plus durables.

Au vu des résultats de cette édition, la performance des organisations publiques ayant participé au Baromètre reste moyenne, avec un score de 59 sur 100, bien que ce dernier soit plus élevé que lors de la dernière évaluation en 2015, avec une amélioration significative de la qualité environnementale des papiers de bureau ainsi que du recyclage. Certaines organisations comptent parmi les très bons élèves :  Pôle Emploi et l’Ile de France recyclent déjà la totalité de leur papier de bureau, la Banque de France et l’ANSES atteignent 100% de papier recyclé pour les documents institutionnels.

L’enjeu du papier et l’exemplarité en matière de consommation et de recyclage de ce dernier comptant parmi les objectifs fixés par l’article 79 de la Loi relative à la transition énergétique de 2015, et compte-tenu du manque d’information disponible publiquement et de la moindre participation au Baromètre PAP50, WWF France incite les organisations publiques à évaluer et améliorer davantage leurs politiques papier.

Pour en savoir plus



Retour

11/01/2019 - Le Gouvernement, l’ADEME et Citeo s’associent pour une collecte des emballages innovante, performante et solidaire

Citeo et l’ADEME s’associent avec le gouvernement dans l’engagement 100% de plastiques recyclés d’ici 2025. Représentés respectivement par Jean Hornain, directeur général de Citeo, Arnaud Leroy, président de l’ADEME et Brune Poirson, secrétaire d’Etat, ils s’associent afin de soutenir techniquement et financièrement les porteurs de projet (Collectivités, entreprises, associations, bailleurs sociaux, …) souhaitant amplifier leur dynamique de collecte. Face au déficit constaté de collecte et de tri des déchets, ils lancent un appel à manifestation d’intérêt (AMI) afin de mettre en place des solutions de collectes d’emballages et de papier innovantes. Cet appel aura pour objectif d’encourager et faciliter le geste de tri en France. Les premiers projets financés et labellisés « collecte innovante » seront connus dès le printemps 2019. Citeo s’engage donc à financer une enveloppe de 6 millions d’euros pour une vingtaine de projets sur le territoire national. L’ADEME, quant à elle, contribuera à l’évaluation de ces nouvelles solutions et distribuera des dotations pour les associations.Pour en savoir plus.



Retour

07/01/2019 - Participez à l'étude de l'ADEME sur les acteurs français actifs en matière d'adaptation à l'international !

Les acteurs publics et privés, les chercheurs et les ONG, investis sur des projets d’adaptation au changement climatique à l’international, expriment des difficultés unanimes à identifier les études existantes, les ressources et experts pertinents sur leurs thématiques et territoires d’intervention. Ce fut l'un des constats des concertations nationales pour l'élaboration du PNACC 2 en 2016/2017.

Pour permettre à l’avenir d’une part une meilleure mutualisation des ressources et d’autre part la mise en réseau des acteurs, l'ADEME, en co-pilotage avec l'ONERC et l'AFD réalise un panorama des acteurs français (publics, privés, ONG, chercheurs etc.) de l’adaptation à l’international. Les objectifs sont de cartographier les projets de ces acteurs (expertises, financement, zones d’implantation), les difficultés techniques, institutionnelles et financières auxquelles ils font face, les innovations et solutions déployées, les forces et faiblesses de l’offre française et proposer des recommandations stratégiques et opérationnelles.

Mieux connaitre les ressources et les experts par zone, valoriser vos expertises et réalisations vous intéresse ? Participez au sondage en ligne avant le 25/01, qui vise à cerner les besoins et créer de synergies entre les acteurs.

Participer au sondage



Retour

17/12/2018 - Le nouveau guide d’ORÉE pour mettre en oeuvre la FREC

L’association ORÉE a présenté jeudi 13 décembre, à l’occasion d’une conférence au ministère de la Transition écologique et solidaire, son nouveau guide "Mode d'emploi pour mettre en oeuvre la FREC".

Le 23 avril dernier, le Premier Ministre présentait la Feuille de Route de l’Economie Circulaire (FREC). Cette dernière propose 50 mesures couvrant de manière transversale la gestion des déchets, la consommation des matières premières ou encore la mobilisation des acteurs et porte l'ambition d'engager concrètement la transition vers l’économie circulaire. Elle permet en outre d’atteindre certains Objectifs du Développement Durable, notamment l’ODD12 : établir des modes de production et de consommation durables.

Dans ce cadre, ORÉE, acteur central de l’économie circulaire, a réalisé un guide, avec le soutien du ministère de la Transition écologique et solidaire, afin d’accompagner les entreprises et les collectivités dans leur appropriation de cette feuille de route. Ce guide s’articule atour des 4 grands thèmes de la FREC (mieux produire, mieux consommer, mieux gérer les déchets, mobiliser les acteurs) et propose 10 fiches pratiques avec, pour chacune, une boute à outils ainsi que des retours d’expériences.   

En savoir plus
L’association ORÉE a présenté jeudi 13 décembre à l’occasion d’une conférence au ministère de la Transition écologique et solidaire son nouveau guide "Mode d'emploi pour mettre en oeuvre la FREC".



Retour

10/12/2018 - Le Comité 21 participe à la COP 24 !

Comme vous le savez, jusqu’au 14 décembre se tient à Katowice (Pologne) la conférence annuelle de la convention Climat, organisée cette année par la Pologne et la CCNUCC. Il s’agit d’une COP cruciale qui doit notamment stabiliser les règles d’application de l’Accord de Paris, soit en quelques sortes son manuel d’utilisation : comment établir une procédure unique de reporting, une manière d’élaborer une feuille de route nationale (NDC), comment évaluer collectivement et individuellement les efforts accomplis en matière de réduction des GES, comment financer la transition écologique des pays les plus pauvres, etc.

Cette COP se tient quelques semaines seulement après la parution du rapport du GIEC sur le 1.5°C, dressant le niveau d’effort à atteindre pour respecter les objectifs de l’Accord de Paris… sans pareil… La trajectoire actuelle des émissions de gaz à effet de serre nous emmène vers 55 milliards de tonnes en 2030, or le rapport du GIEC nous indique qu’il ne faudrait pas dépenser les 30 milliards de tonnes émises si nous voulions rester au-dessous d’un réchauffement de 1.5 °C. Il nous faudrait donc entre 2020 et 2030 pour diviser par 2 nos émissions. Le défi est colossal et, comme le souligne le récent rapport de l’Observatoire de l’action climat des acteurs non étatiques, tout le monde doit prendre sa part de responsabilité. Aux Etats, il revient de rester dans le cadre fixé en 2015 par l’Accord de Paris, qui, même s’il était respecté à la lettre, ne nous ferait faire qu’une partie seulement du chemin nécessaire pour rester au-dessous des 1.5°C. Car l’Accord de Paris a été conçu par la diplomatie française pour rehausser régulièrement l’ambition des Etats (NDC) avec des effets de cliquets ne permettant pas de retour en arrière. C’est tout l’enjeu de cette COP : comment faire, 3 ans après la COP21, pour rehausser l’ambition des Etats dans un climat de défiance américaine et brésilienne ou encore lorsque la France, pays artisan de l’Accord de Paris, ne respecte pas les objectifs de sa stratégie nationale bas carbone ?

Deux rendez-vous du Comité 21 dans le cadre de la COP24 :

11 décembre (16h-17h30) à Katowice
: le Comité 21 organise sur le Pavillon France une conférence dédiée aux enjeux de l’adaptation aux changements climatiques
17 décembre (9h-10h30) à Paris
: au lendemain de la clôture de la COP, le Comité 21 organise comme à son habitude un débat sur le « Bilan de la COP24, l'accord trouvé à Katowice est-il à la hauteur des enjeux climatiques ?» - Pour en savoir plus



Retour

03/12/2018 - MIAMM : le nouvel outil de Teragir sur l’alimentation

Créée par Teragir, en partenariat avec le Conseil Départemental du Val d’Oise et l’ANEGJ (Association Nationale pour l’Education au Goût des Jeunes), la Méthode d’investigation sur l’alimentation pour mieux manger (MIAMM) est un nouvel outil pédagogique à destination des enseignants, du personnel éducatif des établissements et des élèves du second degré.

Comme le souligne en introduction ce guide pédagogique, la Loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt (LAAF) ainsi que la Loi relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire ont fait de l’éducation un axe central de la politique publique de l’alimentation. Or, c'est à l’adolescence que se forment les pratiques alimentaires et que de nombreuses questions sur le corps, la santé et l’alimentation se formulent, faisant de cette période un moment clé pour aborder les questions d’alimentation.  

Ainsi, ce guide a pour objectifs d’informer les élèves du second degré sur les variétés d’aliments, la saisonnalité, les modes de production et de transformation etc, afin qu’ils puissent ensuite mener une enquête dans leurs établissement et territoires. Les élèves pourront dès lors s’intéresser de plus près au contenu de leurs assiettes, au chemin parcouru par les aliments, à la façon dont nous les produisons et les consommons, aux enjeux globaux liés à l’alimentation en France et dans le monde, mais aussi au rôle qu’ils peuvent jouer en tant que citoyens. La méthodologie proposée permet de sensibiliser les élèves à ces enjeux à travers trois grands axes : apprendre à goûter, goûter pour se questionner et enquêter, et enfin communiquer et proposer des solutions.    

Consulter le guide
Consulter l'infographie interactive 



Retour

20/11/2018 - Restitution de la consultation nationale « C’est quoi une ville citoyenne ? »

Mise en œuvre par l’association « Empreintes Citoyennes », la consultation nationale « C’est quoi une ville citoyenne ?», dont le Comité 21 est partenaire, s’est déroulée tout au long de l’année 2018. Les résultats de cette consultation seront présentés le 7 décembre.

Le postulat de départ de cette initiative est de penser la citoyenneté comme un enjeu territorial. L’association Empreintes Citoyennes a ainsi souhaité lancer en mars dernier une démarche de co-construction de la « ville citoyenne », qui doit aboutir à la construction d‘un label « village/ville citoyenne » en fonction des critères identifiés grâce aux résultats de cette vaste consultation nationale en ligne. Il s’agissait d’un questionnaire disponible et ouvert à tous, dont l’objectif principal était de définir ce qu’est un village ou une ville favorisant à la fois la responsabilisation et l’engagement citoyen? La consultation a finalement recueilli plus de 1200 contributions. En parallèle, de nombreuses rencontres entre élus et citoyens étaient organisées.

Empreintes Citoyennes et le Comité 21 vous invitent donc à venir découvrir les résultats de cette consultation et de participer à l’élaboration des critères du label « village/ ville citoyenne ». L’événement se déroulera le 7 décembre 2018 de 14h à 18h00 (suivi d'un apéro "citoyen") aux Halles Civiques Belleville (27 Rue Piat, 75020 Paris).

Inscriptions (nombre de place limité)



Retour

20/11/2018 - Economie circulaire : la dernière publication d’Epe à destination des entreprises

Lundi 19 novembre, l'association Entreprises pour l'environnement (Epe) a publié « Les indicateurs de l’économie circulaire pour les entreprises », un document qui permet d’orienter les entreprises et de faciliter leurs actions dans un domaine qui offre de multiples solutions aux défis environnementaux, l’économie circulaire.

La dernière publication d’Epe part du constat suivant : si la hausse constante de la consommation mondiale, conduisant inévitablement à l’épuisement rapide des ressources, constitue un des grands défis du siècle, l’économie circulaire pourrait bien être une solution d’avenir pour limiter les pressions grandissantes exercées sur l’environnement. Ainsi, de nombreuses entreprises choisissent d’explorer les nouveaux modèles que promeut l’économie circulaire, en intégrant ses principes au cœur de leurs démarches et de leurs stratégies. Cette dernière offre en effet l’opportunité aux acteurs du tissu économique d’allier gestion efficiente des ressources (eau, énergie, matière, sol…) à la redéfinition des métiers de l’entreprise. Cependant, afin de mener à bien ce changement de paradigme et de piloter au mieux les nouveaux projets, les entreprises ont besoin d’indicateurs précis, afin de mesurer leur degré de circularité ainsi que leur impact sur l’environnement.

C’est à l’aune de ce besoin de repères qu’Epe a réuni ses membres et ceux de l’Institut National de l’Economie Circulaire (INEC) afin de co-produire une publication. Elle a pour objectif de fournir des outils pour orienter les entreprises dans leurs démarches d’économie circulaire. Pour ce faire, la première partie de ce document met tout d’abord en lumière les raisons qui incitent les entreprises à mesurer leur circularité, notamment la réduction de l’empreinte environnementale, la sécurisation de l’approvisionnement, la possibilité de se différencier sur un marché, etc. Dans un second temps, cette publication fait le panorama des différents outils de mesure à disposition des entreprises : elles peuvent mesurer leur degré de circularité notamment grâce à une analyse par ressource (consommation d’eau, d’énergie etc), par domaine d’action avec l’utilisation des trois piliers de l’ADEME (gestion des déchets, offre des acteurs économiques, demande et comportement des consommateurs), par secteur d’activité, ou encore par utilisation des indicateurs. Enfin, la dernière partie propose des recommandations simples à destination des entreprises pour mettre en place et piloter leurs démarches d’économie circulaire.

En savoir plus



Retour

16/11/2018 - Finance verte : le FIR publie un cahier pédagogique à destination des investisseurs et des épargnants

Le 14 novembre dernier, le Forum pour l’Investissement Responsable (FIR), adhérent du Comité 21, a publié son cahier « Finance verte : comprendre, s’informer, évaluer les solutions ».

Cet ouvrage pédagogique permet de mieux comprendre les apports que peut présenter la finance verte dans la prise en charge des enjeux environnementaux. Il s’adresse à la fois aux investisseurs en capacité d’apporter des investissements de long terme et à des particuliers (administrateurs, chargés de clientèle, journalistes, représentants syndicaux etc.) et invite chacun à exiger un produit financier responsable. Pour ce faire, le cahier propose d’abord de comprendre ce qu’est la finance verte et ses impacts environnementaux réels, de s’informer sur les produits financiers verts, et enfin d’évaluer, parmi cette offre, les produits les plus sérieux à l'aune de critères d’engagement de l’intermédiaire financier et de transparence de l’information fournie.

Le cahier présente également les témoignages de Bruno Le Maire et de Brune Poirson, ainsi que ceux  d'acteurs comme Laurent Berger, Secrétaire général de la CFDT, d'Olivier Guersent, Directeur général de la DG FISMA à la Commission européenne, d'Audrey Pulvar, Présidente de la Fondation pour la Nature et l'Homme, et de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France. 

Consulter le Cahier



Retour

07/11/2018 - Remise des Prix Energies Citoyennes : 12 lauréats récompensés pour leurs stratégies énergétiques

Le 6 novembre s’est tenue la cérémonie de Remise des Prix Energies Citoyennes 2018, organisée par ENGIE Cofely à la Maison des Océans (Paris 5e), un lieu hautement symbolique pour récompenser les stratégies locales contribuant à la transition énergétique.

Les Prix Energies Citoyennes, créés en 2009 par ENGIE Cofely, un des leaders de la transition énergétique en France, récompensent les stratégies énergétiques locales des collectivités françaises, établissements publics locaux, communes, groupements de communes, structures intercommunales, syndicats, départements, et des régions. Ces prix viennent ainsi saluer et valoriser les initiatives françaises locales en faveur de l’efficacité énergétique.

Pour cette 9e édition, Bettina Laville, présidente du Comité 21, a présidé le jury, composé d’experts, d’associations d’élus et de médias. Ce dernier a étudié et sélectionné les dossiers de candidature d’un panel de 44 participants (collectivités, syndicats et établissements publics) à l’aune de plusieurs critères : la vision stratégique et trois types d’actions exemplaires en faveur de la transition énergétique (une action concrète mise en place ces deux dernières années, une action particulièrement innovante et une action de sensibilisation à destination des habitants, des scolaires, des citoyens, agents…).

A la suite de cette remise des prix, le Comité 21 tient à féliciter chaleureusement les lauréats des 4 catégories mises à l’honneur :
- Pour la catégorie collectivités territoriales et EPCI de moins de 20 000 habitants : les villes de Lucinges (74), Malaunay (76) et Saliès (81)
- Pour la catégorie 20 000 à 100 000 habitants : les villes d'Epernay (51), de Frontignan la Peyrade (34) et de Sevran (93)
- Pour la catégorie plus de 100 000 habitants : la communauté d'agglomération de Cergy-Pointoise (95), la Communauté d'agglomération de La Rochelle et la métropole de Toulouse
- Pour la catégorie établissements publics locaux et syndicats : le Centre Hospitalier de Niort, l'IMT Lille Douai, et le syndicat mixte fermé Chambéry-Grand Lac Économie

Le jury a également tenu à décerner deux prix hors-catégorie. Il a ainsi attribué un Prix Coup de Cœur au Groupe Valophis pour son plan climat énergie qui a permis une économie d’énergie de près de 20% dans ses logements, et un Prix Spécial à la communauté urbaine d’Aras pour ses nombreux efforts en faveur de la mobilité douce et des alternatives à la voiture.

Félicitations à tous les participants !

Pour consulter la liste des lauréats



Retour

31/10/2018 - Nouvelle stratégie collectivités 2017-2022 pour l’ADEME

L’ADEME a publie ce mardi 30 octobre sa nouvelle stratégie collectivités 2017-2022 s’axant principalement sur l’action des régions et des intercommunalités en matière de transition écologique. Elle s’inscrit dans la continuité de son rôle assumé qui est celui de « tiers de confiance » dans le domaine de la transition écologique. Rappelant ainsi que de 2015 à 2020, elle s’est engagée auprès collectivités en déboursant près de 745 millions d’euros.  Dans cette nouvelle stratégie, trois nouvelles orientations ont été choisies : industrialiser la massification, faire émerger les solutions de demain et mobiliser l’expertise. Pour les mettre en place, l’ADEME a choisi certaines priorités dont celle d’amplifier le partenariat avec les régions et les intercommunalités, celle d’élargir la mobilisation des intercommunalités principalement celles ayant une faible activité concernant la transition écologique, et, celle de maintenir une intervention spécifique vers les collectivités outre-mer et la Corse. L’ADEME va, à travers sa nouvelle stratégie, chercher à améliorer les prémices d’actions entreprises par ces intercommunalités en cherchant les principales préoccupations et les obstacles qu’elles devront surmonter, tout en adaptant leurs besoins. Pour cela, elle entend mobiliser l’ensemble des acteurs en appuyant les émergences et les financements de projets innovants. Des leviers d’actions, la création d’outils pour systématiser des diagnostics cartographiés, la consolidation des données (énergie, climat, économie circulaire), et lidentification des leviers d’innovation grâce au numérique seront au coeur de cette nouvelle stratégie.  Pour en savoir plus



Retour

30/10/2018 - « Planète vivante 2018 » : le nouveau rapport alarmant de WWF sur l’état de la biodiversité mondiale

Le 30 octobre, WWF a publié son nouveau rapport « Planète vivante 2018 ». Issu d’une analyse scientifique mondiale effectuée sur deux ans, ce dernier dépeint l’état de santé préoccupant de la biodiversité, ainsi que l’impact de l’activité humaine sur celle-ci.

Le premier constat posé par cette étude est celui de la disparition effrénée de la biodiversité. Cette chute du nombre d’espèces animales et végétales serait la conséquence d’un phénomène d’ampleur, pointé par l’étude : la « Grande accélération », un événement sans précédent dans l’histoire de notre planète, qui se manifeste par la mise sous tension exponentielle des ressources naturelles, du fait de l’explosion démographique, de la croissance économique et la de demande croissante d’énergie, de terre et d’eau. Plus précisément, ce sont l’agriculture intensive et la surexploitation des ressources qui constituent les principaux moteurs de déclin de la biodiversité : 75% des espèces d’oiseaux, de reptiles, d’amphibiens, de plantes et de mammifères disparues depuis 1500 après J.C en ont été les victimes directes. D’autres menaces pèsent également sur les écosystèmes, telles que la pollution plastique, la dégradation des sols ou encore la propagation d’espèces envahissantes par le biais du commerce et des activités humaines.

Or, la recherche d’un bien-être toujours plus grand des sociétés humaines par la surexploitation des ressources se fait aux dépens de la bonne santé de la biodiversité. Ainsi, l’étude met en lumière les impacts de cette « Grande accélération » sur les systèmes naturels : entre 1970 et 2014, les populations mondiales de vertébrés ont chuté de 60% et de 89% dans les Tropiques, en Amérique du Sud et centrale. La pression exercée sur les terres est également soulignée par ce document, puisqu’il montre qu’à ce jour, seul un quart des terres mondiales ne sont pas affectées par l’activité humaine et que cette proportion pourrait descendre à un dixième d’ici 2050.

Face à ces conclusions préoccupantes quant à l’état de santé de la planète, le rapport de WWF en appelle à une inversion de la courbe de la perte de la biodiversité. Or, cette inversion ne pourra se faire, selon l’ONG, sans une réorientation en profondeur du débat, qui a trop tendance à oublier que la nature constitue notre seul et unique foyer. Ainsi, selon ce rapport, la période qui s’ouvre entre aujourd’hui et 2020 est cruciale pour l'avenir de la biodiversité. En ce sens, WWF préconise un accord mondial pour la nature et les populations, afin de mener à bien des actions beaucoup plus ambitieuses en faveur de ces dernières. Cet accord international pourra dès lors se baser sur les cadres existants : les Objectifs du développement durable (ODD) avec, notamment, les ODD 14 (« Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines ») et 15 (« Gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des sols et mettre fin »), ainsi que sur les nouveaux objectifs et cibles que la Convention sur la diversité biologique est en train de définir, constitueront l’horizon que les sociétés devront se donner pour la protection et l’amélioration de l’état mondial de la biodiversité.  

Consulter la synthèse du rapport



Retour

22/10/2018 - Une étude de l'UICN pour l’innovation dans les territoires

L’UICN a publié récemment une étude identifiant 15 leviers d’action pour que les collectivités territoriales agissent et innovent en faveur de la préservation de la biodiversité. Cette étude est une opportunité d’avoir des représentations et des illustrations d’initiatives innovantes afin de renforcer les actions des territoires. De nouvelles stratégies, le développement des partenariats entre acteurs, la mise en place des marchés verts et de la bioconditionnalité dans les aides publiques, l’intégration de la biodiversité dans la commande publique, et, l’acquisition, l’usage et la gestion du foncier en faveur de la biodiversité y sont les principaux enjeux. L’objectif de cette publication est donc de fournir aux collectivités, mais aussi aux acteurs, une base innovante fondée sur la valorisation des bonnes idées et des bonnes pratiques existantes. Elle comprend aussi un point synthétique sur les principales compétences des différents échelons de collectivités en matière de biodiversité, et sur la nouvelle gouvernance territoriale qui les accompagne, suite aux récentes évolutions législatives. Cette étude entre dans la perspective de la tenue du Congrès mondial de la nature se déroulant à Marseille, organisé par l’UICN, ainsi que la Convention sur la diversité biologique de 2020. Pour en savoir plus.



Retour

16/10/2018 - L’AFNOR publie la première norme expérimentale pour l’économie circulaire

Suite à la l’appel de plus de 50 professionnels français souhaitant s’orienter vers l’économie circulaire, l’AFNOR a publié le 15 octobre dernier la norme XP X30-901. Elle constitue la première norme volontaire fournissant un mode opératoire pour tout type d’acteur du tissu socio-économique souhaitant mettre en œuvre un projet dans le domaine de l’économie circulaire.

La norme XP X30-901 est le fruit du travail d’un collectif de plus de 50 organisations qui ont planché pendant deux ans sur la définition de ce mode opératoire partagé de l’économie circulaire. Sa particularité est qu’elle est utilisable par tout type d’acteur et organisation qui souhaiterait expérimenter l’économie circulaire à l’échelle d’un territoire (ville, agglomération, administration, entreprise …).

Elle permet, pour ces entités, de planifier, mettre en œuvre, évaluer et améliorer un projet d’économie circulaire. Pour ce faire, des méthodes et outils sont proposés afin de croiser, dans un projet donné, toutes les dimensions du développement durable et les domaines de l’économie circulaire (approvisionnement durable, écoconception, symbiose industrielle, économie de la fonctionnalité, consommation responsable, allongement de la durée d’usage, gestion efficace des matières ou produits en fin de vie).

Finalement, cette norme a pour objectif de faire connaitre et de développer ce nouveau modèle économique basé sur la circularité. Elle encourage également le dialogue entre tous les acteurs socio-économiques français, permettant de repenser le lien entre production et consommation. S’adressant à tous les acteurs, afin de passer des projets individuels aux stratégies partagées, cette initiative de normalisation fait figure de mode d’emploi commun de l’économie circulaire.

Pour en savoir plus



Retour

15/10/2018 - WeGreenIT : l’étude de WWF France et du Club Green IT qui évalue l’impact environnemental du numérique

Présentée jeudi 11 octobre, l'étude WeGreenIT évalue l’empreinte environnementale du numérique - un secteur qui ne représente pas moins de 2% des émissions mondiales de GES - ainsi que l’état d’avancement des entreprises sur cet enjeu. Elle a été produite conjointement par WWF France et le Club Green IT, créé en 2014, porteur du projet Green IT et à l’origine de la démarche numérique responsable.

L'étude pose tout d'abord un constat : le numérique et le développement durable sont, encore aujourd’hui, deux domaines qui se parlent peu. Premières consommatrices du numérique, les entreprises ont donc un rôle central à jouer dans la réorientation positive de la révolution numérique, alors que les règlementations nationales et internationales s’intensifient. Ainsi, en mars 2018, 24 entreprises de divers secteurs ont a répondu à l’appel pour répondre aux questions de cette étude, dont certaines comptent parmi nos adhérents : La Caisse des Dépôts, Engie, La Poste, Pôle Emploi, Schneider Electric, ou encore la SNCF.

Les résultats montrent notamment que les premières sources d’impact environnemental sont la fabrication des équipements informatiques (54% de l’émission de GES), l’environnement de travail des utilisateurs (ordinateurs, écrans …), ou encore le service informatique. L’étude met également en lumière la grande variation de maturité des entreprises en fonction de leur secteur au sujet du numérique responsable. Cependant, quel que soit le secteur, WeGreenIt souligne qu’une bonne gestion du numérique représente un levier à la fois social, avec des créations d’emplois, et environnemental pour les entreprises.

Au-delà des résultats de l'enquête, ce document a plus largement pour objectif d'impulser le développement d'une culture et de stratégies communes entre les entreprises, afin de mieux articuler numérique et développement durable. Il émet notamment des recommandations et propose des méthodes ainsi que des outils adaptés à leurs secteurs, pour qu'elles puissent mieux identifier les sources principales d’impact environnemental du numérique et les solutions pour les réduire.

Enfin, bien que la marge de progression soit encore considérable, l'étude WeGreenIt souligne les progrès effectués par les entreprises dans certains domaines. C’est le cas, entre autres, de la durée de vie des équipements, qui est aujourd’hui bien plus longue et le recours au réemploi plus fréquent, notamment grâce aux nouveaux circuits créés dans le cadre de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS).

Pour en savoir plus
Télécharger l’étude WeGreenIt



Retour

11/10/2018 - Teragir lance #IStandforWater, une opération de sensibilisation sur le thème de l’eau

Dans le cadre de la Décennie internationale d’action pour l’eau 2018-28 et des Objectifs du développement durable, l’association d’éducation au développement durable, Teragir, a lancé le 11 octobre une nouvelle opération de sensibilisation sur le thème de l’eau « #IStandforWater ». Elle a pour objectif de faciliter l’engagement de chacun sur cet enjeu, mais permet aussi de le faire connaitre autour de soi.  

Pour porter cette campagne, Teragir propose quatre « Kits Action » à destination du grand public, du monde éducatif, des professionnels et des collectivités. Ces derniers serviront de socle pour informer et sensibiliser le public sur la nécessité d’agir pour préserver nos ressources en eau. Plusieurs supports de communication sont également proposés, tels que des images à poster sur les réseaux sociaux, ou encore des affiches à imprimer, afin de faire connaitre son engagement et relayer la campagne.  

Pour en savoir plus
Télécharger les Kits Action



Retour

05/10/2018 - Le nouveau guide d’ORÉE sur la gestion et la collecte des déchets pour les Etablissements Recevant du Public

ORÉE a présenté le 25 septembre un nouveau guide réalisé sous le haut patronage du ministère de la Transition écologique et solidaire « Comment mieux collecter et gérer les déchets dans les établissements recevant du public », avec le soutien de la SNCF, optae, Citeo et DS Avocats. Les établissements recevant du public (ERP), regroupant notamment les gares, espaces de restauration, ou encore les parcs de loisirs, partagent l’obligation d'organiser la collecte des déchets du public en respectant les règles en vigueur sur le tri à la source. Ces établissements doivent composer avec un public moins attentif, plus pressé, qui s’astreint beaucoup moins aux gestes de tri. Ce guide offre donc une aide aux ERP pour réaliser une collecte plus efficace. Il donne notamment des conseils méthodologiques sur les moyens de mieux comprendre les comportements des usagers, d’identifier les enjeux spécifiques aux ERP, et met en avant des préconisations concernant, entre autres, la signalétique, le mobilier de collecte des déchets, ou encore les leviers psycho-sociaux à activer. Télécharger le guide Pour en savoir plus

>> Télécharger le guide



Retour

02/10/2018 - Deuxième édition de l’opération « Choc déchet » pour Nogent sur Marne

Du 1er au 6 octobre, la ville de Nogent sur Marne organise la 2e édition de l’opération « Choc Déchet ». Cette semaine a pour objectif de sensibiliser, autour d’animations, la population et particulièrement les jeunes au tri sélectif et au mode de consommation. Elles viseront notamment à récupérer les déchets sauvages (encombrants, etc…) par les services de la Ville et du Territoire et les déposer devant le parvis de l’Hôtel de Ville afin de choquer et interpeler l’opinion publique. Des animations éco-responsables seront proposées comme la réalisation de sac à partir de T-shirt avec l’aide l’association Tisse Eco. L’apprentissage du respect à l’environnement, à travers des jeux ludiques, ou encore, la chasse aux mégots organisée par le Pôle Jeunesse, seront eux aussi de la partie.



Retour

21/09/2018 - La nouvelle stratégie de l’AFD pour la période 2018-2022

Le 3 septembre dernier, l’AFD (Agence Française de Développement) a fait l’annonce de sa nouvelle stratégie pour la période 2018-2022, lors de la visite du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, et de Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat. Son directeur général, Rémy Rioux, y a déclaré que « l’ambition est de faire de la politique de développement une véritable politique d’investissement solidaire ». Cette nouvelle stratégie s’appuie sur 5 engagements structurants : 100% Accord de Paris, 100% lien social, Développement en 3D, Priorité aux acteurs non souverains, et, Réflexe partenarial. Reprenant ainsi l’Accord de Paris et les Objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU. Cette nouvelle stratégie définit aussi une nouvelle géographie d’action. L’AFD délimitent ainsi trois nouveaux espaces (le « Tout Afrique » ; « Les Trois océans » ; les « Amériques » et « Orients ») afin de mieux répondre aux besoins spécifiques de chacun d’entre eux. Pour plus d'informations.



Retour

13/09/2018 - "Objectif 2030 : Rencontres au coeur des territoires" : une nouvelle opération de L’Association Notre Village

L’association Notre Village lance sa nouvelle opération : "Objectif 2030 : Rencontres au cœur des territoires" en partenariat avec le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire. Ce partenariat permettra de présenter les actions concrètes engagées par les collectivités et leur impact sur les ODD. Pour cela, l’Association et ses représentants se rendront dans 10 collectivités réparties en France afin d’aborder et de mettre en avant leurs initiatives, sur des thèmes spécifiques. Lors de ces rencontres, l’association aura l’occasion de se présenter et d’expliquer les différents services qu’elle propose aux collectivités territoriales (service accueil/installation, projets territoriaux de développement durable (projet de territoire / agenda 2030, Label Notre Village Terre d’Avenir…). La première rencontre se déroulera le jeudi 18 octobre 2018 à Sauvagnon sur le thème : « Et si on mangeait bio et local ? avec la participation et le soutien de la DREAL Nouvelle Aquitaine. Pour en savoir plus.



Retour

09/08/2018 - Des vidéos pour interpeller les jeunes sur les déchets sauvages et marins

Retrouvez les deux vidéos ludiques lancées par l’association Gestes Propres dans le cadre de son plan d’action dédié aux jeunes générations. Ces films aux couleurs vives et au ton décalé mettent en scène deux couples d'ados confrontés à la prolifération des déchets sauvages, tout en mettant en avant l'absence de réaction de ces jeunes face à cette pollution quotidienne due à des comportements négligents et les invitent à réfléchir à cette question « Qu'attendons-nous pour réagir ? ». Ces deux vidéos montrent également l'incroyable vitesse à laquelle prolifèrent les déchets sauvages en mettant en parallèle la durée de chaque vidéo et le volume de déchets abandonnés durant ce temps. 18 secondes d'action équivalent à 180 kg de déchets sauvages jetés en France. Pour en savoir plus et voir les vidéos



Retour

23/07/2018 - Participez au 17ème forum du Cercle National du Recyclage

Le Cercle National du Recyclage organise son 17ème forum s'intitulant « Comment la Responsabilité Elargie des Producteurs peut devenir un moteur de l’économie circulaire ? », en partenariat avec le Calitom. Celui-ci se tiendra les 20 et 21 septembre 2018 à Angoulême et abordera les mesures présentées dans la feuille de route « économie circulaire ? » visant à donner un nouvel élan aux REP (Responsabilité Elargie des Producteurs). L’événement fera suite à l’Assemblée Générale du Cercle National du Recyclage qui se déroulera le jeudi 20 septembre de 09h à 13h au Mercure Hôtel de France. Pour en savoir plus



Retour

19/07/2018 - Participez à la consultation citoyenne en répondant à l’enquête « C’est quoi une ville citoyenne ? »

Dans le cadre de la consultation nationale « C’est quoi une ville citoyenne ? », élus, bénévoles, professionnels…sont invités à apporter leurs contributions à cette interrogation en répondant à un questionnaire initié par l’association « Empreintes Citoyennes » ©, menée en partenariat avec la ville d’Hazebrouck et soutenue par le Comité 21. Cette consultation a pour vocation d'établir les critères d’un label « Village & Ville Citoyenne » et de répondre à ces questions :
- Quelle gouvernance pour favoriser l’engagement et la responsabilisation du citoyen ?
- Comment contribuer à l’émancipation d’attitudes et de comportements citoyens ?
- Par quels moyens consolider la relation de confiance entre municipalité et citoyens ?
- Quels dispositifs pour replacer les citoyens au cœur de la vie et des décisions de la ville ?

Pour répondre au questionnaire en ligne 



Retour

19/06/2018 - L'APPA organise un colloque international sur le thème des micro-capteurs individuels de pollution

Le développement des capteurs individuels à bas coût implique que la mesure en continue des concentrations en polluants atmosphériques n’est plus réservée à des «experts» à des laboratoires, ni aux endroits fixes. On assiste actuellement à un déploiement rapide de ces capteurs, assistés d’algorithmes qui se doivent d’être toujours plus puissants afin de gérer et d’exploiter les énormes bases de données ainsi générées. 
Quelles seraient les implications scientifiques ou politiques, si une majorité de citoyens s’équipaient de capteurs individuels de polluants atmosphériques ?Est-ce que le fait que les citoyens acceptent de porter ces instruments va de pair avec sensibilisation croissante, du public comme des pouvoirs publics ?
A l’occasion de ses 60 ans, l’APPA (Association pour la Prévention de la Pollution Atmosphérique) souhaite en partenariat avec EFCA (European Federation of Clean Air and Environmental Protection Associations) et le laboratoire PC2A (PhysicoChimie des Processus de Combustion et de l’Atmosphère) explorer ce sujet au travers d’un colloque international  de 2 jours intitulé "Capteurs individuels de pollution Atmosphérique : Innovation ou Révolution ?" qui se déroulera les 29 & 30 novembre 2018 à Villeneuve d’Ascq (France).
Le colloque s’articulera autour de conférences invitées et de communications (orales ou sous forme de poster) sélectionnées par un comité scientifique à partir des différents résumés reçus suite à l’appel à communications.

Pour en savoir plus



Retour

15/06/2018 - Assistez à l'avant-première des résultats de l'étude du WWF France pour des métropoles alignées avec l'Accord de Paris

Conscient de la volonté des élus locaux de mettre en œuvre les objectifs de l’Accord de Paris, le WWF France, en collaboration avec EcoAct, a réalisé une étude pour décliner l’objectif de limitation du réchauffement climatique en-dessous de 2°C à l’échelle des métropoles françaises. Le 5 juillet de 8h30 à 10h30 aura lieu un petit-déjeuner convivial qui sera l’occasion de restituer ses travaux, inédits en France, et d’échanger sur leurs résultats. 
Comment lever les freins à leur mise en œuvre ? Comment mobiliser tous les acteurs du territoire autour de ces objectifs communs ? Quels moyens humains et financiers ? Comment faire de la transition écologique une réelle opportunité économique pour le territoire ? Telles sont les questions que le WWF France vous invite à débattre. Pour en savoir plus



Retour

13/06/2018 - Retrouvez le rapport d’activité 2016-2017 de la Voûte Nubienne

A travers son programme de diffusion d’un habitat adapté, l’association de la Voûte Nubienne traite depuis plusieurs années la question de la transformation progressive et durable de filière construction en Afrique, essentielle face aux défis actuels et à venir que sont l’explosion démographique, les changements climatiques, la désertification et la fragilité des économies. Cette saison, l’accent a été donné à l’accompagnement et la mobilisation de l’ensemble des parties-prenantes, via :
- La structuration et le renforcement des pôles Expertise Technique et Formation, visant à accélérer le développement de l’offre directe, et plus largement des acteurs techniques de la filière ;
- La mise en place de mesures incitatives, comme les promotions à la construction et à la formation, et l’accès au microcrédit.
- La collaboration avec les organisations de la société civile et les acteurs de développement locaux, porteurs exemplaires de la diffusion du concept VN ;
- L’accompagnement des acteurs étatiques et institutionnels locaux visant le portage politique de la problématique de l’habitat et des nécessaires évolutions qu’elle induit. Pour en savoir plus



Retour

11/06/2018 - Participez à la table ronde de l'association FSC France sur la RSE et la préservation de la biodiversité des forêts

L'association FSC France organise une table ronde «Préservation de la biodiversité des forêts : la RSE joue-t-elle le jeu ? » le 19 juin de 18h à 19h30 avec les interventions de :

  • Bettina Laville, Présidente du Comité 21
  • Bertrand Swiderski, Directeur RSE du Groupe Carrefour
  • Sylvain Boucherand, Co-fondateur et Gérant de B&L évolution
  • Emmanuel Ripout, Business support manager de International Paper France
La table ronde sera animée par Aurélien Sautière, Directeur de l'association FSC France et sera suivi d'un cocktail apéritif afin de poursuivre nos discussions de façon conviviale.

Inscrivez-vous



Retour

05/06/2018 - Nouvelle publication de l’UICN : les solutions fondées sur la Nature

A travers 14 exemples de projets ainsi que des recommandations pour les déployer, l’UICN présente les solutions fondées sur la Nature tout en expliquant dans quelle mesure elles permettent de lutter contre les changements climatiques et réduire les risques naturels en France. Pour investir dans les Solutions fondées sur la Nature, le Comité français de l’UICN recommande de valoriser les bénéfices conjoints pour la biodiversité et le climat ou les risques naturels et de les quantifier. Il est également nécessaire d’associer les différents acteurs du territoire concerné et de s’assurer d’un portage politique. Des moyens humains et financiers spécifiques doivent être consacrés à ces actions. Les Solutions fondées sur la Nature doivent être intégrées dans les stratégies climat et la planification territoriale. Enfin, elles doivent s’inscrire dans la durée et à une échelle spatiale suffisante pour apporter des réponses efficaces à des enjeux tels que les inondations, l’érosion côtière, les îlots de chaleur en ville ou les incendies. Pour en savoir plus



Retour

01/06/2018 - Sentinelles de la nature : une nouvelle application mobile pour protéger l’environnement

Le site sentinellesdelanature.fr et son application mobile fraîchement lancée permettent de signaler des actions favorables à l’environnement et des dégradations environnementales à l’aide d’une carte participative. Ces informations sont transmises aux référents associatifs de la région pour revue et éventuelle proposition d’action lorsqu'il s'agit d'une atteinte à l'environnement. Les citoyens peuvent, grâce à un système de suivi, connaître l’état d’avancement des démarches entreprises et modifier leur signalement en apportant par exemple de nouveaux éléments. Les « Sentinelles » qui le souhaitent peuvent donc rester des contributeurs actifs pour mettre fin aux atteintes à l'environnement. Pour en savoir



Retour

29/05/2018 - Publication du rapport RSE de VVF Villages

Dès son origine, VVF Villages, qui gère et commercialise plus de 80 destinations en France, s'inscrit dans une dynamique sociale & solidaire forte. Après trois ans de travail (sensibilisations, formations, actions), l'association publie son premier rapport RSE qui représente ainsi une première étape stimulante pour progresser et innover. Celui-ci s’établit autour de trois axes : servir la mission d'utilité sociale "les vacances pour tous", polliniser les territoires et les éco systèmes de manière durable, accompagner et responsabiliser les salariés, acteurs des engagements. Pour en savoir plus 
https://www.vvf-villages.fr/



Retour

28/05/2018 - Colloque « La place du citoyen et de la société civile dans la décision publique »

Annoncé comme « la chambre de la participation citoyenne », le Conseil économique, social et environnemental (CESE) est au cœur du programme de la révision constitutionnelle présenté par le Président de la République lors du Congrès de Versailles en juillet 2017. Alors que le CESE est sujet à une transformation profonde, comment en faire effectivement un canal privilégié de la participation citoyenne à la décision publique ? Dans quelle mesure la parole citoyenne peut-elle être institutionnalisée ? Dans ce contexte, Décider Ensemble, le CESE (Conseil Economique, Social et Environnemental) et Synopia co-organisent un colloque abordant la thématique de la place du citoyen et de la société civile dans la décision publique. Pour en savoir plus



Retour

25/05/2018 - Nouveau guide de l’UICN pour la réalisation de Listes rouges régionales des espèces menacées

Le Comité français de l’UICN a publié un nouveau guide pour la réalisation de listes rouges régionales d’espèces menacées dont 130 ont été labellisées dans les différentes régions. Une analyse sur les enjeux et risques de la valorisation socio-économique des espèces exotiques envahissantes, réalisée avec le groupe de travail national « Invasions biologiques en milieux aquatiques », copiloté avec l’Agence française pour la biodiversité. Pour en savoir plus



Retour

04/05/2018 - Les Trophées de la participation et de la concertation reviennent pour une troisième édition

Les Trophées de la participation et de la concertation, organisés par Décider Ensemble et la Gazette des Communes récompensent les projets novateurs en matière de concertation et participation citoyenne. Les jurys mesureront la qualité des projets présentés en attribuant une à quatre étoiles. Afin de récompenser les meilleures initiatives, une remise des prix aura lieu en septembre 2018 à Paris. Collectivité locales, collectifs citoyens, associations ou entreprises publiques et privées, vous pouvez déposer votre candidature jusqu’au 15 juin 2018. Pour savoir plus



Retour

27/04/2018 - Transversalité des services de l’environnement et de l’énergie : la nouvelle formation d’Ideal Connaissances

Ideal Connaissances organise le Jeudi 7 mars une rencontre technique autour de la question du développement de la transversalité des services de l’environnement et de l’énergie. Cette formation co-organisée avec l’Assemblée des Communautés de France et Calila Conseil sera assurée sur place ou à distance et présentera les moyens de parvenir à une gestion intégrée des services publics comme l’eau potable, l’assainissement ou la gestion des déchets. Si les synergies techniques et fonctionnelles entre ces services sont connues et déjà expérimentées, la formation s’intéressera à la manière dont les Communautés peuvent assurer leur cohérence, en renforcer encore la mutualisation et en améliorer la lisibilité pour les usagers. Pour en savoir plus.



Retour

27/04/2018 - Venez assister à la grande conférence sur le commerce équitable et la juste rémunération des femmes


Moment fort du calendrier de la consommation responsable, de l’ESS et de la solidarité internationale initié en 2001, la quinzaine du commerce équitable aura pour fil rouge cette année: l’égalité femmes-hommes. Conférences-débats, rencontres avec des producteurs, projections de films… des centaines d’événements auront lieu du 12 au 27 mai prochain partout en France. La grande conférence "Commerce équitable et égalité : la juste rémunération des femmes, le vrai prix du progrès social !" organisée par Commerce Équitable France et la Fédération Artisans du monde se tiendra le 22 mai à l’Assemblée nationale. Durant cette grande conférence : experts, productrices et responsables politiques échangeront sur l’impact social du commerce équitable et identifieront les leviers pour tendre vers plus de progrès social en faisant avancer les droits des femmes et l’égalité. Pour en savoir plus.



Retour

25/04/2018 - La Clef Verte fête ses 20 ans !

La Clef Verte, qui fête ses 20 ans cette année, est le premier label environnemental international pour l’hébergement touristique et la restauration. Le label Clef Verte est déployé dans les réseaux internationaux de la Fondation pour l’Éducation à l’Environnement (FEE) dont Teragir est le représentant en France. Il est attribué à des établissements qui justifient d’une gestion environnementale performante, continue et dynamique, par un jury constitué d’experts du tourisme et de l’environnement. Aujourd’hui la Clef Verte rassemble 603 labélisés en France et plus de  2800 établissements à travers le monde bénéficiant d’un accompagnement dans leur démarche environnementale. Pour en savoir plus



Retour

28/03/2018 - Projets de méthanisation : un nouveau guide de l’Ademe à destination des agriculteurs

Dans la continuité des travaux lancés par le secrétaire d’Etat Sébastien Lecornu pour dynamiser la filière méthanisation, L’Ademe a édité un nouveau guide « Informer et dialoguer autour d’un projet de méthanisation » à destination des agriculteurs. Présenté le 14 mars, lors de la Commission n°6 – Appropriation locale des projets de méthanisation, ce guide, téléchargeable gratuitement, invite à créer de meilleures conditions pour développer une future activité de méthanisation en devenant acteur de l'information et du dialogue autour de ce type de projet. En ce sens, il explique comment analyser la situation, le contexte unique d’un projet, et propose une série d'outils et méthodes pour informer et dialoguer. Le guide présente également des ressources pour accompagner les agriculteurs et une série de fiches de retours d'expérience. Pour en savoir plus





Retour

02/03/2018 - Conférence d’ORÉE le 8 mars pour la présentation de son nouveau guide RSE

Afin de présenter son guide "Transposition de la Directive européenne : une opportunité pour repenser votre reporting RSE- Focus sur les items environnementaux ", ORÉE organise une conférence l’après-midi du 8 mars prochain à La Grande Arche de la Défense (1 Parvis de La Défense – Puteaux). Les objectifs de cet ouvrage seront présentés à travers des regards croisés et des retours d’expériences avec un accent sur les critères environnementaux.   Programme & inscription



Retour

13/02/2018 - Le Comité 21 est intervenu au colloque du CNES sur les relations océan/climat et les responsabilités ultramarines par l’ODD 14

Bettina Laville, Présidente du Comité 21, revient sur son intervention au Colloque « Les mers, nouveaux territoires à vivre pour les Outre-mer », qui a eu lieu au CNES ce mercredi 7 février, organisé par Métamorphose Outremer. Dans l’atelier Environnement et Défense présidé par la députée Maina Sage, Bettina Laville a notamment dressé les exigences posées par les Objectifs de Développement Durable (ODD).
« J’ai essayé de parler de l’importance de l’Objectif Développement Durable (ODD) numéro 14, qui donne des perspectives sur l’économie maritime et la conservation des océans », explique plus précisément Bettina Laville. « En France, nous oublions souvent que nous sommes une grande nation maritime. Par rapport à notre kilométrage de littoral au niveau européen, mais surtout par rapport à notre présence très importante dans trois Océans », à travers l’ensemble des 13 territoires ultramarins. « C’est une richesse tout à fait considérable en matière de recherche, halieutique en particulier, en matière d’expérience et d’adaptation au changement climatique parce que ce sont des territoires fragiles, et (…) nous sommes fer de lance en matière de politique de vulnérabilité par rapport au réchauffement climatique », poursuit-elle. « J’ai essayé de mettre en perspective nos départements et territoires d’Outre-mer dans la politique multilatérale et multi-acteurs contre le réchauffement climatique, par rapport bien sûr, aux politiques d’atténuation mais aussi et surtout par rapport à l’adaptation au changement climatique ».

Regarder la vidéo



Retour

31/01/2018 - Evolutions et utilisations de la planification énergétique : la nouvelle webconférence d’Ideal Connaissances.

Le prochain webinaire « Evolutions et utilisations de la planification énergétique comme outil de valorisation de votre territoire » d’Ideal Connaissances aura lieu le 7 février 2018 de 10 heures à midi. Il y sera question des bénéfices de la planification énergétique, des méthodes et outils à disposition des collectivités et des bonnes pratiques en matière de planification énergétique territorial, au travers d’exemples concrets. La formation, assurée à distance, commencera par présenter les PCAET du PNR Vercors, de Grands Causses ou de la CC du Trièves ainsi que les démarches régionales en Martinique et en Alsace. La deuxième partie traitera des méthodes, ressources et limites pour répondre aux exigences de l'évaluation environnementale stratégique. La webconférence se terminera sur un temps d’échanges pour répondre aux questions des participants. Pour en savoir plus.     



Retour

04/01/2018 - Ecophylle propose une formation d'accompagnateur de démarches de développement durable

Ecophylle, avec le soutien du Graine Ile-de-France, organise une session de formation d'accompagnateur de démarches de débeloppement durable, les 25 et 26 janvier 2018 à Paris. Cette formation est adaptée aux animateurs, éducateurs, élus, enseignants, chargés de mission... qui s’engagent dans des démarches E3D, Programmes Eco-école, Lycées Eco-responsables, Agendas 21 scolaires … Elle a pour objectifs de :
-Connaître l’historique et les textes officiels des démarches éducatives de développement durable
-Comparer les différentes démarches de développement durable d’une structure scolaire et péri-scolaire
-En maîtriser la méthodologie
-Comprendre le rôle d’un accompagnateur et savoir se positionner
-Savoir mobiliser et sensibiliser les différentes parties prenantes internes et externes à la structure
-Définir son propre plan d’action.

Pour en savoir plus

Inscriptio
n



Retour

30/11/2017 - Mobilités collaboratives et partagées : quel-le-s solutions et leviers pour contribuer à une mobilité plus durable ?

Covoiturage, autopartage, vélos en libre-service… les nouveaux services de mobilité se multiplient, bouleversent les habitudes et questionnent les modèles établis. France Nature Environnement, Mobivia et la Fondation PSA publient un panorama général de cette évolution, facilitée par la révolution numérique et les applications en tous genres. Avec la mise en lumière des principales questions émergentes et la présentation de leurs propres réflexions, les auteurs exposent les solutions et leviers pour contribuer à une mobilité plus durable. Pour voir le panorama



Retour

24/11/2017 - Prévention des déchets : nouvelle édition de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets

Piloté par l’ADEME, en partenariat avec le Ministère de la transition écologique et solidaire, la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets se poursuit jusqu’au 26 novembre à travers les régions. Inscrite dans le cadre de la campagne nationale sur la réduction des déchets, cette opération a pour objectif de sensibiliser tout un chacun à la nécessité de réduire la quantité de déchets générée, en donnant les clés pour agir au quotidien. La Semaine, dont le concept est basé sur la prévention des déchets, s’adresse aussi bien aux administrateurs et collectivités qu’aux associations, scolaires et grand public. Pour retrouver le programme par région.  



Retour

17/11/2017 - Teragir accueille le réseau Eco-Schools du 18 au 20 novembre 2017

Teragir accueillera le réseau Eco-Schools à Paris du 18 au 20 novembre. Eco-Schools est d’une part un programme international d’éducation au développement durable proposant aux établissements scolaires une démarche participative, qui met en synergie tous les acteurs de l’école et une méthodologie complète pour construire des projets autour de 8 thématiques (alimentation, biodiversité, déchets, eau, énergie, santé, solidarité et climat). D’autre part, Eco-Schools est un réseau international réunissant 67 pays membres. Teragir et ses partenaires se mobilisent pour contribuer à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD), fixés par les Nations Unies en 2015, à l’horizon 2030. Dans le monde entier, le programme Eco-Schools encourage et aide les communautés scolaires à relever ce défi. En France, 2 500 établissements ont rejoint le mouvement Eco-Ecole, la version française d’Eco-Schools.

Lors de ce séminaire, des séances de travail, de réflexions et des ateliers autour du thème « Positive Actions in the Future of Education » auront lieu. La soirée du samedi 18 novembre sera le point d’orgue de cet évènement : les représentants du réseau Eco-Schools seront accueillis par la Mairie de Paris, lors d'une cérémonie qui réunira les partenaires du programme, des établissements labellisés et des représentants de l'Etat. En savoir plus



Retour

10/11/2017 - Société en transition et approche éducative vers les publics adultes : l’Ifrée organise sa 7ème journée technique d’échange entre professionnel.le.s

Les 5 et 7 décembre prochains, l’Ifrée organise deux journées techniques d’échanges entre professionnel.le.s sur le thème : « Société en transition… Quelle approche éducative vers les publics adultes ? ». Sans écarter l’intérêt de s’adresser aux jeunes publics, ce rendez-vous répond à l'importance qu’a l’évolution du mode de vie des adultes dans la transition écologique de la société. Alors que les collectivités et associations mettent en œuvre des politiques, des actions et des animations qui encouragent le changement ; il paraît nécessaire d’identifier les pratiques éducatives actuelles auprès du public adulte, d’acquérir des points de repère sur les principes éducatifs avec ce public et d’envisager des pistes de progression possibles. C’est à ces objectifs que répondront les deux journées d’échanges organisées par l’Ifrée entre Châtelleraut et la région bordelaise. Pour en savoir plus et s’inscrire.



Retour

30/10/2017 - Conseils citoyens, comment passer à l’action ? Rendez-vous au Forum Métropolitain pour en discuter

Organisée par Décider Ensemble, en partenariat avec l’association Empreintes Citoyennes et le Forum Métropolitain du Grand Paris, la matinée de questionnement « Conseils citoyens, comment passer à l'action ? » aura lieu au Forum Métropolitain le Vendredi 24 novembre 2017 à 08:30. A travers deux ateliers thématiques et des échanges avec 4 intervenants, cette matinée de travail abordera le sujet des conseils citoyens, créés par la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 24 février 2014, qui institutionnalisent la participation dans la politique de la ville. En revenant sur ce format encadré de participation et d’expression des habitants et usagers aux côtés des acteurs institutionnels, la rencontre sera l’opportunité de s’interroger sur son rôle d’espace catalyseur et sa traduction concrète sur le terrain. Les inscriptions sont libres, il suffit de cliquer ici.



Retour

26/10/2017 - Décider Ensemble : les résultats du Baromètre de la démocratie locale numérique – 2017

Ce mercredi 25 octobre, Décider Ensemble présentait les résultats de la deuxième édition de son baromètre de la démocratie locale numérique. Construit grâce à la participation de 98 collectivités locales, ce nouveau baromètre poursuit 3 objectifs : dresser un panorama des pratiques de démocratie numérique dans les territoires, repérer les pratiques innovantes et promouvoir la transversalité entre données publiques, outils numériques et participation citoyenne. Comme l’explique Clément Mabi, maître de conférence en Sciences de l’information et de la communication à l’UTC de Compiègne, les collectivités sont de plus en plus nombreuses à se tourner vers l’usage du numérique en 2017, dans un contexte de multiplication des appels à technologies pour transformer la participation démocratique. Convaincues de l’utilité de ces nouveaux outils dans leurs relations aux citoyens, les collectivités utilisent le numérique dans une démarche de plus en plus transversale. Cependant ces dernières éprouvent de réelles difficultés à mener l’évaluation des démarches et de leurs usages des outils numériques, notamment en termes d’inclusion des citoyens. Une analyse partagée par Gilles Pradeau, doctorant à l’université de Westminster. Ce dernier observe qu'une majorité des collectivités n’utilisent pas suffisamment le numérique pour associer les citoyens à la construction des projets, alors que la France connaît depuis 2014 une 3ème vague des budgets participatifs ayant nettement pris le virage du numérique. Pour Cyril Lage, Cofondateur et CEO de Cap Collectif, ce nouveau baromètre doit pousser les collectivités à repenser leur gouvernance, en associant davantage les citoyens dans le cycle de vie des politiques publiques. Pour en savoir plus.



Retour

16/10/2017 - FSC : de nouveaux outils pour le référentiel de gestion forestière !

Afin de répondre à cette demande, FSC a développé des outils permettant de mieux comprendre notre système de certification et de faciliter la mise en place de la certification en forêt pour les propriétaires et gestionnaires forestiers. Ces documents sont téléchargeables :
- Un document de communication à l’attention des propriétaires/gestionnaires forestiers. Il explique de manière simple et concise en quoi consiste la certification forestière FSC ;
- Le guide d’application du référentiel FSC de gestion forestière. Ce guide a été conçu comme un ensemble de fiches pratiques, reprenant les exigences du référentiel selon un ordre logique pour le gestionnaire forestier ;
- Le guide de certification de groupe FSC. Il complète le guide précédant en guidant pas à pas le gestionnaire pour la mise en place d’un groupe de certification.



Retour

10/10/2017 - Invitation au lancement du MOOC énergie-climat de l'ABC et d'Avenir Climatique le 14 octobre 2017

Les associations Avenir Climatique et ABC (Association Bilan Carbone) s’allient pour lancer le MOOC énergie-climat, "the" MOOC pour aider celles et ceux qui souhaitent mieux comprendre et en découdre avec les grand enjeux énergie-climat actuels.
Si les enjeux énergie-climat occupent une place significative sur la scène médiatique et politique, ils représentent pour un trop grand nombre de personnes un sujet complexe, voire intimidant. Une fois ces enjeux bien en main, le MOOC permet aux participants de se sentir légitimes pour prendre la parole sur ces sujets et pourquoi pas interpeller leurs responsables et décideurs politiques, bref de rejoindre la communauté des "ambassadeurs pour le climat" ! Au-delà de la transmission de connaissances, le projet se propose aussi de faire monter en compétences les personnes concernées pour leur permettre l’organisation de conférences, de projets pédagogiques pour in fine être à même de transmettre à leur tour les connaissances récoltées.
Pour en savoir plus, cliquez sur la pagé dédiée au projet et/ou rendez-vous samedi 14/10 à partir de 13h à la Maison des Acteurs du Paris Durable pour une présentation du MOOC énergie-climat d'Avenir Climatique et de l'ABC.
Pour en savoir plus



Retour

09/10/2017 - La Poste partenaire du Fermes d'Avenir Tour

L’été dernier, du 15 juin au 17 septembre, le « Fermes d’Avenir Tour » a parcouru la France à travers les campagnes et les villes afin de  faire découvrir l’agroécologie et la permaculture par tous les biais possibles, à toutes celles et ceux qui souhaitaient en savoir plus sur la composition de leur assiette au quotidien, ainsi que les métiers de production et de bouche. L’agroécologie regroupe des systèmes de production utilisant au maximum la nature comme facteur de production tout en maintenant ses capacités de renouvellement et la permaculture est un mode d’aménagement écologique du territoire, visant à concevoir des systèmes stables et autosuffisants. Au cours de 30 étapes, quelque 200 fermes d’agriculteurs ambitieux et innovants ont ainsi été visitées. Plus de 20 000 participants ont pu découvrir ces nouveaux modes de production agricole, les philosophies des agriculteurs, écouter leurs joies et leurs difficultés, mais aussi goûter les produits et participer à la vie de la ferme. La Poste était partenaire de l’association Ferme d’Avenir, convaincu par ce projet sociétal, d’intérêt général qui permet la promotion et l’accélération de la transition agroécologique sur les territoires. Pour en savoir plus.



Retour

04/10/2017 - Le WWF France incite les entreprises à améliorer leurs politiques papier

Chaque année depuis 2010, le PAP50, réalisé par le WWF France et Riposte Verte, évalue les politiques papier des entreprises afin de les responsabiliser et de les engager vers des pratiques durables. Le baromètre se concentre sur la consommation de papier pour les fonctionnements internes et externes de l’entreprise, la qualité environnementale des papiers utilisés, les actions mises en place pour optimiser la collecte des papiers usagés et l’écoconception. Le WWF France et Riposte Verte ont évalué les politiques papier de plus de 100 entreprises issues de secteurs divers afin d’obtenir un classement des entreprises françaises les plus consommatrices de papier. En 2017, ont été interrogés des agences de communication, des laboratoires pharmaceutiques, des mutuelles, des entreprises de transport, de vente par correspondance, des industriels et des voyagistes. En 2016 figuraient sur la liste des entreprises sondées les secteurs de l’agro-alimentaire, beauté/luxe, conseil, distributeurs de fournitures de bureau, énergie/chimie, grande distribution, jeux et poste/télécom.
Lire le communiqué complet



Retour

03/10/2017 - Les ODD au congrès de l'association Notre Village

Le Congrès annuel de l’association Notre Village s’est tenu le vendredi 22 septembre à Beauregard de Terrasson (Dordogne)  autour de la question de la place des ODD dans le territoire de demain. Un thème faisant écho à l’appel du président fondateur de l’association à se tourner vers l’avenir, en Juin 2006. Au cours du congrès, les participants auront eu l’occasion d’échanger sur les nouvelles dynamiques des territoires, induites par les ODD : qu’il s’agisse de l’intégration des ODD aux Agenda 21 et aux projets de territoire, de solidarités territoriales ou bien de transition énergétique, avec un intérêt particulier prêté au Plan climat-air-énergie territorial (PCAET) ainsi qu’à sa mise en place au sein de l’intercommunalité. Néanmoins, si les enjeux environnementaux, économiques et sociaux ont occupé une place importante, il aura été également question de culture. Avec l’exemple du soutien de la politique culturelle en Dordogne, l’ensemble des quatre piliers du développement durable auront été présentés. Pour en savoir plus



Retour

29/09/2017 - Orange prolonge son partenariat avec Energie Jeunes

Energie Jeunes, association œuvrant pour la formation de collégiens dans les quartiers défavorisés, accompagne ces derniers dans le développement de leur persévérance scolaire, grâce à des programmes pédagogiques. Chaque année depuis 2009, date de création de l’association, près de 200 salariés d’Orange s’engagent bénévolement pour assurer l’animation des sessions de formation. Ils ont ainsi été présents auprès de 57 000 élèves dans près de 2 300 classes. Ce soutien scolaire gratuit a eu un impact positif : selon une enquête, 85% des enseignants interrogés déclarent qu’Energie Jeunes a été utile à leurs élèves. L’ambition de ce partenariat renouvelé entre Orange et Energie Jeunes est de toucher 300 000 jeunes en 2020, ce qui représenterait 45% des collégiens scolarisés dans des établissements d’éducation prioritaire. Pour en savoir plus



Retour

26/09/2017 - Avec Décider Ensemble, prenez part aux Trophées Participation & Concertation 2017

Organisés par l’association Décider Ensemble en partenariat avec la Gazette des Communes, l’édition 2017 des Trophées de la participation et de la concertation aura lieu le lundi 2 octobre 2017 au ministère de la Transition écologique et solidaire. Créés en 2016, ces trophées récompensent les collectivités, associations et entreprises ayant mis en place les initiatives les plus innovantes en termes de concertation et de participation citoyenne. Les candidats, qui sont cette année au nombre 93, ont du postuler pour l’une des quatre catégories suivantes : démarche de participation, démarche de concertation, outil innovant au service de la participation et de la concertation, et diffusion d’une culture de la participation et de la concertation. Le jury sera présidé par Marylise Lebranchu, ancienne ministre et députée du Finistère, et Loïc Blondiaux, professeur de science politique à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Pour en savoir plus



Retour

21/09/2017 - Le MOOC énergie et climat de l’ABC et d’Avenir climatique : 5 vidéos pour passer à l’action

Les associations ABC et Avenir climatique co-construisent depuis plusieurs semaines un MOOC sur les thèmes de l’énergie et du climat, qui se propose de favoriser l’émergence d’une génération d'ambassadeurs du climat. Les partenaires se donnent pour objectif qu’il soit suivi par au moins 100 000 internautes.  Avec la mise en ligne de ce qu’elles appellent leur « mini-MOOC » - soit 5 vidéos indépendantes d’une durée de 20 minutes maximum chacune -, l’ABC et Avenir Climatique ont mené la phase pilote de leur projet. Ces 5 premiers chapitres introductifs abordent les enjeux actuels en matière d’énergie-climat et les solutions qu’il est possible de mettre en place, à l’échelle individuelle comme collective. Ils sont à découvrir sur les sites internet de l’ABC  et Avenir climatique. L’événement de lancement du MOOC énergie-climat des associations ABC et Avenir Climatique est programmé le 14 octobre 2017 dans le cadre de l’anniversaire des 10 ans d’Avenir Climatique. Les maîtres d’ouvrage recherchent dès à présent des partenaires intellectuels ou financiers désireux de prendre part à la phase 2 du projet, c’est-à-dire la mise en ligne à la rentrée universitaire 2018 d’un MOOC complet – à raison de 2.5h de cours/semaine pendant 5 semaines - qui sera diffusé sur la plateforme numérique France Université Numérique (FUN).
Contact : contact@associationbilancarbone.fr



Retour

14/09/2017 - Participez au « Good’week-end alimentation » de la Fondation GoodPlanet

La Fondation GoodPlanet organise les 23 et 24 septembre son événement « Je mange donc je suis. » Les participants sont invités à la rencontre de producteurs franciliens, avec un marché de produits bio et locaux. De nombreuses animations seront également proposées : un atelier « Tour du monde dans l’assiette », des conférences alliant dégustation et sensibilisation à la transformation d’un aliment phare, une disco soupe, un « atelier des cinq sens », un cycle de projections autour de films comme « Food coop ». Ce dernier dresse un portrait de l’alimentation urbaine à Paris ou encore les alternatives à la grande distribution. L’association Générations Cobayes sera également présente pour décrypter les étiquettes et labels alimentaires et évoquer les modes de consommation alimentaire plus sains. Enfin, une invitation à la sophrologie autour de l’alimentation permettra aux participants de s’interroger sur l’importance d’être attentif aux sensations de faim, de satiété ou encore de fatigue, en lien avec de possibles carences en minéraux ou vitamines. L’atelier approfondira également sur les bienfaits d’une alimentation de qualité. Pour en savoir plus



Retour

13/09/2017 - L’ADEME et France Nature Environnement pointent du doigt la fabrication des « smartphones »

Le mardi 12 septembre 2017, l’ADEME et France Nature Environnement ont publié le guide « Les impacts des Smartphones - Des téléphones pas si smart pour l’environnement ». L’ambition est de mettre en avant l’impact environnemental négatif qu’ont les téléphones portables tout au long de leur cycle de vie, particulièrement à cause de l’utilisation de certaines ressources naturelles pour leur construction. L’extraction de ces ressources est source de pollutions et entraîne des conséquences néfastes sur les écosystèmes dont elles proviennent, et il en faut 70kg pour produire un seul smartphone. Ce problème est aggravé par la faible durée de vie de ces téléphones, qui sont remplacés en moyenne tous les deux ans. La demande reste donc constamment élevée, tout comme le rythme d’extraction des ressources naturelles. Après avoir présenté ce contexte, le guide s’attache à conseiller les consommateurs afin qu’ils soient à même de choisir un smartphone ayant un impact moindre sur les écosystèmes, et d’adopter les bonnes pratiques d’utilisation, notamment en réparant et en recyclant le téléphone. Pour en savoir plus
Le mardi 12 septembre 2017, l’ADEME et France Nature Environnement ont publié le guide « Les impacts des Smartphones - Des téléphones pas si smart pour l’environnement ». L’ambition est de mettre en avant l’impact environnemental négatif qu’ont les téléphones portables tout au long de leur cycle de vie, particulièrement à cause de l’utilisation de certaines ressources naturelles pour leur construction. L’extraction de ces ressources est source de pollutions et entraîne des conséquences néfastes sur les écosystèmes dont elles proviennent, et il en faut 70kg pour produire un seul smartphone. Ce problème est aggravé par la faible durée de vie de ces téléphones, qui sont remplacés en moyenne tous les deux ans.  La demande reste donc constamment élevée, tout comme le rythme d’extraction des ressources naturelles. Après avoir présenté ce contexte, le guide s’attache à conseiller les consommateurs afin qu’ils soient à même de choisir un smartphone ayant un impact moindre sur les écosystèmes, et d’adopter les bonnes pratiques d’utilisation, notamment en réparant et en recyclant le téléphone.



Retour

13/09/2017 - OREE : lancement du guide S'ancrer dans les territoires pour gagner en performance

Le 26 septembre, l'association OREE présente son nouveau guide "S'ancrer dans les territoires pour gagner en performance". En prenant appui sur près de 3 ans de travaux, le guide vise à répondre aux besoins des entreprises notamment dans le renseignement des items sociétaux (indicateurs de contribution au développement local) de l'article 225. Il a été publié sous le haut patronage du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire et avec le soutien d'EDF, GRDF, le Groupe La Poste, SNCF et Utopies. Il retrace les échanges et les retours d'expérience des membres sur le sujet de l'ancrage local (quoi? comment? pourquoi?) et les étapes de la co-construction de l'Indicateur d'Interdépendance des Entreprises à leur(s) Territoire(s) (IIET) co-construit avec des entreprises et organisations adhérentes d'ORÉE.
Ce guide a pour objectif : de démontrer aux entreprises l'intérêt de construire des liens étroits avec les acteurs de leur(s) territoire(s) ; de faire le point sur leurs démarches d'ancrage local grâce à l'Indicateur d'Interdépendance des Entreprises à leur(s) Territoire(s) (IIET), et d'identifier des axes d'amélioration et des pistes pour aller plus loin.
Pour participer à la conférence de lancement
le mardi 26 septembre de 14h30 à 17h30 Amphithéâtre de La Poste - 9 rue du Colonel Pierre Avia - Paris
Programme



Retour

07/09/2017 - Participez au colloque de FNE sur les « Industries : Concilier sécurité et information du public »

France Nature Environnement organise le 20 septembre le colloque « Industries : concilier sécurité et information du public - Lorsque le risque terroriste exacerbe les enjeux de transparence. » L’objectif de cette rencontre est de mieux comprendre la place de l’information du public vis-à-vis de la sécurité industrielle, dans un contexte réglementaire particulièrement évolutif. Les regards croisés de géographes, juristes, sociologues, avocats, bénévoles associatifs, représentants syndicaux, industriels et représentants du ministère de la Transition Écologique et Solidaire enrichiront le colloque. Pour en savoir plus



Retour

01/09/2017 - L’ADEME publie son premier rapport sociétal et environnemental !

En 2017, l’ADEME publie son premier rapport sociétal et environnemental. Après avoir présenté des éléments de contexte, des paroles d’acteurs, il rend compte des actions menées dans le cadre de sa stratégie, des indicateurs et des axes de progrès. Engagée depuis 2004 dans une démarche d’éco responsabilité, l’Agence a placé ce document sous le signe de l’exemplarité, aussi bien vis-à-vis des projets qu’elle soutient qu’en interne. L’ADEME a en effet expérimenté les outils et conseils qu’elle a développés pour les organisations : Bilan Carbone, compostage des déchets, systèmes de management environnemental, plans de déplacement entreprise. L’ancrage territorial est également une clé de voûte de la stratégie de l’ADEME, ce qui l’a encouragée à s’implanter au fil des années sur 22 sites métropolitains. Cette dynamique facilite le contact avec les acteurs locaux, pour répondre de façon concertée aux besoins spécifiques des différents territoires français. Enfin, l’ADEME place la prospective, l’innovation et l’expérimentation comme éléments clés de sa stratégie, dans une perspective d’amélioration continue et suivie. Pour en savoir plus



Retour

23/08/2017 - Le Comité 21 sera au Forum Mondial Convergences le 5 septembre prochain

Le comité 21 co-organise avec Convergences une table ronde lors de la  10ème édition du Forum, lequel visera à démontrer la force du multi-acteurs et des solutions concrètes innovantes pour un monde plus inclusif et plus durable. Claire VIDEAU, Chargée de mission RSO au Comité 21, animera une table ronde sur la problématique : « Comment faire de la production durable un levier pour une consommation responsable ? » au Petit Auditorium du Palais Brongniart (28 place de la bourse, 75002 PARIS) le mardi 5 septembre 2017 à 9h30. Les enjeux abordés seront l’agriculture durable et responsable pour le développement, la lutte contre le gaspillage alimentaire, la valorisation des déchets et enfin l’adoption de comportements responsables par les populations. Les intervenants invités à échanger à ce sujet sont : Boris MARCEL, co-fondateur de l’entreprise d’innovation sociale Europe Tomorrow , Blaise DESBORDES, Directeur général de Max Havelaar France, Judith LALOUPO, Group CSR Manager chez Elior, Marketa SPUKOVA BRAINE, Directrice de l’International Urban Food Network (IUFN), Thierry TOUCHAIS, Directeur général de la Fondation Good Planet et Karine VIEL, Responsable du département développement durable de Monoprix. Un compte rendu de cette table ronde sera publié sur le site du Comité 21.
Pour vous inscrire au Forum Mondial Convergences 2017, c’est ici.



Retour

02/08/2017 - Collectivités, candidatez au label Territoires de Commerce Equitable !

La Plateforme pour le Commerce Equitable lance une campagne pour simplifier les candidatures des collectivités au label Territoires de Commerce Equitable. Le label évolue également : allongé pour une durée de 3 ans, il prendra en compte le « made in France » dans son cahier des charges et sera piloté par un comité multi-acteurs. Le plan d’actions des collectivités candidates doit correspondre au moins à la moitié des critères de chaque objectif de la campagne. Les collectivités labellisées feront l’objet d’un suivi, pour les évaluer mais également les conseiller en amont dans leur stratégie, et ce afin de répondre aux objectifs de la campagne. Les échanges de bonnes pratiques et les partenariats entre acteurs de différents échelons territoriaux seront également encouragés, grâce à des rencontres organisées entre membres du réseau Territoires de Commerce Equitable. Les collectivités souhaitant candidater au label ont jusqu’au 15 octobre pour faire parvenir leur dossier. La campagne est également à suivre du 14 au 17 septembre dans le cadre de la Conférence des Collectivités pour le Commerce Equitable, à Metz et Sarrebruck. Pour en savoir plus



Retour

02/08/2017 - WWF-France amorce le lancement de sa plateforme de Crowdacting : un projet digital innovant lié à l’environnement

WWF-France a réussi à collecter 30 000 € en 40 jours grâce aux dons des internautes afin de financer le lancement de sa nouvelle plateforme participative qui, dès janvier prochain, permettra de valoriser et de rassembler les petits gestes écologiques du quotidien liés à l’alimentation, au transport, à l’énergie et à la gestion des déchets pour une consommation plus responsable. Les utilisateurs pourront y partager leurs astuces, leurs bons plans verts, localiser les initiatives durables près de chez eux mais aussi créer des défis afin de lancer de nouveaux challenges écologiques aux membres de la communauté. Cette plateforme participative permettra donc à ses utilisateurs de trouver des réponses tant écologiques qu’économiques aux problèmes de la vie quotidienne, grâce à la mobilisation d’une grande communauté d’internautes soucieux de l’environnement et du respect de la planète. En France, dans le domaine de l’environnement, aucun projet digital n’a encore été créé à cette échelle. Grâce à sa notoriété auprès des français mais aussi grâce à la visibilité offerte par son partenaire "Plus belle la vie", une série télévisée qui rassemble chaque soir en moyenne 4 millions de téléspectateurs, WWF-France espère voir son projet être couronné de succès sur le territoire français pour ensuite l’étendre à une dizaine d’autres pays. Pour en savoir plus



Retour

27/07/2017 - Le Comité 21, partenaire du MOOC sur les ODD produit et coordonné par l’UVED

Adoptés en 2015, les ODD sont une composante de l’Agenda 2030 des Nations Unies et constituent un nouveau langage commun, destiné à renforcer les coopérations des acteurs des territoires, pour une société plus inclusive et plus durable. Toutefois, la société civile et le grand public sont encore peu familiers de ces ODD, ce qui en freine l’appropriation. C’est pourquoi l’UVED (Université Virtuelle Environnement et Développement Durable) produit et coordonne un MOOC (Massive Open Online Course) sur les ODD auquel participe bien sûr le Comité 21 et d’autres partenaires. Gratuit et ouvert à tous à partir de début 2018, ce MOOC mettra l’accent sur l’approche systémique apportée par les ODD, de par leur transversalité et leur interconnexion, en mettant en lumière leur appropriation par les acteurs de la société civile. Son objectif principal est de sensibiliser les citoyens aux ODD, d’accompagner les acteurs (dont l’implication est indispensable au succès de la mise en œuvre des ODD), de favoriser l’échange international et l’apprentissage collaboratif et de donner les clés de compréhension des enjeux scientifiques et praticiens des ODD. Jean-Paul MOATTI, Président de l'IRD et membre du groupe des experts indépendants chargés de rédiger le rapport de l'ONU sur le développement durable en 2019, sera le référent scientifique de ce MOOC. Pour en savoir plus – Delphine Pommeray - delphine.pommeray@fondation-uved.fr



Retour

 04/07/2017 - L’AFNOR lance « Indiko Achats responsables », nouvel outil de reporting pour les organisations

Réalisé par l’AFNOR et l’Obsar suivant 14 indicateurs, « Indiko Achats responsables » constitue un nouvel outil de reporting pour les organisations publiques et privées, souhaitant piloter leur démarche d’achats responsables. Un groupe de l’Obsar, composé d’organismes publics et privés, ainsi que des signataires de la Charte Relations fournisseurs responsables, a permis d’aboutir à la mise au point de cet outil. Au-delà de relations maitrisées et encadrées avec les fournisseurs , les organisations peuvent ainsi questionner leurs pratiques, mettre en œuvre un système de mesure des performances et les communiquer à l’ensemble des parties prenantes. Cela correspond notamment à la préconisation de l’ISO 20400, norme volontaire sur les achats responsables, publiée récemment. « Indiko Achats responsables » s’appuie sur un questionnaire en ligne basé sur plusieurs critères : délais de paiement, part des consultations comportant des critères RSE, part des acheteurs formés à la RSE… L’utilisateur obtient ensuite un tableau de bord faisant état de la situation sur les achats, l’organisation, la relation acheteur-fournisseur, les pratiques RSE des fournisseurs et les caractéristiques des produits et services achetés. Les résultats et pistes d’amélioration sont ainsi communicables en interne, notamment auprès de la direction, afin de pérenniser la démarche. Pour en savoir plus




Retour

30/06/2017 - Plus de 2400 établissements en démarche Eco-Ecole, dont 600 labellisés

De plus en plus d'établissements scolaires font le choix d'intégrer le développement durable à leur projet pédagogique et agissent pour réduire leur empreinte écologique.
Cette année les labellisés Eco-Ecole, programme coordonné par Teragir,  sont 20% de plus qu'en 2016, autant d'établissements atteindre les Objectifs de Développement Durable définis par l'Organisation des Nations Unies.
Plus de 2400 établissements en démarche Eco-Ecole, dont 600 labellisés, quelle est la différence ? T
ous les établissements scolaires en démarche Eco-Ecole bénéficient de l'accompagnement gratuit de l'équipe Teragir, jusqu'à l'obtention du label s'ils le souhaitent.
Le label est volontaire, à la demande des établissements.  Leur dossier est étudié par un jury d'experts. C'est pour les établissements une étape supplémentaire qui leur permet de valoriser leur projet de l'année.
Retrouvez l'ensemble des établissements sur eco-ecole.org



Retour

29/06/2017 - L’ODD 17 « partenariats pour la réalisation des objectifs » : l’exemple du Partenariat Français pour l’Eau

L’ODD17 de l’Agenda 2030 en est la cheville ouvrière, la garantie de son succès et de sa pérennité. Totalement dans l’esprit de cet ODD, différentes plateformes françaises et internationales ont intégré dans leur cœur de fonctionnement un dispositif multi-acteurs leur permettant de croiser les regards des différentes parties prenantes, publiques et privées, nécessairement impliquées dans la mise en route des grands accords internationaux tels que l’Accord de Paris pour le Climat, celui de Sendai pour les catastrophes et désastres, celui de Quito pour les villes durables et bien sûr celui de l’Agenda 2030. Avec ses 6 collèges regroupant l’Etat, les collectivités et les parlementaires, les ONGs, les entreprises et le monde de la recherche français, le Partenariat Français pour l’Eau en est un exemple de premier plan. L’Agenda 2030 constitue désormais la priorité de ces plateformes multi-acteurs qui représentent la voix de la société toute entière et qui, à l’instar du PFE pour le volet eau et du Comité 21 plus largement, doivent devenir des interlocuteurs incontournables des  gouvernements afin de traduire ces accords onusiens en actions concrètes et efficaces. Pour en savoir plus - Philippe Guettier - philippe.guettier@partenariat-francais-eau.fr



Retour

20/06/2017 - Les Territoires innovants à l'honneur à Nancy

Dans le cadre de l'« IntercoTOUR », le Réseau des territoires innovants, en partenariat avec la Métropole du Grand Nancy, la Caisse des Dépôts et France Urbaine, une Rencontre régionale à Nancy, le 22 juin. De nombreux acteurs du territoire – élus, collectivités, entreprises – sont attendus pour partager leurs retours d’expériences en termes d’innovation et de numérique, notamment en lien avec les auditions réalisées pour l’attribution du Label des Territoires innovants. Il sera également question de l’expérimentation dans les grandes entreprises, de projets de start-up pour le territoire ou encore d’intégration des acteurs. Ensuite, trois animations parallèles seront proposées : un atelier d’initiation à la démarche OpenData, un atelier de co-construction des stratégies numériques territoriales visant à créer une plateforme en ligne au service des collectivités, et enfin la présentation des projets candidats au Label Territoire Innovant 2017. Ce dernier offre une reconnaissance et une visibilité nationale à des projets territoriaux mobilisant le numérique. Les start-up qui le souhaitent pourront également participer à un concours, au cours duquel elles pourront présenter un service ou une solution proposé(e) pouvant intéresser les cadres territoriaux présents et ainsi nouer des partenariats. Pour en savoir plus



Retour

01/06/2017 - Retour sur la Conférence sur le changement climatique de Bonn par Energies 2025

Pour notre adhérent Energies 2050, observateur accrédité auprès de la CNUCC, cette conférence sur le changement climatique de Bonn (8-18 mai) s'est terminée avec presque autant de questions qu'à son début. La date butoir de 2018 pour la définition des modalités de la mise en oeuvre de l'Accord de Paris est confirmée, mais des débats encore amples et peu de décisions formelles.
A lire la note d'Energies 2050
Earth Negotiations Bulletin de l'International Institute for Sustainability Studies.
Pour en savoir plus



Retour

20/03/2017 - « Engagé RSE », la nouvelle gamme qui célèbre les 10 ans d’AFNOR Certification

A l’occasion de ses 10 ans d’expertise en RSE, AFNOR Certification crée une nouvelle bannière, intitulée « Engagé RSE. » A l’issu de ce parcours, organisé en trois étapes, un expert évalue le niveau d’intégration de la norme de référence ISO 26 000, au sein de la stratégie et des activités de l’organisation. Le label est accessible à tous, quel que soit le niveau d’engagement de l’organisation en matière de responsabilité sociétale, et quel que soit le type de la structure : TPE de moins de 50 employés, collectivités, entreprises de tous secteurs d’activités… L’objectif est de valoriser les moyens mis en œuvre par les organisations pour le respect de l’environnement et le bien-être des salariés, pour une meilleure structuration avec les parties prenantes et pour pérenniser leurs activités. Cela doit également permettre d’inspirer d’autres organisations à s’engager et à faire reconnaitre leur démarche RSE. Pour en savoir plus



Retour

13/02/2017 - La Loire-Atlantique, département solidaire

Le Conseil Départemental de Loire-Atlantique a lancé l'appel à projets "Loire-Atlantique Solidarité sans frontière". Il est destiné aux associations œuvrant pour le développement en dehors de l’Union Européenne, et dont le siège social se trouve en Loire-Atlantique. Leur projet doit correspondre à l’une des trois thématiques fixées par le Département : l’égalité et l’accès aux droits ; le développement éducatif, sanitaire et social ; et l’environnement et la gestion des ressources. Pour sélectionner un projet, le Conseil Départemental jugera sa viabilité financière, ainsi que les modalités de prise en charge par un partenaire local. Une importance capitale est donnée au développement durable : les projets doivent prendre en compte à la fois les aspects sociaux, culturels, économiques et environnementaux, ainsi que la pérennité de ses actions. Les projets peuvent être déposés jusqu’au vendredi 3 mars 2017. Pour en savoir plus



Retour

01/02/2017 - Participez à la Journée mondiale des zones humides le 2 février !

Chaque année, le 2 février consacre la Journée mondiale des zones humides, qui commémore la signature de la Convention Ramsar sur les zones humides en 1971. La journée est organisée par la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO), l'Association Ramsar-France, l'Agence française pour la biodiversité, les Pôles-relais zones humides et la Société nationale de protection de la nature. A travers la communication et la sensibilisation, les organisateurs soulignent la nécessité de poursuivre la dynamique de protection de la biodiversité mondiale et des écosystèmes fragiles. Pour mieux faire connaitre ces territoires riches en biodiversité, de nombreuses animations sont ainsi organisées durant tout le mois de février : découvertes et chantiers "nature", expositions, ateliers, spectacles, séminaires, colloques. Le réseau des zones humides Ramsar est d’ailleurs directement impliqué dans la mise en oeuvre des ODD, notamment pour la vie aquatique (ODD 13) et la vie terrestre (ODD 15). Pour en savoir plus et consulter le programme



Retour

02/12/2016 - Le dynamisme durable d'Ayen une nouvelle fois récompensé !

La mairie d'Ayen a reçu un Territoria d'Or qui récompense sa Maison des Services au Public ! Le Comité 21 avait eu la chance de rencontrer en mai 2015 l'équipe municipale d'élus et agents qui oeuvrent pour proposer aux habitants des services de proximité et de qualité. Un prix particulièrement mérité donc ! Cette récompense est attribuée dans la catégorie développement local par  le jury présidé par Jean-Michel Baylet Ministre de l’aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales. Un  jury  qui à particulièrement apprécié le nombre et la qualité des services rendus aux usagers grâce aux 25 partenariats, la polyvalence de la structure qui accueille dans ses murs l’agence postale communale, le bureau de l’office de tourisme, le bureau  de la MSAP et des permanences. Près de 500 élus locaux et fonctionnaires territoriaux ont participé le 23 novembre dernier à cette remise des Trophées du Prix Territoria 2016 au Sénat : une édition marquée par des projets inspirants initiés tant en milieu urbain que rural. L’observatoire national de l’innovation publique organise depuis 1986 ce prix pour valoriser les innovations de terrain. La promotion 2016 est particulièrement riche puisque ce sont 18 collectivités qui ont été récompensées d'un Territoria d’or. La Maison de Services au Public se voit donc honorée par cette reconnaissance nationale remise par Anne-Marie Escoffier, ancienne Ministre de la fonction publique et Alain Gournac, Président des Territoria, à Hélène Lacroix, Maire de la commune et Marylène ANTIGNAC, l’une des deux animatrices de la structure. Les deux sénateurs de la Corrèze, Claude Nougein et Daniel Chasseing qui accompagnaient à la cérémonie une petite délégation de la commune, ont pu mesurer le dynamisme de cette maison soutenue par le CGET et la Caisse des Dépôts au service du territoire de l’yssandonnais. Pour en savoir plus.



Retour

29/11/2016 - Participez aux Trophées de la participation et de la concertation de Décider ensemble !

L’association Décider ensemble, en partenariat avec la Caisse des Dépôts, organise les Trophées de la participation et de la concertation. Ils récompenseront les bonnes pratiques et méthodologies de concertations menées en 2016 par les collectivités, les entreprises et la société civile. Le travail et les compétences développés par les agents impliqués dans ces démarches seront mis à l’honneur, tout comme les nouveaux modes de participation. L’événement vise à sensibiliser les acteurs du territoire et à valoriser les actions de concertation mises en œuvre par les maitres d’ouvrages, en particulier dans les collectivités. Trois catégories d'acteurs peuvent déposer un dossier, jusqu’au 1er décembre 2016 : entreprises publiques et privées, collectivités locales et administrations d'Etat, ONG et collectifs citoyens. Quatre types d'actions seront primés : démarche de participation ; démarche de concertation ; outil innovant ; diffusion d’une culture de la participation et de la concertation. Les Trophées seront décernés par un jury d'experts ainsi que des personnalités de la société civile. Pour en savoir plus



Retour

27/10/2016 - CDC biodiversité lance Nature 2050, premier programme post COP21 d’adaptation des territoires aux changements climatiques

Afin d'encourager les initiatives en faveur de la restauration de la biodiversité, ainsi que l'adaptation des espaces naturels aux changements climatiques, CDC Biodiversité – filiale de la Caisse des Dépôts – lance Nature 2050.  Ce programme d’actions de restauration de la biodiversité  mené en partenariat avec les scientifiques (MNHN) et les associations de protection de la nature (LPO,FNH, FNE), vise à protéger et restaurer les milieux naturels, agricoles et forestiers, pour une meilleure adaptation des territoires français aux changements climatiques. Les actions de restauration et d’adaptation sont menées en partenariat avec les acteurs du territoire : agriculteurs, forestiers, collectivités, organisations professionnelles, etc.  Les premières initiatives débuteront en Charente-Maritime par la restauration d’un écosystème côtier de la réserve naturelle de la baie de l’Aiguillon sous l’égide de la LPO, puis en Seine-Saint-Denis  avec la Mairie de Sevran pour recréer des espaces naturels à haute valeur écologique sur des friches industrielles. La Métropole de Saint-Etienne adaptera un espace boisé (Le Bois d’Avaize) aux changements climatiques et le collectif forestier Cévénol réhabilitera sa forêt dans le Gard. Enfin, l’Agence Adour-Garonne rejoindra le programme pour le rétablissement du cours naturel de rivières limousines ainsi que l’Epamarne pour l’adaptation progressive de ses peuplements forestiers. Le programme Nature 2050 s’adresse aux entreprises publiques et privées souhaitant agir volontairement pour la nature et leurs territoires en contribuant à son financement. Un premier  groupe de partenaires, composé de filiales du Groupe, des PME et des grands groupes, se sont mobilisés pour  financer les premiers projets répartis sur le territoire français. Nature 2050 pourrait ainsi constituer un nouvel outil de financement de la transition écologique des territoires en appui des politiques publiques. Pour en savoir plus.



Retour

08/04/2016 - La Caisse des Dépôts et l’Association des Maires de France veulent redynamiser les centres-villes

A l’occasion du 25e anniversaire de Mairie-conseils, la Caisse des Dépôts et l’Association des Maires de France s’associent pour soutenir les communes et intercommunalités. Ce partenariat de trois ans permettra d’unir les forces des deux institutions pour renforcer l’accompagnement des élus en cette période de transition territoriale. Afin de revitaliser les centres-villes fragilisés, les directions régionales de la Caisse des Dépôts proposerons une convention à destination des villes moyennes concernées. L’objectif est de travailler sur l’habitat, la mobilité mais aussi sur les enjeux de fonciers, de commerces et d’activités. Cette collaboration soutiendra également la création de communes nouvelles. Pour en savoir plus



Retour

03/03/2016 - ADAGE Environnement et le GERES soutiennent l’amélioration des conditions de vie en Birmanie

Depuis début 2016, Adage soutient un nouveau projet en Birmanie, dans le cadre de sa compensation carbone, en lien avec le Groupe Energies Renouvelables Environnement et Solidarités. Il vise à améliorer les conditions de vie et la lutte contre la déforestation par la diffusion de cuiseurs améliorés. Les fumées de cuisson à foyer ouvert ou sur des appareils traditionnels inefficaces tuent 3 millions de personnes chaque année. En Birmanie, 90% des 60 millions d’habitants utilise une biomasse souvent illégale, de type bois et charbon, pour cuisiner. Ensuite sa dégradation est devenue un problème majeur, entrainant un taux de déforestation de 2% par an, selon les chiffres de 2007 de la FAO. Les consommateurs disposent de peu d’informations sur la qualité, la performance et la sécurité des appareils de cuissons. La réalisation de ce projet permettrait de contribuer au développement socioéconomique du pays et d’améliorer les conditions de vie des populations, avec un changement d’échelle dans la production, la distribution et la promotion. L’objectif est d’établir, en lien avec les institutions, une politique environnementale favorable en termes d’impacts sur le climat et la stratégie énergétique. Pour en savoir plus sur le projet. Sites de ADAGE Environnemenent et du GERES



Consulter les archives

Découvrez le rapport La Grande Transformation face à la crise, 12 propositions pour le Monde d'Après
La Grande Transformation, 10 propositions concrètes pour changer de système - le nouveau rapport du Comité 21
« Pour l’appropriation de l’Agenda 2030 par les collectivités françaises », un guide pratique pour mettre en oeuvre les ODD !