La mise en œuvre de l'Agenda 2030 sur les territoires est au cœur de la mission que se fixe le Comité 21, les ODD étant le fil rouge de toutes ses activités. En étant un réseau multi-acteurs et en favorisant la gouvernance partagée, l’essence même de l’Agenda 2030, le Comité 21 se place comme l’enceinte privilégiée pour accompagner les territoires et les collectivités locales dans l'élaboration de leur stratégie de développement durable et dans la mise en œuvre de la transition sur tous ses aspects, qu'elle soit environnementale, sociale, politique et économique. A l'écoute des particularités locales, notre réseau se déplace sur tous les territoires pour les accompagner au mieux. 

  



L’Agenda 2030, fil rouge du Comité 21

Les territoires n'ont jamais eu autant d'importance qu'aujourd'hui dans la mise en œuvre de la transformation environnementale, sociale, économique et politiques nécessaire pour répondre aux défis actuels. Convaincu que l’Agenda 2030 cristallise l’ensemble de ces réponses, et que l'échelon territorial est primordial pour le réaliser, l'expertise « Villes et Territoires Durables » évolue au regard d’enjeux en matière de développement durable qui se précisent, au fur et à mesure de la restructuration du paysage décentralisé français et des dynamiques mondiales qui se renforcent.

Adopté par l'ONU en septembre 2015 après deux ans de négociations incluant les gouvernements comme la société civile, l’Agenda 2030 prend la suite de l’Agenda 21 et marque la nécessaire reconnaissance des collectivités locales et de leurs actions territoriales pour construire les conditions d'un développement durable mondial, en témoigne la création d’un ODD 11 « Villes et communautés durables ». Ce nouvel Agenda 2030, qui donne à la fois un repère temporel dans la réalisation des défis de ce siècle et appelle la mobilisation de toutes les organisations locales, est pour le Comité 21 le socle sur lequel les territoires doivent s’appuyer pour construire les modèles de demain.

Fort du constat que les collectivités se sont encore peu emparées de l’Agenda 2030, le Comité 21 souhaite outiller les territoires pour le mettre en œuvre : tant en produisant et relayant des outils méthodologiques, qu’en organisant des évènements et ateliers destinés à sensibiliser, qu’en réalisant des formations pour mieux comprendre ses enjeux.

Référence en la matière, le Comité 21 et ses partenaires ont publié le guide pratique « Pour l'appropriation de l’Agenda 2030 par les collectivités françaises ». Il propose pour la première fois, au niveau territorial, des pistes très concrètes pour mettre en œuvre localement les 17 Objectifs de développement durable - ODD. Ce guide explicite les questions que beaucoup de collectivités se posent : pourquoi et depuis quand les collectivités sont parties prenantes de l’Agenda 2030 ? Quelles complémentarités entre Agenda 21 et Agenda 2030 ? Quelles articulations avec les compétences et les leviers des collectivités ? Quels ODD « cœur de métier » pour quel niveau de collectivité ? Par ailleurs, il met à disposition 17 fiches pour creuser chaque ODD et ses cibles de manière concrète, et donne la parole à 7 collectivités pionnières de l’appropriation de l’Agenda 2030.

Le Comité 21, outre ce guide, produit de nombreuses notes et ateliers à destination des territoires pour s’approprier l’Agenda 2030, rentrer dans le fond de chaque ODD, et mettre en lumière les outils pour transformer les territoires au vu des défis actuels. 

Présentation du guide

Lire le guide complet



Une réflexion sur les coopérations territoriales

La référence au développement durable, comme principe directeur des politiques publiques, est désormais affichée tant au niveau de l’État que dans les collectivités territoriales et les entreprises. Cette orientation doit se traduire par la recherche permanente d’une plus grande cohérence entre les objectifs de développement, le respect de l’environnement et l’équité des rapports humains. Au vu de la crise sanitaire liée au coronavirus, plus que jamais les territoires ont besoin de coopérer pour être résilient. 

Mais n’y a-t-il pas une contradiction entre cette volonté générale, largement mise en avant par les ODD, et l’idée tout aussi répandue de compétitivité des territoires ? Car l’idée même de compétition suppose des gagnants et des perdants. Comment passer de la compétition à la coopération pour quelle résilience ? Quel périmètre pour quelle coopération et pour quels bénéfices ? Comment dépasser les logiques d’opposition entre territoires (urbain/ péri-rubain/ rural) et entre acteurs (collectivités-entreprises) pour construire et se re-construire ? Comment structurer un dialogue plutôt que de fixer de manière rigide les responsabilités de chacun ? Comment assurer la réciprocité des engagements pris à l’échelle d’un territoire ? Comment passer à une transformation durable des territoires en s'appuyant sur la coopération décentralisée ?

Voici quelques-unes des questions abordées par le Comité 21 dans les deux prochaines années. En 2020, l’ambition est de réinterroger les interdépendances et les coopérations existantes entre les territoires à l’heure des transformations économique, environnementale, sociale et démocratique, en sollicitant le regard croisé d’élus locaux et d’universitaires reconnus. En 2021, le Comité 21 s’interrogera sur la place des acteurs locaux (citoyens, entreprises, associations, etc.) dans la gouvernance des territoires.

Actions

  • Mars 2020Lancement du groupe du travail
  • Décembre 2020 : Note de recommandations, assortie d'un benchmark « L’alliance des territoires pour relever le défi des transformations et de la reconstruction »

  

 



Une analyse des nouveaux outils de la transition territoriale

La transition écologique et sociale est aujourd’hui au cœur des débats et sera l’un des enjeux des élections municipales. Pour y parvenir, de multiples réglementations (plus ou moins contraignantes), et un foisonnement d’accompagnements financiers (d’un montant inégal), fleurissent, dont l’efficacité est discutable face à l’ampleur de la situation. Par ailleurs, face à la multiplication de ces dispositifs, force est de constater que les territoires peuvent se perdre (voire les méconnaître), laissant ces accompagnements inexploités, tout en complexifiant la gouvernance des projets. Aussi, une réflexion gouvernementale est en cours pour l’année 2020 afin de limiter les documents de planification au sein des territoires, qui pourraient traiter à la fois de problématiques sociales et environnementales, tout en étant plus prescriptifs. Parallèlement, l’Europe, autour du « Green New Deal », propose de nouveaux moyens financiers, notamment pour les territoires, alors que des collectivités territoriales sont déjà à l’œuvre pour mettre les problématiques environnementales et sociétales au cœur de leur budget.

Quels sont les dispositifs, règlementaires, financiers, budgétaires et stratégiques, déjà existants pour accompagner les territoires dans la mise en œuvre de la transition ? Parmi le foisonnement d’appels à projets, de dotations et de subventions, quels sont ceux qui permettent de la financer, pour quels aspects et à quelle hauteur ? Quels sont les nouveaux dispositifs en cours de réflexion ? Comment les anticiper ? Quelles sont les initiatives, tant budgétaires, que financières et stratégiques, déjà prises par les collectivités ? Comment construire un budget vert ? Quelle forme de gouvernance adopter, en interne et en externe, pour mettre en œuvre ses projets ? Voici quelques-unes des questions qui seront abordées par le Comité 21 sur la période 2020-2021.

Actions

  • 7 juillet 2020 - Paris  : atelier interactif  « Comment construire son budget vert ? »

  • 8 octobre 2020 - Paris : atelier interactif « Comment financer son projet de développement durable ? Panorama des dispositifs actuels »

  • Avril 2021 : atelier intéractif « Comment planifier son prigramme de développement durable ? Simplification et nouveaux documents de planification»

  • Octobre 2021 : atelier intéractif « Comment piloter ses politiques au service de la transformation de son territoire ? Les nouvelles formes de gouvernance»

 



Le Tour de France des ODD

Dans son optique de sensibiliser aux ODD, de les faire mieux connaître et de créer des synergies autour du développement durable sur les territoires, le Comité 21 a lancé en 2017 le programme du "Tour de France des Objectifs de Développement Durable".  

Des événements qui sont organisés sur tous les territoires français, en métropole comme en outre-mer, dont un des objectifs primordiaux est de s'adapter à chaque problématique territoriale. En s’appuyant sur les réalisations innovantes déjà à l’œuvre sur un territoire et qui contribuent (parfois sans le savoir !) à la réalisation de l’Agenda 2030, chaque étape a pour ambition de :

•Faire monter en compétence sur les ODD les acteurs locaux : élus et agents, acteurs économiques et associatifs, monde académique et universitaire. Un des enjeux clés est de susciter l’intérêt collectif de s’en emparer afin de construire des stratégies de développement durable cohérentes et qui contribuent à la réalisation de l’Agenda 2030 ;

•Permettre aux acteurs locaux de se rencontrer, afin de participer à une nouvelle dynamique collective pour construire une vision territoriale commune du développement durable, et mettre en marche de nouveaux projets par la rencontre entre secteur public, porteurs de projet, institutions associatives, établissements d’enseignement supérieur, etc. De ce fait, décliner de manière opérationnelle l’ODD 17 consacré aux partenariats pour le développement durable en les favorisant à l’échelle locale lors de la tenue de chaque étape du Tour de France, une attention particulière étant portée sur les coopérations décentralisées et transfrontalières ;

•Enclencher une dynamique pérenne autour de la mise en œuvre stratégique et opérationnelle des ODD, et de la création d’un partenariat multi-acteurs. Chaque étape, outre la production d’un document synthétique sur l’évènement, fait ensuite l’objet d’un suivi sur plusieurs années par le Comité 21 auprès de ses différents partenaires locaux.

Après 4 étapes préfiguratrices en 2017-2018, ce sont 14 nouvelles étapes qui seront programmées jusqu’en 2021. 3 étapes ont eu lieu en 2019 :  Guyane (juin), Normandie (16 octobre, à Caen) et Centre-Val de Loire (18 octobre, à Tours).

Attention, report des étapes 2020 du Tour de France des ODD en 2021

En raison de la crise sanitaire et des mesures gouvernementales, nous avons été contraints de reporter les étapes suivantes afin de les organiser dans les meilleures conditions (en présentiel ou/et en distanciel) : en Occitanie réportée à avril 2021, en Isère également reportée en avril 2021 et en Ile-de-France reportée à février 2021.

Janvier-février 2021 : étape dans les Pays de la Loire
Printemps 2021 : étape en Aquitaine Sud
Avril 2021 : étapes en Isère et en Occitanie dans le Tarn 
Mai 2021 : étape en Guadeloupe 
Automne 2021 : étape en Aquitaine Nord
Automne 2021 : étape en Corse

Le programme du Tour de France est soutenu par l'Agence française de développement, le Ministère de la Transition écologique et solidaire, l'ADEME, le CEREMA et la Banque des territoires.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à regarder le replay de notre webinaire sur le Tour de France des ODD pour bénéficier du retour d'expériences des acteurs qui ont choisi de nous accompagné. Ce webinaire est animé par Sarah Schönfeld, directrice du Comité 21, et accueille cinq acteurs locaux : Isabelle Robinot-Bertrand (TEDDIF), Isabelle Ensarguet (AFD), Bertrand Sajaloli (Centraider), Lisa Bonnet (Conseil régional Centre-Val de Loire) et Nadine Tournaille (Agence normande du développement durable).

N'hésitez pas à nous contacter si vous désirez que le Tour de France s'arrête chez vous ! 

Présentation du Tour de France des ODD
Les premières étapes

Comptes rendus 2020 et 2019

Etape Bourgogne Franche-Comté (30 septembre 2020 à Dijon) - prochainement compte-rendu
Etape guyanaise (25, 27 et 28 juin 2019)
Etape Centre Val de Loire (18 octobre 2019 à Tours)
Etape Normande (16 octobre 2019 à Caen )