<< Mai 2015 >>
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Retour

11/05/2015 - Le Comité 21 et le Club France Développement durable soutiennent le Business & Climate Summit

Pour la première fois, les plus grands réseaux d’entreprises organisent ensemble un événement sur le climat les 21 et 22 mai à l'UNESCO : le Business & Climate Summit.Répondant à l’appel du Secrétaire Général des Nations Unies pour que le secteur privé joue un rôle actif dans le processus mondial de décarbonation, le Business & Climate Summit rassemblera un millier de responsables d’entreprises, de négociateurs climatiques et de décideurs politiques internationaux. A l’issue de ce sommet, des recommandations seront présentées aux décideurs politiques pour les aider à conduire le dialogue en vue de la COP21. Ce sommet abordera des questions décisives telles que : comment les entreprises peuvent-elles, en collaboration avec les gouvernements, développer l’économie et poursuivre le développement tout en limitant la hausse mondiale des températures à 2° C ? Comment la tarification du carbone peut-elle doper l'innovation, créer de nouveaux marchés, produits et services, réduire la consommation d'énergie, créer des emplois et orienter l'épargne ? Comment la fixation d’une trajectoire d’émissions, mondiale et de long terme, lors de la COP 21 peut-elle mobiliser les investisseurs et accélérer la transition vers une économie bas carbone ?  
Le premier jour (20 mai, 14h00-20h30) sera consacré à la vision d’une société bas carbone. Il présentera les solutions existantes et à venir pour faire de l’économie bas carbone une réalité. Le deuxième jour (21 mai, 08h00-17h30) traitera de la réalisation de la vision à travers l'accélération des solutions et portera sur les politiques requises pour mettre en œuvre une économie prospère et bas carbone.
Consulter la brochure de présentation
Général: contact@businessclimatesummit.com 
Presse : pressbcs@havasww.com



Retour

29/04/2015 - Consultation citoyenne : quels indicateurs pour évaluer la situation du pays ?

France Stratégie et le Conseil économique, social et environnemental (CESE), en partenariat avec BVA, s'associent pour lancer une consultation publique sur la meilleure manière de mesurer la qualité de la croissance de la France. Bien rendre compte de la manière dont le pays et la société évoluent est important à de multiples égards. Cela permet de guider les choix en matière de politiques publiques et d'éclairer les décisions de tout un chacun. C’est pourquoi une grande phase de consultation du public vient d’être lancée :
  • Une consultation en ligne ouverte à tous : réagissez sur l’intérêt et la pertinence de la démarche en cliquant ici.
  • Une enquête (BVA) via un panel représentatif de la population pour éclairer le choix des thèmes.
  • Des ateliers avec des panels citoyens pour aider au choix entre différents indicateurs.
  • Des échanges avec les parlementaires et les collectivités territoriales
Cette phase de consultation, qui s’achèvera en juin, devrait déboucher sur l’élaboration d’un tableau d’indicateurs. Ce tableau de bord ainsi créé proposera tous les ans des indicateurs disponibles, comparables dans le temps et dans l’espace, conformes au cadre conceptuel international et déclinables au niveau local. A diffuser largement. Date limite : 22 mai 2015

Rappel : Le Comité 21 contribue à la construction des 10 indicateurs complémentaires au PIB
Le Comité 21 se félicite de la parution ce 14 avril au Journal Officiel de la nouvelle loi « visant à la prise en compte des nouveaux indicateurs de richesse dans la définition des politiques publiques », initiée en octobre 2014 par Madame Eva Sas, députée de l'Essonne. Elle contribue ainsi aux actions engagées par les adhérents du Comité 21 pour une meilleure qualification de leurs politiques de développement durable. Afin d'accompagner ce texte et nourrir les débats parlementaires qui s'engageront au moment de la discussion de la loi de finances, le CESE et France Stratégie ont installé dès janvier dernier un groupe de concertation réunissant diverses parties prenantes afin de finaliser une dizaine d'indicateurs complémentaires au PIB. Le Comité 21 a participé à ces réunions et a insisté notamment sur la nécessaire synergie entre les indicateurs nationaux ainsi choisis et les nombreux indicateurs territoriaux existants mis en place par les collectivités locales avec la participation de l'ARF. Afin d'enrichir ces travaux, une « concertation citoyenne » va maintenant s'engager sous l'égide de France Stratégie et du CESE, à laquelle le Comité 21, à travers ses administrateurs et adhérents, apportera son expérience de plateforme multi-acteurs.

Accédez à la Consultation
Pour en savoir plus



Retour

21/04/2015 - Appel à manifestations d'intérêt sur la performance et l’innovation environnementale du renouvellement urbain

Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Myriam El Khomri, secrétaire d’Etat en charge de la politique de la ville et Louis Schweitzer, commissaire général à l’Investissement (CGI), ont lancé un appel à manifestations d’intérêt portant sur la performance et l’innovation environnementale du renouvellement urbain dans les quartiers du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU). Cet appel à manifestation va permettre de sélectionner, dans les 200 quartiers d’intérêt national du NPNRU, une quinzaine de projets de renouvellement urbain innovants du point de vue environnemental, et qui bénéficieront des aides du PIA. L’enjeu majeur consiste à susciter la créativité des porteurs de projets en matière de ville durable (performance des bâtiments, approche énergétique et environnementale, ou encore mobilité) au profit de la qualité de vie des habitants. Ce programme d’investissement d’avenir est doté de 71 millions d’euros de subventions pour soutenir les initiatives les plus innovantes. Les candidatures sont attendues jusqu'au 30 septembre 2015. Pour en savoir plus. Le dossier explicatif est disponible ici.



Retour

16/10/2014 - Projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte adopté par l’Assemblée nationale

Le projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte vient tout juste d’être adopté par l’Assemblée nationale, en première lecture, par 314 voix pour et 219 voix contre. Portée par la ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, le projet de loi vise à diminuer la consommation d’énergie de la France de 20%, porter à 32% sa production d’énergie renouvelable, plafonner sa  puissance nucléaire à son niveau actuel et réduire de 40 % ses émissions de gaz à effet de serre en 2030. Les domaines concernés par les différents amendements sont : le bâtiment,  la mobilité, l’économie circulaire, les énergies renouvelables, le nucléaire, la gouvernance et la précarité énergétique. Ce texte doit maintenant être examiné par le Sénat à une date non encore définie pour une adoption définitive prévue au printemps 2015. Développé par le bureau d'étude Ecofys accompagné par les associations Réseau Action climat France-RAC et CLER (lien), le transitiomètre qui évalue la capacité de la loi et des plans d'actions associés à atteindre les engagement de la France est resté à 30% en global (en raison de la fiscalité écologique, notamment l'abandon de l'éco-taxe poids lourds). Lire le texte adoptéEn savoir plus       



Consulter les archives

Nouveau numéro de la revue Vraiment durable : biodiversité ou nature ?
Publication du Cahier n°2 Changer de modèle
Première note d’analyse et de recommandations du Comité 21 pour l’amélioration continue des rapports de développement durable des collectivités locales