Créé dans l'objectif de promouvoir, en France, les décisions prises lors du premier Sommet de la Terre, organisé à Rio (Brésil) en 1992, le Comité 21 est directement issu de l'Agenda international. Inscrit dans ses gênes, l'international a toujours fait l'objet d'une attention et d’une mobilisation particulières notamment lors d’Habitat II en 1996 et du 2ème Sommet de la Terre, dit Sommet mondial du Développement durable, à Johannesburg en 2002.

S’il agit au niveau international depuis sa création, le Comité 21 renforce son pilier international depuis 2014, notamment à travers son action européenne et mondiale afin de favoriser la réalisation des ODD en France, en Europe et dans le monde.



ODD et international

Nouvelle feuille de route à destination de l’ensemble des acteurs de la planète, les ODD incarnent un nouveau langage commun et donc la formidable opportunité de coopération pour faire progresser partout et pour tous le développement durable.

Le Comité 21, à travers l’ensemble de ses actions internationales, accompagne ses adhérents pour faire rayonner sur la scène internationale leurs bonnes pratiques en matière de développement durable, mais fait réciproquement connaitre à ses membres les stratégies et approches innovantes étrangères. Favoriser les échanges et impulser des coopérations permettant la montée en compétences des acteurs non étatiques (entreprises, collectivités territoriales, établissements d’enseignement, associations, ONG), véritables maîtres d’œuvre de la réalisation des ODD : tels sont les objectifs internationaux du Comité 21.

 

Forum politique de Haut niveau

Le Forum Politique de Haut Niveau (FPHN) constitue le rendez-vous annuel mondial, organisé par l’ONU, au cours duquel l’ensemble des pays de la planète rendent compte à la fois de leur stratégie nationale pour mettre en œuvre l’Agenda 2030 mais aussi de l’état d’avancement de la réalisation des ODD. En 2018, le FPHN se déroulera du 9 au 18 juillet au siège des Nations Unies à New York.

Dans l’esprit de l’ODD 17, l’atteinte des objectifs n’est possible que grâce à la coopération active des différents acteurs. Aux Etats la responsabilité de définir des stratégies nationales de mise en œuvre ; aux acteurs non étatiques (entreprises, collectivités territoriales, associations, ONG, citoyens, institutions publiques, …) de les mettre en œuvre au jour le jour dans leur cœur de métier respectif.

Premier réseau multi-acteurs dédié au développement durable en France, le Comité 21 entend valoriser lors du FPHN les stratégies de ses membres qui concourent à la réalisation des ODD. Pour ce faire, le rapport « Appropriation des ODD par les acteurs non-étatiques » est un outil clé coordonné à l’initiative du Comité 21, afin de rendre compte des avancées réalisées, en France, sur  les 17 ODD. Fruit d’un travail collectif d’une très large partie de la société civile française, il dresse des constats et formule des recommandations pour une meilleure diffusion et utilisation de l’Agenda 2030 comme outil pour faire progresser l’engagement sociétale et les stratégies de développement durable des organisations et des territoires. La première édition, parue en juin 2017, présente les contributions et réflexions de près de 50 acteurs. En 2018, un second rapport est en cours d’élaboration. Si vous souhaitez apporter votre contribution, veuillez contacter Sarah Schönfeld, schonfeld@comite21.org.

 

ODD et Europe

Toujours mené par l’esprit de partenariat, le Comité 21 s’associe à d’autres organisations européennes (European Partners for the Environment, AsviS en Italie, Institute for European Environmental Policy,…) en un groupe de travail informel, Europe Ambition 2030, dont la mission est de convaincre les institutions européennes, mettre au cœur de leur stratégie l’agenda 2030, en particulier la nouvelle programmation européenne 2020-2027, et faire des ODD un levier de l’excellence et de l’attractivité européenne.

A l’heure ou l’Europe fait face au Brexit et à certains gouvernements eurosceptiques, l’Europe et ses institutions doivent à tout prix se rapprocher de ses citoyens et réinsuffler un désir d’avenir commun. Au sein d’Europe Ambition 2030, nous pensons que c’est en œuvrant collectivement à la réalisation de l’Agenda 2030 que nous y parviendrons. C’est la raison pour laquelle, le Comité 21 aux côtés d’Europe ambition 2030 et en partenariat avec l’Alliance Italienne pour le Développement Durable, co-organise le 31 mai à Milan, une consultation citoyenne sur l’avenir de l’Europe au prisme de l’Agenda 2030 et de l’Accord de Paris sur le Climat.

Si vous souhaitez en savoir plus et/ ou y participer, n’hésitez pas à vous rapprocher de Sarah Schönfeld, schonfeld@comite21.org.

> Le Comité 21 propose aussi une formation "Comprendre les politiques et les programmes européens relatifs au développement durable : préparer son organisation et ses projets pour bénéficier des aides financières européennes".



Climat

Mobilisation de la société civile française lors des COP

Depuis 2014 et la COP20 de Lima (Pérou), le Comité 21 participe systématiquement aux COP climats. En 2015, le Comité 21 a initié le projet SolutionsCOP21, un dispositif permettant la mobilisation de l’ensemble des acteurs non-étatiques pour la COP21 : entreprises, collectivités territoriales, établissements d’enseignement supérieurs, associations, ONG… étaient invités à montrer et partager leurs solutions pour le climat au Grand palais pendant la COP21. Sur sept jours, plus de 40 000 personnes ont visité l’exposition.

Depuis, le Comité 21 organise tous les ans, dans les « zones vertes » des COP (zone dédiée à la société civile), des pavillons multi-acteurs  permettant à tous d’organiser une conférence, de partager son projet/solution/initiative pour le climat. Il publie plusieurs fois par an des notes de décryptage de l’avancée des négociations internationales sur le climat. Pour lire la dernière, cliquez ici.

Pour la COP24 qui se tiendra à Katowice (Pologne) du 3 au 14 décembre 2018, le Comité 21 est en train d’étudier la faisabilité de l’organisation d’un tel espace de partage, ou d’envisager avec le gouvernement français la meilleure option de valorisation de l’action climat des acteurs non-étatiques français sur le pavillon France.

Programme Adaptation aux changements climatiques

Le Comité 21 a désigné l’adaptation au réchauffement climatique comme un axe fort de sa feuille de route 2017-2020. Sa conviction est que l’adaptation est un enjeu fort que l’atténuation, et qu’un chantier immense doit être ouvert pour, à la fois, maintenir le réchauffement climatique à un niveau qui ne compromette pas toute adaptation, et porter l’adaptation à un niveau qui tienne compte de l’ampleur inévitable de ce réchauffement.

Le Programme Adaptation  se décline en quatre composantes :

-L’ouvrage « Adaptation Changement Climatique, une question de sociétés » en partenariat avec le CNRS, publié en 2017, disponible également en anglais

- La participation au colloque national de l’adaptation au changement climatique

- Suivi et décryptage des négociations internationales sur le climat en matière d’adaptation

- Groupe de travail pour accompagner les acteurs français dans la définition et la mise en œuvre de leur stratégie d’adaptation au changement climatique

Le programme « S'adapter aux changements climatiques » sera lancé officiellement le 20 septembre après midi à Paris.



Comités 21 dans le monde

Fort de son expérience réussie de mise en réseau des différents acteurs de la société française autour des enjeux de développement durable depuis plus de 20 ans, le Comité 21 inspire à travers le monde. Certaines personnes ou organisations nous contactent pour que nous les accompagnons dans la création d’un réseau multi-acteurs dédié à la mise en œuvre des ODD. Une fois ces réseaux créés, le Comité 21 collabore étroitement avec ces réseaux alter-égos.

Comité 21 Québec

Créé en 2012, le Comité 21 Québec rassemble les forces vives et partage les meilleures pratiques avec le Nord et le Sud du Québec et le réseau de la francophonie. À travers ses initiatives, le Comité 21 Québec vise à développer la RSO et les compétences en matière de développement durable des générations actuelles et à venir.
Lorraine Simard est la co-fondatrice et la secrétaire générale actuelle.

Une collaboration étroite est initiée entre le Comité 21 France et le Comité 21 Québec, notamment dans le cadre de Climate Chance (sommet international des acteurs non étatiques pour le climat) et pour promouvoir l’approche francophone du développement durable.

Comité 21 Burkina Faso

Association apolitique et indépendante, le Comité 21 Burkina sert de cadre de dialogue constructif et de partages de bonnes pratiques entre les différents acteurs. Créé le 4 juillet 2015, en présence de ses membres pionniers, au Ministère de l’Environnement et des Ressources Halieutiques, il est une plateforme multi-acteurs réunissant les différentes organisations privées et publiques pour aborder de manière collective, partagée et transversale, les problématiques du développement durable et son déploiement à l’échelle des organisations et des territoires.
Placide Nonguierma en est le président fondateur.

Les autres à venir

A l’image de la dynamique québécoise et burkinabé, le Comité 21 entend poursuivre sa mission d’accompagnement de création de réseaux multi-acteurs dédiés au développement durable, lorsque le désir s’en fait sentir localement. Des premiers échanges sont d’ores et déjà initiés, notamment dans des pays francophones comme le Bénin, le Sénégal et le Maroc. L’objectif est de tisser un réseau d’interlocuteurs et partager nos efforts respectifs pour mettre en œuvre l’Agenda 2030 avec des partenaires convaincus de l’importance des ODD, notamment  l’ODD 17.