du 28/05/2013
n°141
spécial Pays de la Loire
FOCUS
Les Pays de la Loire, un laboratoire pour le Comité 21
Si on connait la région des Pays de la Loire pour la diversité de ses paysages, ses stations balnéaires et les châteaux classés, on oublie qu'il s'agit également d'un véritable laboratoire sur le développement durable. Depuis une dizaine d'année, les élus font le pari d'un nouveau modèle de développement qui conjugue simultanément l'innovation et la compétitivité économique, le progrès social et la préservation de l'environnement. Du grand emprunt régional pour relancer la croissance, aux Agenda 21 de la culture à Angers, en passant par le label Green capital décerné à Nantes pour l'année 2013, le dynamisme de la région n'est plus à démontrer.

Mais les élus n'ont pas vocation à faire au nom de tous et c'est bien ensemble que nous pourrons relever les défis qui s'annoncent. Fort de ce constat, le Comité français pour le développement durable-Comité 21 a créé en 2010 sa première antenne régionale à Nantes, convaincu par la nécessité de mieux coordonner l'ensemble des acteurs locaux (entreprises, collectivités locales, associations, habitants, établissements scolaires, ...) autour d'une vision partagée et prospective du territoire. Sous l'impulsion du Conseil régional des Pays de la Loire et de l'Etat, cette antenne entend également élaborer des solutions communes, essaimer les bonnes pratiques et mesurer les progrès accomplis. Depuis trois ans, le Comité 21 a développé de nombreux outils qui permettent de faire vivre et d'incarner la contribution de chacun au développement durable : cartographie des acteurs engagés, publication de guides méthodologiques, animation de groupes d'accompagnement collectifs, organisation de formations, voyages d'études...

En 2013, le Comité 21 des Pays de la Loire a fait le pari de l'innovation et de la créativité. Alors que de nombreux acteurs ligériens, dirigeants ou élus, perçoivent encore le développement durable comme une dépense inutile, le Comité 21 entend démontrer qu'il s'agit au contraire d'un formidable tremplin pour créer de nouvelles richesses. L'état d'esprit est offensif, le jeu collectif. Une dynamique que le Comité 21 entend poursuivre dans d'autres régions, une volonté largement partagée par ses adhérents.

Antoine Charlot, directeur général adjoint et
délégué régional en Pays de la Loire,
Comité 21 - charlot@comite21.org
Actualités des adhérents
 
Altamire : des ruches au sein des organisations ligériennes
Altamire, cabinet spécialisé dans l'accompagnement des projets de développement durable sur le grand ouest, et son partenaire apicole Apiterra (Angers), proposent aux entreprises et aux collectivités d'installer des ruches au sein des organisations (toits d'immeuble, parc ou jardin...) pour participer au maintien de la biodiversité (Apiterra) et agir concrètement à la sauvegarde des abeilles (vidéo des abeilles et des hommes ). De nombreuses organisations ont déjà choisi d'héberger les ruches d'Apiterra sur leurs sites en Pays de la Loire : Restoria, Conseil général du Maine et Loire, Schneider Electric, KPMG, Johnson-Johnson, Centre des Monuments Nationaux... Florence Brunet-Chauveau - fbrunet@altamire.com.
ASEA, co-rédacteur du 1er guide pratique « Comprendre les achats responsables »
Acteur engagé sur le territoire nantais, ASEA porte les problématiques des TPE/PME dans des instances de réflexion comme l'ObsAR (Observatoire des Achats Responsables). Convaincue que les TPE/PME sont le maillon « fort » du développement économique durable d'un territoire, ASEA est co-rédacteur du 1er guide pratique « Comprendre les achats responsables », destiné tout particulièrement aux PME (téléchargement gratuit sur www.ecoachats.com). Ses actions pour limiter les impacts des achats sur l'environnement, mieux utiliser les ressources et ne pas fragiliser l'écosystème ont été reconnues par l'attribution du label Nantes 2013 European Green Capital. Annie Sorel, fondatrice d'ASEA, est membre du Comité d'experts du Comité 21 des Pays de la Loire, lancé depuis février 2013. Annie Sorel - asorel@ecoachats.com
La chambre du commerce et de l’industrie du Mans et de la Sarthe forme les entreprises à l’éco-conception
Démarche innovante, l'éco-conception permet aux entreprises d'intégrer les critères environnementaux dès la phase de conception d'un produit ou service afin d'en diminuer les impacts tout au long de son cycle de vie. Pour répondre à ces enjeux, la CCI du Mans et de la Sarthe pilote une opération collective innovante intitulée « EcoproDDuire 72 » dont bénéficient dix entreprises volontaires qui sont accompagnées dans une démarche d'apprentissage de l'éco-conception. Chaque entreprise bénéficie au total de 10,5 jours d'accompagnement, en alternant des phases de conseils individuels et des temps collectifs d'échange et de partage d'expérience. A l'issue du dispositif, chacune aura acquis la capacité à dupliquer la méthode d'éco-conception pour la réalisation de ses produits ou services. Ce dispositif est cofinancé par l'ADEME, la région des Pays de la Loire et le Conseil général de la Sarthe. Pour en savoir plus - Cyril Naoarine - cnaoarine@lemans.cci.fr
Mobilisation des équipes chez DFC2 à l’éthique Produits®
DFC2 Finance a réalisé un catalogue proposant l'étiquetage socio-environnemental des produits de quincaillerie « L'Eclaireur Ethique produits® ». Les équipes ont encore des difficultés à s'approprier l'intérêt de l'outil. Par ailleurs, les clients sont pour la plupart séduits par cette volonté de transparence, mais dans la pratique sont peu enclin à utiliser l'Éclaireur Éthique Produits® comme critère d'achat. La prochaine étape sera donc de renforcer l'adhésion des équipes, notamment commerciale, à l'Éthique Produits®, fondement de la stratégie de l'entreprise. La formation apparaît comme étant une première étape nécessaire à cette adhésion globale. Dans cette volonté, DFC2 a lancé un important programme de formation, destiné à l'intégralité des collaborateurs de l'entreprise. Ce premier module s'articule sur deux jours et a laissé une place prédominante à l'échange ; il a été complété par un second module axé sur les différents métiers de l'entreprise et basé sur la co-construction. Aujourd'hui, l'adhésion de l'équipe est réellement renforcée. Par ailleurs, ce projet d'envergure a également été l'occasion d'élargir la réflexion, notamment sur la très large question de la gouvernance... les projets à concrétiser, approfondir, co-construire sont donc nombreux... Pour en savoir plus Elise Perrocheau - contact@dfc2.biz.
RC2C, une entreprise responsable de communication niveau «exemplarité»!
Après 2011, RC2C a de nouveau été évaluée en 2013 pour son engagement en faveur de la responsabilité sociétale par AFNOR Certification, en cohérence avec la norme ISO 26000 et selon le référentiel AFAQ 26000. RC2C est la seule entreprise de communication a avoir obtenu en France le plus haut niveau : « exemplarité ». Elle a rédigé à cette occasion une Charte d'éthique et des valeurs qui engagent tous ces collaborateurs, et qui les encouragent notamment à faire du prosélytisme pour la RSE. Fort de cet engagement, RC2C vient d'obtenir le label « European Green Capital » pour son action et son implication dans le programme de Nantes Capitale Verte. Elle a notamment été choisie par l'ADEME pour éditer une collection de 10 guides dédiée aux changements climatiques à destination des professionnels des collectivités et des entreprises. Forte de son expertise, elle offre à Nantes une formation les 13 et 14 juin à tous les professionnels de la communication et du développement durable qui veulent communiquer leurs engagements RSE/RSO avec succès sans mentir, sans greenwashing et sans nombrilisme ! Pour en savoir plus - Christophe Bultel - christophe@rc2c.fr
Ouvre-Boites 44 : le coop-working arrive à Nantes !
A Nantes, trois entreprises ccoopératives, Ouvre-Boites 44, CoopChezVous et Empreinte, lancent une plateforme de « CoopWorking » pour répondre aux nouveaux besoins des entrepreneurs, aux pratiques qui se modifient autour du travail ou encore aux nouvelles technologies qui permettent d'amplifier les synergies potentielles. En effet, la plateforme de Coopworking vise à rassembler les entreprises de tailles modeste ou même unipersonnelles qui cherchent à la fois une solution d'espace de travail mais également un réseau social et d'affaires. Les espaces de travail collaboratifs permettent de rompre l'isolement en travaillant dans l'entraide et la convivialité. La plateforme « coop-working » accueillera TPE et PME engagées dans des activités de développement durable. Pour en savoir plus- Nicolas Martin - nicolas.martin@rscop.com.
Des établissements scolaires écoresponsables en Pays de la Loire!
La région Pays de la Loire a développé depuis 2009 une reconnaissance « écoresponsable » qui encourage les lycées et les CFA à s'impliquer dans les différents domaines du développement durable. Aujourd'hui, ce sont déjà 136 établissements engagés et en 2015, tous les établissements devraient être inclus dans la démarche et avoir le titre éco-responsable. Une plateforme collaborative E-Lyco recense les bonnes pratiques, propose des outils facilitant la mise en réseau et incite l'ensemble des établissement à s'inscrire dans une démarche de développement durable. Cinq guides ont également été publiés : un guide des idées pour agir, un guide de la gestion raisonnée des espaces verts, un guide des actions dans les établissements pour faciliter la mise en réseau. Un guide de la démarche répond à l'attente des établissements qui voudraient entrer dans cette dynamique. Le dernier document, le guide des ressources sur le commerce équitable, présente les associations et la documentation pour sensibiliser des élèves à cette thématique. Pour en savoir plus - Maryse Tricot - maryse.tricot@paysdelaloire.fr
Un Agenda 21 global du territoire par la ville d’Angers et Angers Loire Métropole
Pour amplifier son action en faveur du développement durable, la ville d'Angers et Angers Loire Métropole mettent en oeuvre depuis 2008 un Agenda 21 global du territoire. Ce projet de territoire transversal a pour principal objectif de mettre en cohérence l'ensemble des projets de développement durable menés sur le territoire angevin et de fédérer les acteurs locaux. Il se décline selon des volets structurants, dont trois sont actuellement mis en oeuvre : Agenda 21 Climat énergie (ex PCET), lancé en 2008 et mis en oeuvre en 2011 ; l'Agenda 21 des Cultures, lancé en 2008 et mis en oeuvre en 2013 ; l'Agenda 21 Biodiversité, lancé en 2012 et qui sera mis en oeuvre fin 2013. Pour en savoir plus - Pamela Bailly - Pamela.Bailly@ville.angers.fr
Un quartier exemplaire dans un écrin de verdure au Pays des Herbiers
Le Pays des Herbiers est aujourd'hui réputé pour son écoquartier que les professionnels de l'aménagement comme les élus viennent volontiers visiter. Le Val de la Pellinière, ce quartier de 9 hectares niché dans un écrin de verdure et exemplaire en matière d'architecture contemporaine et de démarche environnementale, s'est distingué en 2007 en recevant le Prix national de l'art urbain parmi une dizaine d'écoquartiers en France. Il est ouvert à tous les publics, y compris les plus modestes, en offrant des formes d'habitats diversifiés (maison de ville, appartement...) et de toutes tailles. Afin de parfaire la qualité du site et dans la perspective d'actions écologiques, les eaux pluviales des toitures et voiries sont collectées en «système ouvert» en créant des bassins de rétention semi humides. La place de la voiture sera est restreinte pour la sécurité des résidents, et une place importante est dédiée aux cheminements doux, piétonniers et cyclables, le long de la coulée verte. Un cahier des charges est à respecter par les candidats à la construction, qui ne peuvent s'installer qu'après validation de leur projet par l'architecte conseil en charge de l'aménagement du quartier. Et pour respecter le site et favoriser la cohésion sociale, 14 parcelles de jardins familiaux sans pesticides sont proposées aux habitants du quartier. La deuxième tranche du lotissement est en cours d'aménagement. Elle proposera des lots libres de construction, des maisons de ville individuelles et des petits collectifs au bord de la coulée verte ; une mixité nécessaire pour ouvrir ce quartier à un large public - des cadres dirigeants aux revenus plus modestes. Pour en savoir plus - Damien Soullard -habitat@cc-paysdesherbiers.fr
La mairie de Changé développe l’éco-pâturage pour l’entretien de certains espaces verts
Dans le cadre de l'Agenda 21 de la ville de Changé, le service Espaces verts suit depuis deux ans un plan de gestion différenciée. Sur des espaces difficiles d'entretien, la municipalité a signé en avril 2012 une convention avec le Conservatoire de la Charnie, association mayennaise qui met à disposition des animaux pour des structures souhaitant entretenir naturellement leurs espaces verts. La particularité de ces animaux de ferme est d'être en voie de disparition, souvent par manque de rentabilité. Afin de les accueillir sur deux sites différents (1ha et 0,3ha), une clôture et un abri ont été réalisés, grâce à huit bénévoles changéens. Le matériel utilisé (estimé à environ 5 000€ par site) est local pour partie, puisque les 800 piquets de châtaigner sont issus du site de Montaigu, en Mayenne et ont été achetés auprès de l'association GENIE (Gestion des espaces naturels pour l'insertion et l'emploi). Ces aménagements créés, des moutons de Jacob et des chèvres des fossés ont été installés dans les enclos, et un troisième est à l'étude. Anne-Gaëlle Carmillat - developpementdurable@mairie-change.fr - Pour en savoir plus
Objectif zéro pesticide pour la commune de la Pommeraye !
La commune de La Pommeraye a élaboré en 2008 un plan de gestion différenciée de l'herbe. Les agents techniques en charge de la voirie et des espaces verts ont été mobilisés autour de ces objectifs : la mise en place d'un référent pour le désherbage de la voirie, la formation de sensibilisation aux risques sanitaires des produits phytosanitaires, la participation à des partages d'expériences... Progressivement des changements de pratiques sont testés : recours à des techniques alternatives au désherbage chimique (balayeuse mécanique) ; adaptation des aménagements (réduction des aires sablées, paillages, gestion différenciée) ; fleurissement des pieds de murs par des habitants (117 m. en 2012). Quatre ans après le lancement de l'action, la quantité de glyphosate a été réduite de 97% (4 litres en 2012 contre 130 litres en 2007) ; le temps passé par les services de voirie a en revanche été multiplié par 4. Au fil des ans, les citoyens tolèrent de mieux en mieux la présence d'herbes même si les actions de sensibilisation doivent se poursuivre. Ainsi, cet été, les rues de la commune accueilleront l'exposition photographique du CPIE Loire et Mauges « Sauvages des rues : belles et rebelles » qui invite les passants à porter un autre regard sur les « indésirables ». Pour en savoir plus - Adèle Vallet - chargeedemission@gmail.com
La ville d’Orvault sensibilise les jeunes Orvaltais à l’environnement !
La ville d'Orvault crée en 2005 un service municipal ressources dédié à l'environnement afin de proposer des animations de sensibilisation tout au long de l'année pour le grand public et les écoles. Depuis 2009, la programmation des animations « Le Cens Durable » est annuelle et organisée par thématique (4 à 5 par an) au regard de l'actualité de l'agglomération et en cohérence avec les projets développement durable portés par la ville. A raison de trois animations environ par mois, deux animateurs municipaux, souvent épaulés d'associations spécialisées ou d'experts, proposent d'aborder, sous différents angles (visite, balade, conférence, atelier, film), les volets emblématiques du développement durable : énergie, déchets, mobilité, nature, habitat, alimentation, bien être... Sur 2013-14, l'accent devrait être mis sur les thématiques du gaspillage sous toutes ses formes, de l'eau et des déplacements. Autre cible de sensibilisation (40% de l'activité du service) : les élèves. 32 classes ont ainsi pu bénéficier d'un accompagnement en 2011-2012 des animateurs avec l'appui de Bretagne vivante et de la LPO. En 2013, cette proposition auprès des enseignants a évolué en lien avec l'éducation nationale vers des parcours thématiques et transversaux, et pluridisciplinaires. Ces parcours de l'élève, déclinés dans les cycles 2 et 3, portent sur quatre thèmes : vivre ma ville, la consommer responsable, de la terre à l'assiette, la biodiversité... Florence De Vasson - florence.devasson@mairie-orvault.fr
Ouverture d’une maison du développement durable à Rezé
En réponse à une demande des habitants des ateliers Agenda 21 qui souhaitent la création d'un lieu ressource sur le développement durable et l'énergie, la « maison du développement durable » va ouvrir ses portes à Rezé afin de permettre aux habitants d'agir au quotidien en leur donnant envie de passer à l'action. Elle constituera un véritable outil de sensibilisation et d'actions à destinations des rezéens dans le domaine du développement durable. La « maison du développement durable de Rezé » contiendra un espace d'accueil, un café - terrasse « DD » mais également un centre de ressources vivant, varié en terme de supports et mis à jour régulièrement. Un programme d'animations ludiques et pédagogiques à destination des scolaires et du grand public y sera proposé ainsi que des expositions permanentes et temporaires sur le thème du développement durable. La maison sera elle-même aménagée de façon durable. Dans le cadre de son ouverture, une inauguration ouverte au grand public est prévue le 21 septembre 2013 avec une programmation d'animation riche et originale. Contact: Mission Agenda 21 - mission.agenda21@mairie-reze.fr
La ville de Segré publie son Agenda 21
Depuis 2008, la ville de Segré s'est engagée dans une démarche de développement durable. Après un diagnostic du territoire suivi d'une concertation avec la population, un plan d'actions concerté a été défini. Quelques années sont passées et plusieurs actions ont été engagées. La ville a décidé de faire un « point étape » avec la population en diffusant l'Agenda 21 de Segré. Il détaille les grandes étapes, la présentation et le suivi des actions menées par la municipalité. Le 1er juin, lors de l'inauguration du « Refuge LPO » de la vallée de l'Oudon, la commission développement durable sera présente pour rencontrer, informer, renseigner et écouter les Segréens. ville-segre.fr rubrique développement durable - Marion Leblanc - agenda21@ville-segre.fr
Vigneux-de-Bretagne, commune engagée dans un Agenda 21 intercommunal
Vigneux-de-Bretagne, commune engagée du Pays de la Loire, déploie sa stratégie de développement durable partagée par l'intercommunalité et la commune. Le Maire a piloté l'Agenda 21 intercommunal de la Communauté des communes Erdre et Gesvres -CCEG- avec des actions concrètes telles que la création d'une centre aquatique chauffé au bois, le lancement d'une filière énergie-bois ou encore celui d'un Plan climat territorial. Ce travail a bénéficié aux 11 communes de la CCEG qui ont pu capitaliser la démarche intercommunale. Ainsi, la commune de Vigneux-de-Bretagne est en cours de réalisation de son plan d'actions en bénéficiant des supports méthodologiques de la CCEG et d'outils de communication partagés. En parallèle à la réflexion sur sa stratégie et son plan d'actions, la Commune a souhaité mettre en place des actions le temps de la réflexion : une campagne de sensibilisation sur les consommations dans les bâtiments publics auprès des usagers ; l'achat de produits éco-labellisés ; la réalisation d'une étude pour intégrer les clauses sociales au marché de nettoyage, et la mise en place d'une charte de l'éco-manifestation proposée aux organisateurs de grands événements ; la mise en place progressive de composteurs collectifs pour les trois restaurants scolaires et enfin, la sensibilisation du grand public avec la valorisation d'une action Agenda 21 dans le journal local mensuel. La Commune est également signataire de la charte de l'EDENN, engagement relatif à l'entretien responsable des espaces verts. Béatrice Chasle - b.chasle@vigneuxdebretagne.fr
Synergies anime le réseau des collectivités mayennaises
L'association Synergies, avec le soutien financier pour 2010-2013 de l'ADEME Pays de la Loire, la région des Pays de la Loire, l'Europe (Fonds européen de développement régional - FEDER), anime le réseau des collectivités mayennaises « en marche vers le développement durable » (25 collectivités adhérentes). Le réseau, basé sur l'échange entre élus d'expériences et de bonnes pratiques, doit conforter les collectivités et leur apporter des éléments concrets pour se lancer dans le développement durable « de terrain ». Il favorise la parole des élus en tant qu'acteurs de terrain confrontés aux réalités quotidiennes : comment faire des choix parmi une multitude de solutions techniques ? Comment trouver le meilleur compromis financier et s'entourer de partenaires ? Comment réussir la sensibilisation des personnels, utilisateurs ou habitants sur le projet ? Concrètement, le réseau organise des visites de réalisations, réunions d'informations et témoignages, formations... répondant aux attentes des communes adhérentes. Plus d'une vingtaine de rendez-vous depuis le démarrage du réseau début 2011, embrassant tous les aspects du développement durable : performance énergétique, démarches participatives, urbanisme, acoustique.... Il offre aussi un appui individuel sur le démarrage des projets communaux, en lien avec les services développés par les territoires (mission énergie...). Pour en savoir plus - Aurélie Fauque - synergies-eedd@orange.fr
Audencia Group : première école d’enseignement supérieur labellisée LUCIE !
Audencia Group est la première école d'enseignement supérieur à obtenir le label LUCIE et renforce ainsi son positionnement RSE. Ce label permet à la fois de définir une ligne directrice d'engagement, évaluée par VIGEO tous les 18 mois et de justifier auprès des partenaires les efforts d'amélioration continue autour des 7 questions centrales de la norme ISO 26000. D'ici septembre 2014, les projets prioritaires portent notamment sur la définition d'une politique d'achats responsables, une meilleure prise en compte des RPS des salariés et des étudiants, sur une meilleure maîtrise des consommations d'énergie et de matières premières. En cohérence avec les résultats de l'enquête récente menée en avril 2013 par DRO (Dirigeants Responsables de l'Ouest) où plus de 78% des salariés du groupe interrogés souhaitent s'investir davantage sur le développement durable, Audencia Group a constitué un réseau de correspondants de l'Institut de la Responsabilité Globale pour atteindre ses objectifs. Pour en savoir plus - Aline Polipowski - apolipowski@audencia.com
L’école de design de Nantes met la ville de demain au cœur de ses travaux
Le Centre de design et d'innovation ville durable de l'Ecole de design Nantes Atlantique met la question de la « pratique de la ville » et de »"l'innovation d'usages » au coeur de ses travaux. La ville de demain exige de nouvelles pratiques et de nouveaux métiers. Au coeur de ces enjeux, les métiers de l'urbain mutent. Le designer occupe une place déterminante : il combine produit, architectures et services pour répondre aux enjeux complexes de la ville durable en se concentrant sur les usages (mobilités et logistique, mutations du cadre bâti, respect de la diversité, participation citoyenne accrue... etc.). Aujourd'hui, le Design Lab ville durable accueille 60 étudiants, comprend plus d'une dizaine d'encadrants et concentre deux programmes thématiques sur la ville. C'est également plus de 10 projets en partenariat par an et des publications en France et dans le monde. Pour en savoir plus - Florent Orsoni - f.orsoni@lecolededesign.com
Transition énergétique : quels choix de société ? Que disent les citoyens ?
A l'initiative de la Chaire développement humain durable & territoires de l'Ecole des Mines de Nantes, une trentaine d'organisations (associations, collectivités, entreprises, enseignement supérieur) de la région du Pays de la Loire ont participé d'octobre 2012 à mars 2013 à l'organisation de plus de 85 débats citoyens sur la région, réunissant plus de 2 700 personnes, 160 petits groupes de d'échanges d'une dizaine de personnes et 1 500 questionnaires renseignés. Deux questions majeures étaient posées : Partagez-vous le constat énergétique et climatique dressé par les instances internationales ? Quels choix de société faites vous en matière d'énergie : consommer et produire autrement, prix et accès juste, décider autrement ? Les préconisations citoyennes issues de cette démarche s'articulent principalement autour de quatre axes : l'importance d'une transition au regard du constat; les énergies renouvelables comme cible de la transition ; la réduction de la consommation d'énergie (notamment en faisant évoluer notre modèle de développement), une gouvernance partagée et renouvelée en offrant une place aux citoyens, une formation et information générale et pertinente à promouvoir auprès du plus grand nombre pour mieux mobiliser. Ce projet s'est inscrit dans le cadre des états régionaux de l'énergie en Pays de la Loire organisés par la Région et de la démarche nationale sur la transition énergétique. Pour en savoir plus - Bernard Lemoult trans-ener@mines-nantes.fr
Nouveau cap pour l’Université de Nantes !
En ce début d'année 2013, l'Université de Nantes fait le point sur sa stratégie développement durable engagée depuis 2007. Le renouvellement de la direction donne un second souffle à la « Mission Université 21 » de l'établissement, avec pour objectifs d'être plus ambitieux et plus proche des attentes des membres de sa communauté et des enjeux actuels de l'enseignement supérieur. Une consultation via l'intranet a été menée en début d'année auprès des 40 000 personnes de la communauté universitaire. 1 450 réponses ont été enregistrées (60% d'étudiants), soit 4% de la communauté scolaire. Cette enquête avait pour but de recueillir des informations sur la vision globale du développement durable des répondants mais également sur leur vision de la politique de développement durable de l'Université, notamment dans ses points forts et ses points faibles, sur leur engagement actuel mais aussi sur leur volonté de s'impliquer dans cette politique. Ces résultats sont encore en cours d'analyse. Parallèlement, un temps d'échanges a été organisé le 18 avril, « Les Rencontres Durables ». L'objectif était de permettre aux participants de s'exprimer autour des premiers résultats de la consultation et de leur vision rêvée de l'Université. L'Université de Nantes présentera son diagnostic à la rentrée 2013 et lancera en début 2014 des actions participatives pour élaborer le plan d'action (lancement juin 2014). Gaëlle Bouchon - gaelle.bouchon@univ-nantes.fr
Rendez-vous du Comité 21
 
12 juin après midi : RV EDD « Agir ensemble pour construire une stratégie EEDD sur un territoire »
Le Comité 21 organise un Rendez-vous Education au développement durable, le 12 juin, afin d'identifier les leviers et les freins pour co-construire une stratégie EEDD en s'appuyant sur son réseau d'acteurs. Les acteurs du développement durable (collectivités, associations, entreprises, institutions...) sont engagés dans des stratégies de développement durable (Agenda 21, Plans Climat Énergie Territoriaux, démarches de RSE, Agenda 21 scolaire, Plan vert...) qui pour la plupart intègrent un volet éducation au développement durable. Cela implique d'abord que l'échelle territoriale constitue l'échelle pertinente de mise en oeuvre de cette éducation au développement durable. A partir de là, elle incite les acteurs d'un même territoire à rapprocher leurs stratégies individuelles et à coopérer autour d'une vision partagée afin de proposer des pistes d'articulation et d'inspiration réciproque, et faciliter les synergies dans les démarches et les actions. Quelles sont les conditions pour une stratégie partagée réussie ? Quelle organisation sur le territoire pour favoriser les actions ? Quels outils existants ? Quels retours d'expériences ? Avec les témoignages de Nadine Tournaille, Conseil régional de Basse-Normandie, Justine Bosredon, Conseil général de la Gironde, Geneviève Fontenoy de l'association Evaleco. Si vous souhaitez témoigner sur une initiative en lien avec ce thème lors de ce rendez-vous, n'hésitez pas à nous contacter. Télécharger le programme - Christine Delhaye - delhaye@comite21.org - Stéphanie Cabantous - cabantous@comite21.org
4 juillet : plateformes logistiques et parties prenantes, quelles optimisations possibles pour une logistique durable ?
Orée et le Comité 21 organisent le troisième groupe de travail, le 4 juillet (9h-12h), sur la logistique durable dans le cadre de leur partenariat initié en juillet 2012. Nous vous proposons de nous retrouver autour de l'enjeu des plateformes logistiques (ports, aéroports, marchés d'intérêts nationaux) : quelle organisation de la logistique et quels engagements sociaux, environnementaux ? quel travail avec les parties prenantes du territoire pour une logistique plus durable ? quelles optimisations possibles ? Cette troisième rencontre permettra également de revenir sur les résultats de l'étude menée auprès des adhérents de nos deux réseaux et surtout d'échanger autour de terrains d'expérimentation potentiels. inscription Le programme détaillé vous sera transmis très prochainement. Isabelle Boudard - boudard@comite21.org
Collectivités, partagez votre rapport DD et découvrez nos outils d’aide à l’élaboration des rapports !
En 2012, une bibliothèque des rapports de développement durable 2012 des collectivités de toutes échelles (régionale, départementale, intercommunale et communale) a été ouverte sur l'espace adhérents du site www.comite21.org. Vous pouvez la consulter, mais aussi ... y contribuer en envoyant votre rapport à Stéphanie Cabantous : cabantous@comite21.org. Il sera également valorisé dans l'Infos 21 spécial rapports développement durable prévu pour le mois d'octobre 2013. Découvrez en avant-première la fiche repère réalisée par le Comité 21 pour poser les bons jalons de la méthode d'élaboration du rapport annuel de développement durable, et anticiper les phases clés de communication, utilisation et amélioration continue des rapports ! Enfin, le Comité 21 a initié un document collaboratif sur la méthode d'élaboration et l'utilisation des rapports : vous pouvez enrichir ce document en apportant vos propres recommandations et bonnes pratiques en vous connectant et en vous identifiant : login : rapport.dd / mot de passe : comite21 (attention, il faut vous être préalablement déconnecté de votre session personnelle sur Google pour pouvoir vous connecter grâce aux identifiants indiqués ci-dessus). Stéphanie Cabantous - cabantous@comite21.org
Retour sur le rendez vous RSE du 25 avril sur la REP et les éco-organismes
Le Comité 21 a organisé le 25 avril 2013 son premier rendez-vous RSE 2013 sur le thème « Responsabilité élargie du producteur et éco-organismes : quelles optimisations possibles ? L'objectif était de mieux informer ses adhérents professionnels sur les filières REP et les éco-organismes et de dégager des axes d'amélioration. L'ADEME a présenté les objectifs de la REP, les filières professionnelles et les éco-organismes ainsi que les forces et faiblesses du dispositif. L'éco-organisme Valdelia a expliqué ses missions relatives à la gestion des déchets du mobilier professionnel et son schéma opérationnel ainsi que les barèmes des éco-contributions. FEDEREC et EcoFolio ont formulé des propositions d'amélioration des filières REP et des éco-organismes. Enfin, Carrefour France a témoigné de son rôle au sein des éco-organismes et de ses devoirs en tant que metteur sur le marché de produits concernés par la REP. Télécharger la fiche Repère sur l'espace adhérent. Isabelle Boudard - boudard@comite21.org et Placide Nonguierma - placide.nonguierma@comite21.org
Revue Vraiment durable
 
« Le prix du carbone : la valeur d’une expérience», un article inédit du prochain numéro de la revue Vraiment durable !
Coéditée par le Comité 21 et Victoires éditions, et sous la direction éditoriale de Bettina Laville, conseiller d'Etat, avocate associée spécialiste du développement durable et cofondatrice du Comité 21, la revue scientifique interdisciplinaire « Vraiment durable » a été lancée depuis plus d'un an pour alimenter une réflexion afin de donner au développement durable un contenu véritablement civilisationnel. Dans le cadre du prochain numéro de la revue Vraiment durable (N°4), sur le thème « Développement durable et transition de valeurs », l'article « Le prix du carbone : la valeur d'une expérience » est publié en avant-première, signé par Pierre Ducret, président de CDC Climat et Maria Scolan, CDC Climat. Ce texte propose une vision revisitée de la finance carbone, à l'aune de dix ans d'expériences et d'actions. Constat sans concession des errements mondiaux et européens vis-à-vis d'un dispositif qui aurait dû et pu être une arme majeure dans la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre et qui reste, pour peu que l'on consente à reconnaître la valeur de cette première expérience décennale, plus positif que ne veulent le faire croire ses détracteurs. Lire l'article - Service abonnements : z.adane@victoires-editions.fr - Contact : Patricia Aderno - aderno@comite21.org
Agenda du Comité 21
 
4/06 à Nantes : interventions sur l'innovation à la première édition de Base Nantes organisé par Nantes Métropole
05/06
à Paris : jury des Rubans du développement durable, animé par le Comité 21
5/06
à la Cité des Sciences : animation d'une table-ronde à l'occasion de la première édition du Forum Changer d'ère. en savoir plus
5/06
à Saligny : organisation d'une matinée dédiée à la RSE au coeur des entreprises en Pays de la Loire
12/06
à l'ESCP Europe : Rendez-vous EDD « Agir ensemble pour construire une stratégie EEDD sur un territoire
13/06
à Grenoble : animation de la table ronde « Mener une rénovation thermique en site occupé » à la Biennale de l'habitat durable
19/06
à Paris : réunion plénière de l'Espace national de concertation pour l'éducation à l'environnement et au développement durable co-animé par le Collectif français de l'éducation pour l'environnement vers un développement durable et le CGDD-ministère de l'Ecologie
19/06 à l'Unesco : intervention sur « La transition énergétique exige telle de nouveaux modes de gouvernance? » à l'occasion de la conférence sur le thème de la transition énergétique organisée par la Revue Civique et Horisis Conseil
19-20/06
à Nantes : formation annuelle du Comité 21 Pays de la Loire « Entre convivialité et réflexion prospective »
3/06
à Paris : formation articulation stratégie de mécénat et de RSE avec Admical - session complète, prochaine date 27 septembre 2013. Inscription : institut@admical.org
2/07
à Paris : remise des prix des Rubans du développement durable. en savoir plus
4/07
à Paris : groupe de travail n°3 sur la logistique durable avec Orée : plateformes logistiques et parties prenantes
Le Comité 21 partenaire
 
La GRI publie de nouvelles lignes directrices (G4) sur le reporting extra-financier
A l'issu de trois jours de conférence à Amsterdam, réunissant plus de 1 500 acteurs internationaux de la RSE, la GRI (Global Reporting Initiative) a présenté son nouveau référentiel en matière de reporting. Cette nouvelle version replace le concept de matérialité au coeur du reporting et devrait ouvrir la voie au développement de rapports intégrés. Ainsi, les entreprises seront amenées à publier la liste complète des enjeux matériels qu'elles ont identifiés et expliquer la méthode utilisée. Elles devront par ailleurs s'appliquer à démontrer leur performance vis-à-vis de leurs enjeux matériels uniquement afin de mieux mesurer leurs impacts. En outre, un nouveau système pour évaluer l'application de la GRI, basé sur deux niveaux (« en conformité partielle ou exhaustive avec la GRI »), remplace la grille actuelle (niveau A, B et C). Ce nouveau système doit permettre aux entreprises de passer moins de temps à collecter des données qui ne sont pas essentielles au regard de leurs enjeux matériels et d'évaluer les rapports RSE en fonction de la qualité du traitement des enjeux plutôt que de la quantité et l'étendue des informations fournies. Le nouveau référentiel se veut également plus large et pousse les entreprises à déployer la RSE au delà de leur frontière habituelle notamment au niveau de leur supply chain, en amont, et des consommateurs, en aval. Enfin, de nouveaux indicateurs sur la gouvernance et l'éthique ont été ajoutés, en particulier sur la capacité des conseils d'administration à superviser les enjeux de développement durable et sur la rémunération des dirigeants. Plusieurs indicateurs ont également été revus pour mieux intégrer les enjeux liés à la supply chain, en termes d'environnement, de droits de l'homme et de droit du travail. Le Comité 21 est partenaire de la GRI. Retrouvez ici le nouveau référentiel de la GRI.
5 juin : première édition du Forum Changer d’ère à la Cité des Sciences
Dans le contexte actuel de crise et d'incertitude, d'un monde en accélération et en transformation, le premier Forum Changer d'Ère organisé à la Cité des Sciences et de l'industrie, le 5 juin, réunira les intellectuels, scientifiques, décideurs économiques, entrepreneurs et chercheurs de la jeune génération, avec l'ambition d'inspirer un modèle pérenne qui permette de faire face, ensemble, aux enjeux de la globalisation et de la civilisation numérique. pour aborder autrement les grands défis économiques, technologiques et sociétaux. De nombreuses personnalités y participeront : Henri Atlan, Jacques Attali, Edgar Morin, René Passet, Michel Rocard, Patrick Viveret, Jean-Claude Ameisen, Philippe Dessertine, Cynthia Fleury ... et Bettina Laville, fondatrice du Comité 21 et directrice de publication de la Revue Vraiment Durable et Gilles Berhault, président du Comité 21. Le Forum Changer d'Ère, placé sous le haut patronage de Geneviève Fioraso, Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, est parrainé par les membres de l'ex Groupe des Dix. Le Comité 21 est partenaire du Forum et son président, Gilles Berhault, animera une table ronde avec Edgar Morin, Cynthia Fleury, Carine Dartiguepeyrou, Mathieu Baudin. www.forumchangerdere.com
Grenoble accueille la 4ème édition de la Biennale de l’habitat durable
Les 13 et 14 juin, Grenoble organise la 4ème édition de la Biennale de l'habitat durable. Créée en 2006, cet événement destiné aux professionnels comme au grand public rassemble acteurs locaux, nationaux et internationaux du bâtiment, de l'habitat et de l'urbanisme afin d'informer, former et partager. L'objectif est d'accompagner les transformations vers un logement repensé pour faire face aux défis du changement climatique. La Biennale 2013 propose de revisiter l'ensemble des innovations constructives pour imaginer, ensembles, la ville de demain. Au programme, visites de terrain et ateliers de travail ainsi que des débats consacrés à l'évolution des éco quartiers, à la valorisation de la filière bois, à l'évolution des modes énergétiques et environnementaux et à la rénovation thermique. Le Comité 21 est partenaire de la Biennale.Télécharger le dossier de presse
Apollo 21 : un projet inter-pôle et inter-clusters des régions Bretagne et Pays de la Loire.
Depuis 2003, le gouvernement affiche une volonté claire de donner au développement durable une dimension majeure dans sa politique. C'est dans ce contexte qu'est lancé, en 2012, l'appel à projet « Initiatives remarquables dans le cadre du développement durable » afin de renouveler l'action et de capitaliser sur l'existant. Cinq projets ont été retenus, parmi lesquels Apollo 21, projet inter-pôles et inter-cluster sur les régions Bretagne et Pays de la Loire. Il s'inscrit dans une démarche inédite de partenariat aux croisements de filières professionnelles : TIC, matériaux avancés, mobilités et éco-activités. Ce projet collaboratif et transversal s'articule sur deux ans autour d'actions concrètes, parmi lesquelles un état de l'art des projets collaboratifs de développement durable existants, une grille de critères pour l'évaluation des projets, plusieurs journées événementielles autour des thèmes de l'éco-conception et de la RSE, des modules de formation, de l'accompagnement de projet ou encore un travail de prospective. Le Comité 21 accompagne Apollo 21 sur la méthodologie par rapport aux démarches RSE, aux problématiques de gouvernance et sur l'approche multi-acteur du projet. Julie Hary - jhary@images-et-reseaux.com
ECOCITY 2013, le sommet mondial de la ville durable : inscriptions ouvertes !
Organisée par Nantes Métropole, en partenariat avec les Nations Unies (UNhabitat, PNUE, FAO), cette 10ème édition se déroulera les 25,26 et 27 septembre prochains et sera une temps fort de l'année Nantes Capitale verte européenne. Cet événement international est une occasion unique pour organiser le dialogue entre les porteurs du modèle de développement urbain européen et leurs homologues des autres continents. Pour relever le défi de la ville durable, le comité de pilotage s'est ouvert à un mode collaboratif très large avec l'ensemble des acteurs la ville au plan local, national et international. Il a lancé un appel à contribution auprès de différentes cibles dont l'action au coeur des villes est déterminante : élus institutionnels et associatifs, chercheurs publics ou privés, entrepreneurs, financeurs... Cet appel est organisé autour de cinq thématiques : réduire l'empreinte écologique ; relever les défis énergétiques de la ville ; organiser la ville durable ; renforcer les solidarités et modéliser et réunir les conditions du changement. Grâce aux 550 contributeurs du monde entier, le préprogramme d'Ecocity est en ligne, et les inscriptions sont ouvertes.Le Comité 21 est partenaire de l'événement ; il animera différentes sessions à définir. www.ecocity-2013.com/
3 questions à ...
Jacques Auxiette, président de la région Pays de la Loire et administrateur du Comité 21
Un an après Rio, comment s'inscrit le développement durable en Pays de la Loire ?

La région Pays de la Loire avait fait le choix, singulier, d'emmener à Rio cinq lycéens et apprentis, car c'est pour eux que nous devons inventer le monde de demain et délivrer un message d'espoir. Ce déplacement a été le fruit d'un investissement régional au long cours sur le développement durable. La Région a montré l'exemple avec son Agenda 21 adopté en juin 2009, qui a bénéficié de 25 000 contributions, mobilisé près de 30 000 personnes, et constitue la colonne vertébrale de notre action publique. Par ailleurs, nous sommes la seule région française lauréate des rubans du développement durable pour 2011-2013, symbole d'une stratégie globale innovante et d'excellence dans ses réalisations. Le développement durable en Pays de la Loire, c'est la mobilisation de nombreux acteurs locaux, près de 200 initiatives (dont quelques exemples vous sont présentés dans cette lettre), 77 Agenda 21 (dont celui de la Région), 13 Plans Climat et des centaines d'entreprises engagées dans des démarches de responsabilité sociétale. Toutes ces initiatives sont recensées sur la cartographie numérique du Comité 21 via http://www.paysdelaloire.comite21.org/

Le Comité 21 s'est implanté en Région il y a trois ans, quel bilan tirez-vous de son action ?


Parce qu'il est essentiel de construire collectivement le chemin du développement durable, la Région a décidé de soutenir l'implantation à Nantes de la première antenne locale du Comité 21 en France. Son action est pour nous une aide précieuse. Elle permet de faire vivre et d'incarner la contribution de chacun au développement durable sur la base d'exemples concrets portés par les acteurs du territoire. Le Comité 21 nous aide aussi, collectivement, et c'est essentiel, à mesurer les progrès accomplis et à rendre compte. Le développement durable est trop souvent une notion abstraite ou la traduction d'une vision pessimiste de l'histoire. Je pense au contraire qu'il doit être porteur d'espoir et de progrès. Les mutations auxquelles nous devons faire face, si elles constituent des défis considérables, sont aussi des opportunités pour nos territoires.

Quels sont les prochains chantiers à venir ?


Nous voulons faire des Pays de la Loire le laboratoire d'un développement durable équilibré et ambitieux, soucieux de l'homme et de son environnement, innovant et créatif, ouvert sur les autres et résolument tourné vers l'avenir ! Notre région bénéficie d'une ressource remarquable : le socle des valeurs de ses habitants. Le goût de l'initiative, la soif de la solidarité, la tolérance et l'ouverture à l'autre caractérisent et expliquent certaines de nos réussites. Sous nos yeux, commencent à se dessiner les Pays de la Loire de demain. Parmi nos principales actions mises en oeuvre, on peut notamment citer : l'organisation des Etats régionaux de l'Energie, déclinaison locale du débat national sur la transition énergétique (5 000 participants) ; le premier Plan régional de préservation de la Biodiversité (2010-2012) ; le lancement d'une réflexion régionale sur la Responsabilité Sociale et Environnementale (RSE) des entreprises (juin 2012) ; l'adoption d'un dispositif de conditionnalité des aides publiques (2012) ; l'adoption d'un Agenda 22 (janvier 2013) ; l'engagement régional pour l'égalité des droits et la lutte contre les discriminations (2012) ; le Plan de lutte contre la crise et d'accompagnement des mutation (2012) ; la démarche de prospective « Pays de la Loire 2040 ». Trois ans après l'adoption de notre Agenda 21, nous avons souhaité procéder à son évaluation, afin, d'une part, de respecter les principes du développement durable (mesure et une évaluation) et, d'autre part, pour dégager des pistes d'amélioration pour l'avenir. Nous sommes d'ailleurs une des rares régions en France à avoir conduit une évaluation indépendante de son Agenda 21 avec l'objectif d'aller encore plus loin, vers une véritable stratégie territoriale de développement durable. www.paysdelaloire.fr/
Le Comité 21 Pays de la Loire en action
Le Comité 21 lance officiellement son Comité d’experts
Le Comité d'experts réunit onze personnalités issues de divers horizons professionnels, universitaires ou artistiques. Il a pour mission de renforcer la mise en oeuvre concrète du développement durable à l'échelle des Pays de la Loire, d'identifier les enjeux mais surtout de proposer des solutions concrètes, réalistes, mesurables et désirables pour organiser la contagion du développement durable et mobiliser plus largement les acteurs ligériens. Comme le précise Antoine Charlot, délégué régional du Comité 21, « le virus du développement durable doit se transmettre de toute urgente dans le tissu ligérien ». Lancé en février dernier, ce Comité rendra compte des changements largement plébiscités par les ligériens, que ce soit dans le domaine de la démocratie, de l'éducation, de l'alimentation, des énergies, de l'économie ou encore de la solidarité ». La création du Comité d'experts répond également à un besoin de production intellectuelle et de recherche prospective. Ce travail se traduira par l'analyse des politiques publiques et par la publication d'études, de notes et de rapports. Le Comité d'experts est composé d'experts professionnels : Florence Brunet, Christophe Bultel, Josselin Cornet, Jean-Baptiste Drouet, Nicolas Martin, Pierre Roba, Annie Sorel, Stéphanie Total, - et d'experts universitaires : Abdelhamid Abidi, Pascal Glemain et Patrice Guillotreau. Pour en savoir plus - Antoine Charlot - charlot@comite21.org - Camille Piet - piet@comite21.org
Recherche et Innovation pour les nouvelles générations d’Agenda 21 !
Pour maintenir et renforcer la dynamique des Agenda 21 en France, le Comité 21 s'est associé à la ville de Rezé, à Nantes Métropole et au CNFPT-Centre national de la Fonction publique territoriale pour préparer la deuxième édition des Journées d'études Agenda 21 (10 et 11 avril 2013). Durant ces journées, le Comité 21 a animé l'atelier sur « les parties prenantes : entreprises aux abonnés absents ? », en s'appuyant sur un travail d'enquête-terrain au préalable (questionnaire, concertations entre élus et chefs d'entreprises, benchmark...) qui viendra alimenter une étude nationale (publication en septembre 2013 - cf. article ci-dessous). Une trentaine de participants ont contribué aux travaux durant ces Journées et ont précisé trois grandes orientations pour améliorer l'implication des entreprises dans les Agenda 21. La première proposition est de construire une réelle stratégie territoriale de partage et de création d'espaces d'éducation et d'animation territoriale pour renforcer la connaissance mutuelle entre les acteurs. La seconde orientation proposée est d'innover dans la concertation en créant des interfaces nouvelles et en favorisant la confiance entre les acteurs pour lutter contre le clivage (visites d'entreprises, forums, portes ouvertes...). Enfin, les participants recommandent aux collectivités d'adopter une stratégie offensive envers les acteurs économiques pour les accompagner plus efficacement et les associer à plus long terme dans une véritable stratégie territoriale de développement durable (contrat d'objectifs, pacte territorial...). Rendez-vous pour la 3ème édition en 2015 ! Yoann Chagnaud - chagnaud@comite21.org
Le Comité 21 réalise une étude sur les relations entre entreprises et collectivités dans le cadre des Agenda 21 !
Dans le cadre de ses travaux et partenariats, le Comité 21 réalise depuis fin 2012 une grande enquête sur les relations entreprises/collectivités. L'objectif est de réaliser un benchmark des pratiques et de formuler des recommandations concrètes pour améliorer l'implication des entreprises dans les Agenda 21. Ce travail se base sur une enquête à laquelle ont répondu près de 150 chefs d'entreprises et élus, sur deux réunions de confrontation entre les élus et les chefs d'entreprises de la Chapelle-sur-Erdre et du Pays des Herbiers, et sur les recommandations faites en atelier lors des Journées d'études Agenda 21 à Rezé. Chercheurs et spécialistes sont auditionnés et viendront apporter leurs points de vue à cette problématique. La publication de l'étude est prévue pour septembre 2013. Yoann Chagnaud - chagnaud@comite21.org
Des matinées dédiées à la RSE au cœur des entreprises
La Responsabilité Sociétale des Entreprises est une préoccupation grandissante des chefs d'entreprises en Pays de la Loire. Pour les accompagner dans cette voie, le Comité 21 propose en région des Pays de la Loire des visites d'entreprises engagées dans la RSE, axées sous l'angle de l'innovation et de la compétitivité. Durant ces rencontres conviviales d'échanges et de partages, les participants se retrouvent autour d'un petit-déjeuner et d'une visite d'entreprise qui a déployé une stratégie RSE. Un des membres du Comité d'experts accompagne la visite et apporte un complément théorique. Ces matinées sont ouvertes aux entreprises, aux collectivités, aux associations et aux établissements d'enseignement supérieur. Le 13 mars dernier, c'est l'entreprise Goubault, imprimeur engagé à la Chapelle-sur-Erdre (44) qui a ouvert ses portes à un panel de visiteurs. Les prochaines matinées auront lieu le 5 juin dans l'entreprise Patismatique à Saligny (85) et le 19 septembre dans l'entreprise TDV Industries à Laval (53). Zélia Darnault - darnault@comite21.org
Le GAC : un concept unique pour un succès collectif!
Depuis 2011, l'antenne régionale du Comité 21 a mis en place un concept original et efficace : le groupe d'accompagnement collectif (GAC). Testé et approuvé en 2011-2012 par huit associations, un GAC a été créé pour 13 collectivités ligériennes en 2012-2013, et un troisième GAC débutera en septembre 2013 pour une quinzaine d'associations. Le concept est simple : une série de rencontres composée d'une réunion de lancement, de cinq ateliers de travail collectif et un temps d'accompagnement individuel. L'objectif est double : assurer la mise en place d'une démarche de qualité, depuis son lancement jusqu'à l'adoption du plan d'actions, et contribuer à l'enjeu d'une réflexion partagée sur les problématiques, les bonnes pratiques et les outils. Ces GAC connaissent un succès et témoignent de l'importance de l'action de terrain du Comité 21 dans la mise en réseau et en confiance des acteurs du territoire. Yoann Chagnaud - chagnaud@comite21.org
Les « World » café : le défi de l’année !
Chaque année, l'antenne régionale innove dans ses animations. Après le succès des GAC, elle se lance un nouveau défi : lancer des « World » cafés à destination des collectivités les plus avancées. Ainsi, en 2013, le Comité 21 organisera deux « World » cafés sur : l'évaluation et la mobilisation des parties prenantes. Le format de ces rencontres privilégiera les temps de partage et de coproduction en sous-groupes, plutôt que des témoignages descendants. Par ce choix, le Comité 21 invite ses membres à produire collectivement des recommandations concrètes et adaptées aux territoires. C'est aussi l'occasion d'enrichir leur propre démarche en mettant en débat des problématiques récurrentes. L'enjeu de ces rencontres sera d'aborder ces sujets complexes sous l'angle de l'innovation sociétale, en explorant les notions de créativité mais également la question du sens à réinsuffler dans les démarches de développement durable. Comment éviter l'essoufflement des démarches ? Comment donner envie d'agir collectivement ? Yoann Chagnaud - chagnaud@comite21.org
Un fort engagement auprès des associations
Le Comité 21 organisera une journée nationale sur les Agenda 21 d'associations, le 8 octobre 2013 à Nantes, pour diffuser une méthodologie, adaptable et appropriable par tous, qui a été approuvée. Cet événement sera l'occasion de valoriser les travaux menés depuis 2011 à travers les groupes d'accompagnement collectif. Entre 2011 et 2012, huit associations ligériennes se sont en effet engagées collectivement dans une réflexion sur leurs responsabilités, interne et sociétale, et ont expérimenté leur propre méthode Agenda 21. Ce projet a pu mettre en relation et en mouvement une diversité de structures associatives intervenant dans des domaines aussi variés que la santé, le social, l'environnement ou encore le sport. Au-delà de la richesse humaine et de la confiance qui se sont révélées entre associations au fil des ateliers, ce sont surtout les difficultés et les craintes associées à l'Agenda 21 qui ont pu être partagées et surmontées. Le Comité 21 souhaite ainsi valoriser le travail accompli et les témoignages recueillies en publiant un guide d'accompagnement vers l'Agenda 21 d'association. Ce document sera présenté lors de la journée du 8 octobre 2013. Yoann Chagnaud - chagnaud@comite21.org
Un référentiel régional pour les entreprises engagées
La région des Pays de la Loire en partenariat avec Audencia Nantes et le Comité 21 des Pays de la Loire a décidé de mettre en place un référentiel commun sur la RSE. Associant l'ensemble des acteurs engagés dans la RSE à travers trois comités, cette démarche partagée pour la RSE en Pays de la Loire se fixe notamment deux objectifs : l'élaboration d'un référentiel commun et partagé avec l'ensemble de ces acteurs ; l'organisation d'une manifestation fédératrice suscitant une large adhésion, et où chacun pourra valoriser son engagement. La démarche est désormais entrée dans sa phase test. Le 11 avril dernier, une version du référentiel régional sur la RSE a ainsi pu être présentée au comité de pilotage. Issu des différents travaux préparatoires réalisés avec le comité des acteurs, ce référentiel est structuré en cinq axes : actions dans le domaine social, environnemental, économique, territorial et de la gouvernance. Cette matinée a également été l'occasion de dresser un bilan de la première phase d'élaboration du référentiel. Résultats : la forte mobilisation des acteurs tout au long de la première phase de la démarche partagée pour la RSE en Pays de la Loire démontre leur volonté de se saisir de ce sujet. L'objectif est désormais de maintenir cette dynamique à travers la diffusion du référentiel, l'alimentation d'un calendrier dédié ainsi que la construction d'une journée régionale autour du développement durable mobilisant les différents acteurs ligériens. Antoine Charlot - charlot@comite21.org
Le Comité 21 renforce son expertise sur la Ville durable
Après la publication du rapport du Comité de prospective consacré aux villes du XXIe siècle et de l'ouvrage Du quartier à la ville durable : vers un nouveau modèle urbain, le Comité 21 poursuit ses recherches sur la Ville durable. Cet engagement s'est concrétisé par un partenariat avec l'Ecole de Design de Nantes Atlantique pour porter une réflexion sur l'évolution urbaine de deux quartiers nantais, Malakoff et la Bottière-Chénaie. Les étudiants du cycle Master mutations du cadre bâti ont ainsi pu présenter leurs travaux aux adhérents du Comité 21 lors d'un cocktail débat le 16 avril dernier. Une vidéo de restitution réalisée par les étudiants est disponible en ligne. Cette expertise s'est poursuivie par deux interventions d'Antoine Charlot, délégué régional du Comité 21 des Pays de la Loire, sur les éco-quartiers et les nouveaux modèles urbains lors des Printemps de la recherche d'EDF organisés à Nantes, le 16 mai dernier. Par ailleurs, le Comité 21 interviendra le 15 juin à l'occasion de la restitution de la démarche prospective organisée par la région des Pays de la Loire pour un atelier sur « La ville rêvée, la ville durable ». Le Comité 21 est également partenaire du salon Ecocity, qui se déroulera du 25 au 27 septembre à Nantes. Antoine Charlot - charlot@comite21.org
La formation annuelle du Comité 21 : entre convivialité et réflexion prospective
Le Comité 21 organise chaque année deux jours de formation à destination de ses adhérents nationaux à Nantes. Cette formation permet de faire le point sur l'actualité nationale et internationale du développement durable et de mettre en exergue les évolutions de la réglementation et des pratiques. Le premier objectif est de donner toutes les clefs de réussite aux acteurs territoriaux pour faire évoluer leur démarche vers un véritable outil stratégique de changement pour le territoire. Le deuxième objectif est d'amener ces mêmes acteurs à investir de nouvelles thématiques innovantes. Comment éviter l'essoufflement des démarches de développement durable ? Comment redonner du sens à cet engagement ? Les 19 et 20 juin prochains, le Comité 21 abordera spécifiquement les questions économiques en s'interrogeant sur les notions de capitalisme et de développement durable. Les retours d'expériences des différents praticiens et chercheurs seront complétés par des temps de co-working et de convivialité. Cette formation s'adresse à tous les acteurs du territoire, réservez dès à présent votre place pour ce moment de partage et de convivialité ! Antoine Charlot - charlot@comite21.org
Le Comité 21 sur les ondes d’Euradionantes
Le Comité 21 a participé à l'émission radiophonique « Made in ESS » sur Euradionantes. Aux côtés de la chargée de mission à l'observatoire de la CRESS Pays de la Loire, du co-gérant de RSCOP, du directeur de Caap Ouest et du président du Think Tank Pour la Solidarité, Antoine Charlot, délégué régional du Comité 21, a apporté son regard d'expert sur la place de l'économie sociale et solidaire dans notre société. Ecoutez l'émission Camille Piet - piet@comite21.org
Un portail internet dédié à la RSE pour Nantes Métropole
Le Comité 21 est partenaire du projet de pôle ressources RSE initié par Nantes Métropole à destination des entreprises du territoire. L'objectif premier de ce portail informatif et collaboratif est de donner envie aux entreprises de s'engager ou aux salariés d'initier des pratiques responsables au sein de leur société. Il est destiné avant tout aux PME et TPE du territoire désireuses de s'informer sur les enjeux de la RSE et sur les bonnes pratiques déjà concrétisées. Réalisé avec le soutien et l'appui de l'ensemble des acteurs du territoire (réseaux d'entreprises, syndicats patronaux, syndicats de salariés, collectivités, associations, établissements d'enseignement supérieur, acteurs de l'ESS, etc.), il permettra également de prendre connaissance des différents événements liés à la RSE organisés sur l'agglomération ou à proximité. Les internautes auront la possibilité de commenter les différents articles, mais également de proposer, qu'ils soient chefs d'entreprises ou salariés, des bonnes pratiques effectuées au sein de leur structure. Cinq axes ont été retenus pour aborder la RSE : la gouvernance, l'économie, le social, l'environnement et le territoire. Le lancement du portail est prévu le 19 juin lors d'une conférence de presse, en présence des élus de Nantes Métropole et des partenaires du portail, et s'inscrit dans le cadre de Nantes Capitale Verte. Karine Gingreau-Karine.GINGREAU@nantesmetropole.fr
Le Comité 21 labellisé « Nantes, Capitale verte de l’Europe 2013»
Dans le cadre de l'année « Nantes, Capitale verte de l'Europe 2013 », Nantes Métropole a souhaité associer les acteurs du monde économique en labellisant les entreprises engagées dans une démarche de développement durable. Reconnaître les efforts des entreprises et créer un réseau d'acteurs engagés, tels sont les buts que s'est fixée l'agglomération en créant ce label spécifique. Des visites d'entreprises et différents temps forts d'échanges et de partages entre ces acteurs sont prévus tout au long de l'année. Le Comité 21 a vu son rôle d'acteur majeur en termes d'animateur des dynamiques de développement durable territoriales récompensé en obtenant lui aussi la labellisation. Antoine Charlot - charlot@comite21.org
Nature & Aliments organise le forum PME et développement durable
Dans le cadre de son centenaire et de l'année « Nantes, Capitale verte européenne 2013 », l'entreprise Nature et Aliments accueille et organise la seconde édition du forum PME et développement durable, le 31 mai. L'objectif est d'inscrire cet événement dans la durée et d'en faire un moment incontournable d'échanges. La thématique retenue «L'Homme au coeur de nos engagements d'entreprise» sera déclinée tout au long de la journée avec une visite de l'entreprise, cinq ateliers de réflexion et de partages et une conférence animée par l'invité d'honneur, le professeur Gilles Séralini. Le Comité 21 animera aux côtés d'Audencia Nantes un atelier sur la RSE dans les PME. Zélia Darnault - darnault@comite21.org
Base Nantes, l’événement pour une ville durable
Base Nantes, l'événement pour une ville durable Le Comité 21 est partenaire de la première édition de Base Nantes, l'événement pour une ville durable et intelligente, qui se déroulera le 4 juin 2013 dans le cadre de Nantes Green capital. 500 décideurs publics et privés sont attendus. Le programme est axé sur les réalisations et projets de la métropole nantaise et de sa région dans le domaine de l'urbanisme, des infrastructures et des cleantech et mettra en lumière le rôle clé du secteur privé. Différentes thématiques seront abordées, parmi lesquelles l'immobilier, le plan climat, les transports, la créativité ou encore l'innovation. Gilles Berhault, président du Comité 21, et Antoine Charlot, délégué régional en Pays de la Loire interviendront à cette occasion. Retrouvez la programmation complète. Dans le cadre du partenariat avec les organisateurs, les adhérents du Comité 21 bénéficient d'une entrée gratuite à l'événement (tarif classique : 250 € HT). Zélia Darnault - darnault@comite21.org.
Colloque: Vers des campus durables
Pour faire suite à une labellisation « Capitale Verte de l'Europe » pour l'année 2013 de la ville de Nantes, l'Université de Nantes, en partenariat avec l'Ecole des Mines de Nantes, souhaite s'inscrire dans la dynamique et pour cela entend bien renouveler le colloque qui avait été organisé en janvier 2012 à Paris, conjointement par la Conférence des Présidents d'Université et la Conférence des Grandes Écoles, intitulé « Vers des campus durables - Formations et responsabilité sociétale : quelles stratégies de transition des établissements européens d'enseignement supérieur ? ». Cet événement concernera les acteurs et responsables de l'Enseignement supérieur mais également les collectivités territoriales et les décideurs du monde associatif et socio-économique désireux de soutenir la démarche. Les travaux seront destinés à répondre à la question « Un éco-campus est-il seulement un campus respectueux de son environnement ou une institution mettant en oeuvre une nouvelle manière de concevoir l'enseignement supérieur en phase avec les défis du 21ème siècle ? ». Il s'agira de poser les conditions du passage d'une approche militante du développement durable à une approche intégrée dans la stratégie de développement des établissements, tant sur le plan de la formation que sur celui de la recherche. Le colloque « Vers des campus durables » aura lieu les 7 et 8 novembre à Nantes. Le Comité 21 est partenaire de l'événement et fait partie du comité scientifique. Gaëlle Bouchon - gaelle.bouchon@univ-nantes.fr - Camille Piet - piet@comite21.org
Le Comité 21 en action
Retour sur la convention annuelle du Comité 21 : le Made in territoires : opportunité ou frein pour le développement durable
Une centaine de participants se sont réunis le 23 mai à l'ESCP Europe autour d'une thématique sous les feux de l'actualité, le « Made in territoires ». Dès l'introduction lancée par le directeur général de l'ESCP, Edouard Husson, Bettina Laville, conseiller d'Etat, avocate associée spécialiste du développement durable et cofondatrice du Comité 21, alerte l'auditoire sur le risque de faire du Made in Territoires un refuge face à l'inertie des décideurs mondiaux, même si le local a un rôle indéniable à jouer. D'autant qu'aujourd'hui, plus que de combattre le changement climatique, il va falloir s'y adapter. A cet égard, Henry Zipper de Fabiani, ambassadeur pour les Régions au Ministère des affaires étrangères, a rappelé la stratégie de la France : le développement économique s'appuyant sur les initiatives des territoires, celles justement qui promeuvent le développement durable et peuvent permettre aux partenaires de la France de faire face à leurs propres défis. Les intervenants de la table-ronde animée par Guillaume Duval, rédacteur en chef d'Alternatives économiques, ont dès lors pu apporter leurs témoignages et analyses de cette tendance du « Made in Territoires » et de ce qu'on peut en attendre. Elisabeth Pastore-Reiss d'Ethicity nous a d'abord rappelé qu'en 2013, pour les français, consommer responsable, c'est consommer du « fabriqué local ». Pourquoi ? Parce que comme le souligne Florence Scarsi du CGDD- ministère de l'Ecologie, le local a un impact positif sur l'économique et le social (plus d'ailleurs que sur l'environnemental). Ce que confirme Elisabeth Laville, directrice d'Utopies, qui avec le Localfootprint développé par l'agence, montre qu'il est possible de mesurer l'impact positif sur l'économie du soutien aux initiatives locales. Ce que confirme aussi Philippe Macq, directeur général de TDV industries, avec plus de 50 ans de recul sur le succès de leur entreprise de textile jouant de son implantation locale. Jacques Auxiette, président de la région Pays de la Loire, a dès lors pu mettre en avant le rôle des institutions locales : soutenir et organiser l'initiative locale. Soutien attendu des entreprises comme le montre les travaux du groupe Audencia dont nous a fait part André Sobczak, responsable de l'Institut de la responsabilité globale des entreprises, avec le référentiel RSE en Pays de la Loire (cf. rubrique le Comité 21 Pays de la Loire en action). En conclusion, le made in territoires est une opportunité à condition de vouloir l'investir et le valoriser pour faire effet levier, à l'instar de ce que fait Marc Teyssier d'Orfeuil, président du Club PPP-Partenariats publics privés, dans sa revue « Made in France ». Présentation « Le Quai d'Orsay au service des entreprises » ; Etude « Les français et la consommation responsable 2012 » d'Ethicity ; Le point sur « Consommer local, les avantages ne sont pas toujours ceux que l'on croit » du CGDD-ministère de l' Ecologie ; Présentation « L'empreinte économique locale du « Made in France » : comment éviter le risque du France-washing ? » d'Utopies
Nouvel ouvrage du Comité 21 « Après Rio +20, (re)dessiner le futur »
Chaque sommet onusien est une occasion d'avancer et de progresser en faveur du développement durable. Nombreux sont les acteurs, tel le Comité 21, qui se sont mobilisés aux côtés de l'Etat français à l'occasion de la Conférence des Nations unies de juin 2012, Rio +20. L'engagement des associations, collectivités locales, structures académiques, société civile dans la plus large expression, illustre comme l'a affirmé M. Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations unies, que « Rio +20 n'est pas une fin, mais un commencement ». Retour sur cette étape du développement durable, de ses prémises aux chemins et obligations qu'elle traverse pour « le futur que nous voulons ». Une démarche universaliste qui doit plus que jamais s'inscrire dans la durée et dans laquelle le Comité 21 et le Club France développement durable entendent poursuivre leurs réflexions et actions. Cet ouvrage a été réalisé en partenariat avec l'ADEME, le CNRS, la région Pays de la Loire et Véolia Environnement. Un exemplaire sera envoyé à chaque structure adhérente du Comité 21. 142 pages - 28 euros. Patricia Aderno - aderno@comite21.org
Nouvelles mobilités : l’Ecole de design de Nantes imagine la logistique de demain
En avril 2013, le Comité 21 a travaillé avec un groupe d'étudiants de l'Ecole de Design de Nantes sur la prise en compte des enjeux développement durable dans l'organisation du MIN de Nantes. Après avoir présenté avec Orée aux étudiants du master « Nouvelles mobilités » les enjeux de la logistique durable, le groupe est allé visiter le MIN de Nantes et interviewer les utilisateurs de cet espace. Sur la base d'un diagnostic, les étudiants ont pu proposer différentes recommandations par groupe : gouvernance du MIN, articulation avec la ville, organisation des flux internes/externes, signalétique.... Cette initiative s'inscrit dans le projet logistique durable mené de concert avec Orée depuis 2012. Les résultats seront présentés lors des séances de travail proposées aux adhérents. Isabelle Boudard - boudard@comite21.org
A lire
La documentation française : Cahiers français – l’environnement sacrifié ?
Alors que le gouvernement a annoncé les grandes lignes de sa stratégie environnementale en lançant le Grenelle de l'environnement, ce numéro des Cahiers français dresse un état des lieux de notre système écologique pour mieux envisager les perspectives d'évolution et de réforme. En onze articles, les spécialistes analysent les grands problèmes : la tentation de repousser les mesures à plus tard, une foi excessive dans le progrès technique, un réchauffement climatique qui pourrait dépasser 5 degrés d'ici 2100... Dans le cadre de la grave crise économique qui a touché les pays développés, les mesures environnementales ont-elles été reléguées au second plan ? Autant de questions auxquelles ce numéro propose de répondre. La documentation française : Cahiers français mai-juin 2013 - L'environnement sacrifié - 95 pages - 9,80 euros.
Eco-dates
4/06 à Paris : conférence « vers un accord global équitable pour le climat » - Iddri, Oxfam et réseau action climat - en savoir plus
5/06
à Paris : présentation de l'étude Novethic sur les entreprises controversées - Novethic - en savoir plus
6/06
à Paris : colloque « Transition énergétique : moins, mieux, autrement » - Agir pour l'environnement - en savoir plus
7/06
à Paris : conférence « biodiversité et savoirs traditionnels : comment les protéger » - Iddri - en savoir plus
7-9/06
à Boulogne-sur-mer : journée mondiale de l'Océan - Nausicaa, Centre national de la mer - en savoir plus
8/06
à Tulle : colloque « Transition énergétique et biodiversité, deux atouts pour les territoires ruraux » - Notre Village et AMF - en savoir plus
12/06 à Paris : séminaire « Ecologie industrielle & territoriale : les collectivités actrices de la transition énergétique et écologique » - Edt, GrDF, Orée - en savoir plus
13/06 à Paris : colloque « Comment optimiser et financer l'efficacité énergétique ?» - AEF - en savoir plus
18-19/06 à Nice : convention internationale des villes intelligentes et durables - Innovative City - en savoir plus
19-20/06
à Reims - 3èmes rencontres internationales de Reims en sustainability stydues « Objectifs de développement durable post-2015 : vers un nouveau contrat social » - en savoir plus
21/06 à Paris : colloque « Post-assises du développement et de la solidarité internationale » - Coalition française action mondiale contre la pauvreté (AMCP) et le Collectif Rio +20 » - en savoir plus
24/06
à Paris : rencontre « La ville à l'épreuve des crises : une opportunité pour refonder la fabrique urbaine ?» - Iddri - en savoir plus
27/06
à Strasbourg : 6èmes rencontres alsaciennes de l'environnement - Terre d'info en partenariat avec les Conseils généraux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, les Parcs naturels régionaux et les associations localement concernées - en savoir plus