du 26/03/2013
n°139
Spécial Genre et diversité
FOCUS
Le 8 mars, Journée internationale de la femme, c’est toute l’année !
Comme chaque année, les femmes étaient à l'honneur le 8 mars dernier. Une occasion de rappeler que les inégalités entre les hommes et les femmes persistent en France que ce soit par rapport aux études, au marché du travail, aux tâches ménagères, ou encore aux retraites. Après les droits civiques reconnus en 1944 et les droits économiques et sociaux des années 70 et 80, le défi d'aujourd'hui est de définir des droits, garants d'une égalité, ou plutôt d'une équité réelle : une troisième génération du droit des femmes. C'est à cette tâche que s'attelle un comité interministériel réuni pour la première fois depuis douze ans, chargé d'établir des feuilles de routes, déclinées en six axes prioritaires : s'attaquer aux inégalités dès le plus jeune âge ; alléger les contraintes de la vie quotidienne des femmes et lever les obstacles à l'inégalité professionnelle ; placer la réduction des inégalités au coeur de la démocratie sanitaire ; protéger les femmes contre les violences ; décliner l'égalité dans tous les pans de l'action publique et affirmer les droits des femmes au niveau international.

Le gouvernement lance également une grande campagne de sensibilisation « En France, les hommes naissent libres et égaux... sauf les femmes ». Le message est simple, si les choses ne changent pas aujourd'hui, la petite Léa qui va naître en 2013 continuera de gagner un salaire inférieur de 25% à celui de ses collègues masculins, cotisera pour une retraite de 35% inférieure à celle des hommes et consacrera 1h45 de plus aux tâches ménagères par jour. C'est aux femmes que le Comité 21 donne la parole dans son nouveau numéro de la revue Vraiment durable. Intitulé Femmes et développement durable, quelle alliance ?, cette troisième édition de la revue recueille les visions de Marie-Hélène Aubert, Geneviève Azam, Sylvie Brunel, Corinne Lepage, Andrée-Anne Vézina et bien sûr, de la directrice de la rédaction, Bettina Laville, sur les nouvelles alliances possibles à nouer avec la planète. Ces femmes expriment leur conviction et témoignent de leurs actions pour sauver la planète. Elles soulignent aussi que nombre de femmes agissent partout sur le globe, mais que trop souvent leur expérience n'est pas reconnue, valorisée. Les discriminations, quelles soient liées à l'âge, à l'origine, au genre, à la religion ou encore à l'orientation sexuelle et à l'état de santé est l'affaire de tous ! Tant que persistent des inégalités entre les êtres humains, il n'y a pas de développement durable. La lutte contre les exclusions passe par l'éducation, la sensibilisation et des actions concrètes mettant en avant la richesse que crée la diversité. Cette Infos 21 relaye les initiatives d'adhérents du Comité 21 qui contribuent à une société plus accueillante de la différence et plus équitable. Ces actions fertilisent le terreau permettant de faire germer un mode différent de développement où chacun aurait sa place.
Catherine Decaux - decaux@comite21.org
Actualités des adhérents
PROMOUVOIR L’EGALITE PROFESSIONNELLE
AFNOR porte les labels « Egalité professionnelle » et « Diversité »
Ces deux labels sont des outils pragmatiques et performants au service de tous les employeurs qui souhaitent s'engager efficacement et durablement en faveur de l'égalité professionnelle et de la promotion de la diversité, sous toutes ses formes. Leurs cahiers des charges respectifs donnent un véritable cadre aux différents organismes qui veulent mettre en oeuvre des politiques reconnues et ce quel que soit leur taille, leur activité ou leur nature. L'obtention de ces deux labels permet à leur titulaire de valoriser leurs engagements, avec au préalable des audits d'AFNOR Certification et un avis d'une commission indépendante. Afin de répondre aux attentes des TPE et des PME, ces deux labels ont été adaptés en faveur de ces deux types d'entreprise. A ce jour, près de 90 sites d'organisations sont titulaires du Label Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes, délivré pour trois ans. Plus de 380 organisations ont obtenu le Label Diversité, accordé pour quatre ans avec un suivi à mi-parcours. En savoir plus sur le label « diversité » - en savoir plus sur le label « égalité professionnelle ». Olivier Graffin - olivier.graffin@afnor.org
Air France-KLM poursuit sa politique sociale
En accord avec sa Charte sociale et éthique, signée en 2008, Air France-KLM poursuit une politique sociale fondée sur l'intégration par l'emploi, le respect de l'égalité des chances, la prévention des discriminations, et la promotion de la diversité. Depuis près de 10 ans, Air France agit pour inscrire l'égalité professionnelle et salariale entre les hommes et les femmes comme enjeu majeur et un axe de progrès dans la gestion des ressources humaines. Dans le cadre de l'application du 3ème accord triennal, la compagnie s'est engagée notamment à agir pour réduire les éventuels écarts salariaux entre les hommes et les femmes. Par ailleurs, depuis 2008, Air France a mis en place une charte de la parentalité garantissant une meilleure prise en compte de la vie parentale des salariés. Engagée depuis 22 ans dans une politique handicap engagée, Air France a signé un 8ème accord en faveur de l'emploi des personnes handicapées, pour la période 2012-2014. L'entreprise prévoit d'embaucher 65 personnes handicapées sur la durée de l'accord. Elle s'engage également à prendre en charge des actions de maintien dans l'emploi, d'aménagement des horaires, d'adaptation de poste, de formation, etc. De plus, Air France continue d'assumer son engagement en terme d'insertion des jeunes dans l'emploi, au travers notamment de sa politique d'accueil d'alternants. En 2012, plus de 1 000 jeunes ont été accueillis au titre de l'alternance. Se fixant, plus largement, comme objectif d'agir pour l'égalité des chances en amont de l'entreprise en favorisant l'insertion professionnelle des publics en difficulté, dans les territoires de son hub, Air France s'implique dans des structures de formation aux métiers de l'aérien, et au travers de différentes associations et programmes d'éducation des jeunes (Jeremy, Airemploi, CFA de l'AFMAé, IPE, le Réseau). Laurence Tabourdeau - latabourdeau@airfrance.fr
EDF engagé sur la voie de l’égalité professionnelle
EDF s'est engagé très tôt sur la voie de l'égalité professionnelle, une démarche récompensée par le label Egalité professionnelle dès 2006 et renouvelé en 2011. Le 3ème accord d'entreprise, signé à l'unanimité en 2012, se fixe de nouveaux objectifs chiffrés, assortis de plans d'action. La démarche s'appuie sur quatre piliers. Le premier est la garantie d'égalité salariale, à compétences égales. Parce qu'il en allait de sa crédibilité, dès 2004, l'entreprise a débloqué une enveloppe de 2,4 millions d'euros afin de résorber un écart alors constaté de 5% entre les femmes et les hommes. Si l'égalité est atteinte depuis 2009, un dispositif de contrôle s'appuyant sur le dialogue social est en place. EDF se mobilise également pour améliorer la mixité à tous les niveaux, notamment dans les fonctions de management et de direction, en développant une vigilance particulière sur certains moments clés de la carrière et en veillant à faciliter l'équilibre entre les temps de vie. Troisième point : le groupe encourage la mixité dans les choix d'orientation professionnelle en suscitant des vocations. Il travaille avec le secteur éducatif pour promouvoir ses métiers techniques auprès des jeunes filles et valoriser les carrières féminines à travers des partenariats (« Elles bouges », « Grandes écoles au féminin » ou « Prix Fem'Energia »). Enfin, EDF favorise l'évolution des mentalités dans la durée en questionnant notre culture et nos modèles de réussite. L'entreprise mobilise ainsi ses femmes et ses hommes notamment grâce à « Interp'elles », le réseau des femmes d'EDF, ouvert à toutes et tous, et véritable force de proposition et d'interpellation sur tous les sujets qui favorisent EDF au féminin. En savoir plus - Brigitte Fargevieille - brigitte.fargevieille@edf.fr
Women in leadership chez GDF SUEZ
Depuis 2008, GDF SUEZ agit en faveur de la mixité et met en place des actions concrètes destinées à faire progresser les femmes au sein du Groupe et à les accompagner dans leur développement de carrière. Parmi elles, la création d'un réseau de femmes (Women in Networking) rassemblant plus de 900 collaboratrices du Groupe en France et à l'international, un programme de mentoring, une politique parentalité ambitieuse. En 2012, GDF SUEZ signe avec ses partenaires sociaux un accord européen sur l'égalité professionnelle hommes-femmes. Cette année, le Groupe a souhaité compléter ces actions en développant avec son université interne, GDF SUEZ University, un programme dédié aux femmes « Women in Leadership », véritable outil de renforcement du leadership féminin à large échelle, destiné à toutes les femmes du Groupe exerçant des responsabilités managériales. Cette politique volontariste positionne GDF SUEZ en leader dans son secteur en matière de mixité avec quatre objectifs chiffrés à horizon 2015 : 1 cadre dirigeant nommé sur 3 sera une femme ; 25 % de femmes cadres ; 30 % de femmes dans les recrutements, et 35 % de femmes « Hauts potentiels ». En savoir plus - Marie Gérard - MARIE.GERARD@gdfsuez.com
SNCF se mobilise pour la mixité et l’égalité professionnelle
Si historiquement le train était une affaire d'hommes, c'est bel et bien en train de changer. A force d'efforts, le taux de féminisation à la SNCF est en forte croissance avec une représentation de 22% de salariés environ et 39% des cadres. D'un point de vue salarial, l'écart moyen entre les hommes et les femmes est de 6,4%, contre 20 à 25% en moyenne dans les entreprises françaises. L'équipe dirigeante de SNCF compte cinq femmes sur seize membres. Les engagements concrets se réalisent : en septembre dernier, un nouvel accord en faveur de la mixité et de l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes a été signé par la direction et les syndicats. Cet accord porte sur : la mixité lors du recrutement ; la mixité des emplois en agissant sur les conditions de travail ; l'égalité entre hommes et femmes dans les parcours professionnels ; l'intégration de la parentalité dans les carrières, et l'articulation entre vie professionnelle et vie privée. Par exemple, une indemnité temporaire compensant la baisse des éléments variables de solde pendant la période prénatale a été mise en place pour que les femmes ne connaissent pas de baisses de revenus liés à la maternité. La SNCF a été la première entreprise française à organiser, le 29 novembre 2012, un Girls Day : une journée portes ouvertes dans toute la France dans le but de briser les idées reçues sur la masculinité de certains métiers. A cette occasion, 3 000 jeunes femmes, lycéennes et collégiennes ont pu visiter des établissements SNCF et se faire une idée plus juste des réalités du métier. Florence Cousin - florence.cousin@sncf.fr
Les engagements du programme « Diversité-égalité des chances » de Veolia Environnement
Veolia Environnement compte 200 000 salariés dont 38 000 femmes soit 19% de l'effectif, 27% dans l'encadrement et 8% des cadres dirigeants. Le groupe oeuvre afin de développer une démarche de promotion des talents féminins. La mixité des équipes et la place des femmes dirigeantes dans l'entreprise sont devenus des axes prioritaires du programme « Diversité-égalité des chances » lancé en 2008, et dont la feuille de route 2012-2015 contient des objectifs précis en matière d'égalité de traitement et de diversité au quotidien. L'engagement du groupe s'illustre également avec les accords avec les partenaires sociaux pour l'égalité professionnelle hommes-femmes en France, la signature de la charte de la parentalité par Veolia Propreté, qui sert de pilote au groupe. Une prochaine étape sera la signature prévue d'une convention avec le ministère du Droit des femmes portant sur « l'engagement pour l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes ». En savoir plus - Helene Lebedeff - Helene.LEBEDEFF@veolia.com
Mobiliser les collectivités sur l’égalité femmes–hommes autour d'actions concrètes à travers l’Agenda 21
La région Centre a organisé une rencontre « L'égalité femmes - hommes au coeur des collectivités », le 7 février 2012. Avec l'appui de Villes au Carré*, ce séminaire s'est inscrit dans les travaux du Réseau régional des Agendas 21 animé par la région Centre, réseau qui regroupe 160 collectivités du territoire. L'Agenda 21 de la Région a été adopté en 2008. Depuis, un seul thème a été ajouté dans les chantiers : celui de l'égalité femmes/hommes, après que la collectivité ai signé la Charte européenne pour l'égalité des femmes et des hommes dans la vie locale, initiée par le Conseil des communes et régions d'Europe. Les témoignages ont porté un seul et même message : que cela soit au travers de grandes stratégies ou bien au travers d'actions isolées, il est possible d'agir, d'avancer vers l'égalité réelle, et l'Agenda 21 est une occasion à ne pas manquer pour « chausser les lunettes du genre ». En bilan de la rencontre, les acteurs présents ont considéré que « si c'est possible, ce n'est pas si facile ». Ils ont demandé à ce que les initiatives et pratiques soient valorisées, partagées et fédérées. Aussi, pour aller plus loin, Villes au Carré a engagé un travail de sensibilisation, de formation et d'accompagnement de collectivités à l'égalité des femmes et des hommes. Elu-e-s et aux professionnel-le-s disposent par ce biais d'une « offre de services » qui s'adapte à leurs besoins concrets, pour inventer de nouvelles initiatives en faveur du développement durable qui intègrent pleinement une approche du genre. Ce projet se met en place avec l'appui du FSE et de la région Centre. *Villes au Carré est un réseau des acteurs de la cohésion sociale et territoriale en régions Centre et Poitou-Charentes. En savoir plus sur le 7 février - Anne Audouin - Anne.AUDOUIN@regioncentre.fr
FACILITER L’INSERTION DES JEUNES
Elior s’engage pour l'insertion sociale notamment des jeunes
Avec, plus de 80 % de ses effectifs exerçant dans un métier du geste et de la relation de service auprès de clients variés, le groupe Elior a ciblé « l'insertion sociale » comme l'un des trois domaines d'actions prioritaires de sa politique d'égalité des chances avec notamment un effort particulier pour les jeunes de moins de 26 ans issus de milieux modestes. Le programme de mentorat avec Sciences Po baptisé « Tandem » est ainsi venu en janvier 2013 compléter de nombreux dispositifs déjà en place depuis plusieurs années. Elior encourage ainsi ses cadres « Executives » à accompagner des étudiants de Sciences Po, issus de milieux modestes, afin de les aider à mieux appréhender le monde de l'entreprise et à développer une culture entrepreneuriale. Ce programme, s'inscrit dans le cadre des actions de la Fondation Elior « agir pour l'Education ». www.elior.com - Elisabeth Derancourt - elisabeth.derancourt@elior.com
La Seine-Saint-Denis agit en faveur de l’éducation de tous les jeunes
Le Projet éducatif départemental (PED), composante-clé de l'Agenda 21, a été adopté par le Conseil général de Seine-Saint-Denis, le 15 novembre 2012. Pendant du Plan exceptionnel d'investissement qui promeut une nouvelle architecture éducative, il vise à affirmer le rôle de la Seine-Saint-Denis comme Départements éducatif intervenant en faveur de l'intégration de tous les jeunes. Ce projet s'adresse aux adolescents de 11 à 16 ans, en appréhendant l'ensemble de leurs temps de vie, scolaire et hors scolaire. L'objectif est de contribuer à leur réussite scolaire et personnelle, et de favoriser leur accès au plein exercice de la citoyenneté. Le PDE vise à optimiser la cohérence des actions existantes et à favoriser le développement de nouveaux dispositifs. Sont ainsi concernées une cinquantaine de mesures éducatives. Citons, par exemple, le dispositif d'accompagnement des élèves temporairement exclus, le Conseil général des collégiens qui travaille entre autres sur le projet « Ensemble contre les discriminations et le racisme », la démarche « Jeunes contre le sexisme »de l'Observatoire des violences faites aux femmes et les actions de l'espace d'information, de prévention et d'écoute « Tête à Tête ». La co-éducation est au coeur de la mise en oeuvre du Projet éducatif départemental. Dans le cadre d'une démarche innovante de concertation, les instances de gouvernance, politique et technique du projet associent l'ensemble des acteurs éducatifs du territoire. Les démarches éducatives portées par le Département ont représenté en 2012 un budget de 8 millions d'euros. En savoir plus - Jeanne Chaboche - jchaboche@cg93.fr
Vigneux-de-Bretagne se mobilise pour l’intégration professionnelle des jeunes
Vigneux-de-Bretagne se mobilise pour l'intégration professionnelle des jeunes La commune de Vigneux-de-Bretagne en Loire-Atlantique a axé depuis 2011 des mesures en faveur de l'intégration professionnelle des jeunes par trois biais principaux. Le premier est de permettre l'apport d'expériences pour les étudiants : partenariat avec l'Université de Nantes, accueil de stagiaires longue durée sur la politique jeunesse, en urbanisme, en finances ou sur la politique sportive. Le deuxième volet est celui de l'accueil de jeunes stagiaires de façon fréquente et dans différents domaines. Au total, ce sont 22 jeunes qui ont été accueillis en 2011 et 2012. Le troisième volet est la décision d'employer des apprentis. Ainsi, en 2012, un jeune apprenti a rejoint pour deux ans les services techniques, dans le cadre d'un « CAP agent de maintenance de bâtiments des collectivités ». En 2013, l'accueil d'un nouvel apprenti est prévu dans le domaine de la restauration collective. Le budget consacré par la Commune à ces démarches est de l'ordre de 2 700 euros en 2012 et 5 9501 euros en 2013, montant minoré grâce au soutien financier de la Région pays de la Loire notamment pour l'apprentissage. Béatrice Chasle - b.chasle@vigneuxdebretagne.fr
Eveil sensibilise les lycéens « Jeunes, ensemble pour l’égalité hommes-femmes ! »
L'association Éveil a développé ce programme pour les lycées et CFA d'Ile-de-France, avec le soutien de la Région et du ministère de l'Education nationale, en réponses à des questions abordées en classe : « La mécanique c'est pour les hommes ; le secteur du bâtiment n'est pas pour les filles ; un homme peut-il travailler en crèche ? Une sage-femme peut-elle être un homme ? Comment envisager les orientations des filles vers des métiers dits masculins et réciproquement autrement que comme une transgression ? ». Ce programme vise à sensibiliser les jeunes, dans le cadre de l'éducation à la citoyenneté, à lutter contre les préjugés et les stéréotypes, à discerner et déjouer les discriminations. Après avoir exposé l'évolution de la législation portant sur les droits des femmes, évoqué les 18 critères de discrimination prévus par la loi, l'intervenant Éveil favorise un dialogue ouvert et transparent sur les discriminations liées au sexe, en présentant différentes situations discriminatoires à partir d'extraits de vidéos et de publicités. En savoir plus - Tiphaine Leclerc - tiphaine.leclerc@eveil.asso.fr
FAVORISER L'INTEGRATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP
CASDEN Banque populaire : un comité handicap associant des collaborateurs
Dans le cadre de l'accord de branche Banque Populaire sur le développement de l'emploi et le maintien dans l'emploi des personnes en situation de handicap, la CASDEN a mis en place depuis 2009 un comité de pilotage handicap ouvert à tous ses collaborateurs. Il est chargé de proposer à la direction générale et à la direction des ressources humaines un plan d'action annuel visant à atteindre les objectifs de l'accord. En 2013, le Comité Handicap regroupe dix-sept personnes de neuf directions et travaille sur quatre problématiques : comment développer l'accessibilité et la sécurité des déficients moteurs et sensoriels ? Comment est déclinée la politique handicap dans les Délégations Départementales ? Comment développer le recours au secteur protégé grâce à une politique d'achat responsable et de développement durable ? Comment accompagner les managers? ». Fanny Babin - Fanny.BABIN@casden.banquepopulaire.fr
La Poste lance son dispositif «Handipasserelle»
La Poste dispose en Ile-de-France d'un Centre de formation d'apprenti hors les murs qui prépare chaque année environ un millier de jeunes aux métiers de La Poste, en leur donnant une formation en alternance diplômante. Dans ce contexte, l'entreprise a mis en place un dispositif de prérentrée appelé « Handipasserelle » et dédié aux personnes en situation de handicap ((RQTH)). En alternant la formation et le stage en établissement, les pré-apprentis peuvent s'affirmer dans leur choix de reprise de leurs études, travailler sur l'acceptation de leur handicap, apprendre à gérer le stress et suivre des cours de développement personnel. Ce dispositif permet de lever les éventuels obstacles liés au handicap tels que l'aménagement du poste de travail ou l'accessibilité des formations en alternance, avant d'intégrer le cycle d'alternance classique. En 2012, le programme Handipasserelle a accueilli vingt stagiaires dont seize ont fait leur rentrée scolaire en septembre pour différentes formations (CAP DOSC, BAC Pro ARCU, Titre attaché commercial) classiques en alternance. . Ce dispositif est porté par Formaposte, financé par le Conseil régional Ile de France et animé par Hand'IGS. Susan Vranich. Le dispositif est renouvelé en 2013 pour une pré-rentrée du 3 juin au 9 juillet 2013. Les inscriptions se font sur le site www.formaposte-iledefrance.fr - en savoir plus - Susan Vranich - susan.vranich@laposte.fr
Orléans facilite la ville aux personnes en situation d’handicap
La ville d’Orléans fait de la lutte contre toutes les formes de discrimination une priorité. « Faciliter la ville aux personnes en situation de handicap, c’est faciliter la vie de tous » : tel est l’engagement de la mairie d’Orléans, affirmé dans l’Agenda 21 en 2006. Une politique de formation des agents à été mise en place et porte aujourd’hui ses fruits en matière d’emploi, avec une très forte place des femmes dans les postes d’encadrement, et aussi et surtout en matière de handicap avec un taux d’emploi de 7,90% de travailleurs handicapés en 2011. La Ville recrute avant tout des compétences. Il n’existe pas de postes réservés aux travailleurs handicapés : tous peuvent être pourvus dès lors que le handicap est compatible avec les missions du poste de travail. Afin d’ouvrir au plus grand nombre les postes disponibles, les agents du service recrutement participent régulièrement à des forums emploi handicap. Entre 2008 et 2012, Orléans a consacré, par l’intermédiaire du financement du Fond d’insertion pour les personnels handicapés de la fonction publique (FIPHFP), près de 1,5 million d’euros pour maintenir dans l’emploi les personnes en situation d’handicap. En savoir plus - Jonathan Morice - jmorice@ville-orleans.fr
France Business School s’engage pour l’accès à la formation des personnes en situation de handicap
France Business School - FBS- née en janvier 2013 de la fusion des écoles de Management d'Amiens, Brest, Clermont-Ferrand et Poitiers-Tours, est fermement persuadée que la compétence managériale ne se fera pas sans la prise en compte des diversités. Parce que la diversité est un atout que l'école cultive, l'égalité des chances est donc une activité à part entière dans l'établissement. FBS est pourvue d'une Div'Team en charge des actions de promotion sociale et de lutte contre les discriminations et d'un processus « Recrutement formation insertion professionnelle » sur chaque campus. Cela se traduit d'une part au travers de dispositifs consacrés à l'accès à l'enseignement supérieur des jeunes issus de milieux défavorisés et d'autre part avec des programmes d'insertion du handicap. Engagée par exemple sur le programme PHARES (Par-delà le handicap, avancer et réussir des études supérieures), l'école intervient aussi bien en amont pour stimuler l'accès à l'enseignement supérieur des personnes en situation de handicap qu'en accompagnement de ceux qui s'engagent sur un parcours d'études. Ainsi, elle organise des rendez-vous périodiques pour faciliter l'accès à l'emploi de ses étudiants confrontés au handicap. Enfin, les référents égalité des chances/handicap de FBS travaillent en collaboration avec Hanploi, la FEDEEH, les groupes ouverture sociale et Handicap de la Conférence des grandes écoles, l'AGEFIPH, les associations étudiantes de leurs campus, ... mais aussi des associations, institutions ou collectivités locales pour sensibiliser et faire découvrir à tous les problématiques des non valides. Valérie Prevost - valerie.prevost@france-bs.com
PROMOUVOIR LA DIVERSITE DE TOUS
Utopies vous invite à découvrir les « Nouveaux talents, nouvelles idées dans les cités » !
Utopies, en partenariat avec Ashoka, faberNovel et Cleantuesday, organise la quatrième session de la Sustainable Innovation Factory, le mardi 16 avril de 8h45 à 10h30, à la Maison des Acteurs du Paris durable sur le thème « Nouveaux talents, nouvelles idées dans les cités ». Elle donnera la parole à des acteurs qui agissent pour faire de la diversité une réalité et démontrent que l'intégration de personnes issues des quartiers populaires est source d'innovations et d'ouverture. Estelle Barthelemy, directrice générale adjointe de Mozaïk RH, interviendra sur « Diversifier les recrutements pour conjuguer efficacité économique et utilité sociale » et Aziz Senni, fondateur président du Conseil de surveillance du fond d'investissement Business Angels des Cités, sur « Pourquoi investir en banlieue ? ». En savoir plus. Sarah Kefi - kefi@utopies.com
Bouguenais organise le « Mars des femmes » pour lutter contre la discrimination
Un des axes prioritaires de l'Agenda 21 de la ville de Bouguenais est de promouvoir l'équité et développer les solidarités. L'action 23 « Faire prendre conscience des différences pour réduire les attitudes discriminatoires » va dans ce sens. En ce qui concerne les discriminations dont les femmes sont victimes, la commission qui suit cette question organise chaque année un temps fort intitulé « Mars des Femmes ». En 2013 le choix du thème « Femmes d'ailleurs, Femmes venues d'ailleurs » a eu pour objectif, que l'on soit femme ou homme, de mieux connaître les conditions de vie et les luttes des femmes de diverses origines, d'échanger et d'exercer notre solidarité : solidarité concrète par un concert au profit des femmes du Nicaragua, à l'initiative de l'association Bouguenais jumelage coopération, illustré d'une exposition sur les réalités de la vie à El Tuma la Dalia, ville jumelée. Les habitants de la commune ont pu échanger avec des habitantes venues d'ailleurs et profiter de la projection de trois films proposés par le cinéma associatif local Le Beaulieu. En savoir plus. Emilie Bordereau - emiliebodereau@ville-bouguenais.fr
Les étudiants de l’EME oeuvrent en faveur du développement durable et de la solidarité
Les étudiants de l'EME, l'école des métiers de l'environnement, ont créé l'association Inter Solidaire visant à améliorer les conditions de vie des enfants des pays en voie de développement. Membre du conseil local au commerce équitable de la ville de Bruz, cette initiative commence à faire parler d'elle. L'association participe à des actions solidaires en mettant en place une démarche de développement durable et en organisant récolte de fonds, évènements au profit de projets solidaires, conférences et campagnes de sensibilisation. Les bénéficiaires sont aussi bien locaux qu'internationaux puisque trois élèves partent cet été en mission humanitaire en Haïti, avec l'aide de leur partenaire Prométhée Humanitaire. Anne Cikankowitz - anne.cikankowitz@ecole-eme.com
Le Comité 21 partenaire
 
Assises EEDD : 11 propositions prioritaires pour l'EEDD
Les Assises nationales de l'EEDD, organisées par le Collectif français pour l'EEDD - CFEEDD - et le GRAINE Rhône-Alpes, réseau régional pour l'EEDD, viennent de se clôturer après deux ans de préparation, 90 assises territoriales organisées dans toute la France et plus de 1300 participants. Le Comité 21 était présent ! Dès l'ouverture, le 5 mars, le ton était donné avec la Ministre de l'écologie, Delphine Batho, qui a insisté sur l'importance qu'elle souhaite accorder à l'éducation à l'environnement et au développement durable « L'éducation à l'environnement doit une priorité, une grande cause nationale ». Elle a précisé que l'EEDD serait au coeur de la prochaine Conférence environnementale de septembre 2013. Le 9 avril, la ministre recevra le CFEEDD dans ce sens. A l'occasion du Forum « Chantier gouvernance » de l'après-midi, le Comité 21 a présenté en avant-première sa Note 21 « Le Plan vert, une opportunité pour renforcer l'ancrage territorial des acteurs du développement durable », qui sera diffusée à tous fin mars. Le 6 mars, les participants se sont retrouvés dans différents lieux pour se concerter et co-construire ensemble 47 argumentaires ou plans d'actions concernant les 11 chantiers (eau, climat-énergie, biodiversité, santé-environnement, villes et territoires durables, alimentation, consommation et production responsables, place aux jeunes, tous acteurs, gouvernance, valeurs et éthique). Sur la base de ce travail, le 7 mars, 722 participants ont voté pour aboutir à 11 propositions d'actions issues de ces chantiers qui vont permettre l'engagement de chacun. Pour finir, l'appel à candidature est déjà lancé auprès des territoires pour organiser les 4èmes Assises en 2017 ! Pour en savoir plus
Consulter le communiqué de presse
Lire le discours de Delphine Batho
Livret des participants
Le Routard sort son guide du tourisme responsable 2013
La version 2013 du guide du tourisme responsable du Routard est parue le 13 mars en librairie. Toujours accompagné du soutien de son partenaire Voyages-sncf.com, et de l'expertise de l'ADEME et du Comité 21, ce guide présente les chambres d'hôtes, cabanes dans les arbres, campings écolo ou hôtels éco-labélisés sélectionnés par les collaborateurs du Routard pour leur engagement écologique. Il recense également des initiatives en faveur du tourisme responsable, ainsi que les lauréats et nominés 2012 des Trophées du tourisme responsable organisés par Voyages-sncf.com avec Routard.com et Europ Assistance, avec la participation du Comité 21 au jury. Il présente aussi une sélection de sites internet et de manifestations axées sur le tourisme responsable ainsi que la liste des Tour opérateurs, organismes et associations qui ont à coeur de promouvoir cette façon engagée de vivre son voyage, et précise quels sont les labels qui garantissent le respect des critères sociaux et environnementaux - www.guideshachette.com/ info@comprod.fr af@alchimia-communication.fr
Le Comité 21 partenaire de GRI pour la conférence internationale sur le développement durable et le reporting
La Global Conférence de la GRI - Global Reporting Initiative - aura lieu cette année à Amsterdam, les 22, 23 et 24 mai 2013 sur le thème « Information, intégration, innovation ». 1 500 experts mondiaux du reporting RSE se retrouveront pour échanger sur l'évolution des méthodes, des pratiques et des normes de reporting autour des meilleurs experts académiques, des entreprises et institutions. Elle sera l'occasion de présenter une nouvelle version des lignes directrices (G4). Le Comité 21 et la Global Reporting Initiative ont conclu un partenariat visant à promouvoir et relayer les grands débats et conclusions de la conférence qui se déroulera du 22 au 24 mai 2013 à Amsterdam. Pour en savoir plus - Elise Attal - attal@comite21.org
8ème édition de la Global Conférence – Conférence Internationale pour un développement durable: Réussir la transition
Le modèle de développement que nous avons adopté conduit à des crises multiples et profondes. Finance, précarités, environnement, biodiversité, flux migratoires de survie, menaces sur la paix...le spectre de leurs impacts est de plus en plus large. Il est indispensable de se réinventer, de faire évoluer nos modes de vie et de transformer nos modèles économiques. Réussir la transition impose aussi de construire ensemble et de financer des solutions concrètes, efficaces, équitables et acceptables, dans une logique de dialogue et d'échange démocratique, mais aussi de solidarité géographique, intra et inter générationnelle. L'ambition de cette 8e édition de la Global Conférence des Ateliers de la Terre est de fournir les clés de compréhension et d'apporter les solutions qui permettront d'atteindre cet objectif. A cette occasion, les planetworkers viendront échanger et proposer leurs solutions sur différents enjeux majeurs de notre temps tels que la maitrise de la demande, les nouveaux modèles innovants, les solutions aux préoccupations sanitaires, l'entreprenariat social et solidaire comme levier de transition, la place des réseaux sociaux ou encore le rôle des territoires. 3-4 et 5 juin 2013 à l'UNESCO, Paris. En savoir plus.
25-26 novembre : Assises nationales du développement durable 201
Le Comité 21 est partenaire des Assises nationales du développement durable qui se tiendront les 25 et 26 novembre à Marseille. 1 200 acteurs se réuniront pour débattre de la place du développement durable dans la « sortie de crises ». Un premier comité d'orientation s'est tenu à l'Assemblée des régions de France le 12 mars dernier. Plusieurs propositions ont été formulées par le Comité 21. En voici un résumé : réconcilier le développement durable, l'innovation et la compétitivité ; associer l'ensemble des parties-prenantes au sein des ateliers pour confronter les points de vue et veiller à une meilleure cohérence du développement durable ; appronfondir la réflexion sur les villes durables, en lien avec les travaux internationaux (Ecocity en septembre 2013 à Nantes) et l'Union pour la méditerrannée, et renforcer le lien entre développement durable et la culture dont Marseille est la capitale européenne en 2013. Antoine Charlot, charlot@comite21.org
Evénements
 
4ème édition du forum national des éco-entreprises
Le 4 avril, l'association PEXE organise la 4ème édition du forum national des éco-entreprises au ministère des finances. A cette occasion, une convention d'affaires permettra aux participants de rencontrer gratuitement et en une seule journée, des fournisseurs et prestataires les plus innovants dans différents secteurs de l'environnement et l'énergie. Cette opportunité permet aux donneurs d'ordre d'accéder jusqu'à douze rendez-vous avec des entreprises préalablement sélectionnées et à certaines vitrines de l'innovation organisées en partenariat avec Pacte PME. La convention d'affaires sera suivie d'une table ronde autour du thème « Faire de la France le leader de la filière verte dans le monde ». En savoir plus
7ème conférence européenne des villes durable
Genève, ville exemplaire, accueillera la 7ème conférence européenne des villes durables les 17 et 18 avril 2013. A cette occasion, experts, professionnels de l'environnement et représentants gouvernementaux se retrouveront afin d'explorer le potentiel d'une économie écologiquement et socialement responsable ainsi que le rôle des gouvernements locaux dans la mise en place d'une démarche durable. Cette conférence sera l'occasion pour les élus de partager leurs expériences en matière de solutions durables et efficaces faces aux défis économiques, sociaux et environnementaux auxquels nous faisons face grâce à des ateliers, des conférences et des visites de sites de la région engagée de Genève. En savoir plus - info@genevedurable2013.org
Colloque euro-méditéranéen « crise actuelle et enjeux démocratiques en Méditéranée à l’épreuve du genre »
L'association pour le Réseau universitaire et scientifique euro-méditerranéen sur le genre et les femmes (RUSEMEG) organise, le 6 avril à Marseille, un colloque autour du thème « Crise actuelle et enjeux démocratiques en Méditerranée à l'épreuve du Genre ». Le RUS a pour vocation de mettre en relation les différents réseaux de recherche existants à l'échelle des pays de l'espace euro-méditerranéen et de réfléchir sur chacune des cultures dont les relations hommes-femmes sont issues afin de diffuser le plus largement possibles les résultats des travaux universitaires et scientifiques. Le Forum Femmes Méditerranée est chargé de la logistique de cette rencontre. Le Colloque est donc ouvert au plus large public et les acteurs de l'égalité hommes/femmes, chercheurs, associations, institutions, collectivités locales ou membres de la société civile seront invités à échanger avec les intervenants. rus.euromed.gender@gmail.com - en savoir plus
9 avril 2013 : Conférence « Investissement socialement responsable »
La Deutsch Pfandbriefbank organise, le 9 avril à Paris, sa conférence « L'investissement socialement responsable : critère de choix des projets locaux et outil d'optimisation des financements ? ». Investisseurs et décideurs du secteur se donnent rendez-vous pour échanger autour des questions de notation extra-financière et partager leurs expériences et leurs bonnes pratiques en matière de choix stratégiques d'investissement et de financement dans une perspective socialement responsable. Le Comité 21 intervient en introduction sur ce thème Comment soutenir le développement durable local ? Enjeux globaux et locaux, initiatives des collectivités locales et pistes d'amélioration au regard des financement. En savoir plus
Eco-dates
 
1-4/04 : 11ème semaine du développement durable
2-7/04 à Toulouse : 3ème édition du festival FReDD (film, recherche et développement durable) « La ville en perspectives, les enjeux d'un développement responsable » - FReDD - en savoir plus
2-7/04 à Courbevoie et La Défense : Festival Atmosphère « pour un monde durable » - Courbevoie - en savoir plus
3/04 à Paris : soirée Impact² « 100 milliards de dollars pour l'entreprenariat social », conférence sur les enjeux du financement des entreprises sociales et l'avenir de la finance solidaire - Comptoir de l'innovation - en savoir plus
3-4/04 à Paris : Salon Produrable - en savoir plus
4/04
à Paris : Conférence « sortir de l'urgence pour innover, quelle vision à long terme en démocratie ? » - Groupe SOS - en savoir plus
4/04 à Paris : Fête des communautés du développement durable - AFNOR et Tinkuy - en savoir plus
4/04
à Paris : soirée de lancement de la nouvelle formule de conférence « UP Conférences » du Groupe SOS « Sortir de l'urgence pour innover : quelle vision à long terme en démocratie ?» - en savoir plus
9/04
à Paris : 1ères rencontres partenaires - GERES (Groupe énergies renouvelables, environnement et solidarités) - en savoir plus
9-23/04 à Couëron (Nantes) : Festival Nature en scène - ville de Couëron - en savoir plus
10/04
à Bordeaux : les rencontres de l'UVED : escale à Bordeaux - Université virtuelle environnement & développement durable - en savoir plus
16/04 à Paris : 4ème session de la Sustainable innovation factory - Utopies - en savoir plus
17-18/04
à Paris : 11ème forum mondial du développement durable « Risques, sécurité humaine et développement durable » - ministère des Affaires étrangères - en savoir plus
25-27/04
à Nouméa (Nouvelle Calédonie) : Oceania 21 Meetings, sommet annuel du développement durable océanien - Gouvernement de la Nouvelle Calédonie - en savoir plus
26/04
à Paris : rencontre avec le professeur Muhammed Yunus - Groupe SOS - en savoir plus
3 questions à ...
Dominique Baudis, défenseur des droits
Pouvez-vous nous rappeler les missions du Défenseur des droits en matière de lutte contre les discriminations ?

Le Défenseur des droits combat toutes les formes de discriminations fondées à partir des 19 critères prohibés par la loi, comme l'origine, l'âge, le sexe ou le handicap. Cette lutte s'inscrit dans le domaine de l'emploi, du logement, de l'éducation et de l'accès aux biens et services. L'Institution a la double mission d'informer les citoyens sur leurs droits et de les accompagner dans les conflits qu'ils peuvent rencontrer lorsque ceux-ci ne sont pas respectés. La saisine peut se faire facilement, par courrier ou sur notre site http://www.defenseurdesdroits.fr/ et elle est gratuite. En matière de lutte contre les discriminations, nous agissons tout à la fois grâce à la médiation, afin de trouver un accord amiable toujours plus rapide en termes de résultats. Mais, en matière de discriminations, nous accompagnons le plus souvent les citoyens dans leurs recours en justice. Les observations que nous présentons devant les tribunaux sont suivis dans plus de 80% des cas. Il faut noter que les justiciables obtiennent des dédommagements parfois élevés : récemment, une jeune femme dont l'employeur avait pris prétexte de la grossesse pour mettre fin à son contrat de travail a obtenu près de 240 000 euros.

Quels sont vos constats et analyses par rapport aux saisines que vous avez examinées en 2011 ?

8 503 dossiers ont été traités en 2011. Depuis la création de l'institution, nous sommes frappés par la montée en puissance de deux critères de discrimination. La question des discriminations liées à l'âge se développe qu'il s'agisse du domaine de l'emploi ou de l'accès aux biens et services. Nous avons traité par exemple, il y a quelques mois, le cas d'un couple de 72 et 75 ans à qui l'on refusait une location immobilière en raison de leur âge, alors qu'ils disposaient des garanties financières exigées par le bailleur. Deuxième domaine où nous voyons bouger les choses, de plus en plus de femmes saisissent le défenseur des droits après avoir affronté une discrimination dans le déroulement de leur carrière, après une grossesse ou un congé parental.

Quelles seraient les actions à mettre en oeuvre en priorité pour favoriser la protection des droits et des libertés et promouvoir l'égalité aujourd'hui ?

Il faut encore et toujours faire connaître les droits de chacun. Pour cela, il est important de s'adapter à tous les citoyens en intégrant leurs différences et en répondant à leurs besoins spécifiques. Beaucoup d'entre eux sont vulnérabilisés par cette différence, alors que celle-ci enrichit notre société. Une connaissance claire de ses droits permettra à un individu d'imposer le respect de ceux-ci. C'est de cette façon que les discriminations seront de moins en moins tolérées et que la lutte envers la discrimination et les inégalités s'avèrera la plus efficace. C'est dans ce sens que l'Institution du Défenseur des droits publie aussi des guides, comme celui du 8 mars 2013, pour une évaluation non discriminante des emplois à prédominance féminine. Ces guides ont vocation à inciter les entreprises et le reste de la société, à avoir des pratiques plus égalitaires. Nous développons aussi une information auprès de publics cibles et de relais d'opinion, comme les associations ou les collectivités territoriales en éditant des dépliants thématiques (le handicap, le harcèlement...) pour que chacun de nos concitoyens puisse faire respecter ses droits.
Pour aller plus loin
Rendez-vous RSE du Comité 21 « Quelle politique de ressources humaines pour les seniors ? »
Le Comité 21 a organisé un rendez-vous RSE le 29 mai 2012 sur le thème « Quelle politique de ressources humaines pour les seniors ? ». 30% de la population européenne aura plus de 65 ans en 2060. Enjeu crucial tant sur le plan économique, politique que démographique, la question de l'emploi des seniors est une préoccupation croissante pour les organisations. L'enjeu en termes de RSE est de respecter la réglementation en vigueur mais aussi d'aller plus loin sans opposer les générations entre elles et en évitant d'arriver à une logique où l'employé fatigué souhaite quitter son emploi au plus vite et où son employeur désire s'en séparer avant qu'il ne devienne trop cher, ou moins efficace. Une fiche REPERE a été réalisée sur ce sujet : à télécharger. Isabelle Boudard - boudard@comite21.org
Bilan Diversité 2012 – Où en sont les entreprises signataires de la Charte ?
La Charte de la diversité vient de présenter la troisième édition du bilan Diversité 2012, étude visant à mettre en valeur les actions mises en place par les entreprises et mesurer leur évolution. Cette année, 1 601 entreprises, soit 47% des signataires ont répondu. Avec en moyenne 37% de femmes cadres, 5% de travailleurs handicapés, 18% de jeunes et 23% de seniors, les entreprises signataires reflètent mieux la diversité que les autres. En effet, 88% d'entres elles mènent des actions pour la diversité. L'étude démontre également que les grands groupes sont les premiers à atteindre un véritable niveau de maturité sur ces questions. 23 pages - décembre 2012 - Consulter le rapport
Rapport du Crédit Suisse - Gender diversity and corporate performance
Le Crédit Suisse publie un rapport qui répond à la question « La diversité des genres est-elle un levier de performance pour l'entreprise ? ». L'étude a été menée auprès de 2 630 entreprise sur plus de six ans et prouve qu'il est moins risqué d'investir dans une entreprise qui compte des femmes dans sa gouvernance : les résultats démontrent qu'elles semblent avoir un meilleur retour sur capitaux, une meilleure croissance et un management plus efficace. Le Crédit Suisse s'est fait accompagné par Pr. Katherine Phillips de Columbia Business School ainsi que de Pr. Iris Bohnet de Yale University pour dégager ces conclusions. 32 pages - août 2012 - Consulter l'étude
Etude de l’IMS – Entreprendre pour la Cité Les stéréotypes sur le genre
L'IMS a réalisé une étude auprès de 1 200 managers issus de neuf entreprises. Cette enquête avait pour objectifs d'identifier les stéréotypes des managers sur les femmes et sur les hommes et mesurer l'impact des actions menées par les entreprises afin de comprendre pourquoi les disparités subsistent malgré les démarches de lutte contre les inégalités professionnelles. Le rapport contient également une partie pratique afin de donner les clés aux responsables pour comprendre et agir en faveur de l'égalité femme-homme. 52 pages - mai 2012 Consulter l'étude
Mediaterre se mobilise pour promouvoir le rôle des femmes dans le développement durable
Les femmes sont-elles les principales actrices du développement durable? Sont-elles visibles? Sont-elles consultées dans la mise en oeuvre de programmes relatifs à la sécurité alimentaire, à l'accès aux ressources, à l'énergie, aux droits élémentaires ? Les réponses à ces questions sont rares, surtout en langue française. Aussi, le portail genre de Médiaterre, système d'information mondial francophone, s'est-il alloué comme rôle d'y satisfaire au mieux, et ce, sur un mode participatif. Ciblant un public large, les contributeurs du portail comme Égalités-info, le réseau Genre en Action, Women in Europe for a Common Future (WECF) et Enda Europe, publient toutes les semaines des études, des outils pratiques, des éléments de calendrier relatifs à des actions, des événements institutionnels, des formations au développement durable accessibles aux femmes ou des projets de développement durable concernant les femmes. En savoir plus
Le Comité 21 en action
Bienvenue aux 15 nouveaux adhérents agréés par le Conseil d’administration du 18 mars
. Entreprises : Association Bilan Carbone, EcoLogism, Fédération nationale des travaux publics - FNTP, Solutions 21, VedaCom . Collectivités territoriales : Conseil général du Jura, Conseil général du Loiret, Communauté d'agglomération Seine-Eure, Mairie de La Pommeraye
Associations : Agence d'information sur le logement et l'énergie de la Vendée - ADILE, Cercle de l'Optimodalité en Europe - COE, Club développement durable des experts comptables, Progrès et Environnement : Vacances propres, Synergies .
Institutionnel - enseignement supérieur - médias : Université de Nantes
23 avril : rencontre-débat avec Corinne Lepage L'économie, instrument de la transition écologique
Le Comité 21 vous invite à débattre avec Corinne Lepage, députée européenne, présidente de Cap21, ancienne ministre de l'Environnement, lors d'une rencontre-débat ayant pour thème « L'économie, instrument de la transition écologique ». La désindustrialisation en France entraine le développement de pôles de compétitivité mais leur efficacité n'est pas à la hauteur de celle escomptée ; d'autres pistes doivent être envisagées, et notamment dans le domaine de l'économie verte. Pour autant, l'environnement peut-il réellement amorcer un nouveau chemin de croissance ? Quelles sont les filières porteuses en Europe? Comment les encourager ? Que faire des activités polluantes ? Comment gérer une transition juste et acceptable, entre les secteurs gagnants et les secteurs perdants au regard des nouvelles contraintes écologique? Cette rencontre se tiendra le 23 avril, de 8h00 à 10h00, au Bureau d'information du Parlement européen, 288 Boulevard Saint-Germain à Paris (7e arrondissement). Inscription obligatoire dans la limite des places disponibles : gratuit pour les adhérents / 20 euros pour les non-adhérents. Claire Sehier - sehier@comite21.org Pour en savoir plus : Antoine Charlot- charlot@comite21.org
Save the date ! Le 23 mai 2013, le Comité 21 vous invite à participer à sa convention annuelle
Le Comité 21 invite ses adhérents et, plus largement, les acteurs du développement durable à sa convention annuelle, le 23 mai 2013. Elle sera précédée de l'Assemblée générale le matin. Ce temps d'échanges se veut convivial et source d'enrichissement pour tous. A cette occasion, le Comité 21 a choisi de débattre autour du « Le local est-il durable ? ». Le programme et le lieu de l'événement vous seront communiqués prochainement. Christine Delhaye : delhaye@comite21.org
Nouveau numéro de la revue Vraiment durable N°3 « Femmes et développement durable, quelle alliance ?
Autour de la thématique «Femmes et développement durable, quelle alliance ? », des femmes... et quelques hommes illustrent dans cette troisième édition de la revue Vraiment durable une vision historique, prospective, philosophique de ce que pourraient être de nouvelles alliances possibles avec la planète. Les femmes, comme l'a suggéré il y a quelques années Alain Touraine, sont-elles l'avenir de la planète ? Quelle alliance entendent-elles sceller avec elle et quelle vision ont-elles du développement durable ? Considèrent-elles qu'il soit la clé de la survie des humains sur la Terre ? À l'occasion de la Conférence de l'ONU Rio+20 (juin 2012), de nombreuses femmes de tous pays ont défendu une vision exigeante et passionnée du développement durable, même si elles sont trop peu entendues et doivent encore se battre pour la reconnaissance de leurs droits humains. C'est le rapport avec la nature qui s'est joué, sous les termes technocratiques d'une rencontre onusienne, dans cette conférence : nature à exploiter encore ? À sauvegarder peut-être ? À remodeler pour accueillir les bientôt neuf milliards d'habitants ? À adapter à nos modes de production et à nos désirs de consommation ? À parfois sanctuariser ? Une sagesse planétaire est à inventer... Avec les contributions de Marie-Hélène Aubert, Geneviève Azam, Sylvie Brunel, Bernard Deforge, Bettina Laville, Corinne Lepage, Michel Prieur, Maximilien Rouer, Andrée-Anne Vézina. Vraiment durable N°3, 192 pages, 25 euros, Comité 21/Victoires éditions, ISBN : 978-2-35113-213-5 - Contact : Patricia Aderno, aderno@comite21.org - Vente/abonnements : z.adane@victoires-editions.fr
Télécharger le communiqué
4 avril : le Comité 21 organise un atelier Le dialogue avec les parties prenantes en France : spécificités et enjeux à PRODURABLE
Pour sa 6ème édition, PRODURABLE se déroule pendant la semaine du développement durable, les 3 et 4 avril au Palais des Congrès. Organisé sous le haut patronage du ministère de l'Ecologie, et de l'ADEME, le salon propose un concentré de témoignages, bonnes pratiques, études de cas et expertises pour aider à passer du pourquoi au comment sur les enjeux de Responsabilité environnementale et sociale. Cette année, la RSE made in France sera le fil conducteur. Le 4 avril, le Comité 21 organise un atelier à 15h30 sur Le dialogue avec les parties prenantes en France : spécificités et enjeux. Il a pour objectif de débattre autour de la notion de dialogue avec les parties prenantes : existe-t-il une forme de dialogue « à la française » ? Quelles en seraient alors les spécificités ? Les attentes des parties prenantes varient-elles en France et à l'étranger ? Quels points communs et différences ? Ce débat sera animé par le Comité 21 avec les interventions d'Elisabeth Laville, Utopies ; Antonio Manganella, CCFD Terre Solidaire ; Bertrand Swiderski, groupe Carrefour. Elise Attal - attal@comite21.org N'hésitez pas à vous inscrire - info@produrable.com - www.produrable.com
Le Comité 21, partenaire de l'association Bilan Carbone
Le Comité 21 et l'association Bilan Carbone formalisent un partenariat en 2013. L'ABC entend dynamiser le Bilan Carbone® en accentuant sa démarche managériale et stratégique, tout en le promouvant comme un outil d'excellence au niveau européen et international. L'association Bilan Carbone vise cinq objectifs : rassembler les acteurs d'une économie décarbonée ; adapter le Bilan Carbone® à la diversité des besoins ; soutenir et coordonner le travail des experts carbone ; valoriser l'excellence et l'efficacité du Bilan Carbone® et promouvoir une reconnaissance internationale du Bilan Carbone®. L'ABC a été structurée sur un modèle multipartite : conseil et recherche, collectivités territoriales, entreprises, citoyens et organismes publics. Les modalités de ce partenariat reposent essentiellement sur : l'enquête Bilan Carbone® Territoire auprès des collectivités, l'élaboration d'un référentiel pour un système de management des émissions de GES et l'articulation des méthodologies à l'international, le soutien à l'élaboration d'un réseau universitaire international dédié à la transition vers une société sobre en carbone. Isabelle Boudard - boudard@comite21.org
Cocktail-débat sur la «ville durable» avec l’école de design de Nantes
En partenariat avec l'Ecole de Design Nantes Atlantique, le Comité 21 Pays de la Loire accompagne des étudiants de 4ème année à la réflexion du concept de « ville durable ». Le 12 mars dernier, le Comité 21 est intervenu en ouverture d'un séminaire de trois jours sur la ville durable où les étudiants ont pu lancer leurs projets. Ils étudieront deux territoires nantais, le quartier de la Bottière-Chénaie et le grand projet de ville «Malakoff - Euronantes - PréGauchet», sous différents champs disciplinaires : les flux et l'approche ecosystémique (personnes, biens, capitaux, informations, technologies, images, matériaux, symboles...) ; l'acceptation sociale des projets urbains (appropriation par les citoyens, représentation partagée, actions collectives, coproduction, ...) ; les modes de ville (usages, fonctions, relations sociales...). Ce projet leur permettra de rencontrer les professionnels en charge de l'urbanisme au sein des collectivités adhérentes au Comité 21. Les travaux seront présentés à l'occasion d'un cocktail, le 16 avril à partir de 17 heures à Nantes (lieu en cours de validation). Antoine Charlot - charlot@comite21.org
Participation du Comité 21 au groupe de travail AFITE sur l'évaluation des processus de concertation
Le Comité 21 contribuera aux travaux menés par la Commission « Médiation et concertations environnementales » de l'AFITE (Association française des ingénieurs et techniciens de l'environnement) en 2013-2014. Ce groupe de travail porte sur les enjeux de l'évaluation des concertations environnementales. L'objectif est d'élaborer une grille d'indicateurs et d'analyse qui permettrait aux maîtres d'ouvrage, aux collectivités et aux porteurs de projets d'évaluer les processus et les impacts de concertations menées localement sur des projets d'infrastructure par exemple. Le Comité 21 a notamment présenté lors d'une première réunion du groupe fin février ses réflexions sur l'évaluation du dialogue, en développant l'exemple des concertations menées par les entreprises au niveau corporate sur leur stratégie de responsabilité sociale ainsi que les difficultés pour évaluer ces démarches. www.afite.org/
Participation du Comité 21 au dernier groupe de travail CGDD/INERIS sur la gouvernance des organismes publics
Le Club du développement durable des établissements et entreprises publics, en partenariat avec le Commissariat général du développement durable et l'INERIS, lancent le 18 mars 2013 quatre guides méthodologiques sur la bonne gouvernance des établissements et entreprises publics. Ces travaux sont issus des réflexions d'un groupe de travail animé sur deux ans par l'INERIS. Ces quatre outils traitent plus particulièrement du dialogue avec les parties prenantes, des indicateurs de gouvernance, des indicateurs d'évaluation et de performance des démarches de développement durable et des principes et valeurs sur lesquels les organismes publics doivent s'appuyer. Ont participé à l'élaboration de ces quatre guides une vingtaine d'établissements dont la RATP, RFF, l'AFD, l'INRA, l'IGN, le groupe La Poste, le MEEDE, le MINEFI. Le Comité 21 a été invité sur le dernier de ces groupes. Pour en savoir plus
Rendez-vous du Comité 21
26 mars : 3ème atelier du groupe d'accompagnement collectif Agenda 21 en Pays de la Loire
Les 13 collectivités du groupe d'accompagnement collectif Agenda 21 en Pays de la Loire se réunissent le 26 mars pour le 3ème atelier, sur « l'identification des axes stratégiques et des indicateurs ». Les collectivités avaient travaillé lors du 2ème atelier sur leur diagnostic partagé et plusieurs idées fortes étaient ressorties. En premier lieu, les membres du groupe ont affirmé la nécessité de s'attarder sur l'implication en interne : les agents en tant que liens directs et quotidiens avec les acteurs du territoire, les responsables de services en tant que garants de la transversalité de la démarche et les élus en tant que décideurs et porteurs de cet exercice. Les participants ont également insisté sur l'importance d'une participation active et représentative des parties prenantes externes, au risque que l'Agenda 21 ne soit pas compris et approprié par la suite. Ce partage doit être organisé en capitalisant sur les canaux de communication et les événements existants sur le territoire (assemblées, réunions des associations et entreprises, commerces, fêtes et lieux de rencontres citoyennes...). Yoann Chagnaud - chagnaud@comite21.org
3 avril : réunion de présentation Agenda 21 des associations en pays de la Loire, appel à candidatures!
En 2013 et 2014, le Comité 21 accompagnera une dizaine d'associations du Pays de la Loire dans la mise en place de leur Agenda 21. L'objectif pour ces associations est double : expérimenter pour elles-mêmes la méthode Agenda 21 et se mettre en capacité d'accompagner leurs adhérents dans cette démarche. Cette mission se concrétise par l'animation d'un réseau d'échanges et des rencontres individuelles par association. Le Comité 21 s'appuiera sur son Agenda 21 interne, engagé en 2009, qui constitue un projet d'équipe fédérateur, sur les travaux engagés quand à l'accompagnement de six associations girondines en 2011 en partenariat avec l'Ifrée, et sur le premier groupe d'accompagnement collectif Agenda 21 d'associations en 2011 et 2012. Le projet s'articule autour d'une série d'ateliers, individuels ou collectifs, qui auront pour objectifs d'apporter des éléments méthodologiques et des retours d'expérience, de consacrer un temps important de réflexion et d'échanges collectifs et d'accorder à chaque association un temps individuel de réflexion et de travail. Une réunion de présentation se tiendra mercredi 3 avril à Nantes, de 9h à 11h, à l'Hôtel de Région. Yoann Chagnaud - chagnaud@comite21.org
16 avril : rendez-vous Agenda 21/rapports de développement durable spécial élections municipales
Le développement durable s'est placé au coeur des préoccupations et des programmes des candidats aux municipales en 2008. A l'issue de ces dernières élections municipales, plus de 400 Agenda 21 ont été impulsés aux échelles communales et intercommunales par les équipes nouvellement élues ou renouvelées. En 2014, le développement durable aura-t-il la même place décisive dans les débats, les campagnes et les critères de choix des électeurs ? Quelle place pour les rapports de développement durable, qui ont fait leur apparition dans les collectivités en 2011 ? A un an des élections municipales et peu avant le lancement de la campagne et l'élaboration des programmes et des équipes de campagne, le Comité 21 propose une journée d'échanges, intitulée « Agenda 21 et rapport DD en période électorale : quelle(s) vision(s) politique(s) ? Quel débat ? Quelle communication ? ». Témoignages d'élus et d'experts rythmeront cette journée, qui sera organisée à Paris en visioconférence avec le Comité 21 Pays de la Loire. Elle sera dédiée aux élus et aux candidats, ainsi qu'aux animateurs d'Agenda 21 locaux ! Renseignements et pré-inscription par mail auprès d'Elise Gaultier - gaultier@comite21.org
25 avril : responsabilité élargie du producteur (REP) et éco-organismes, quelles optimisations de fonctionnement ?
La REP marque un transfert de la responsabilité de la gestion de certains déchets des détenteurs vers les producteurs ou metteurs sur le marché. Sa mise en oeuvre conduit généralement à la création d'éco-organismes « financeurs » ou « opérationnels », si la responsabilité assumée est de nature technique. L'objectif de ce rendez-vous est de vous fournir les clés pour mieux connaître le fonctionnement des filières REP, des éco-organismes et dégager les axes d'améliorations des filières professionnelles. Comment fonctionnent les filières REP ? Quelles sont mes obligations en tant que metteur sur le marché et/ou détenteur de produits soumis à une REP ? Quelles sont les actions à mettre en oeuvre ? N'hésitez pas à nous faire remonter d'autres interrogations que vous pourriez avoir à ce sujet. Intervenants : Jean-Charles Caudron, chef de service des filières REP et Recyclage, ADEME ; Arnaud Humbert Droz, directeur général, Valdelia l'éco-organisme mobilier ; une entreprise témoignant de ses devoirs en tant que metteur sur le marché et de ses droits en tant que professionnel. ESCP Europe - Métro St Maur de 9h à 12h30 Placide Nonguierma - nonguierma@comite21.org
Agenda du Comité 21
2/04 à Tullins (38) : intervention Agenda 21 scolaire à la journée des collèges Agenda 21 scolaire organisée par le Conseil général de l'Isère
3/04
à Nantes : réunion de présentation Agenda 21 associations Pays de la Loire - appel à candidatures
4/04 à Paris Palais des Congrès : atelier Le dialogue avec les parties prenantes en France : spécificités et enjeux à PRODURABLE
4/04 à Nantes : rendez-vous avec la Délégation régionales à la recherche et à la technologie des Pays de la Loire
9/04 à Paris : participation à la journée Bilan Assises EDD et plénière de l'Espace national de concertation pour l'éducation à l'environnement et au développement durable
9/04 : présentation introductive à la Conférence « L'investissement socialement responsable pour les collectivités locales » organisée par la Deutsche Pfandbriefbank sur le thème : Comment soutenir le développement durable local ? Enjeux globaux et locaux, initiatives des collectivités locales et pistes d'amélioration au regard des financements
10-11/04
à Rezé : participation aux journées d'étude Agenda 21 organisée par la ville de Rezé en partenariat avec Nantes Métropole
12/04 à Paris : réunion des réseaux membres de la plateforme nationale RSE coordonnée par le CCFD et le Medef
16/04
à Paris-ESCP : rendez-vous Agenda 21/rapports de développement durable spécial Elections municipales18 avril: intervention au Congrès régional des Géomètres experts à Changé-les-Laval (53)
18/04 à Nantes : remise des trophées régionaux du développement durable à Nantes (44)
25/04
à Paris-ESCP : rendez-vous RSE du Comité 21 : responsabilité élargie du producteur (REP) et éco-organismes, quelles optimisations de fonctionnement
23/04 à Paris : rencontre-débat du Comité 21 avec Corinne Lepage, ancienne ministre de l'environnement, présidente de CAP 21, députée européenne, avocate, au bureau d'information du parlement européen à Paris
29/03
à Poitiers : cours à l'ESCEM Tours Poitiers-France Business School sur les démarches territoriales de développement durable, auprès des étudiants du master développement durable
A lire
En route vers l’éco-économie
En route vers l'éco-économie est un ouvrage collectif, issu des travaux du Think Tank Centralien. Il s'adresse aux acteurs de l'entreprise et, d'une manière plus générale à tous ceux qui souhaitent faire évoluer les règles du jeu. Guidée par les consommateurs et encadrée par la réglementation, l'entreprise peut être la force motrice du changement. Cet ouvrage s'efforce de donner un panorama le plus complet possible des éléments qui conduisent l'entreprise à faire évoluer ses pratiques et son modèle économique. Il recense également des outils, des bonnes pratiques, des exemples concrets de stratégies durables réussies et donne une approche systémique et transversale touchant toutes les fonctions et toutes les personnes de l'entreprise. 25 euros - mars 2013 - 211 pages - Editions Armand Colin / Association des centraliens- en savoir plus
La responsabilité sociétale : oser la vertu
« Seuls les ignorants ou les inconscients peuvent croire que les entreprises échapperont demain à leurs responsabilités sociétales ! ». Dans le cadre de la récente évolution de la législation française en matière de communication extra-financière, Fabienne de La Chauvinière brosse un tableau vivant et exhaustif des origines de cette lame de fond. L'ouvrage s'accompagne d'une base documentaire en ligne détaillée qui donne un accès direct à toutes les sources citées. Privilégiant les exemples concrets de démarches sociétalement responsables puisés au sein d'organisations de toutes natures, l'auteur, spécialiste de la communication d'entreprise, démontre que les organisations ont tout à gagner à intégrer la dimension sociétale dans leur stratégie. L'ouvrage a la particularité d'avoir un S.A.V : l'accès à un ebook gratuit et une base de travail régulièrement mise a jour pour accéder aux textes et événements de référence cités dans le livre. 18 euros - Editea Editions - en savoir plus
Regards sur la Terre 2013
Cet ouvrage est le fruit d'une réflexion commune de l'AFD -Agence française de développement-, de l'Ifrée et TERI (the energy and resources institute). L'édition 2013 décrypte, comme chaque année, la complexité des éléments qui composent le développement durable ainsi que les tendances, les enjeux et les perspectives qui en émergent. Une première partie « Regards sur 2012 », rappelle les débats, discussions et actions internationales qui ont eu lieu, analyse les éléments clés et identifie les acteurs majeurs de l'année 2012. Le « dossier » constitue la deuxième partie de l'ouvrage et traite des relations entre les inégalités sociales et le développement. Vingt and après le Sommet de la terre de Rio, la question de la réduction des inégalités est un objectif majeur d'un développement durable permettant à chacun un niveau de vie acceptable. 25 euros- Sortie le 10 avril 2013 - Editions Armand Colin - en savoir plus
Le maire et son écoquartier
Cet ouvrage de Gwenaëlle Carfantan et Dominique Bidou traite sur le « pourquoi » de l'écoquartier. Réaliser un écoquartier représente un moteur puissant d'évolution et crée une dynamique de développement durable à grande échelle, prenant en compte tous les acteurs du territoire: L'implication du maire est déterminante. Plusieurs centaines d'écoquartiers sont à l'étude ou en cours de réalisation en France. 21 maires ont accepté de témoigner et partager leur vision, leurs motivations, les difficultés auxquelles ils se sont confrontés, leur processus de décision, les actions et les résultats. L'ouvrage est également un outil technique et méthodologique puisqu'il fournit des fiches pratiques et opérationnelles visant à accompagner les maires volontaires dans leur démarche. 135 pages - 30 euros - Victoires éditions - en savoir plus