<< Mai 2016 >>
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
Retour

24/05/2016 - Parution de la Note 21 « Bien-être et développement durable : deux notions à rapprocher dans l’évaluation et dans l’action »

Le bien-être est omniprésent dans les problématiques sociétales ainsi que dans les démarches et les discours liés au développement durable. Face à ce constat, le Comité 21 a souhaité faire un état des lieux des réflexions et des pratiques sur le bien-être et valoriser dans cette note des pratiques intégratrices entre bien-être, développement durable et performance des politiques publiques et des organisations. Organisée en trois parties et agrémentée de nombreuses initiatives concrètes, cette note s’intéresse tout d’abord à définir le bien-être comme boussole d’évaluation des politiques publiques de l’échelle globale à l’échelle locale. Elle se concentre ensuite sur la place centrale du bien être dans la responsabilité sociétale des organisations pour enfin l’établir comme une finalité des politiques publiques pour la mise en œuvre du développement durable. 42 pages.
A télécharger



Retour

19/05/2016 - Save the date 2 juin : nouveau temps fort sur le dialogue avec les parties prenantes !

Depuis plusieurs années le Comité 21 a acquis une expertise reconnue sur le dialogue avec les parties prenantes. Le réseau a produit différents outils pour amorcer, faciliter, orienter et perfectionner ce type de dialogue inhérent à toute démarche de RSE/RSO : fiches repère, Principes Directeurs pour un dialogue constructif avec les parties prenantes et Guide méthodologique. Aujourd’hui; le Comité 21 invite les anciens et nouveaux signataires des Principes Directeurs, ainsi que les organisations intéressées par le sujet, à venir découvrir en avant-première la Note 21 dédiée. Ce document pointu capitalise sur tout le savoir-faire accumulé par le Comité 21 sur ce sujet et fournit de nombreux témoignages et expériences de dialogues, de multiples exemples d’actions menées et les enseignements tirés. Après un temps de présentation des nouveaux signataires, des exemples de retours d’expériences de signataires qui ont mis en œuvre la méthodologie, la Note 21 sera présentée aux participants. Dans un second temps se tiendra une table-ronde prospective où sera débattu l’apport des nouvelles technologies dans le dialogue avec les parties prenantes, en quoi l’essor des réseaux sociaux, du big data ou du crowdsourcing peuvent alimenter, conforter ou renouveler ce dialogue avec les parties prenantes.
Pour en savoir plus.
Alexis Pasquet-Venzac - pasquet@comite21.org



Retour

19/05/2016 - 5 mois après la COP21, les Etats du monde entier se réunissent de nouveau à Bonn

Le Comité Ad hoc Paris Agreement, groupe de travail spécial créé lors de la COP21, se réunit cette semaine au siège de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques. Les échanges doivent permettre de définir les prochaines étapes de mise en œuvre de l'accord de Paris sur le climat, son entrée en vigueur et son fonctionnement. Les points de débat sont multiples : comment présenter les contributions nationales, dresser le bilan collectif des progrès réalisés, garantir la transparence des communications par les pays sur leurs mesures de lutte contre le changement climatique. Des ateliers et événements thématiques seront organisés sur la déforestation, la valeur sociale et économique du carbone… L'objectif est de déterminer les lignes directrices qui vont structurer les contributions de chaque pays à la lutte contre le changement climatique. Pour en savoir plus



Retour

19/05/2016 - 8 juin : participez à la rencontre-débat « Nouvelles régions et développement durable : quelle alliance ? »

Le Comité 21, en partenariat avec l’Association des Régions de France, organise une rencontre-débat autour des nouvelles régions et du développement durable, à l’UNAF. En effet, le 1er janvier 2016 a marqué l’entrée en vigueur de la nouvelle carte régionale et des nouvelles compétences issues de la réforme territoriale. Cette évolution institutionnelle majeure va influer sur les politiques territoriales de développement durable, au même titre que le renouvellement des équipes d’élus locaux lors des élections de ces deux dernières années et que l'évolution des moyens financiers des collectivités locales. Cette réforme intervient en même temps que trois actualités nationales et internationales majeures en 2015 qui concernent également les collectivités locales : la promulgation de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte, l'adoption par l'ONU des Objectifs de développement durable 2015-2030 et l’Accord de Paris sur le climat. Elles constituent chacune autant d'étapes vers une profonde « transformation » écologique et socio-économique. Lors de cette rencontre-débat, il s’agira de voir si, et comment, la réforme territoriale peut constituer un des leviers de cette « transformation ». Et dans quelle mesure le « changement de modèle territorial » et le « changement de modèle sociétal » nécessaires au développement durable peuvent s’alimenter mutuellement. Cette rencontre sera introduite par Gilles Berhault, président du Comité 21, et le débat animé par Laurie Ayouaz, responsable Territoires durables.
Retrouvez la publication du Comité 21
« Développement durable, levier pour la mise en oeuvre de la réforme territoriale ».
Attention
: pré-inscription obligatoire, nombre de places limité : Participation gratuite pour les membres du Comité 21 / Participation de 20 euros pour les non-adhérents.



Retour

09/05/2016 - Collectivités, participez au 3e baromètre du Comité 21

Pour la troisième année consécutive, le Comité 21 s’associe à l’association Empreintes Citoyennes pour interroger les collectivités sur leurs pratiques de développement durable. En 2016, cet observatoire portera sur le dialogue local avec les parties prenantes et plus généralement sur l’appropriation par les collectivités de la responsabilité sociétale des organisations. En plus d’une photographie actualisée des pratiques, les réponses des participants permettront de dresser les principaux enjeux de ce dialogue local, les éventuels freins et d’identifier les pistes d’amélioration afin d’outiller les collectivités pour un dialogue constructif avec leurs parties prenantes. La participation au questionnaire ne prend que quelques minutes, en cliquant ici. Retrouvez par ailleurs les précédentes éditions du baromètre ici : 2015, 2014.



Retour

26/04/2016 - Découvrez le nouveau Infos 21 Alimentation durable-ODD2 !

Marketa Braine-Supkova, Fondatrice et Directrice générale de l’IUFN-International Urban Food Network  

Pouvez-vous nous présenter les missions et les objectifs de l’International Urban Food Network ?
  IUFN, International Urban Food Network, est une plateforme de promotion des systèmes alimentaires durables pour les régions urbaines basée à AgroParisTech à Paris. Fondé en 2012, IUFN sensibilise les décideurs locaux et nationaux au potentiel des systèmes alimentaires durables comme un nouveau paradigme de développement territorial. IUFN soutient les collectivités territoriales dans leurs premiers pas vers des projets alimentaires territoriaux en s’efforçant de créer une culture alimentaire commune entre les parties prenantes du territoire. Nos principaux moyens d’action sont la sensibilisation, le conseil et accompagnement des collectivités, et la production d’études transdisciplinaires. Notre périmètre d’action se développe progressivement. Nous avons pu mettre en place des projets forts auprès des collectivités locales et initier des partenariats inspirants en France. Désormais, avec nos partenaires européens, comme le Conseil des Communes et Régions d’Europe (CCRE), nous nous efforçons à diffuser l’information sur le potentiel transformateur du concept de « local food strategies » auprès des collectivités de l’Union Européenne.
Lire Infos 21 Alimentation durable



Retour

22/04/2016 - Accord de Paris : les Etats ratifient, les acteurs non étatiques mettent en oeuvre !

Ce vendredi 22 avril à New York, l’ensemble des Etats s’est donné rendez-vous pour signer l’Accord de Paris. Le niveau de mobilisation des Etats est sans précédent : près de 160 Etats doivent être représentés et 50 chefs d’Etat présents physiquement. Du jamais vu dans l’histoire de l’ONU pour signer un texte, toutes thématiques confondues ! Le Club France Développement durable, fort de son réseau de 120 réseaux et organisations membres, se réjouit de cette mobilisation historique au niveau étatique mais souligne que la mise en œuvre est urgente et ne pourra se faire sans le concours des acteurs étatiques.
Lire le communiqué complet



Retour

18/04/2016 - Club France Développement durable : retour sur la réunion d'informations COP22

Le 6 avril s’est tenue la première grande réunion d’informations et d’échanges sur la COP22 qui se tiendra à Marrakech du 7 au 18 novembre 2016. Organisée par le Club France Développement durable, la rencontre a permis à près de 130 personnes de prendre connaissance des priorités de la future présidence marocaine de la COP22 : M. Driss El Yazami, Président du Conseil National des Droits de l’Homme, membre du comité de pilotage de la COP22 en charge des relations avec la société civile et M. Nizar Baraka, Président du Comité économique, social et environnemental marocain, Président du Comité scientifique de la COP22, ont ainsi insisté sur le maintien du niveau d’ambition entre Paris et Marrakech. Si la COP21 a délivré un cadre et des objectifs, la COP22 sera celle de la mise en œuvre. C’est dans cette traduction concrète des objectifs à la mise en œuvre qu’il ne faut pas perdre en ambition. La COP22 sera également celle de l’adaptation aux changements climatiques qui doit être davantage prise en considération et financée. La société civile dans toutes ses composantes est attendue avec enthousiasme à Marrakech. Une importance particulière sera néanmoins accordée à la jeunesse. La Conférence mondiale des Jeunes (COY) se tiendra quelques jours avant la COP22 et viendra clôturer un processus préparatoire entamé dès le mois de mai avec le Sommet Climate Action (4/5 mai à Washington), poursuivit avec le Business and Climate Summit (Londres 28/29 juin), la MEDCOP22 (Tanger 18/19 juillet), et Sommet Climate Chance (Nantes 26-28 septembre). La présidence française de la COP21 a quant à elle rappelé l’importance de l’étape de ratification de l’Accord de Paris qui se tiendra le 22 avril à New York : pour que le texte entre en vigueur au moins 55 pays représentants au moins 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre doivent le signer. Si la COP22 doit amorcer le débat sur la mise en œuvre des objectifs fixés par l’Accord de Paris, elle ne pourra pas éviter certaines mises au point politiques sur des aspects de l’Accord encore à éclaircir comme les aspects de vérification et de transparence, et les financements notamment celle de l’adaptation et la question des 100 milliards à l’horizon 2020. Sarah Schonfeld – schonfeld@comite21.org



Retour

13/04/2016 - J-1 : candidatez à l'appel à contribution 21 solutions pour demain !

A l’occasion de son 21ème anniversaire, le Comité 21 lance « 21 solutions pour demain », un dispositif pour donner à voir les initiatives et les pionniers qui inventent aujourd’hui le monde d’après. Cet appel à solutions, gratuit et ouvert jusqu’au 10 mai à toute organisation (entreprise, collectivité, association, établissement enseignement supérieur et de recherche, groupement de citoyens…), propose d’identifier et de partager 21 solutions pour demain. Elles doivent répondre à plusieurs critères : innovation, duplicabilité, au moins deux types d’acteurs concernés, et pérennité. Les 17 Objectifs du développement durable (ODD) constituent la grille de lecture des solutions proposées, regroupés en 7 enjeux principaux : solidarité, santé et bien-être, éducation, climat/énergie, biodiversité, économie responsable et villes durables.
20 solutions seront élues par un Jury constitué de membres du Conseil d‘administration et du Comité d’experts du Comité 21. Les internautes pourront partager et voter pour leur solution favorite « Prix du Public » entre le 10 et le 30 mai sur le blog dédié à cet appel à projet : www.21solutionspourdemain.org.
Le Comité 21 s’engage à porter les solutions retenues au sein de son réseau, à travers ses travaux et ses supports de communication.
Candidatez !
Communiqué



Retour

04/04/2016 - 26 avril : Formation et responsabilités sociétales, quelles stratégie pour les établissements supérieur ?

Le 26 avril, le Comité 21 Grand Ouest organise une matinale pour les établissements d'enseignement supérieur. Accueilli par Centrale Nantes, cet événement permettra de présenter les activités du Comité 21 et de Campus Responsables, partenaire du Comité 21 depuis 2005, de découvrir le campus de Centrale Nantes en se mettant dans la peau d'un étudiant, et de réfléchir grâce à des ateliers créatifs aux enjeux d'intégration du DD dans les enseignements, et de mobilisation des étudiants. Former des futurs professionnels et citoyens responsables, adapter les filières aux enjeux sociétaux et environnementaux, répondre aux attentes croissantes du marché des emplois verts… voilà quelques-uns des défis que doivent relever les universités et grandes écoles pour préparer leurs étudiants au monde de demain. Intégrer le développement durable aux formations est aussi un moyen d’attirer les enseignants et les étudiants, de plus en plus sensibilisés à la question. Comment lier les enjeux de chaque filière à ceux du développement durable ? De quelles manières former les étudiants ? Ces questions seront explorées lors ce débat animé par le Comité 21 Grand Ouest. Mathilde Bres – bres@comite21.org



Retour

31/03/2016 - Nouvelle publication : Développement durable, levier pour la mise en oeuvre de la réforme territoriale

Le 1er janvier 2016 a marqué l’entrée en vigueur de la réforme territoriale. Cette évolution institutionnelle majeure ne manquera pas d'influer sur les politiques territoriales de développement durable que le Comité 21 accompagne depuis sa création. Cette note vise ainsi à analyser comment cette réforme peut constituer, au niveau des régions, un des leviers complémentaires de la nécessaire « transformation » de notre modèle socio-économique. Elle propose des recommandations pour orienter les projets, compétences et moyens régionaux vers le développement durable. En retour, elle s’attache à identifier les apports réels et/ou possibles des pratiques et des préoccupations du développement durable dans cette nouvelle organisation régionale, afin de défendre l’intégration du développement durable dans le projet de chaque région. Le Comité 21 initie en 2016 une série de Cahiers dédiés à la réforme territoriale et au développement durable. 20 pagesTélécharger le Cahier



Retour

29/03/2016 - A lire : nouvel Infos 21 sur Ville Durable ODD11

Quelles villes durables et désirables pour demain ?
Au milieu de ce siècle, il est vraisemblable que deux habitants sur trois vivront en ville, aspirant à un cadre de vie épanouissant pour eux et leurs proches. L'urbanisation n'est pas un fait nouveau et elle a été un moteur de développement et de réduction de la pauvreté. Mais en croissant rapidement, les villes portent des défis particulièrement aigus qui constituent autant de risques que d'opportunités, des lieux paradoxaux qui concentrent les difficultés, mais aussi les espoirs. Occupant 2% seulement de la surface des terres, elles génèrent 70% du PIB, consomme plus de 70% de l'énergie mondiale et émettent 70% des gaz à effet de serre*. Si les villes cristallisent les difficultés, elles portent également en elles des solutions innovantes à travers une nouvelle gouvernance urbaine. Noeud relationnel, la ville est le territoire de coopération entre tous les acteurs publics et privés, permettant de décloisonner les politiques sectorielles et d'articuler les différentes échelles. Elle favorise la création de synergies pour répondre à des enjeux devenus trop complexes pour pouvoir être traités à une seule échelle par un seul acteur. Elles détiennent également les clés de l'innovation et de l'expérimentation (technologique et sociétale) pour lutter contre le changement climatique et développer des stratégies de développement durable. Il n'y a pas de modèle unique de villes durables, mais un ensemble d'initiatives, qui reposent sur des spécificités locales et des caractéristiques intrinsèques à chaque société.

L'actualité récente en France, à nos portes et plus loin, interroge plus que jamais notre capacité à vivre ensemble et à faire de l'altérité une richesse. Le développement urbain durable devra répondre à un certain nombre de conditions au premier rang desquelles la promotion de l'équité, le partage des richesses, la gestion durable des ressources naturelles, la sécurité alimentaire ou encore l'efficacité énergétique. Les villes sont des écosystèmes dont l'équilibre est fragile et dépendant de leur environnement global. Ce sont ces défis que l'événement mondial Habitat III prend à bras-le-corps dans l'objectif de repenser l'agenda urbain en associant toutes les parties prenantes. La communauté des acteurs qui veut y contribuer se donne rendez-vous à Quito, du 17 au 20 octobre 2016, dans la perspective d'obtenir un engagement politique renouvelé en faveur du développement urbain durable, à partir de l'évaluation des réalisations.

Beaucoup de villes ont déjà entrepris leur mutation grâce à la volonté d'élus convaincus, à l'instar des 700 maires qui ont répondu présents en décembre 2015 pour prendre des engagements en faveur du climat sous l'initiative d'Anne Hidalgo, maire de Paris, et de Mickaël Bloomberg, envoyé spécial des Nations unies pour les villes et le climat et ancien maire de New York. Ils ont ainsi pris la décision ambitieuse de réaliser la transition vers une énergie 100 % renouvelable ou une réduction de 80 % des émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050. Vivapolis est aussi une initiative visant à fédérer les acteurs français - publics et privés - qui veulent promouvoir, à l'international, une ambition partagée d'un développement urbain durable. La ville durable selon Vivapolis possède quatre caractéristiques : elle met l'homme au coeur du projet, cherche à atteindre la meilleure performance possible, repose sur une gouvernance forte et participative et s'adapte aux spécificités locales.
Depuis plusieurs années, le Comité 21, identifiant cet enjeu majeur, à proposer sa vision de la ville durable à travers de nombreux travaux comme par exemple les ouvrages « Agir ensemble pour des mobilités urbaines durables » et « Vers un nouveau modèle urbain ? » ; le rapport prospectif sur « La ville, nouvel écosystème du XXIe siècle » ou encore l'étude sur « Les quartiers durables : un exemple de démarche intégrée et participative ».

Les adhérents du Comité 21, à travers les expériences dont ils témoignent dans cette lettre, participent déjà chacun à leur niveau à l'atteinte de cet Objectif de développement durable. Des initiatives qui doivent encore se généraliser et changer d'échelle. Je vous en souhaite une bonne découverte au fil de la lecture.

*source Habitat III


Catherine Decaux, directrice générale - decaux@comite21.org



Retour

29/03/2016 - 6 avril 2016 : réunion d’informations et d’échanges sur la COP22

A l’occasion du passage en France de M. Driss El Yazami, président du Conseil National des Droits de l’Homme du Maroc, membre du comité de pilotage de la COP22 en charge des relations avec la société civile et de M. Nizar Baraka, président du Conseil économique, social et environnemental du Maroc, président du comité scientifique de la COP22, le Comité 21 et le Club France Développement Durable organisent une importante réunion d’informations et d’échanges sur la 22ème Conférence des parties sur le climat qui se tiendra du 7 au 18 novembre à Marrakech.Au-delà d’informer l’ensemble des réseaux, les entreprises, les collectivités territoriales, les associations et le monde de la recherche et de l’enseignement sur la COP22 en elle-même, cette réunion sera également l’occasion d’engager la mobilisation sur les grands événements préparatoires de 2016, notamment le Business and Climate Summit, la MEDCOP22 et le Sommet Climate Chance. Une large parole sera laissée aux participants pour partager leur envies, idées, initiatives sur la façon dont ils souhaitent contribuer à la COP22. La réunion se tiendra le matin, à l’Agence Française de Développement, en présence notamment de Brice Lalonde, ancien Ministre et conseiller Développement durable pour le Global Compact et de Ronan Dantec Sénateur, porte parole Climat de Cités et Gouvernements Locaux Unis. Inscription obligatoire. Sarah Schönfeld - schonfeld@comite21.org.



Retour

 06/07/2015 - « Collectivités, que faites-vous avec les entreprises de votre territoire en faveur du Développement Durable?» découvrez les résultats de l'enquête Comité 21 / Proxité !

En mars et avril, 108 représentants de collectivités territoriales françaises ont répondu à la deuxième enquête lancée conjointement par le Comité 21 et Proxité sur les collaborations entre collectivités et entreprises autour du développement durable. Les résultats mettent en lumière la perception des collectivités sur leur capacité à impliquer les entreprises dans leur projet territorial de Développement Durable, et à accompagner celles-ci dans leur propre démarche RSE. Ils apportent aussi des éléments de perception des collectivités sur la motivation et la réalité de l'implication des entreprises dans le Développement Durable. L'enquête montre que les coopérations existantes se font surtout avec les PME, et portent principalement sur des actions relevant des piliers environnementaux et économiques. Les collectivités sont encore peu nombreuses à structurer une politique de soutien à la RSE, par manque de connaissance sur le sujet, de volonté politique fléchée ou de moyens à y consacrer. Dans la suite de ces travaux, le Comité 21 poursuivra ses actions de pédagogie, de recensement des bonnes pratiques et de mise en réseau pour favoriser les partenariats entre collectivités et entreprises. Cette enquête est complémentaire à une première enquête conduite en 2014. Celle-ci visait à mieux connaître les motivations des Collectivités Territoriales à l'égard du Développement Durable et à identifier les perspectives de rapprochement entre acteurs publics et partenaires privés. Téléchargez l'enquête 2015 ici. Elise Gaultier - gaultier@comite21.org - Isabelle Boudard - Isabelle Boudard - boudard@comite21.org - Julien Goupil - contact@proxite.fr



Retour

21/01/2015 - Lancement officiel du Hub, vitrine des solutions climat

Moins d’un an avant la tenue de la conférence Paris Climat 2015 (COP21), le dispositif Solutions COP21, porté par le Comité 21 en lien avec le Club France Développement durable et co-réalisé avec le cabinet Alliantis et Le Public Système, a donné l’occasion de rassembler le 13 janvier au Grand Palais, l’ensemble de ses partenaires fondateurs, partenaires ainsi que les acteurs (entreprises, territoires, associations, institutions ou encore centres de recherche). Ils ont souligné leur mobilisation en vue de diffuser à la plus large audience les solutions climat à travers ce Hub des Solutions Climat. Espace en ligne contributif sur le climat, cette plateforme a vocation à être la vitrine des solutions pour lutter contre le dérèglement climatique et ses impacts, accessible gratuitement à tous. Les contributions peuvent être postées par tout type d’organisme ; la plateforme rassemble déjà plus de 70 solutions. N’hésitez pas à y contribuer ! Communiqué de presse - Dossier de presse - http://www.plateformesolutionsclimat.org/



Retour

25/11/2013 - Dernier numéro de la Revue Vraiment durable sur les valeurs du développement durable

Les valeurs du développement durable sont-elles toujours les mêmes dans notre époque de crise, où le souci du long terme cède la place à la pression des réponses quotidiennes que décideurs et citoyens doivent apporter pour (sur)vivre ? Jamais le discours sur les valeurs, avec la montée en puissance de la responsabilité sociale des entreprises (RSE), n'a été aussi partagé. Est-ce à dire pour autant que le respect des valeurs que sont la vie, humaine et naturelle, les droits de l'homme, le droit au bonheur, est pour autant en progrès ? Le numéro 4 de la revue Vraiment durable s'attache à analyser si donner un prix à un bien tellement précieux qu'on le disait inestimable est le bon moyen de lui conserver sa valeur. Donner un prix au carbone permet-il de combattre l'effet de serre ? Donner une valeur monétaire à la biodiversité est-elle la meilleure voie pour protéger la nature ? Le prix de l'eau reflète-t-il la valeur de ce bien commun ? Avec les contributions des Anne-Laure Bedu, Gilles Berhault, Isabelle Boudard, Eric Brac de La Perrière, Jean-Philippe Carisé, Carine Dartiguepeyrou, Patrick d'Humières, Pierre Ducret, Elisabeth Pastore-Reiss, Maria Scolan, Hubert Védrine, Patrick Viveret.  Revue Vraiment durable N°4 - Automne 2013
Cet ouvrage a reçu le soutien de : l'ADEME, ECO EMBALLAGES, Schneider Electric, SNCF, SUEZ Environnement / Lyonnaise des Eaux

Lire l'article
de Patrick Viveret "Philosophie durable"

Co édition Comité 21 et Victoires Editions octobre 2013 - ISBN : 978-2-35113-218-0 - 184 pages, 25 €
Diffusion : Presses Universitaires de France - Distribution : Union Distribution
Contact presse : Françoise Sabin tel. : 01 53 45 89 12 / f.sabin@victoires-editions.fr Renseignement et vente : 38, rue Croix-des-Petits-Champs, 75001 Paris
Tèl. : 01 53 45 89 01 - Fax : 01 53 45 91 89 - a.tassel@victoires-editions.fr Achetez un exemplaire

Commander les 4 numéros de la Revue Vraiment durable

vraiment-durable.environnement-magazine.fr



Retour

27/03/2013 - Nouveau numéro de la revue Vraiment durable N°3 « Femmes et développement durable, quelle alliance ?

Autour de la thématique « Femmes et développement durable, quelle alliance ? », des femmes… et quelques hommes illustrent dans cette troisième édition de la revue Vraiment durable une vision historique, prospective, philosophique de ce que pourraient être de nouvelles alliances possibles avec la planète. Les femmes, comme l’a suggéré il y a quelques années Alain Touraine, sont-elles l’avenir de la planète ? Quelle alliance entendent-elles sceller avec elle et quelle vision ont-elles du développement durable ? Considèrent-elles qu’il soit la clé de la survie des humains sur la Terre ? À l’occasion de la Conférence de l’ONU Rio+20 (juin 2012), de nombreuses femmes de tous pays ont défendu une vision exigeante et passionnée du développement durable, même si elles sont trop peu entendues et doivent encore se battre pour la reconnaissance de leurs droits humains. C’est le rapport avec la nature qui s’est joué, sous les termes technocratiques d’une rencontre onusienne, dans cette conférence : nature à exploiter encore ? À sauvegarder peut-être ? À remodeler pour accueillir les bientôt neuf milliards d’habitants ? À adapter à nos modes de production et à nos désirs de consommation ? À parfois sanctuariser ? Une sagesse planétaire est à inventer… Avec les contributions de Marie-Hélène Aubert, Geneviève Azam, Sylvie Brunel, Bernard Deforge, Bettina Laville, Corinne Lepage, Michel Prieur, Maximilien Rouer, Andrée-Anne Vézina. Vraiment durable N°3, 192 pages, 25 euros, Comité 21/Victoires éditions, ISBN : 978-2-35113-213-5 - Contact : Patricia Aderno, aderno@comite21.org – Vente/abonnements : z.adane@victoires-editions.fr
Télécharger le Communiqué



Retour

 02/07/2012 - Retrouver les travaux du Comité 21 pour Rio+20

Revue Vraiment durable 
-Parution du numéro 2 « Rio+20 : quel cosmopolitisme ? » - en librairie depuis 20 juin 2012
- Comité 21 : co-construire pour réconcilier », article issu du numéro 2 de la revue Vraiment durable

Comité de prospective

-Rapport du Comité de prospective « Trois défis pour Rio+20 : transition économique, renouveau de l’Agenda 21, dialogue parties prenantes » - juin 2012
-Note « Développement durable : 7 propositions pour Rio+20 »

Fiches Repère du Comité 21

-La Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) en France
-Les Agenda 21 locaux en France
-L’Agenda 21 scolaire en France
Cahier d’acteurs
Rio+20 « Le Comité 21, un réseau multi-acteurs au service du développement durable »

Texte « Le Comité 21, acteur de la transition »

Infos 21
mai 2012 spécial Rio+20



Retour

20/11/2009 - Le Comité 21 lance l'Observatoire des crises : sommes-nous sur la voie d'une sortie de crise ?

Malgré un frémissement de l'économie, la volonté d'éradiquer les causes profondes des crises n'est pas manifeste. Le décalage entre le système économique global et les individus s'en trouve ainsi approfondi. Telles sont les conclusions de la première note de l'Observatoire des crises du Comité 21. Afin de suivre l'évolution des crises en regard des enjeux du développement durable, le Comité 21 annonçait lors de la parution de ce rapport (ci-joint présentation du Comité de prospective, 26 juin) la création d'un « Observatoire des crises ». Il s'agit pour ce réseau de mesurer, au fil des crises, l'évolution sur les court et le moyen termes de leurs manifestations et la manière dont elles sont traitées. Six mois après la publication du rapport, cette première « Note cadre », réalisée par Bettina Laville, présidente du Comité de prospective et présidente d'honneur du Comité 21, et Guillaume Cantillon, juriste, rapporteur du Comité de prospective, examine une série de points clefs concernant l'origine et les conséquences des crises. Elle sera complétée par des « Notes thématiques » plus précises et des « Flash d'actualité », notamment dans la perspective du sommet de Copenhague.

>> Télécharger le communiqué
>> Télécharger la note de l'Observatoire des crises



Consulter les archives

Parution de la Note 21 « Bien-être et développement durable : deux notions à rapprocher dans l’évaluation et dans l’action »
Nouvelle publication : Développement durable, levier pour la mise en oeuvre de la réforme territoriale
Publication d'une Note de décryptage de la COP 21 à destination des Pays d'Afrique