Transition énergétique & biomasse : Cordemais explore l'avenir

18/10/2017 - de 09:00 à 12:30

Des déchets verts pourraient-ils remplacer tout ou partie du combustible utilisé par la centrale thermique de Cordemais ?
 
Dans l'estuaire de la Loire, EDF pilote un programme expérimental de co-combustion de biomasse, avec l'espoir de faire émerger une véritable filière sur le territoire. Mené dans le cadre d’un programme de recherche international (Center for Energy Advancement Technological Innovation), ce projet associant biomasse et charbon a démarré fin 2015. Un premier test réalisé en février 2016 avec des pellets importés de Norvège (granulés de sciure de bois torréfiés) s’est avéré concluant. En parallèle, des essais sont menés sur l’utilisation de ressources végétales locales, en partenariat avec l’université de Nancy. Ils ont montré que des déchets verts traités par explosion de vapeur pouvaient dégager des valeurs énergétiques proches de celles du charbon.
 
En mars 2017, un mini pilote de densification de biomasse est arrivé sur site. Il permet de faire les premiers tests de densification sur un échantillon de biomasse locale. D’ici la fin d’année, les mêmes tests seront réalisés sur un démonstrateur semi-industriel qui permettra de valider la faisabilité technico-économique du process et sa reproductibilité. Si la piste explorée par la Centrale de Cordemais aboutit de façon positive, elle ouvrirait la voie à de nouveaux horizons car les deux tiers de la production d'électricité dans le monde proviennent des énergies fossiles, dont la moitié du charbon.
 
Avant d'en arriver là, le projet devra encore relever quelques défis. En premier lieu, celui de l'approvisionnement en ressources locales…
Quelles sont les ressources disponibles sur le territoire ? Selon quelles proportions ? Quel serait l’impact global du projet sur l’environnement (empreinte écologique) ? Faut-il imaginer d’autres solutions (co-génération, captation de CO2, …) ? Comment anticiper les aspects logistiques, en particulier pour le port de Nantes-Saint-Nazaire par lequel transite le charbon ? Au-delà des aspects techniques, comment mobiliser l’intelligence territoriale (usagers, collectivités locales, entreprises, établissements d’enseignement supérieur, recherche, secteur associatif) autour de ce projet d’avenir de la centrale ?
 
 
Voici quelques-unes des questions qui seront débattues le 22 juin, lors d’une visite de la centrale de Cordemais.
 

Organisateur

Comité 21 Grand Ouest

Contact : Mathilde Bres, bres@comite21.org

Lieu de l'évènement

Partenaire

Région Pays de la Loire ; DREAL - Direction Régionale de l'Environnement de l'Aménagement et du Logement