<< Mars 2017 >>
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Archives compte-rendus 2014

18 décembre
Forum « Une feuille de route pour un agenda positif climat » avec Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du Développement international

A un an de la COP21, le Comité 21, le Club France Développement durable et son dispositif Solutions COP21 ont organisé, le 18 décembre au palais Brongniart, un Forum intitulé « Une feuille de route pour un agenda positif climat ». Cette matinée d’échanges a réuni 500 participants issus des collectivités territoriales, des entreprises, des associations/ONG et du monde académique, en présence de Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du Développement international. Le Ministre est intervenu dans un premier temps pour dresser le bilan de l’accord qui a résulté de la COP20 : « C’est ce document qui va servir de base au sommet de Paris pour aboutir au premier accord mondial jamais obtenu pour réduire les émissions de CO2 et limiter la hausse des températures à 2°C ». Ensuite, la matinée s’est poursuivie autour de tables rondes faisant intervenir élus locaux, dirigeants d’entreprises, responsables d’associations, et chercheurs. Les thèmes abordés, « Partenariats multi-acteurs pour répondre au défi climatique », « Les territoires : Laboratoires pour les solutions climat » et « Les solutions sociales et sociétales pour le climat », ainsi que le dispositif Solutions COP21, ont mis en avant la nécessité des partenariats multi-acteurs pour répondre aux défis climat.
Télécharger le communiqué
A regarder


28 octobre
Rencontre-débat avec Jean Pisani-Ferry sur le rapport « Quelle France dans 10 ans ? »

Une centaine de personne s’est réunie à l’ESCP Europe Paris Campus pour assister à la rencontre-débat organisée par le Comité 21 sur le thème de la prospective en France à l’horizon 2025. L’invité, le Commissaire général à la Stratégie et à la Prospective, Jean Pisani-Ferry, y a commenté son rapport « Quelle France dans dix ans ? », rapport rendu à la présidence de la République au printemps dernier. Le réalisme des trajectoires envisagées a été souligné tant sur le plan économique que temporel et les principales difficultés de mise en œuvre ont été identifiées comme provenant de l’agenda politique. Les différents questionnements ayant suivi ont successivement porté sur le rôle de la fiscalité et des incitations monétaires, ainsi que la cohérence entre le discours politique et les valeurs, pour un développement soutenable. Quant aux échanges avec la salle, ils ont permis de conclure que face à la crainte d’accroître la difficulté d’un contexte économique déjà très contraignant, une réponse possible réside dans l’augmentation de l’innovation et le remplacement rapide du capital obsolète par du « nouveau capital ». D’autre part, s’il a été reconnu que l’évaluation peut et doit jouer un rôle majeur, il apparait que les indicateurs, trop nombreux et complexes, doivent être repensés pour être réellement appropriables par les parties prenantes. Le débat a finalement été conclu par l’évocation d’une nouvelle phase de mondialisation dans laquelle les pays ayant émergé deviennent de nouveaux consommateurs, ouvrant des marchés avec des caractéristiques nouvelles, ce qui constitue une réelle opportunité pour la France. 

Retrouver le Tweet Live de la conférence



Ecouter l'enregistrement audio de la rencontre-débat du 28 octobre 2014 :

Téléchargez Flash maintenant !

Pour accéder à ce contenu, vous devez mettre à jour votre version du logiciel Flash.



Télécharger le fichier audio au format .mp3



 

 

17 octobre 2014
Rencontre-débat sur « Ingénierie écologique au service du climat, mythe ou réalité »

Dans le cadre des travaux du Club France Développement durable, le Comité 21 a organisé le 17 octobre à l’ESCP Europe une rencontre-débat sur les solutions imaginées par les chercheurs du secteur de l’ingénierie écologique pour répondre au défi climatique. En présence de Agathe Euzen, déléguée scientifique à l'Institut écologie et environnement du CNRS, en charge du développement durable, de Françoise Gaill et Thierry Dutoit, tous deux conseillers scientifiques à l'Institut écologie et environnement du CNRS, les échanges ont d’abord porté sur les réponses que peuvent ou pourront à terme apporter la géoingénierie de l’atmosphère pour tenter de refroidir la planète : s’inspirer des phénomènes naturels et les reproduire à grande échelle pour accentuer le pouvoir réfléchissant de la surface de la terre ; mettre en place un parasol spacial pour faire écran aux rayons du soleil et ainsi compenser le réchauffement aux gaz à effet de serre ; inventer des pompes biologiques pour capter le carbone, ou encore faire tomber le CO2 au fond des mers. L’ensemble de ces travaux de recherche a été présenté de façon pédagogique et accessible aux participants avant de se pencher sur les techniques de restauration des écosystèmes, celles développées pour en créer de nouveaux et les outils biologiques mis au point pour résoudre les problèmes de pollution. Biomimétisme, géoingénierie, ingénierie écologique, autant de thèmes de recherche que vous pouvez retrouver, connaitre et comprendre dans le livre  « Le développement durable à découvert » (CNRS Editions).



Écouter l'enregistrement audio de la rencontre-débat du 17 octobre 2014 :

Téléchargez Flash maintenant !

Pour accéder à ce contenu, vous devez mettre à jour votre version du logiciel Flash.



Télécharger le fichier audio au format .mp3



18 septembre 2014
Rencontre-débat du Comité 21 et du Club France Développement durable avec Annick Girardin, Secrétaire d'Etat au Développement et à la Francophonie

Le 18 septembre, le Comité 21 et le Club France Développement durable ont organisé une rencontre débat avec Annick Girardin, Secrétaire d'Etat au Développement et à la Francophonie sur le thème « Climat et développement : l’agenda post-2015 » au CNRS à Paris, en présence d’une centaine d’acteurs du développement durable. En ouverture de ce débat, le Président du CNRS Alain Fuchs a souligné l’importance de l’implication des scientifiques dans le débat international, et l’engagement du CNRS en perspective de la COP21. La secrétaire d’Etat a rappelé l’importance des Objectifs du Développement Durable-ODD qui doivent être renforcés, particulièrement concernant la lutte contre la pauvreté. Dans la perspective de la COP 21, Annick Girardin a confirmé que le gouvernement souhaite obtenir un accord universel avec un cadre juridique pour l’action, des règles financières, ainsi que l’émergence de financements innovants. Elle  appelle à la mobilisation de tous,  gouvernements, collectivités, ONG, entreprises pour participer à cet objectif. Le Club France Développement durable a présenté, lors de cette rencontre, une lettre ouverte adressée au Président de la République. Celle-ci rassemble 35 propositions d’engagements et d’attentes vis-à-vis des Etats, de l’Europe et des Nations Unies. Gilles Berhault, Président du Comité 21 et du Comité d’orientation du Club France Développement durable, souligne que « la COP21 sera une formidable occasion de démontrer que la lutte contre le dérèglement climatique est déjà une réalité pour de nombreux acteurs qui ont développé des solutions climat ». Il a présenté cette lettre à François Hollande, samedi 20 septembre à l’Elysée, et a demandé au Président de la République de la porter devant le Secrétaire général des Nations-Unies, lors du « Sommet sur le Climat, accélérer l'action » à New York, le 23 septembre.

Communiqué de presse Club France Développement durable
Lettre ouverte au Président de la République
Ecouter la rencontre-débat avec Annick Girardin



5 juin 2014
Rencontre-débat avec Nicolas Hulot "Ne cédons pas au fatalisme !"

Le 5 juin dernier, le Comité 21 a organisé une rencontre débat intitulée « Ne cédons pas au fatalisme !» en présence de Nicolas Hulot, dans les locaux de l'ESCP Europe. Envoyé spécial pour la planète depuis le 6 décembre 2012 et président de la FNH, Nicolas Hulot parcourt le monde pour sensibiliser, informer et mobiliser la communauté internationale sur la question climatique. Il a également pour mission de promouvoir les positions et les valeurs de la France en matière de développement durable et de protection de la planète, de relayer les propositions de la société civile pour mieux préserver notre environnement et favoriser le développement humain. Toutefois, les contours de cette fonction inédite au sein de l'État restent flous. A l'occasion de ce petit-déjeuner, Nicolas Hulot a dressé un premier bilan de son action. Il a détaillé ses grandes priorités, offert un panorama du positionnement des pays dans l’optique de la COP21, évoqué la fiscalité écologique tout comme le rôle des médias et de la société civile pour répondre à ces enjeux. Une discussion d’actualité que nous vous encourageons à regarder.
Regarder les vidéos sur Youtube
Ecoutez des extraits de la rencontre sur Radio Ethic, un sujet de Pascale Marcaggi

30 avril 2014
Rencontre-débat avec le président de l’ADEME, Bruno Lechevin

Le 30 avril, 90 participants ont assisté à la rencontre-débat avec Bruno Lechevin et Gilles Vermot Desroches, vice-président de Schneider Electric, sur le thème « La transition énergétique dans l’impasse ? » à l’ESCP Europe. Si le projet de loi est essentiel afin de permettre la mise en place d’un nouveau modèle énergétique en France, il ne fait qu’incarner une transition en marche à plusieurs niveaux selon Bruno Lechevin. La difficulté de cette loi consiste donc à amplifier les actions déjà prises par les acteurs dans le domaine de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables sans être considérée comme une contrainte, ni comme une solution unique face à la nécessité de changer de paradigme. En effet, le débat sur la décentralisation s’inscrit dans cette logique de responsabilisation des territoires qui sont amenés à porter la dynamique de la transition énergétique. Au niveau européen, l’Etat répond ainsi de manière ambitieuse aux exigences du paquet législatif Climat-Energie.

25 avril 2014
Rencontre-débat sur le changement climatique et les solutions d’adaptation avec Hervé Le Treut

Le 25 avril, quatre-vingt personnes ont assisté à la rencontre-débat avec le climatologue Hervé Le Treut, membre de l'Académie des sciences et directeur de l'Institut Pierre-Simon Laplace, sur le thème « Des risques du changement climatique aux solutions d'adaptation : quels enjeux pour nos sociétés d'ici à 2100 ? » à la Caisse des Dépôts et Consignation. L'importance du rôle des collectivités territoriales dans l'adaptation et la lutte contre le réchauffement climatique a été rappelée lors de cette rencontre qui portait principalement sur les volets 2 et 3 du cinquième rapport du GIEC. En effet afin d'endiguer le réchauffement climatique, les émissions de GES doivent être réduites par trois d'ici 2050. Cependant, un certain « climato-je-m'en-foutisme » a été évoqué, remplaçant le climato scepticisme d'antan dissipé par la sortie des rapports du GIEC, et soulevant la question de la sensibilisation des citoyens et des décideurs. Clarifier les messages délivrés par le GIEC, multiplier les interfaces entre les experts gouvernementaux et scientifiques, ou expliquer les enjeux climatiques via les problématiques du territoire sont autant de problématiques qui ont été discutées avec les adhérents du Comité 21. Cette rencontre-débat a été réalisée en partenariat avec l'AEF info et animée par Anne Lutzky, journaliste.



13 mars 2014
Rencontre-débat sur « Des élections municipales aux européennes : Quels enjeux pour le développement durable ? » avec :

►       Stéphane Rozès Président de Cap, politologue.

►       Bruno Jeanbart Directeur général adjoint chez OpinionWay

►       Armel Le Coz       Co-fondateur du collectif Démocratie Ouverte

►       Erwan Lecoeur Sociologue

Le 13 mars dernier, le Comité 21 a organisé une rencontre-débat entre Stéphane Rozès, président de Cap et politologue, Bruno Jeanbart, directeur général adjoint chez OpinionWay, Armel Le Coz, co-fondateur du collectif Démocratie Ouverte, et Erwan Lecoeur, sociologue. Ce temps d'échange a été l'occasion de revenir sur l'expérience et les savoirs de chacun, afin de déterminer au mieux la place du développement durable dans ces prochaines élections municipales. Le constat est le même : le développement durable est peu présent dans les médias mais il reste un enjeu essentiel pour la plus grande majorité des Français. Néanmoins, ces derniers se sentent impuissants face aux enjeux majeurs du réchauffement climatique, et ne voient pas dans nos politiques, un réel pouvoir pour assurer la transition énergétique. Il a été convenu que l'échelle communale apparait comme la plus adaptée pour appliquer le développement durable, du fait de sa plus grande proximité avec les citoyens. Antoine Charlot - charlot@comite21.org

Télécharger le compte rendu complet


Comment mettre en place une démarche RSE dans son organisation, un guide à destination des TPE/PME
Parution de l'étude consacrée aux initiatives territoriales des acteurs publics en faveur de la RSE
Entreprises, dialoguons avec nos parties prenantes ! Une nouvelle publication du Comité 21